Le seigneur des cigarettes



 
Le forum va bientôt subir de grands changements ! Restez connectés ! /sbaff/

Partagez | 
 

 Le seigneur des cigarettes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jack Armuk
Mécanicien scientifique dérangé

avatar


MessageSujet: Le seigneur des cigarettes    Sam 21 Juil - 11:39

Voici donc, une de mes future Saga MP3, que je doit enregistré... Si je retrouve les musiques du film aussi... Quoi qu'il en soit, toute utilisation ou copie de mon... OEUVRE XD attisera ma terrible furie.
_______________________________

Le seigneur des cigarettes

La communauté de la cigarette. épilogue... Donc bande annonce.

Tout commença quand les grandes cigarettes furent forgées. 11 furent données aux elfes, sage et dépendant du tabac. 7 furent données aux nain, grand mineur et défoncer de la montagne.
Et 9, furent données aux hommes qui désiraient par dessus tout le tabac.
Mais ils furent tous enfumer, car une autre cigarette fut forgée, dans les flammes du Mont Kronos, sur les terres du Mordor, Sauron, le seigneur des ténèbres, roula en secret une maîtresse cigarette, dans laquelle il déversa toute sa cruauté, sa malveillance et son désir d'obtenir du tabac.
Une à une, les contrées de la terre du milieu tombairent sous l'odeur du tabac froid. Mais il en fut certaine qui résistairent.

Contrée : Nous résistons.

Sur le flanc du Mont Kronos, ils affrontairent les armée du Mordor, les hommes et les elfes devaient résister seul.

Nain : Ouai, et nous on à continuer de creuse tranquille.

Quand soudain Sauron arriva sur le champ de bataille.

Sauron : Ha ha ha, vous ne pouvez rien contre moi.[tousse ultra fort].

Soldat : Il fait déjà mal avec sa masse, mais c'est pire avec son haleine de tabac froid.

Le Roi du Rohan... [Coupé]

Roi : Nan nan nan, du gondor.

Le roi du gondor fut frappé de plein fouet et mourut.
Kikildure, le fils du roi, prit l'épée de son père, coupe les doigts de Sauron qui explose dans une pluie de mégot et un nuage de tabac froid.
Kikildure survécu et s'empara de la cigarette.
Mais malheureusement, la cigarette à sa volonté propre, et est traitre.

Cigarette : parce que tu croyais que j’allais rester accrocher au coup de ce demeuré? Plutôt crever.

Un jour ou Kikildure fut attaqué par des orques, la cigarette traïe Kikildure.

Cigarette : Je te traï, Kikildure.

Le menant à la mort.

Cigarette : Et je te mène à ta mort

Et certaine chose qui n'aurait jamais du être oublié, furent perdu à jamais.

Cigarette : Hé ho, j'suis perdu

Puis un jour la cigarette fut récupéré par une créature nommé Gorkum.

Cigarette : j’ai le chic pour me ramasser des boulets.

La cigarette resta avec Grokum pendant une très longue période et lui donna une vie incroyablement longue, et pendant 500 ans il lui enfuma l’esprit.

Esprit : je suis enfumé

Mais un jour des rumeurs ce mirent à circuler… mais elles restèrent bloqué dans le périphérique des mort.

Rumeur 1 : bon ça avance ou pas ?

Rumeur 2 :j’en sais rien, à mon avis c’est un embouteillage.

Rumeur : oh putain.

Mais comme elles sont resté très longtemps la, ce n’est que 1.000.000 d’années plus tard que les rumeurs arrivent enfin, la rumeur d’une ombre, d’une toux sèche sans nom. Alors, la cigarette abandonna Grokum, mais la cigarette fut récupéré par la créature la plus improbable qu’il soit… un télétubys, mais celui-ci ne voyant pas d’utilité à la cigarette, la remit stupidement par terre, pour ensuite se faire écorcher par des loups mercenaires. Ce n’est qu’après qu’il fut récupéré par… un Hobbit… Bilboquet Sacroute.

Bilboquet : oh, une cigarette, hé hé.

Cigarette : mais merdeuh… encore un con, c’est la mode ou quoi ?

Et à présent le destin de la terre du milieu… est entre les mains des Hobbits.

Mec : c’est super rassurant ça… bon je fais mes valise d’avance.




I'm.... I'm... CRAZYYYYYYYYYYYYYYYYY Gyahahahahahahahahahahahahahahaha. This funny no?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jack Armuk
Mécanicien scientifique dérangé

avatar


MessageSujet: Re: Le seigneur des cigarettes    Sam 21 Juil - 11:40

(Note: Les épisode 1 et 2 on tété écrit il y a longtemps, donc forcément l'humour n'est pas toujours au top... Même pour moi, mais je n'ai pas envie de réécrire les épisode à présent >_<)

Le seigneur des cigarettes

La communauté de la cigarette.

