Premiers pas à Central. (RP Edward Elric, Kalia Rubi, Niji Obuto, )



 
Le forum va bientôt subir de grands changements ! Restez connectés ! /sbaff/

Partagez | 
 

 Premiers pas à Central. (RP Edward Elric, Kalia Rubi, Niji Obuto, )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edwin
L'ignorant

avatar


MessageSujet: Premiers pas à Central. (RP Edward Elric, Kalia Rubi, Niji Obuto, )   Ven 10 Mai - 5:07

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Le ciel était bleu et dégagé. La fumée de la locomotive s’y découpait sans aucune gêne extérieure. Le train entra en gare avec un bruit de freins assez fort. À peine immobilisez, le contrôleur siffle alors dans son sifflet, annonçant aux passagers qu’ils peuvent descendre et que les nouveaux pourront monter dans quelques instants.

Parmi les voyageurs Edwin sauta sur le quai le sourire aux lèvres. Enfin à Central. Ses yeux glissèrent sur l’architecture impressionnante de la bâtisse qui ressemblait à un immense pré haut. Les couleurs marron du sol et des murs se mariaient à merveille avec le métal peint en ocre de la structure métallique, le train de couleur verte se détachait à merveille dans ce décor ferroviaire.

La chaleur était étouffante, cela était dû aux cheminées des locomotives. Edwin tira un peux sur son écharpe rouge et son col de chemise pour se refroidir un peu. Il faut dire qu'il était habiller un peut chaudement pour la saison. Mais il voulait ressembler à quelqu'un de bien et pas a une racaille. Aussi portait-il un pantalon noir proche du corps pour ne pas dire moulant, une chemise blanche a décoration rouge et une cravate et une ceinture décorative rouge et noir. Cela en plus de chaussure ressemblant à des rengers. Pour compléter le tout, sur sa tête se trouvait une casquette gavroche et à son poignet gauche deux bracelets en or qui tintait au moindre de ses mouvements.

Quoi qu'il en soit restez sur place était une mauvaise idée. Cependant beaucoup de personnes le faisaient en disant au revoir à leur famille qui partaient en voyage ou rentrait juste chez eux dans des contrées d’où le garçon ignorait tout. Peut être que quand il saurait ce qu’il est, il irait faire le tour du pays. Cela serait sympa. Oui cela serait bien. Il le ferait.
Mais pour le moment Edwin entreprit de quitter la gare. Avant cela il alla au guichet. Une femme peut aimable le reçut.

Femme : Bonjour. Bienvenue à la gare de Central que puis-je pour vous aider ?

Houlà, vraiment pas motivé. Pourtant ce devait être merveilleux de rencontrer tant de gens haut en couleur. Non ? Peu importe.

« Bonjour Madame. Je viens d’arriver et je désirerai acquérir une carte de la ville pour me diriger… »

Pourquoi elle le regardait comme s’il venait d’un autre pays ? Il se répéta donc.

« Bonjour madame je désirerais une carte d’il vous plaît ! »

Femme : C’est bon ! J’ai entendu ! Tenez !

Elle lui jeta presque le document. Le blond ne préféra pas s’attarder auprès d’une personne s'y peut sympathique. Le jeune homme se dirigea avec sa valise et sa carte vers la sortie.

À peine dehors il dut se décaler vers un banc pour éviter la foule qui allait et venais par cette immense entrée. Devant ses yeux, sous une chaleur bien plus raisonnable, se dévoilait Central. Les bâtiments, les rues, la population, tout cela était merveilleux et terriblement excitant !
Edwin posa sa valise près de lui et s’assit sur un banc en croisant ses pieds sous celui-ci. Il ouvrit la carte et entreprit de la mettre à l'endroit, puis de chercher le QG des militaires. Ha voilà. En plein centre ! Ça avait l’air loin. Et les rues bien que droite semblait avoir pas mal d'impasses. Il lui faudrait trouver quelqu’un pour le guidé. C’était essentiel s’il ne voulait pas se perdre. En plus il fallait qu’il trouve un hôtel ou un motel pour dormir. Il les sentait encore dans son dos et reins les heures de train.

Bon, trouver quelqu’un pour l’aider. Ses yeux commencèrent donc à balayer la foule dans l’espoir de trouver quelqu’un de ne pas trop presser.



