On se cherche (pv May)



 
Le forum va bientôt subir de grands changements ! Restez connectés ! /sbaff/

Partagez | 
 

 On se cherche (pv May)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sadike
Le FullArmor Alchemist

avatar


MessageSujet: On se cherche (pv May)   Sam 14 Déc - 5:30

Alphonse, encore une fois, se retrouvait totalement seul dans les rues de Central. C'était à croire que son frère avait vraiment envie de le voir partir trèèèès loin. Mais il ne jugeait pas, il ne jugeait jamais. Alors il faisait comme il fallait le faire dans son rôle, c'est à dire obéir au héros et le laisser tranquille.

L'adolescent soupire doucement. Il ne pouvait en vouloir à son frère mais il se demandait ce que ce dernier tramait. En général, lorsqu'il était seul il faisait des bêtises. Alphonse devait être en permanence derrière lui pour rattraper ses bourdes et autre bêtises. L'armure géante s'arrêta au milieu d'une petite ruelle déserte et sûrement mal famée, mais il n'avait que faire des fréquentations de Central en ce moment.

Non, il s'inquiétait pour Edward et ses tendances suicidaire et hésitait à revenir là où il avait laissé son blond d'aîné. Certes, il risquait de se prendre un sacré savon par la suite mais la vie de son frère ne valait-elle pas ce sacrifice de sa part ? Il réfléchissait, s'inquiétait et commençait à stresser.

Il était d'ailleurs au summum de l'inquiétude et tremblait, faisant ainsi résonner dans la petite ruelle le bruit du métal de son armure. Puis il ne tint plus et se retourna avec hâte. Il allait retrouver son grand frère, allait lui en mettre une s'il s'était blessé et puis allait subir sans broncher les protestations de ce dernier.

Sa vie d'ange gardien non reconnu était bien difficile en plus du rôle de second plan qu'il avait à tenir. Alphonse, en cet instant, se croyait très bon acteur. Mais aux oubliettes les propos narcissiques, il devait retrouver Edward dans ce dédale de rues qu'était la métropole du centre.

Il se mit à courir, ses pas résonnant avec bruit dans les rues. Il n'aimait pas ce son qui lui rappelait de façon mesquine qu'il n'était plus humain. Mais il ne perdait pas espoir et pensait qu'ils retrouveraient leur corps, son frère et lui.

Soudain, une chose vint obstruer sa vue. Alphonse s'arrêta en catastrophe, manquant de perdre l'équilibre et de tomber. Ce n'était pas le moment d'avoir des empêchements ! Il devait retrouver Edward coûte que coûte ! Il soupira et retira la chose qui se trouvait sur son casque.

Il regarda la chose qui s'avérait être une petite bestiole bien étrange. Une sorte de chat noir et blanc. La bestiole gesticula et mordit le doigt du garçon. Ce dernier resta de marbre, attendant que la bébête se rende compte qu'il ne lui voulait pas de mal.

- Hé bien, soupira-t-il, que vais-je faire de toi, dit-il ensuite en posant l'étrange chat au creux de sa main.


Dernière édition par Alphonse Elric le Dim 15 Déc - 5:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
May Chang
La petite Xénoise au panda

avatar


MessageSujet: Re: On se cherche (pv May)   Sam 14 Déc - 19:09



Ouf, enfin de retour en ville. May avait eu peur de ne plus jamais retrouver son chemin. Le soulagement l'envahit, c'était une sensation agréable. Elle ferait en sorte de ne plus se perdre aussi bêtement la prochaine fois. Surtout si c'était pour finir dans un cimetière. La nuit avait été éprouvante ce jour-là, mais c'était passé plus besoin d'y penser.  En marchant tout en observant le paysage, on pouvait voir les feuilles orangées des arbres au sol. L'hiver était proche, il commençait déjà à faire froid.  L'air était frais mais supportable.

Sa visite de Central avançait doucement mais sûrement. Mais elle n'avait pas non plus besoin de tout voir, juste le principal, ce qui était techniquement déjà fait. Fatiguée par ces journées éprouvantes, la Xénoise étira longuement ses bras en fermant les yeux puis les relâcha d'un seul coup pour les laisser retomber mollement. Au contraire, sa recherche de l'immortalité n'avançait pas ici. Il faut dire qu'elle n'y avait pas mis du sien aussi et elle allait tâcher d'y remédier. Aussi tôt que possible ! A quoi bon avoir fait le voyage jusqu'ici pour ne pas se concentrer sur son but ? Il devait occuper ses pensées en premier plan, son importance était capitale, il lui était impossible de décaler le jour où elle trouvera une piste. Petite ou grande, peu importe ! Ce serait toujours mieux que rien.