Episode 1 : le commencement

Tout commence dans une petite forêt alors qu’un petit personnage nommé Frobbit lit un petit livre nommé seigneur des anneaux. Puis soudain il relève la tête en écoutant quelqu’un chanter. Il décide de se lever et d’aller voir de qui il s’agit.

Frobit : à mon avis c’est l’autre con.

Amgabandil : pas de smoking, mais plein de string et de fille siliconée, j’fais du tuning, c’est mieux que le curling

Frobit : mais ta gueule pôve andouille, tu chante comme une poire.

Amgabandil : je fais ce que bon me semble… t’as toujours ta gueule de rat crevé.

[Silence pesant]

Frobit : va donc manger tes sandales vieilles crouton… ça fait pas plaisir de vous revoir.

Amgabandil : je t’emmerde moi aussi… aller monte petit salopinoux.

Frobbit accompagna donc Amgabandil dans sa carriole, non de dieu quel nom compliqué le vieux.

Amgabandil : De toute façon je viens pour l’anniversaire de votre oncle Bilboquet, je ne le raterais sous aucun prétexte.

Et un peut plus tard.

Dame : [Accent de merde] hé, rev’la Amgabandil.
Vieux : [Accent de merde] et oué, c' Gabandil.
Amgabandil : Putain c'est quoi cet accent de merde?
Frobbit : Eux? On sait pas, ils ont soudainement replongé à leur racines et sont redevenu ce qu'on appel des paysan profond.
Amgabandil : Hé ben putain, ça ne s’améliore pas dit donc.
Frobbit : Et ouai.

Et quelque rue de Hobbit plus tard.

Amgabandil : hé ben, personne se presse pour la fête on dirait.

Frobit : ah non cela, ils ont chopé une diarrhée général.

Amgabandil : ah ben merde alors.

Frobit : ça tu la dis…

Amgabandil : et comment va l’autre con ? On dit que ça fête va être vraiment à chier.

Frobit : il a invité la moitié de la comptée, mais l’autre moitié va quand même s’incruster.

Amgabandil : quel bande crevard ces chien galeux de leur mère.

Frobit : je sais. Mais Bilboquet est bizarre ces dernier temps, on dirait qu’il a fumé la pipe.

Amgabandil : mmmmmm…

Frobit : qu’est-ce que t’as ?

Amgabandil : non rien, je me rappelais que j’avais pas payé le péage au port.

Frobit : hin !!! pauv’ cloche !!!

Amgabandil : petit con va.

Soudain des dizaines de gamins arrivèrent derrière la carriole de Amgabandil, qui riposta avec ses feus d’artifice.

Amgabandil : putain une meute de gamin.

Frobit : FUYONS

Amgabandil : vite il faut les liquider.

Frobit : que faire, mais que faire ?

Amgabandil : je sais. Ces empafé vont se le recevoir en plein dans leur face de cake.

[Feu d’artifice+ gamin qui partent en volent dans les airs]

Amgabandil : j’ai toujours été maitre dans l’art.

Frobit : jolie tir. Mais tu reste un vieux crouton.

Amgabandil : petit con va.

Frobit : en attendant on était bien vu avant que tu n’arrive. Rien ne se passait.

Amgabandil : si vous faite référence à l’accident avec le dragon qui souffle des bulle de savons, je n’étais que peut impliquer.

Frobit : un dragon qui souffle des bulles ?

Amgabandil : ben ouai.

Frobit : de toute façon, c’est pas de ça que je parlais, pas de ça du tout.

Bon… après trois plombes à sortir des anecdotes, Frobit décent de la carriole pour aller ailleurs, pendant que Amgabandil, continue sa route ver la maison de son vieil ami Bilboquet qui lui était en train d’écrire le dernier tome du seigneur des anneaux : le retour du roi.

[Toc, toc, toc]

Bilboquet : on ne reçoit plus personne ici, qu’ils soient des amis ou de simple connaissance.

Amgabandil : tu me dois 5000 balles, pauvre infirme.

[Porte qui s’ouvre]

Bilboquet : Amgabandil !!!

Amgabandil : Bilboquet Sacroute.

Bilboquet : mon rat crevé que de plaisir.

Amgabandil : ça fait plaisir de savoir que tu me dois encore du fric pauvre taré. Wa, 111 ans, t’as toujours l’air aussi con même à 111 ans.

Bilboquet : oh, entrez, entrez… toi aussi t’as toujours l’ait aussi con je peu te le dire. Tu es le bienvenu mon grand.
Amgabandil s'avança donc dans cette maison de Barbie... Heu miniature voulais-je dire.
Bilboquet : vous voulez du déca ? Ou quelque chose de plus fort ? J’ai quelque bouteille d’un excellent whisky qui date de je sais même quand tien, tellement c’est loin. Vous en voulez ? Il est aux moins cinq fois plus vieux que moi.