Journal de bord
Image complète de l'avatar:
Spoiler:
 



Dernière édition par Edwin le Jeu 14 Nov - 15:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Premiers pas à Central. (RP Edward Elric, Kalia Rubi, Niji Obuto, )   Jeu 16 Mai - 13:27

-Brrrrrrrrrrrr

-Non mais tu vas te taire oui !

Detrompez-vous, cette jeune fille n'est pas folle. Ou du moins, elle menaçait de le devenir si elle ne trouvait pas tout de suite quelque chose à se mettre sous la dent. Son estomac ne cessait de crier famine depuis maintenant des heures, le bruit qu'il emmetait était tout simplement insupportable et génant.

La voilà dans une grande rue ou se trouvait l'immense gare de Central, un endroit ou la foule était toujours au rendez-vous. La jeune Kalia se retira de celle-ci et chercha du regard un petit commerce qui pourrait l'aider, après tout ici, il y en avait pour tous les goûts. C'est en regardant autour d'elle que Kalia aperçut une silhouette assise sur un banc, a seulement quelques mètres d'elle. Elle l'observa un moment, un touriste apparemment étant donné qu'il avait une valise avec lui et qu'il tentait de déchiffrer une carte de la ville. N'avait-il pas chaud avec cette écharpe autour du cou ? Il fallait avouer que aujourd'hui, la chaleur avait élu domicile à Central... une petite chaleur qui ne pouvait faire que du bien après ces quelques jours de pluie à vrai dire.

Le ventre de Kalia réclama à nouveau, et toujours aussi bruyamment, son repas. Elle laissa tomber le touriste pour reprendre sa "chasse". Et là, elle aperçut un peu plus loin une petite boulangerie, un véritable paradis pour cette pauvre sans domicile qui mourrait de faim. Elle entra dans la boulangerie, une sonnette retentit pour annoncer son arrivée, bruit dont personne ne prêtait attention. Un homme d'âge mur commandait son pain, le journal éditée ce matin à la main. Il y avait aussi une petite fille qui tenait la jupe de sa mère, essayant de la persuader d'acheter une de ses sucettes sur le présentoir.

"Bon sang ! Le mode accéléré c'est possible ?"

Kalia observa la petite fille, elle avait arrêtait de tenter de convaincre sa mère et faisait une mine boudeuse, regardant par moment ces sucettes qui lui faisait vraiment envie. Soudain la jeune femme eu une idée, elle s'accroupit pour être à la hauteur de la petite et lui parla discrètement.

-Hey ? Tu veux vraiment une sucette ?

La petite fit oui de la tête.

-J'ai un marché à te proposer. Si je t'en donne une, en échange, je veux que tu cris que tu pleures, que tu fasses un énorme scandale, pendant que je vais discrètement chercher mon pain. D'accord ?

La gourmandise l'emporta sur la raison et la fillette accepta. Kalia se servit donc dans le petit pot à sucette et la tendit à la fille qui la cacha dans sa proche et comme le voulait son accord, elle se mit à pleurer sans aucune raison.

"Quelle bonne actrice !"

Tout le monde se focalisa sur la petite fillette qui criais à plein poumon. Kalia en profita pour s'approcher discrètement de l'homme et prit les deux baguettes qu'il venait tout juste de payer. Elle allait sortir de la boulangerie comme si de rien était mais l'homme l’aperçut.

-Mes baguettes ! Au voleur !

-Oups...

Kalia prit la fuite, chose qui était devenue sa spécialité à force. L'homme lui courut après hurlant des "Sale voleuse ! Rends-moi mes baguettes !". Kalia courait de plus en plus, cherchant une ruelle ou elle pourrait bien se cacher mais rien.
Rien, jusqu'au moment ou elle percuta quelque chose, ou plutôt quelqu'un qui tomba au sol et elle tomba avec. Son premier réflexe fut de reprendre les baguettes qui lui avaient échapper des mains.
Malheureusement pour elle, l'homme avait fini par la rattraper.

-Petite g*rce ! Tu croyais t'en tirer comme ça ?! Sale voleuse !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Premiers pas à Central. (RP Edward Elric, Kalia Rubi, Niji Obuto, )   Ven 17 Mai - 15:03

Le quotidien. La routine. L'ennuie. Trois mots qui représentaient l'humeur et le train de vie des deux frères Elric, rien d'inhabituel. Le même cauchemar qui réveil le grand frère Elric, cette vision, ce jour où rien ne s'était passé comme prévu. Ces deux frères qui voulaient retrouver leurs mère, qui n'était plu de ce monde. C'est en ouvrant ses yeux, d'un air terrifié qu'Ed cria "Non!". Il venait de se réveiller de se cauchemar qui le hantait.
Spoiler:
 

Assis à attendre. Lui qui ne pouvait pas dormir, Alphonse remarqua le cris de son frère. Soupira et puis répliqua.