Les rues de Central grouillaient de personnes allant d'un endroit à l'autre. Elles discutaient, se disputaient, partageaient leurs opinions, riaient aux éclats, ou marchaient d'un pas pressé sans un mot. Elles n'étaient pas si peuplées, juste un peu. May traversa une foule en zigzagant, elle se cogna dans sa traversé contre une personne et marmonna des excuses, elle arriva près d'une fontaine. L'eau produisait un joli son. Mhhm … La petite fille se demanda par où commencer ses recherches. Ce serait tellement bien de tomber sur un alchimiste ! Qui sait, certains savent peut-être comment s'obtient une telle chose comme l'immortalité. Non, ils doivent le savoir. Ou bien avoir une petite idée ?

May n'était pas à l'aise. Central dégageait quelque chose de plus fort que dans l'Est, ça la perturbait car elle n'arrivait pas à l'identifier. Difficile de se concentrer dans ces conditions. La capitale était vraiment plus qu'étrange, et c'était frustrant d'en ignorer la raison. Mais ça n'avait pas l'air de déranger les habitants. Encore une question à résoudre.

… Hum ? Était-ce juste son imagination ou elle avait oublier quelque chose ?... Pourtant elle ne portait rien de spécial sur elle. Mais son subconscient insistait sur le fait qu'il lui manquait quelque chose.  May regarda autour d'elle, perplexe. Elle ne voyait vraiment pas … Elle avait toutes ses maigres affaires. Et puis, il y avait toujou-... Une seconde … Où était Xiao Mei ? Ses yeux s'écarquillèrent de surprise et elle se mit à la chercher un peu partout là où elle se trouvait. Elle était peut-être tombée juste à côté ! Mais non, le panda n'était nul part. Un flash frappa la Xénoise de plein fouet.  Et si elle avait été emportée par la foule ? Et si elle ne la retrouvait jamais ? Argh non, rien qu'à la pensée de perdre son amie, May eut envie de pleurer toutes les larmes de son corps. Elle retourna dans la rue précédente sans aucune hésitation et se mit à crier à tue-tête le prénom du panda. Elle ne fit même pas attention aux regards circonspects des gens de passage. La petite fille brune bifurqua dans une ruelle sombre. Xiao Mei ne pouvait pas être bien loin ! Angoissée, May se crispa tout en avançant lentement, son regard se promena dans tous les recoins existants. Et à chaque fois qu'elle ne voyait que du vide, son inquiétude augmentait. Et si elle s'était blessée ? Non, non, le pessimisme n'avait rien à faire dans ses pensées ! Sinon elle finirait pas sérieusement y songer.

Un bruit attira son attention. Par réflexe, May accéléra le pas, malgré qu'elle sache que ce bruit ne provenait certainement pas de son amie. A mesure qu'elle s'approchait, des formes apparaissaient. Elle plissa les yeux pour mieux voir. Une des silhouettes était de grande taille. … une armure ? Pas très commun ça ! Il portait quelque chose sur sa main. Et cette silhouette, May la reconnut immédiatement, c'était Xiao Mei. Aucun doute là-dessus ! A moins que ce ne soit un autre panda de la même taille, hé. Mouais non, c'était bien elle. Mais alors, était-elle en danger ? Après tout, il la tenait, non ? Allait-il lui faire du mal ? Elle ne lui en laisserait aucunement l'occasion. La petite fille courut jusqu'à eux, elle sortit plusieurs kunaïs qu'elle mit entre ses doigts et lança un regard haineux à l'armure sur pattes. Un regard du style qui lui faisait clairement comprendre qu'il n'avait pas intérêt à commettre l'irréparable.

« Relâche tout de suite Xiao Mei ! » ordonna-t-elle d'un ton ferme, presque en criant.

Elle n'avait pas peur. May était vraiment prête à tout pour récupérer son amie. Elle ne laisserait personne lui faire du mal ! Personne !


Wuf Les chiens conquerront le monde ! Wuf
Nikki~

Higu' powa o/:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sadike
Le FullArmor Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: On se cherche (pv May)   Dim 15 Déc - 6:06

Alphonse réfléchissait à ce qu'il allait faire de la petite bestiole étrange. L'accueillir malgré le fait qu'Edward ne voulait pas de chat ? Ou alors la laisser dans cette petite ruelle sombre, froide et hostile. L'armure frissonna à cette dernière pensée. Non, il ne pouvait pas faire ça ! Posant une main derrière son casque, il regarda encore une fois l'étrange chat, incapable de prendre une décision. Mais la générosité de l'alchimiste était plus grande que tout, aussi décida-t-il qu'il allait prendre soin de la petite bestiole même s'il devait mourir sous les coups de son frère.