Amgabandil : *cinq fois plus vieux que lui ? C’est du poison ce truc maintenant* heu… non merci. Un pastis c’est tout.

Amgabandil en avançant dans la maison se prenant le lustre qui était suspendu au plafond en pleine tronche et il s'étala au sol tel un mollusque.

Amgabandil : hin, même pas mal tien.

Ensuite ce fût le lustre qui s’écrase sur sa face de rat.

Amgabandil : bon la oui ça fait mal par contre. Hé Bilboquet, ton lustre est super mal placé, je l’ai prit en pleine figure.

Bilboquet : il est fait pour ça tien…

Amgabandil : va te faire foutre rabougris.

Bilboquet : ça te gène si je grignote ? De toute façon je m’en fous si ça te gène. T’es sur que tu ne veux pas du whisky ?

Amgabandil : UN PASTIS J’AI DIT… JE SUIS SUR QUE TON WISKY J’EN BOIS UNE GOUTTE JE MEUR D’EMPOISONNEMENT.

Bilboquet : oh ça va, pas la peine d’être méchant non plus.

Quand soudain (attention vous flippez la hein ?) quelqu’un frappa à la porte avec force.

Femme : Bilboquet, ouvrez. Je sais que vous êtes la.

Bilboquet : [chuchote] il n y a personne.

Amgabandil : mais si je suis la moi.

Bilboquet : nan mais t’occupe pas de ça… il n y a personne.

Amgabandil : ah bon...

Ensuite bilboquet regarda par la fenêtre pendant que Amgabandil réfléchissait.

Amgabandil : mais si on est la nous.

Bilboquet : cette bande d’empafé ne me fout jamais la paix…

Amgabandil : tant que ça ?

Bilboquet : je veux revoir les boites Amgabandil… les boites, un endroit ou je pourrais finir mon magazine people.

Amgabandil : tu vas chez les elfes ?

Bilboquet : ben ouai, les elfes, green peace, c’est la même chose tu sais.

Amgabandil : alors c’est décidé ?

Bilboquet : mouai, bof.

Amgabandil : fait pas ta tête dure, de toute façon Frobbit peux pas te supporter.

Bilboquet : et alors ? Je m’en tape.

Amngabandil : je le disais c’est tout.

Bilboquet : je me sens vieux Amgabandil… vieux… desséché… comme une tartine sur lequel on aurait mit du ciment séché.

Amgabandil : oui, j’ai déjà eu le problème avec mes tartines Nutella/camembert.

Bilboquet : Nutella/camembert ?

Amgabandil : ben quoi ? C’est super bon.

Bilboquet : bon on va sur la colline pour fumer un pet ?

Amgabandil : ouai cool…

Ainsi les deux cons...paires allèrent sur la colline pour se défoncer la gueule avec de l’herbe à pipe.

Bilboquet : [souffle de la fumée] la cocaïne.

Amgabandil : Quoi ?

Bilboquet : Oh et merde, CO-CA-ÏNE… la meilleur herbe à pipe de toute la région espèce de crétin des Carpates.
Amgabandil : Ha ok

Ils faisaient des formes avec la fumée, Bilboquet fit une forme de… ben de… il fit la forme d’une paire de fesses. Et Amgabandil, forma une huitre qui par magie va ver la paire de des fesses.

Bilboquet : mon ami Amgabandil, c’est une nuit qu’on aura vite faire d’oublier.

Et donc u peut plus tard, les deux cons...paires étaient descendu pour aller à la fête, il y avait plein de monde, et surtout plein de gamin à buter pour Amgabandil et Bilboquet… Amgabandil sortait donc ses feux d’artifice pour faire… pour faire… enfin pour faire quelque chose voila.

Amgabandil : allez hop.

[Gros boom au loin et plus de gamin]

Amgabandil : et merde je crois que j’ai prit la dynamite pour pâque sans faire exprès.

Il prit donc un autre feu d’artifice et plein d’abeille tueuse voletait partout pour que les gamin les attrapes.

Amgabandil : oh, oh, oh, oh, oh, oh allez attrapez les.

Inconnu : C’est pas pâque…

Amgabandil : ah bon d’accord.

Pendant ce moment Frobit dansait sur la scène avec un air très peut convainquant.

Frobit : Zidane il a tapé, Zidane il a tapé…

Ah hem, trop peut pertinent, voyons voir ce que fait Bilboquet de son coté. Et bien Bilboquet est en train de raconter des histoires au gamin qui ont survécut à la dynamite de Amgabandil.