« Encore un cauchemar ?. Nii-san. »

« Oui » Répondit l'alchimiste. Avant de reprendre son souffle, il fessait déjà jour. Il était temps peut-être de commencer la journée. C'est donc à la traîne qu'Ed se dirigea vers la salle de bain et pris une douche qui l'aida à se remettre de ce cauchemar, et à réfléchir sur ses futurs projets. Rester à central n'aller pas aider les deux frères pour leurs quête de trouver une pierre philosophale. C'est donc d'un grand pas qu'Ed enfila ses vêtements et pris son café quotidien. « Je me sens d'humeur à trouver une piste aujourd'hui ! ». Les deux frères venaient d'arriver à la bibliothèque de central, Edward pris un livre au sujet de l'alchimie et ses secrets et le feuilleta. Il l'avait déjà lus des dizaines de fois, mais il avait toujours cette sensation. Quelque chose lui échapper, il y'avait forcément quelque chose qui les indiquerais sur cette pierre philosophale. Comment la créer? Comment l'utiliser? Ses caractéristique. Son origine était inconnu, son utilisation pareil, ils savaient que son utilisation génère des éclairs rouge d'alchimie, qu'elle peux contourner la lois de l'échange équivalent. Après quelques heures, enfin, il avait déniché quelque chose. Leurs prochaine destination était le sud, Rush valley. Le berceau de la mécanique et des automails. Mais pourquoi cette ville en question vous aller me dire ? Et bien. Ce n'était pas le livre qui avait offert à Edward cette information, mais bien un petit groupe de personne qui était derrière eux. Un gars au cheveux blanc et un autre jeune homme, qui semblait avoir le même âge et...Un bébé?. Bref. Ces deux personnes parlaient d'un "Faiseur de miracle" à Rush Valley. Malgré le peu d'informations que possédaient les deux frères, il n'avaient rien à perdre de tenter leurs chance.

C'est donc après une visite aux bâtiment de l'armée pour informer Roy Mustang de leurs départ le lendemain. Que les frères Elric c'était mis à la recherche d'une boulangerie dans le coins pour qu'Ed puisse s'acheter quelques friandises. Edward aperçu donc au loin une boulangerie, c'est en courant vers celle-ci. Qu'il percuta quelque chose. Et se retrouva au sol entrains de se frotter la tête de douleur.


« ça va nii-san? » Dit alphonse avant d'essayer d'aider son frère à se relever. Puis une voix d'homme traversa la rue "Petite g*rce ! Tu croyais t'en tirer comme ça ?! Sale voleuse !". Cette homme s'adresser à une fille. La fille qui venait de percuter Edward, Pourquoi l'insulter et la maltraiter ainsi ?. Edward avait un sens de l'honneur, il n'aller pas laisser cet homme insulter d'une telle manière cette fille sans défense et rappliqua.

« Hey toi. Tu va la laisser tranquille. Ou sinon t'aura du mal à vendre ton pain après ça... ».

C'était pas tous les jours qu'Ed montrait autant de conviction. Le boulanger regarda quelques moment l'alchimiste. Croyant qu'il ne ferais pas la poids, mais son regard croisa celui d'alphonse. Le boulanger se figea d'un seul coup et pris du recul « D...Désoler! ». Celui-ci s'empressa de partir en courant. L'alchimiste aida cette fille à se lever puis rapliqua.

« ça va ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Niji Murasaki
Help me, i don't want to stay alone.

avatar


MessageSujet: Re: Premiers pas à Central. (RP Edward Elric, Kalia Rubi, Niji Obuto, )   Ven 24 Mai - 7:36

Spoiler:
 

South city et la chaleur qui l'avait étouffer, les étranges impression qui l'avait prise et bien sur une étrange rencontre. Niji était arriver la bas juste par mégarde, juste par hasard a cause de son mauvais sens de l'orientation. Comme toujours. De South city, elle avait fini par demander son chemin, et comment rentrée, et avec des indications précise, limites écrit pour être sur de pas ce perdre. Elle avait fait demi tour, repris le train et avait pu rentré a Central tranquillement, sans ce préoccuper de grand chose. Elle c'était mis un truc en tête et comme d'habitude, rien ne la ferait changer d'avis.