Soupirant, à ce qu'il aurait voulut pouvoir sourire, il commença à avancer doucement dans la ruelle pour ne pas effrayer le petit chat au creux de sa main qui devait être drôlement désorienté. Mais il n'eut pas le temps de faire plus de trois pas qu'une petite voix vint perturber ses pensées paisibles. Cette voix était fluette, presque une mélodie si elle n'était pas si agressive.

L'alchimiste releva la tête en se demandant d'où pouvait bien venir cette voix. Il découvrit devant lui une petite fille habillée d'une bien étrange façon. C'était clair, elle ne venait pas de Central où la mode était aux longues et soyeuses robes et non à ces tenues exotiques.
La jeune demoiselle tenait dans ses mains des sortes de dague et était en position de combat.

Alphonse comprit qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas. Les gens ici n'étaient pas du genre à hurler comme ça et à sortir toute l'artillerie contre un parfait inconnu. Puis son cerveau fit le lien entre l'étrange fillette et l'étrange animal qu'il tenait au creux de la main.
Il dégluti, enfin, ça y ressemblait. L'armure géante fit un pas en arrière, il leva sa main libre en l'air en signe de paix, peu désireux de se battre avec une gamine.

Néanmoins, il avait positionné ses jambes dans une position qui permettait à la fois la fuite et l'attaque. Il tendit le bras où se trouvait le petit chat et parla d'une voix creuse, calme et douce.

- Je ne lui ferrais pas de mal. Range tes armes s'il te plait.

Non, il n'avait vraiment pas envie de se battre, surtout s'il savait que s'il revenait en pièces détachées Edward ferrait bien plus que de le tuer. Était il possible d'être soumit à ce point pas son frère ? Avec un frère colérique, téméraire comme Edward, oui.

- Je l'ai trouvé... Non, c'est lui qui m'a trouvé, dit-il en essayant de plaider son innocence à cette étrangère.

Une armure de deux mètres dix qui avait peur d'une gamine haute comme trois pommes. Mais il ne savait rien d'elle, elle pouvait très bien être une psychopathe en puissance ou alors une simple petite fille qui maitrisait les arts du combat.

- Je suis Alphonse Elric, se sent-il obligé d'ajouter.

Peut-être que le fait de savoir qu'il était le petit frère du redoutable Fullmetal calmerait la fillette. Rien n'était sûr, elle pouvait très bien aussi le massacrer rien que pour ça. Il se faisait vraiment trop de films...
Revenir en haut Aller en bas
May Chang
La petite Xénoise au panda

avatar


MessageSujet: Re: On se cherche (pv May)   Dim 15 Déc - 11:24



May baissa prudemment son bras et rangea ses armes sans piper mot. Il n'arriverait rien au panda d'après ce drôle de personnage. Il n'avait pas l'air méchant malgré qu'il restait plutôt louche, elle ne relâcha pas sa méfiance  et s'attendit au pire des scénarios possibles. Des lâches qui jouaient la comédie en passant pour quelqu'un de confiance existaient par milliers, ou même plus. Néanmoins, Xiao Mei semblait se porter pour le mieux – quoiqu'un peu déroutée -, elle n'avait rien à lui reproché pour l'instant.

Ce qui semblait être un homme en armure se présenta sous le nom d'Alphonse Elric. Ce nom n'évoquait rien à May. Quoique … Elle avait déjà entendu certaines personnes évoquaient le nom « Elric » à East City. Mais très peu, et elle n'avait aucunes informations là-dessus, il faut dire que ce n'était pas le genre de conversations qui l'intéressaient le plus à Amestris. Au final ça revenait au même, il était juste une personne – si c'était vraiment une personne – inconnue à ses yeux.