Bilboquet : alors j’étai au prise avec trois monstrueux trolls… ils se disputaient pour savoir lequel d’entre eux allait me fumer… l’un préférait m’allumer, et les deux autres préféraient s’assoir sur moi pour me mettre dans une pipe. Mais ils avaient perdu tant de temps à se fritter comme des non fumeur, du comment et du pourquoi, qu’ils avaient oublié de remplirent leur stock de tabac… et POUF, ils furent transformé en tas de tabac froid pétrifié.

Gamin :…

Bilboquet : QUOI C’EST PAS MARRANT ?

Gamin : …

Bilboquet : vous maintenant c’est frite, coca avec PS3…

Gamin :…

Bilboquet : bon vu l'ambiance, je me casse moi.

Pendant ce temps lse deux cousin Mérou et Pigratte faisait… autres chose.

Mérou : prend la plus grosse, mais nan la violette sombre con des Alpage.

Pigratte : Mais je trouve pas, ces fusée devrait être plus grande.

Mérou : Ouai, 5 mettre sur 6 c’est ça ?

Pigratte : ben ouai voila.

Mérou : pfff, oui voila celle la elle est génial. Prend la plus grosse.

Pigratte prit donc la fusée la plus grosse du lot.

Mérou : génial.

Pigratte : mais elle ressemble à une huitre.

Mérou : s’en fout. Va dans la tente, je te couvre.

Pigratte donna une fourchette à Mérou. Allez savoir pourquoi.

Mérou : tu fous quoi exactement ?

Pigratte : ben t’as dit que tu me couvrais.

Mérou : boulet.

[Mérou envoi pigratte dans la tente puis croque une pomme]

Pigratte : [pssssh] ça y est elle est allumé.

Mérou : mais il fallait la planter.

Pigratte : mais elle est planté.

Mérou : oui mais dans les coquille saint-jaque.

Pigratte : ah bon ?

Mérou sortit juste à temps, puis la fusée partie en emmenant Pigratte avec elle.

Pigratte : BANZAAAAÏ

Puis la fusée fonça sur la comptée, tel un missile téléguidé de cher Castorama.

Forbit : mon oncle attention, une huitre géante.

Bilboquet : quoi ? Sornette il n y a pas eu d’huitre géante ici depuis un millénaire.

Amgabandil : tous à couvert.

Tout le monde se mit à terre comme l’avait dit Amgabandil qui lui se plaça devant la fusée.

Amgabandil : vous allez voir.

Puis Amgabandil avala la fusée et Pigratte avec par la même occasion, avec de la chance on entendra plus parler de lui.

Amgabandil : miam… une huitre farcit.

Puis il sortit Pigratte de son estomac. Dommage, j'aurais espéré que Pigratte reste enfermé la et y crève.

Pigratte : ouai encore une foi.

Fin de l’épisode 1




I'm.... I'm... CRAZYYYYYYYYYYYYYYYYY Gyahahahahahahahahahahahahahahaha. This funny no?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jack Armuk
Mécanicien scientifique dérangé

avatar


MessageSujet: Re: Le seigneur des cigarettes    Sam 21 Juil - 11:53

Le seigneur des cigarettes

La communauté de la cigarette
[17Min 30Sec à 32Min 24 Sec.]

Épisode 3: le départ de Bilboquet Sacroute.

Mérou: c’est génial ce truc que tu nous as fait.

Pigratte : ouai, on en fait une autre.

Mérou et Pigratte(ensemble) :AAAAAAÏÏÏEUUUUUH

Amgabandil arriva derrière eu en leur tirant les oreilles.

Amgabandil : alors qu'est-ce que vous foutiez bande salopinioux ?

Mérou : nous ? Ben, on faisait des gaufres Nutella/camembert.

Amgabandil : ouai c’est ça, vous foutez pas de moi vous détestez la combinaison Nutella/camembert.

Pigratte : putain. Pourquoi t’as bonne mémoire que quand ça nous emmerde ?

Amgabandil : parce que c’est fait pour ça. Maintenant faite la vaisselle.

Alors Pigratte et Mérou firent la vaisselle avec Amgabandil qui les surveillait. Plus loin, Bilboquet allait faire un discours.

Frobit : silence tas de demeuré… Bilboquet va faire un discoure alors fermez la qu’on l’entende le moins possible.

Bilboquet :merci, merci… mes cher Sacroute, Bovin( la foule), Trock et Broderie(la foule), Job(la foule), Fouinne(la foule), Sonne-Con(la foule), Purgé(la foule), Sang-De-Bouc(la foule) et Fière-Anus.

Mec : Fière-Anal (rire)

Bilboquet : hé bien aujourd’hui c’est le jours de mon 111em anniversaire. Et oui, 111 ans c’est beaucoup trop longtemps, déjà un jour avec vous c’est trop avec des gents aussi atteint de la maladie Alzheimer.

Tous : va crever !!!

Bilboquet : je ne connais pas la moitié d’entre vous autant que je ne le voudrais… et j’aime moins de la moitié d’entre vous, à moitié moins que vous ne le méritiez.