Assise sur le siège du train, elle avait poser son coude sur l'accoudoir et la main ouverte avait poser son menton dedans, la tête tourner vers l’extérieur regardant le paysage avec fascination, des champs de la verdure, la vie en générale explosait en un millions de couleur magnifique et grandiose que le soleil faisait ressortir avec légèreté. Le monde était gai. La petite fille au cheveux rose leva légèrement la tête et observa avec envie l'intensité du ciel . Bleu, profond, sans nuage, tout semblait rayonner. Pas comme ses yeux, aussi clair que le ciel et profond comme un océan sans fond.

Vider par toute ses pensées elle s'endormit.

Elle rouvrit les yeux arrivée a la gare de Centrale city et sans précipitation, remettant son manteau sur sa veste en cuir sur ses épaules elle sortie avec son sac a dos. Dormant depuis plusieurs heures ses yeux n'était plus habituer a la clarté du soleil et pendant un instant elle fut éblouie. Plusieurs minute passèrent et elle resta debout sur place, ses cheveux rose brillant au rayon céleste. Les gens sortait du train et partait pour la plupart accompagner, elle, elle resterait seule. C'était une fatalité qu'elle avait finit par accepter, Niji en arrivait aussi a aimer sa solitude, elle faisait partie d'elle. Elle l'aimait parce que, le reste du temps quant elle était avec des gens, les souvenirs qu'elle construisait était plus précieux que sa vie elle même. Des gens qu'elle avait gravé a jamais dans son cœur …

Respirant un bon coup, elle se mit en marche avant d'être bousculer par un homme ce qui détourna son attention. Un blondinet, un peu plus grand qu'elle, mais petit pour un homme se fit renverser, un grand dans une armure l'aida a se relever et une jeune fille ce faisait poursuivre.

Centrale était toujours aussi animer. Alors qu'elle se dirigeait vers la sortie, un autre blond attira son attention …

Est-ce qu'elle voyait double ? Elle fronça les sourcils et s'assied sur un banc et observa, celui qui était debout, celui assied. Des frères ? Peu probable, un semblait touriste et l'autre … et bien portait l'uniforme de l'armée.

Toute suite en pensant a l'armée elle se remémora un certain colonelle, elle secoua la tête. Non, elle ne devait plus y penser, il était déjà passer a autre chose, elle aussi devait faire de même. Lentement elle pris une lente et longue inspiration et se releva pour … se rasseoir aussi sec sans vraiment savoir pourquoi. Sa tête lui tournait un petit peu.


- Le temps emportent les restes de choses que seule l’inconscient ce souvient. C'est cela le silence des mots perdu ~ ''..



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Edwin
L'ignorant

avatar


MessageSujet: Re: Premiers pas à Central. (RP Edward Elric, Kalia Rubi, Niji Obuto, )   Jeu 30 Mai - 12:19

Spoiler:
 

Edwin soupira, décidément ! La ville de Central était animée. Une grand-mère s'assit près de lui, et commença à lui parler, il n'écoutait pas vraiment, hochant juste la tête de temps en temps. Sa carte l'intéressait bien plus. Bon, s'il prenait par là... Non... Le mieux serait un taxi, mais il n'avait pas assez d'argent. Il ne voulait pas faire attendre monsieur Balkman. Avant de sortir de train, ils avaient convenu qu'Edwin rejoindrait l'homme au QG. Une fois que le blond se serait trouvé un lieu de résidence à savoir un hôtel.

Il entendit des cris, relevant les yeux, il remarqua une jeune femme qui courrait, et rentra dans quelqu'un. Mais l'immense armure présente l'empêchait de voir de qui il s'agissait. Un autre homme arriva et s'en prit à la jeune fille avant de pâlir et de partir rapidement... Le blond entraperçut un uniforme bleu, fatalement, si un militaire défendait la fille, il était alors normal que l'homme se sauve.