La Xénoise se rapprocha doucement d'eux, avec un visage neutre. Son amie tourna son regard vers elle, l'instant d'après elle se jeta littéralement sur elle et May la rattrapa en la serrant tout contre elle, la petite fille soupira de soulagement. Ç’aurait été trop horrible si elle n'avait jamais pu la revoir. Elle l'aurait cherché vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept,  sans penser à autre chose si elle ne l'avait pas retrouvée. May ne voulait pas être seule, pas dans un si grand pays qui lui était toujours étranger et n'importe où d'ailleurs, tout comme le mini-panda ne voulait pas de nouveau se sentir abandonné. Si on lui avait fait du mal, la petite Xénoise se serait sans aucun doute laissée emporter et aurait agi sans réfléchir. Ce qui aurait pu avoir de graves conséquences. … Mais c'était son amie, non ?
May resta un moment à sautiller en chouchoutant Xiao Mei, laissant exploser sa joie, et  pour vérifier qu'elle ne rêvait pas, que le panda était bien là. Elle fit un tour sur elle-même, un grand sourire joyeux sur les lèvres. Elle se sentait la plus heureuse du monde rien qu'en cet instant de retrouvailles. Puis elle réalisa qu'elle avait complètement oublié  l'armure juste en face – enfin pas tout à fait non plus. Elle s'était trop précipitée tout à l'heure et avait fait des conclusions hâtives. Il avait dû être plutôt surpris. Pour reprendre dans de meilleures bases, May s'inclina en tâchant de se présenter à son tour.

« Je m'appelle May Chang, je viens de Xing. »

Elle avait fait une erreur en l'accusant rien que parce qu'il portait Xiao Mei sur sa main. Elle passa sa main droite derrière sa tête par gêne et sourit d'un air embarrassé.

« Excusez-moi pour ma brusquerie. C'est juste que ... » déclara-t-elle en finissant sa phrase par un rire crispé.

May espéra qu'il ne lui en voudrait pas trop. Au fond, c'est un peu grâce à lui qu'elle avait retrouvé la trace du panda, non ? Elle devrait peut-être même le remercier, mais elle n'en fit rien. Huh … Malgré que son amie soit sauf, ça ne voulait pas dire que l'intéressé n'était pas dangereux, elle ferait attention juste au cas où. On n'est jamais trop prudent … Quelque chose clochait chez cet individu mais May n'en savait pas la raison. Et que faisait-il dans une armure ? C'était un jour spécial aujourd'hui ? Pourtant elle n'avait vu personne vêtu ainsi. L'incompréhension se lisait facilement sur son visage.

« Vous portez souvent une armure ? » se risqua-t-elle à demander.

Hé. Un peu trop indiscret. Elle aurait peut-être dû garder ses questions pour elle-même sur ce coup, May ne voulait pas se mêler de ses affaires personnelles. Bah, c'était pas si important que ça en fait, chacun ses goûts. Qu'il fasse donc ce qu'il lui plaira !


Wuf Les chiens conquerront le monde ! Wuf
Nikki~

Higu' powa o/:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sadike
Le FullArmor Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: On se cherche (pv May)   Dim 15 Déc - 12:45

Le fils Elric devait être un aimant à choses étranges car la gamine rangea aussitôt ses armes sans sourciller. Il fit de même en se redressant pour adopter une posture plus amicale. Il avait toujours l'étrange bestiole dans la main mais la gamine s'approcha et le chat sauta avec joie pour retrouver sa maitresse. Alphonse ne disait rien. Il regardait la scène, effacé, comme il avait tant l'habitude de le faire.

La gamine étrangère était heureuse, si heureuse que cela en devenait presque contagieux. Elle était joyeuse de retrouver son chat. Elle avait même fini, lui semblait-il, par l'oublier et rester dans ses délires. Alphonse aurait put profiter de cet instant pour déguerpir et aller voir son frère pour lequel il s'inquiétait grandement mais resta là. Il était comme fasciné par cette joie innocente. Ce sourire, ces mouvements, tout ce qu'il ne pouvait avoir.

Il demeurait figé par ses traits maussades, par ce casque, par ce corps qu'il n'avait pas voulut. Mais quand cessera-t-il de se plaindre sur sa condition qu'il ne pouvait renier ? Quand enfin acceptera-t-il de vivre dans ce corps immortel ? Quand décidera-t-il qu'il eut été humain ? Mais que cela est désormais fini ? Quand ? Fallait-il pour cela qu'une mort se déclare pour que son égocentrisme caché disparaisse, pour que sa cupidité grandissante s'étouffe ?
Alphonse ne savait pas. Il restait là, à contempler l'horloge de sa vie immortelle, il restait là à fixer cette aiguille qui n'avançait plus du tout.

Éternel personnage de second plan. Il ne pouvait en avoir marre tout de suite. Son vase était loin d'être plein. Le sera-t-il seulement un jour ? La bonté d'Alphonse était si grande qu'il était difficile de l'imaginer énervé pour quoi que ce soit. Il était le gentil petit frère pacifique qui se laissait marcher sur les pieds par tout le monde. un jour viendra où ces défauts prendront sa vie d'armure vide.