Mec : heu… j’ai pas compris ce qu’il a dit la.

Amgabandil : putain encore ses phrase impossible à comprendre. Encore une phrase comme ça et c’est l’anbolie cérébrale.
La dessus Bilboquet continua son discours en cachant discrètement une cigarette dans son dos avec un briquet.

Bilboquet : j’ai... j’ai des chose à rouler.[prend une cigarette et un briquet, et les met derrière son dos.] Je les aie mise dans le placard à tabac un peut trop longtemps… j’ai la joie de vous annoncer que c’est la fin… je me tire d’ici. Je vous dis d’allez tous vous faire voir cher les grec du fond du caleçon. Allez tous vous faire bouffer par les Hermite de la troisième montagne au sud du cinquième quartier nord du sud de la septième comptée de la terre du milieu.

Soudain Bilboquet alluma la cigarette et il se transforma en fumé de tabac, et il partit cher lui.

Amgabandil : oh le con.

Dans le petit chemin…

Bilboquet : pom pom pom.

[Bruit de porte et Bilboquet réapparait]

Bilboquet : oh la vache les gueule d’huitre séchée qu’il avait tout ces babouins.

Bilboquet marche un peut et prend quelque objet pour partir quand soudain. (hé hé vous flippez encore ?)

Amgabandil : je suppose que vous vous croyez comique.

Bilboquet : enfin Amgabandil… vous vous avez vu leur tronche de babouin ?

Amgabandil : il y a plusieurs cigarette magique dans ce monde Bilboquet Sacroute et aucune ne doit être prit à la légère.

Bilboquet : enfin c’était juste pour faire une petite connerie… oh et merde pourquoi tu es sage seulement quand ça m’emmerde ?

Amgabandil : c’est fait justement pour ça, espèce de ragondin desséché.

Bilboquet : pffff, vous garderez un œil sur Frobit n’est ce pas ?

Amgabandil : la moitié d’un ouai… que moi je m’en tape du petit.

[Bilboquet fait son sac de voyage]

Bilboquet : je lui lègue toute mes saloperies au petit saloupio.

Amgabandil : quand est il de votre cigarette ? Vous le lui laissez aussi ?

Bilboquet : oui, oui je lui laisse. Il y un paquet sur le rebord de la cheminée.[bruit de pas] non attendez… il est dans ma poche, n’est-ce pas con ? Oui, après tout pourquoi pas ? ssssssssss, pourquoi je ne le garderait pour moi tout seul ?

Amgabandil : vous devriez le laisser ici Bilboquet… est-ce si dur ?

Bilboquet : non, non… siiiiii, après tout c’est moi qui l’ai trouvé, il est venu à moi, je ne veux pas m’en séparer.

Amgabandil : ne vous mettez pas en colère.

Bilboquet : si je me mets en colère c’est de votre faute. Il est à moi, à moi tout seul… mon… Précieux.

Amgabandil : cette cigarette a déjà été appelée comme ça mais jamais par vous.

Bilboquet : occupez vous de vos reins vous…

Amgabandil : vous avez eu cette cigarette bien asse longtemps.

Bilboquet : vous… vous le voulez pour vous tout seul.

[Bruit grave qui ressemble au tonnerre]

Amgabandil : [voix grave] Bilboquet Sacroute, surtout ne me prenez pas pour un magicien de cher Delprado… je n’essaye pas de vous aider… [Redevient normal] Enfin si... Et non à la fois, bon cherche pas et laisse cette connerie ici, elle sent vraiment le dessous de table cette connerie.

Bilboquet : ok, prenez-le, comme vous voulez.

Amgabandil : depuis toutes ces années nous sommes… Amis?… encore une fois faite votre tafiole. Laissez-le.

Bilboquet : vous avez raison Amgabandil, je dois le laisser, la cigarette doit aller à Frobit. Il est tard la route longue… je dois y aller

Amgabandil : Bilboquet… la cigarette est encore dans votre poche.

Bilboquet : ah merde c’est vrais. [Hésite à le laisser.]

Cigarette : (dans la tête de Bilboquet) c’est bon tu me lâche la.

Bilboquet finit par laisser la cigarette sur le planché sec et froid et s’en alla.

Bilboquet : j’ai trouvé une bonne fin pour mon magazine people… et ils s’emmerdèrent encore, encore et encore… jusqu'à la fin de leur misérable vie.

Amgabandil : et c’est ce qui ce passera. Aller, casse toi, ta tronche me donne envi de gerber.

Bilboquet : oui… va te faire voir cher les grecs.

Agmabandil : au-revoir… cher tête à claque.

[Bilboquet se barre à fond la caisse et se casse la tronche sur un gobelin mort sortit d’on ne sait ou.]

Bilboquet : tien… mais que fait ce gobelin mort ici ? Qu'importe.