Edwin soupira, puis rangea sa carte. Il se releva, auprès de la femme, puis prit sa gourde d'eau, alors qu'il allait en boire, il aperçut une jeune fille faire un malaise. Pas étonnant avec cette chaleur qu'elle soit mal, elle portait deux sur elle tout de même. Le blond prit sa valise, et alla près d'elle, il s'assit et lui présenta sa gourde.

- Tenez mademoiselle ! Il faut boire avec cette chaleur, et vous devriez retirer vos vestes.

Elle était drôlement jolie en plus. Il se sentait âme charitable, il ne la laisserait pas temps qu'elle n'irait pas mieux, quitte à la conduire à l'hôpital... Il était ou d'ailleurs, l'hôpital ? Et puis quel homme serait, il s'il ne venait pas en aide à une damoiselle en détresse... Il se sentait preux chevalier comme dans les livre qu'il lisait avant à la maison sur son temps libre.

- Habitez-vous loin ? Je peux vous raccompagner chez vous, ou voulez-vous que je vous emmène à l'hôpital ? Je ne suis pas d'ici, mais si vous me dites le chemin, je peux vous y emmenez. Ou je vais aller demander de l'aide, j'ai vu un militaire. Le blond se redressa, comme a son habitude, il avait parlé d'un traite sans attendre vraiment de réponse. Les mains sur les épaules de la jeune fille, il cherchait des yeux l'armure et le militaire. Puis il demanda à une femme d'aller demander de l'aide au soldat.

La femme avec sa petite fille s'approcha alors du trio.

- Excusez-moi monsieur l'alchimiste d'état, un jeune homme demande de l'aide, sa petite amie se sent mal, et ils ne connaissent pas le coin...

Visiblement, la femme avait interprété certaine information de travers.



Journal de bord
Image complète de l'avatar:
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Premiers pas à Central. (RP Edward Elric, Kalia Rubi, Niji Obuto, )   Lun 10 Juin - 15:09

Après l'avoir défendue, la militaire qu'elle avait bousculé lui tendit la main pour l'aider à se relever. Kalia l'observa un moment, soit elle voyait double soit le choc a été tellement violent qu'elle n'avait plus toute sa tête. Le militaire ressemblait comme deux gouttes d'eau au touriste qu'elle avait aperçut avant d'entrer dans la boulangerie. D'ailleurs ce militaire n'était pas seul, il était accompagné d'une armure vraiment imposante, Kalia se sentait minuscule à coté. Quelle idée de se balader ainsi par cette chaleur.

Kalia prit la main du militaire qui la releva. Une fois debout, elle ne lui adressa aucun remerciement. Ce n'est pas aujourd'hui qu'elle allait faire dans la politesse. Mais elle répondit quand même à sa question.

-Oui, ça va.

La jeune femme épousseta sa robe du revers de la main, enlevant la poussière que sa robe avait attrapé avant de ramasser ses baguettes de pain. Son ventre s'impatientait tellement que sans réfléchir, elle arracha un bout qu'elle emmena directement à sa bouche.

"Enfin !"

Mais quelque chose arrêta Kalia., le militaire et l'inconnu dans l'armure ne l'avait pas quitté du regard depuis qu'elle s'était relevée. Qu'attendaient-ils ? Un merci ? Elle n'avait pas le temps d'être bien élevée et polie, d'ailleurs elle n'était aucun des deux.

-Quoi ? J'ai faim...

Elle s'attaqua enfin à son "repas". Ce n'était que du pain, mais elle s'en contentait. Elle avait l'habitude de manger que le strict nécessaire, voir même moins que ce strict nécessaire.

- Excusez-moi monsieur l'alchimiste d'état, un jeune homme demande de l'aide, sa petite amie se sent mal, et ils ne connaissent pas le coin...

Kalia s'arrêta de manger pour regarder d'où venait cette voix. Elle reconnue aussitôt la femme qui était dans la boulangerie et la petite fille avec laquelle elle avait passé un marché. La petite dégustait tranquillement sa sucette.
Apparemment, la femme ne l'avait pas reconnue, et tant mieux, elle montrait du doigt le jeune couple dont elle venait de parler. Il s'agissait du touriste blond et d'une jeune fille, qui avait de magnifique cheveux rose, une couleur de cheveux qu'on ne voit pas tous les jours, mais c'était vraiment beau.
Le regard de Kalia se posa sur le touriste, puis le militaire, puis le touriste, puis le militaire. Deux véritables copies conformes. Des jumeaux ? C'était des jumeaux, impossible autrement. Mais Kalia posa quand même la question, pour être sûre qu'elle ne souffrait pas d'une maladie quelconque qui la faisait voir des blondinet partout. Elle s'adressa alors au militaire, la bouche pleine.