Une petite voix fluette le sortit de ses sombres pensées. Il ricane doucement, cela remplaçait son sourire la plupart du temps, en voyant la gamine se présenter. Puis il se senti gêné au même titre que cette May. Pourquoi ? il ne savait pas, mais peut-être était-ce parce qu'il n'avait pas l'habitude de recevoir des excuses d'autrui.

- Mais non, ce n'est rien. Tu ne pouvais pas savoir, dit-il pour essayer d'écarter cette gêne qu'il ressentait.

Le seigneur Alphonse était bon, trop bon même. Beaucoup auraient tiqué et se seraient fâché. Comme son frère par exemple. Mais il y avait énormément de chose qui le contrariait... Puis la gamine posa la question à laquelle Al ne savait jamais quoi répondre.

La transmutation humaine, en plus d'être un péché, était une infraction à la loi Amestrienne. Personne ne devait savoir ce qu'ils avaient fait avec Ed sinon ce dernier pourrait se faire retirer son titre d'alchimiste. L'armure ne savait pas quoi répondre à la question. Elle resta un instant immobile avant de décider qu'il n'allait pas donner de réponse.

- Dis moi, tu es perdue ? Cette ville doit être un vrai labyrinthe pour les étrangers, dit-il de son éternelle voix creuse.

Changer de sujet, quand on ne pouvait pas répondre à une question, était toujours la meilleure des choses à faire. Comme ça il ne mentait pas, ce qu'il détestait, et il pouvait aider cette fillette qui devait sûrement chercher quelque chose. Une gamine de dix ans, il le déduisait pas ses traits juvéniles, ne se baladait pas toute seule dans une ville aussi hostile que Central. et c'est lui qui disait ça ? Remarque, il était une armure immortelle, alchimiste et rompue au combat. il ne pouvait pas lui arriver grand chose.

Sauf peut-être de se faire tuer par Scar, ou un Homonculus, ou leur maître -il frissonne à cette pensée - ou encore son frère. Quoi qu'il battait ce dernier en combat singulier.
Revenir en haut Aller en bas
May Chang
La petite Xénoise au panda

avatar


MessageSujet: Re: On se cherche (pv May)   Sam 21 Déc - 20:23



Seul le silence répondit à sa question. May devina rapidement qu'il hésitait, malgré que cela soit difficile à  affirmer étant donné qu'elle ne pouvait pas apercevoir son vrai visage. Il n'avait pas l'air de vouloir éclairer ses lanternes. Pourquoi ? Sa question avait été si indiscrète  ? Ou déplacée ? L'avait-t-elle vexé ? Ce n'était pas la première fois qu'on l'ignorait quand elle demandait quelque chose qui concernait la personne, la dernière fois la Xénoise avait insisté et ça avait très mal fini. Malheureusement … Elle chassa ses souvenirs néfastes. Néanmoins, le sujet était nettement différent que cette fois précédente – pas tant que ça, mais  May l'ignorait. Et lui ne semblait pas aussi dangereux. Elle décida d'abandonner l'espoir d'avoir une réponse, pas besoin de le forcer pour une chose si futile, elle n'avait pas envie de passer pour une jeune fille capricieuse. Qu'est-ce qu'elle y gagnerait de toute façon ? Rien du tout ! Elle n'insisterait pas. Ce ne devait pas être le genre de questions qu'on posait à un inconnu d'habitude.
Le dénommé Alphonse se mit enfin à parler après un certain moment qui avait semblé à la Xénoise une éternité.

« Dis moi, tu es perdue ? Cette ville doit être un vrai labyrinthe pour les étrangers »

Il avait habilement évité le sujet, ne voulant décidément pas en parler. Oh ça, il n'avait pas tord. May s'était perdue aussi vite qu'elle était arrivée il y a peu, alors elle en savait quelque chose. Mais maintenant ? Pouvait-elle affirmer qu'elle était perdue, désorientée, dans  cette vaste ville ? Et pourquoi est-ce qu'elle était partie dans cette direction déjà ? Mystère. Peut-être qu'elle avait trop compté sur la  chance, mais il n'y avait pas grand chose à faire non plus … Il suffisait d'avoir un peu de patience et de rencontrer les bonnes personnes. Et c'était vraiment rageant de ne pas pouvoir prévoir quand cella allait arriver. Peu importe ! Elle attendrait jusqu'à la fin du monde s'il le fallait pour atteindre son but ! … Quoique non ce serait bien trop tard. Même si cela n'en avait pas l'air, le temps pressé. Il lui faudrait désormais accélérer ses recherches.