[Se barre à fond la caisse]

Amgabandil : quel abruti. J’espère ne plus te revoir pas se revoir.

Amgabandil entra dans la maison et regarda la cigarette

[long silence avec la musique stressante]

En touchant la cigarette Amgabandil vit un œil de feux évanescent, rougeoyant tel un volcan, reconnaissant cet œil malfaisant, il prononça ces simple mots.

Amgabandil : non d’une choucroute aux champignons enragé… pourquoi j’ai dit ça moi ? ça n’a aucun sens.

Bon pas grave, je m'attendais à autre chose quand même... Quelque minute plus tard, Amgabandil était assis à se rappeler des mots de Bilboquet. Puis il se rappela des paroles d'une autre personne, paroles fortement similaire à celle de Bilboquet.
Voix Zarb : Il est à moi. Mon bien. Mon précieux.

Amgabandil : les énigmes dans l’odeur du tabac froid.

Frobit : oncle, bilboquet… (Amgabandil : Mon précieux... Mon précieux) il est partit c’est ça ? Yes ça fait trois ans que j’attends qu’il se casse ce roi de la biscotte… pourquoi j’ai dit ça moi? Ça n'a aucun sens. Je me demandais s’il allait vraiment le faire au bout d'un moment. Ho, y'a quelqu'un la dedans?