-Ch'est vot' frère ?

Attends ! Ils cherchaient un renseignement, la direction de l’hôpital. Kalia savait comment y aller. Elle accepterait volontiers d'aider, mais bien sûr elle ne ferait pas ça gratuitement. Et puis quoi encore ? Elle avala son pain et s'adressa à la dame.

-Moi je sais où c'est. Vous me donnez combien pour que je vous y emmène ?
Revenir en haut Aller en bas
Maitre du Jeu
L'Ultime Vérité...

avatar


MessageSujet: Re: Premiers pas à Central. (RP Edward Elric, Kalia Rubi, Niji Obuto, )   Jeu 11 Juil - 12:28

Une forte déflagration se fit entendre, suivie d'une nuage de fumée intense, âcre. Les poumons avaient du mal à retrouver leur air, des cris venaient emplir peu à peu le silence lourd qui avait suivit le bruit d'explosion, la gare toute entière était submergée par un épais écran noir.

Note: aucun d'entre vous ne peut pour l'instant savoir où se trouvent les autres. Vos yeux sont embrumés par la fumée. Edward tu es séparé d'Alphonse.

Edward et Edwin:

Peu à peu, vous reprenez contenance, et la fumée se dissipe alors qu'apparaît une grande silhouette.

: "Hahahahaaaa! quel pied total! quel bonheur!"

La jeune femme regarde autour d'elle, avec une moue presque enfantine sur le visage puis remarque enfin la présence des deux petits blonds.

: "Bonjour! ça va? " *elle fit un geste de la main * "Bon trêve de plaisanteries, lequel d'entre vous est alchimiste déjà? "

Elle attendit qu'une réponse se fit, mais visiblement, elle ne semblait pas douée d'une patience à toute épreuve car déjà, son pied tapotait nerveusement le sol.




Niji et Kalia: Pour vous , La suite est ici!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Premiers pas à Central. (RP Edward Elric, Kalia Rubi, Niji Obuto, )   Mer 21 Aoû - 12:40

L'alchimiste déposa son regard vers les deux personnes au loin. Incroyable, il ne croyait pas ses yeux, devant une jeune jolie fille aux cheveux rose se trouvait une copie presque conforme de lui. Ses pupilles venait de se dilataient, cette personne avait certes une posture plus efféminé que lui, mais il lui ressemblait tellement. Edward lança un regard vers son petit frère l'air de lui demander s'il avait ne serait-ce qu'une petite idée de qui ça pouvait être, mais Alphonse n'en savait rien. La fille qui était à leurs côtés venait de poser une question tout en mangeant, la bouche pleine. Elle demandait si c'était le frère d'Ed.. Non ! Il n'a jamais eu un autre frère !

-Non ! C'est pas mon frère !

D'un seul coup, une forte déflagration se fit entendre. Par la suite un énorme nuage de fumée intense qui recouvrit l'intégralité de l'emplacement de l'alchimiste. Il arrivait à peine à respirer, tout en toussant, il couvrait sa bouche et ses yeux, des cris se firent entendre. Edward tentait de retrouver son frère en criant son prénom, mais aucune réponse ne suivit ses cris. La fumée se dissipait peu à peu, l'alchimiste regarda autour de lui. Aucune trace de son frère ni de la fille, mais, pas loin de lui, se trouvait son présumé clone. Et là, devant eux, se tenait une grande silhouette.

-"Hahahahaaaa! quel pied total! quel bonheur!"

Une étrange voix se démarquais, elle provenait de cette silhouette, elle se moquait de l'alchimiste ? Tout portait à croire que cette silhouette avait quelque chose à faire avec tout ça. Elle demanda d'un air enfantin par la suite, qui était l'alchimiste entre les deux blonds. D'un air agacé, l'alchimiste tremblait de colère, elle se prenait pour qui cette femme ? Et qui était ce clone ! Il prit rapidement sa montre d'alchimiste en main, la montrant à cette femme au loin.

-Je suis l'Alchimiste FullMetal. Et je vais te faire regretter de prendre tout ça à la légère.