« Eh bien … Je dois bien avouer que je ne sais même pas où aller précisément. » répondit-t-elle songeuse.

C'était bien vrai. May dévisagea l'armure en se demandant si lui savait quelque chose d'intéressant. Elle ne le connaissait guère, alors elle ne pouvait pas savoir si oui ou non il pouvait l'aider dans sa quête. Autant tenter le coup, sinon le regret aurait fini par la ronger complètement. Et il y avait des chances pour qu'il connaisse bien Central, à première vue. Plusieurs rumeurs devaient circulaient dans la ville, rien ne prédisait qu'il ne savait rien. Elle n'avait qu'à commencer ses recherches par lui, ce serait un bon début. Néanmoins, la Xénoise préféra taire ce sujet pour le moment. Elle ne l'embêterait pas tout de suite, pour le remercier de sa gentillesse.  May n'attendra pas non plus une éternité, mais elle n'a pas besoin de lui poser de telles questions alors qu'elle venait à peine de le rencontrer.  

Son regard se promena dans la ruelle sombre. On n'y voyait presque rien à bien y regarder. Imaginons qu'il y ait un … tueur en série ?... dans les parages, ce serait vraiment pas de chance. Ce n'était bien heureusement pas le cas, pas besoin de s'inventer des choses. May se mit à imaginer dans sa tête plusieurs scènes possible pouvant se dérouler dans cette même rue – tout en gardant son attention sur l'armure-sur-pattes. Elle risquerait par s'inventer des bruits si elle continuait … Ses images farfelues prirent la poudre d'escampette tandis qu'elle restait à la même place. Ses pieds jouèrent un peu entre-eux et puis elle releva la tête.

HRP:
 


Wuf Les chiens conquerront le monde ! Wuf
Nikki~

Higu' powa o/:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sadike
Le FullArmor Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: On se cherche (pv May)   Dim 22 Déc - 9:50

Alphonse croisa les bras, songeur. Cette fillette cherchait donc bien quelque chose. Il pouvait peut-être l'aider ? Qui sait, des fois que cela le concernait indirectement. L'armure ricane intérieurement. Elle devenait égocentrique ! Secouant la tête, le cadet Elric tourne sont regard vide vers la demoiselle qui semblait impatiente.

Il hausse les épaules et regarde ensuite au loin, vers la lumière de cette ruelle sombre. On pouvait voir au loin, et cela l'étonnait grandement, le QG de Central. A croise que de n'importe où dans cette ville on pouvait admirer le siège du gouvernement d'Amestris qui se donnait en spectacle jours et nuits tout au long de l'année. Alphonse n'aimais guère les militaires pour une raison qu'il ignorait encore. Mais le petit garçon restait muet sur ce sujet.
Car détester les militaires reviendrait à détester son frère et ça il ne pouvait pas !

Soupirant devant ses pensées plus que compliquées, le fils Elric reste un instant immobile, à ne rien faire. Juste à penser à comment il pouvait aider la demoiselle. Peut-être que lui servir de guide serait le minimum. Alphonse était trop bon. Aider son prochain, se servir en dernier, il faisait toujours des sacrifices et pensait rarement à lui.

- Si une idée te viens, dis moi. Je pourrais te servir de guide dans cette ville affreusement grande.

Encore un point qu'il n'aimait pas : la grande ville. Resembool lui manquait cruellement. La campagne, les vaches, le calme. Tout ceci n'existait pas dans cette ville en perpétuel agitation même la nuit alors que des psychopathes rôdent. D'ailleurs, en parlant de fou furieux, récemment, il avait entendu qu'un criminel hautement dangereux s'était échappé d'une des prisons de la capitale Amestrienne. Celle à côté du cinquième laboratoire, celui là même qui était fermé.

Cet homme, d'une carrure plutôt imposante, avait été jugé pour le meurtre d'une dizaine d'enfants. Il devait être mis à mort dans moins d'une semaine. Mais voilà, il avait prit la fuite une nuit et la police le recherchait. Pour l'instant, on n'avait pas vu une seule trace de son passage, les meurtres ne pleuvant pas encore.