Amgabandil : moi aussi il m'arrive de dire des trucs qui n'ont aucun sens, c'est peut être postromatique... Pour ce qui est de votre oncle, vous tenez sa cigarette. Il est partit vivre cher Green Peace.
Frobbit : C'est cher les Elfes.
Amgabandil : C'est la même chose on t’a déjà dit. En plus il t’a légué Trou-De-Bal. (Frobbit : Hein?) Il t’a légué toute ses saloperie d'ailleurs.... La cigarette est à vous désormais. Mettez-le en sureté.
La dessus Amgabandil ne s'attarda pas plus et décida de partir, il lui fallait faire des choses à présent que quelque chose clochait dans cette histoire. Quel mystère tournait autour de cette cigarette? Amgabandil avait bien une idée, mais il ne pouvait être sur de rien. La dessus il allât ver la porte.
Frobbit : Tu vas ou?
Amgabandil : Des choses à régler.
Frobbit : Quelle chose?
Amgabandil : Des quiz, auquel il faut des réponses.
Frobbit : C'est pas que je t'aime bien mais quand même, partir alors que tu viens tout juste de débarquer. Je comprends que dal la.
Amgabandil : ...Moi non plus... Gardez le caché, mettez-le en sureté.
Puis Amgabandil s'en alla enfermant la porte derrière lui
[Bruit de porte]
Mais pendant ce temps, aux Mordor, dans les terres sombres du seigneur des ténèbres. Quelque chose de macabre avait lieux, dans les geôles des prisonniers, un être se faisait torturer des pires manières qui existe, dans des cris atroces et immonde, et de ses cris de souffrance pendant qu'on lui brisait les os... Ces quelques mots furent discernés.
Grokum : La comté ! Sacroute !
[Volcan en éruption]
La dessus, d'une sombres citée d'ou s'exaltait une lumière macabre verdoyante, les nazgul sortirnt de Minas Morgul. Pendant ce temps, Amgabandil arrivait, aux Gondor à la recherche de Grokum, mais par malheur, il remarqua que l'ennemis l'avait trouvé avant lui.
[Bruit de tonnerre]
Amgabandil : Ho... On peut arranger ça je pense. En avant.
Amgabandil alla donc à Minas Thirit direction le CDI... Heu la bibliothèque pour faire, des recherches.
[Longue pause avec bruit de pas, puis bruit de papiers.]
Amgabandil : Dans l'année 3434 du deuxième âge, voici le récit de Kikildure. Grand roi du Gondor qui découvrit la cigarette de pouvoir. [Bruit de truc lourd qui tombe.] Il est venu à moi, la cigarette unique, ce sera l'héritage de mon royaume. Et toute ma lignée sera liée à elle, alors je ne me risquerais pas à lui faire du mal. Il m'est très précieux, bien que je l’aie acquis avec souffrance. [Voix de sauron] Les inscriptions sur son contour commencent à s'estomper, l'écriture qui était au début aussi lumineuse qu'une flamme rougeoyante, commence à disparaitre. C'est un secret qu'aujourd’hui seul le feu peut révéler.
Plus loin dans la comtée, d'étrange chose avait lieux, et allait répercuter sur l'avenir de la terre du milieu.
[Hache qui coupe du bois, plus chien qui commence à aboyer.]
[Bruit de sabot]
Nazgul 1 : La comtée... Sacroute...
Hobbit : Y'a plus de Sacroute ici, sont tous à hobbitebourg. Loin dans l'Ouest hein, par la.
[Chevaux qui galopent]
Nazgul 1 : J’t’avais dit qu’il fallait prendre à droite au l’avant dernier virage, et non à gauche.
Nazgul 2 : Mais ces rue de Hobbit se ressemble tellement qu’on s’y perd.
À Hobbitebourg sortant d'une taverne.
Belle femme hobbit : Bonne nuit les garçons.
Sram : Bonne nuit.
Et quelque rue de hobbit plus tard.
Frobbit : Bonne nuit Sram.
Sram : Bonne nuit Frobbit.
[Bruit de pas puis de porte]
[Silence pesant]
Amgabandil : [Attrape Frobbit] Est il caché? Est-il en sureté?
[Bruit de malle qui s'ouvre]
Frobitl : Tien la voila ta merde.
La dessus Amgabandil s'empara de la lettre qui contenait la cigarette et la jeta dans le feu de la cheminée.
Frobbit : Hein... T'as fumé quoi cette fois?
Amgabandil : [Attrape la cigarette avec une pince] Tendez votre main Frobbit.
Frobbit : Ouai c'est ça, prend moi pour une huitre.
Amgabandil : C'est bon il est froid fait pas chier. [Donne la cigarette à Frobbit] Que voyez-vous? Vous voyez quelque chose?
Frobbit : Nan rien, t'es sur que t'as pas fumé un truc bizarre encore une fois parce que moi je ne vois ni couille, ni bite.
Amgabandil : Ouf, j'ai crut que ça allait la fin des choucroutes aux champignons enragé pendant un moment.
Frobbit : Attend? Putain j'ai respiré un truc zarb ou quoi la? Je voix un truc qui apparait. Putain c'est des inscriptions. Non de diou j'ai prit de l'héroïne ou quoi? Je vois de l'elfique ancien maintenant. En plus je sais pas lire cette connerie moi.
Amgabandil : Peu de gents le peuvent. Ce langage est celui du Mordor; que je ne prononcerais pas ici tellement ça foutrait le bordel dans le quartier.
Frobbit : Le Mordor ? Toi tu t'es encore injecté une saloperie dans le bras.
Amgabandil : Trêve de connerie Frobbit... En langue commune ces inscription disent: Une cigarette pour les gouverner toute. Une cigarette pour les trouver. Une cigarette pour les amener toute, et dans le tabac froid, les lier.
Quelque instant plus tard assit sur la table.
Amgabandil : Voici la cigarette unique, forgé par Sauron le seigneur des ténèbres, Dans les flammes du Mont Kronos. Ôté par Kikildure de la main de Sauron lui même. Je vais te raconter son histoire, Même si t’as rien demandé…
Frobbit : Quoi c’est pas ma cigarette maintenant ?
Amgabandil : Ta cigarette ? Hé hé hé, ta cigarette ? [Rire] Oui oui, « une cigarette pour les gouverner tous. »
Frobbit : Ouai ouai, avoue t’as oublié de me dire un truc hyper grave, j’avais compris.
Amgabandil : Non de dieu, laisse-moi parler. Tout à commencé avec la forge de la cigarette. [Flash back en bruit de fond] 11 cigarette obtinrent les 12 elfes… [Elfe qui rote] Ou était-ce l’inverse ? [Elfe : Passe-moi le jambon.] Ou alors c’était aux 7 nains alors. [7 nains qui s’entre tue] Bon c’est pareil de toute façon. Tout grand connut de la terre du milieu y sont allé et ont reçut leur cigarette de pouvoir, surtout les 9 rois des hommes. Mais un serviteur de Sauron est arrivé en retard, histoire de changer un peut bien sur. Ils ont voulut lui donner un bon, mais bien sur c’est plus la même chose la. Alors pour se venger, Sauron à forgé sa propre cigarette. Une cigarette surpuissante, né dans le Mont Kronos. [Stop flash Back puis bruit de papier] Attend, ou est la montagne sur cette carte ? Je ne la trouve nulle part. Tu ne peux pas m’aider à la trouver Frobbit ? On parle du destin du monde.
Frobbit : Je pensais qu’on parlait de ma cigarette. Après tout c’est mon héritage.
Amgabandil : Cesse donc de m’interrompre. La cigarette est née dans l’endroit le plus terrible qui existe au monde. Au Mont Kronos. [Rire de Sauron] Une cigarette pour dominer le monde, avec sa cigarette Sauron conquis régions après régions. Dans les ventes immobilière de Sauron, beaucoup de gents moururent. [Gamin se prend une flèche en pleine tête]. Celui-ci meure aussi. [Bucheron en premier plant meure] Non, celui-là non… L’autre, derrière la avec son arc, oui lui. [Bucheron ressuscite et mec derrière meure.] Mais l’un d’entre eux résista, [Flash back] le prince Kikildur, celui qui dut prendre l’épée de son père mort au combat… épée nommée… « Josépha l’épée. » [Kikildur se mange par terre] Après avoir affronté Sauron dans un combat fort court, il prit la cigarette après avoir fait exploser le seigneur des ténèbres. Quand il eu la cigarette, il aurait dut le détruire, mais la victoire lui était carrément monté à la tête, malheureusement. J’ai entendu chaque truc, une fois par exemple, il la fait avec trois déesses, parfaites, diplômées et avec d’énorme poitrine et… [Stop flash back] Comme je te disais, un truc totalement incompréhensible. [Re-flash back] Après s’être fait tué par les Orcs. [Grokum : Mon précieux] La cigarette alla dans un endroit que personne n’aurait imaginé… Mais ensuite la cigarette s’est ennuyée, et ensuite s’est promenée par-ci, par la. Je ne sais par quelle mer… Elle a finit dans la poche de ton oncle.
Frobbit : La cigarette à fait tout ce petit bout de chemin pour arriver ici sans l’aide de personne tu veux dire ? Bien que j’ai du mal à y croire. De toute façon je m’en fous.
Amgabandil : Et alors qu’est-ce que je m’en fous. De toute façon tu dois faire certaine chose et je n’ai pas finit mon histoire. Donc…Oui, pendant soixante ans, la cigarette est resté tranquille à se dorer la couenne en possession de Bilboquet, prolongeant sa vie, retardant sa vieillesse. Mais c'est finit Frobbit. Le mal gronde en Mordor. La cigarette s'est réveillée. Elle a entendu son maitre l'appeler par fax, digitel, France télécom et toutes les autres lignes téléphoniques de merde qu'on fait la France.
Frobbit : Mais il a été détruit. Sauron à été détruit.
Amgabandil : Non, Frobbit. L'esprit de Sauron à survécut. Car sa force vitale est liée à la cigarette, et la cigarette n'a pas été détruite. Sauron est de retour. Ses orques se sont multiplié, et je te dis pas comment c'est dégueulasse à voir un accouplement d'orques, ils ont un métabolisme reproductif de lapin en plus ses salop. Sa forteresse à Barad-Dûr a été rebâtie sur les terres du Mordor. Il n'a besoin que de cette petite saletée, pour recouvrir le monde dans l’oubli à jamais. Il le cherche, il le cherche. Il ne pense qu'a elle dans l'espoir de la retrouver. Car la cigarette aspire plus que tout retourner à la main de son maitre. La cigarette, et Sauron ne font qu'un. Frobbit... Il ne doit jamais le trouver.
Frobbit : [Prend la cigarette] Très bien, mettons le de coté et n'en parlons plus. Personne ne sait qu'il est la n'est pas? (silence pesant) Répond moi vieille branche j'aime pas quand tu me fais ces silence pesant.
Amgabandil : Il ya quelqu'un d'autre qui savait que la cigarette était ici. J'ai cherché partout ce Grokum, mais l’ennemi l'avait chopé avant moi.
[Cri de Grokum]
Amgbandil : J'ignore combien de temps ils ont torturé cette tête de con. Mais parmi les cris et les plainte qu'il émettait, ils ont perçut deux mots...
Grokum : La comtée... Sacroute...
Frobbit : La comtée? Sacroute? Mais ça pourrait les mener ici.
Amgabandil : Mais ça peut s'arranger.
Frobbit : NAN MAIS TU DELIRE LA !!!
Fin de l'épisode 2