Un long sourire venait de marquer que l'alchimiste n'avait pas du tout peur de cette femme. Il n'avait qu'une seule chose en tête, lui montrer ce qu'un alchimiste peut faire.
Revenir en haut Aller en bas
Edwin
L'ignorant

avatar


MessageSujet: Re: Premiers pas à Central. (RP Edward Elric, Kalia Rubi, Niji Obuto, )   Jeu 22 Aoû - 4:48

Edwin toussa, cette secousse l'avait pris par surprise, ou était la fille, elle avait fait un malaise après tout. Cela était inquiétant. Il toussa et sorti sa gourde, un mouilla son écharpe, et la mit autour de son nez et de sa bouche. Voilà, il respirait mieux comme ça.

Il entendit alors une voix

Maitre du Jeu a écrit:
"Hahahahaaaa! Quel pied total ! Quel bonheur !"
Une femme se tenait là, les cheveux roses, les yeux rouges, il frissonna et serra ses bras autour de lui. Elle lui faisait peur malgré sa beauté. Mais les plus belles fleurs ont des épines, et il se doutait que celle-ci en eût. Puis elle parla à nouveau comme une petite fille cette fois-ci.

Maitre du Jeu a écrit:
"Bonjour ! Ça va ? " *elle fit un geste de la main * "Bon trêve de plaisanterie, lequel d'entre vous est alchimiste déjà? "
Mais elle parlait à qui ? Il tourna la tête, et aperçut une silhouette. Un uniforme bleu, des cheveux blonds, accroupis comme était le soldat, il ne pouvait pas voir sa taille. En tout cas, il se souvenait ce qu'avais du Balkman. « Évite les militaires. » Mais la cela allait être difficile, il ne voyait rien qui pourrais l'aider. En plus, cette femme était sans doute dangereuse, et la fumé ne se dissipait que peux, et il pouvait voir les silhouettes des gens se relevant et commençant à paniquer. Il trouva facilement une cabine téléphonique, mais n'avait plus de monnaie. Il se déplaça vers le militaire, plongea ses mains dans une poche, prit de la monnaie et alla vite au téléphone, mit l'argent, et composa le numéro d'urgence écrit dessus.

« Allo ! Une femme a fait exploser quelque chose à la gare de central, il y a un militaire, il est tout seul ! Plein de gens son affoler ! »

Et pour preuve les cris des dix gens. Il se fit bousculer et tomba, arrachant sans le vouloir la ligne.
Il s'adossa au mur sonné. Fixer sur son objectif, lui n'avait absolument pas fait attention au visage du soldat, de l'alchimiste. De plus, il ne savait pas quoi faire, dissipé la fumer à l'aide d'eau serais une bonne idée, mais il ne pouvait pas en générer autan qu'il l'aurait voulu, la chaleur le déshydratant constamment.

« Monsieur Balkman... J'aimerais bien que vous soyez là... Vous sauriez quoi faire vous au moins... »



Journal de bord
Image complète de l'avatar:
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Maitre du Jeu
L'Ultime Vérité...

avatar


MessageSujet: Re: Premiers pas à Central. (RP Edward Elric, Kalia Rubi, Niji Obuto, )   Sam 31 Aoû - 14:40


La jeune femme sourit en se tournant lentement vers Edward.

"Haaaa, bien parfait, venez avec moi mon petit!"


Elle prenait en effet les choses très à la légère.

"Je peux peut être emmener l'autre petit blond qui te ressembles? aller aller, venez mes petits!"


Salamandre approcha tranquillement alors que des flammes commencèrent à l'entourer doucement.

"Ce ne sera pas douloureux, juste une petite visite"


*******

Edwin avait composé le numéro, la personne à l'autre bout du fils n'eu pas le temps de l'accueillir que déjà il décrivait son soucis rapidement:
"Je... oui! gare de centrale, des blessés?"

Mais elle n'eut jamais de réponse, juste un ""tuuutttt! tuuuuutttt! tuttt!", la ligne avait été coupée.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Premiers pas à Central. (RP Edward Elric, Kalia Rubi, Niji Obuto, )   

Revenir en haut Aller en bas
 

Premiers pas à Central. (RP Edward Elric, Kalia Rubi, Niji Obuto, )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Edward Elric, alchimiste d'acier
» Edward Elric
» Journal de bord d'Edward Elric
» Elric, Edward elric
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fullmetal Alchemist RPG :: STAFF :: Les Archives :: Anciens RPs-