Alphonse frissonna. Un dangereux psychopathe en liberté. Rien que ça... Et puis ce n'était pas comme s'il avait d'autres choses à faire comme protéger les arrières de son frère à cause de toutes ces personnes qui lui en voulait. Comment avait-il réussit à se mettre le monde à dos ?! Il ne savait pas mais il ne s'étendrait pas sur le sujet maintenant. Il aurait bien tout le temps de disserter là dessus plus tard.

Soudain, un rire se fit entendre du fond de la ruelle. Alphonse fit volte-face, inquiet. On ne pouvait jamais savoir ce qui allait sortir des tréfonds de central. Criminel ou fou furieux. En, tout cas, jamais rien de bon.

- Recule, dit-il à la demoiselle qui se tenait beaucoup trop près de ce rire à son goût.
Revenir en haut Aller en bas
May Chang
La petite Xénoise au panda

avatar


MessageSujet: Re: On se cherche (pv May)   Lun 6 Jan - 19:23



Comme c'est amusant. Quand nous imaginons une situation dans laquelle nous pourrions nous trouver à l'instant même, il n'est pas rare qu'elle se réalise. Pas à tous les coups, sinon il y aurait de quoi avoir des suspicions. A croire que quelqu'un nous écoutait de tout en haut et que comme par hasard il ne daignait y prêter attention seulement lorsque nous craignions cette situation. Une coïncidence ? Sans doute, mais une très belle. Parfois, nous pensons que ceci est la faute de nos pensées, mais le hasard fait bien les choses ... Et ce n'était pas si étonnant dans une ruelle sombre, bien au contraire. C'était dans ces rues que traînaient les voyous, voir des criminels, là où des complots naissaient, et bien d'autres encore. May n'aimait plus ces rues noirs, sombres et sales, remplies de saletés aussi invisibles que visibles.

Un rire brisa en milles morceaux l'ambiance légère qui avait régné. Ce  rire n'était, mais alors pas du tout, contagieux. Il était moqueur, confiant, raillant, menaçant, de quoi vous faire frissonner l'échine jusqu'à la moelle épinière et vous glacer le sang. Ahahaha ! Non, ce ne devait être qu'une hallucination. C'était sa faute aussi, elle ne s'était pas arrêtée de s'inventer des choses. ...  Non sérieusement. ... Il n'était pas dangereux, n'est-ce pas ? Ce n'était pas un tueur en série comme elle l'avait imaginé, hein ? Son esprit lui jouait forcément des tours pour lui faire peur ! May ne se souvenait pas d'avoir des dons de voyance.  A moins que ce fut son intuition.
Elle recula une seconde après lorsque l'armure lui ordonna de reculer. La petite fille écarquilla les yeux puis les plissa pour tenter d'apercevoir nettement le cher monsieur qui venait de s'esclaffer sans ménagement, à croire que les « méchants » ne pouvaient s'empêcher de laisser échapper leur « joie » en trouvant leur prochaine victime. La Xénoise tilta. Cet homme ... Il portait un uniforme de prisonnier. Exactement comme l'échappé de l'Est et la meurtrière de Wilhelm ... Ce jour-là, elle avait croisé cet étrange militaire plus que suspect, il était désormais soit-disant mort, néanmoins May aurait d'autres occasions d'y réfléchir plus sérieusement. Elle se retrouvait pratiquement dans la même situation que lorsque que ce prisonnier d'East City avait voulu la prendre en otage, mais ce fut un amateur et un lâche, aussi faible qu'un petit lapereau. Celui en face semblait plus dangereux et plus expérimenté. Ses yeux disaient qu'il avait déjà fait de nombreuses victimes, sans aucune pitié. Comment pouvait-on s'amuser avec de telles manières ? Certaines personnes restaient vraiment spéciales, et ce n'était malheureusement pas le seul dans son cas ... Quelle tragédie !

Il n'y avait pas que son rire qui était effrayant. Son sourire aussi. Le prisonnier souriait à pleines dents, on pourrait presque croire qu'il bavait rien qu'à l'idée de tuer une nouvelle personne, à moins qu'il ait envie de mordre ... Psychopathe en action ! Et c'était TOUT sauf une bonne chose. Machinalement, May ressortit plusieurs kunaïs et les porta à ses doigts, ses sourcils se froncèrent. Un prisonnier, une évadée meurtrière, des loups affamés, une maladie, et encore un prisonnier. Il ne serait pas faute de dire que la chance manquait grandement à l'étrangère. Qui sait si elle serait récompensée plus tard pour ses efforts ou pas ... Plus qu'à espérer malgré que la chance ne soit malheureusement pas de son côté, elle refusait obstinément de lui offrir ne serait-ce qu'un petit sourire.