I'm.... I'm... CRAZYYYYYYYYYYYYYYYYY Gyahahahahahahahahahahahahahahaha. This funny no?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Solf J. Kimblee
Traître lotus blanc que le sang révèle...

avatar


MessageSujet: Re: Le seigneur des cigarettes    Sam 21 Juil - 12:26

Franchement pas mal du tout ! J'ai beaucoup ri à certaines scène, majoritairement à l'épisode 2, c'est vraiment wtf cette parodie, mais c'est ce qui en fait tout l'intérêt !

Kikildure....Mon dieu XD
et aussi ceci...ou comment gâcher la légende en quelques secondes : "Une cigarette pour les gouverner toute. Une cigarette pour les trouver. Une cigarette pour les amener toute, et dans le tabac froid, les lier. '

Just epic...Bravo ! j'attends le prochain chapitre avec impatience **






"À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire."

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le seigneur des cigarettes    

Revenir en haut Aller en bas
 

Le seigneur des cigarettes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arrivée d'un Seigneur ébouriffé et d'une blonde Dame
» le trone du seigneur demon!
» Salazar le Seigneur-Serpent. (UC)
» Un mod du seigneur des anneaux
» Mini Jeu le Seigneur des Anneaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fullmetal Alchemist RPG :: Hors Jeu :: Le Coin Des Artistes :: Écrits-