Ledit psychopathe sortit une arme blanche d'on ne sait où et ... se volatilisa. Comme ça, d'un seul coup. Mais May n'était pas dupe, il était toujours là. Il était très facile d'utiliser les coins sombres de ces ruelles ou même de trouver un point mort afin de s'y dissimuler. Sûrement le coin favoris des tueurs. La Xénoise se retourna avec méfiance en épiant la ruelle du regard. Une ombre bougea ... pour disparaître à nouveau. Ça ressemblait un peu à un jeu. Une sorte de cache-cache où la vie était à prix. Celui qui se cachait, te traquait en même temps. Il attendait le bon moment pour agir. Une technique un peu lâche, mais c'était malin. Et son ricanement continua.


Wuf Les chiens conquerront le monde ! Wuf
Nikki~

Higu' powa o/:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sadike
Le FullArmor Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: On se cherche (pv May)   Mer 8 Jan - 17:14

Alphonse était prêt, il était prêt à en découdre avec cet évadé, ce tueur. Il laissa son regard sans émotion se planter dans la direction du rire. Ses mains positionnées de telle sorte qu'elle pouvait à tout moment décocher des coups magistrales, ses pieds écartés, ses jambes fléchies, l'armure était prête à se battre.

Elle connaissait toutes les techniques enseignées par son maitre, les tactiques d'auto défense. Al avait, en plus d'une très bonne maitrise des arts martiaux, la chance de savoir pratiquer l'alchimie. Certes, il était moins rapide que son frère car il devait tracer les cercles de transmutation mais à force d'enchainer les bastons, il avait apprit à tracer à une vitesse quand même impressionnante. Néanmoins, il n'avait pas de quoi marquer sous la main et il était hors de question qu'il ne relâcha sa position pour chercher une craie dans son armure.

May était derrière lui et elle avait intérêt à y rester. Il ne voulait plus voir personne mourir. Le cadet Elric réfléchit. Devait-il lancer l'offensive ou alors jouer sur la défensive ? Les deux tactiques étaient bonnes à prendre. Quoi que lancer une offensive avait pour faille de laisser la demoiselle sans aucune défense et il ne savait rien de leur ravisseur.
Oh qu'il détestait cela. Rencontrer tant de méchanceté gratuite dans le monde, certes c'était là chose normale mais tout de même. Il était pacifiste.

Alors il opta pour la défensive et laissa son regard balayer toute la ruelle, ne quittant pas l'homme au regard de psychopathe. D'ailleurs ce dernier sortit une arme blanche. Arme qu'il n'arrivait pas à distinguer dans la pénombre.
Soudain, l'homme disparu. Alphonse était surprit mais il comprit très vite que le tueur utilisait les coins d'ombre de la ruelle.

Il le chercha donc du regard. Mais ce dernier apparaissait et disparaissait comme s'il jouait à un jeu. Un cache-cache plus particulièrement. Son petit manège dura bien dix minutes. Il devait attendre, attendre que l'une de ses deux victimes relâche son attention. Mais voilà, ni l'un ni l'autre ne le fit. Alors il s'élança sur celle qui lui semblait la plus faible.

- May ! hurla Alphonse en se retournant pour parer un coup de machette du ravisseur.

Une entaille se fit dans son avant bras. Alala, Edward allait encore râler parce qu'il ne faisait pas attention à lui. Mais pour le moment il n'était pas question de faire attention à ça. Il fallait croire qu'aujourd'hui n'était pas un jour de chance pour lui...
Revenir en haut Aller en bas
May Chang
La petite Xénoise au panda

avatar


MessageSujet: Re: On se cherche (pv May)   Mer 15 Jan - 13:27



May commença à s'impatienter. L'évadé ne semblait toujours pas vouloir se montrer. Plus qu'un simple jeu d'enfant qu'était cache-cache, la scène ressemblait plus à une traque de gibier. Comme les chats se camouflant parmi les nombreux bruissons d'une forêt qui chassait furtivement une petite souris innocente grignotant une graine naïvement. Oh bien sûr la souris se faisait tuer, mais à son contraire la Xénoise savait qu'elle était en danger. Mais le rongeur avait toujours une possibilité de le remarquer et pouvoir fuir, chose que la fillette ne pouvait faire. Mais c'est bien pour cette raison que les chasseurs se camouflaient, pour ne pas se faire surprendre. May pouvait clairement ressentir l'aura de l'agresseur sans pour autant le voir, il s'immobilisa brusquement pour se diriger droit vers elle. Ah, enfin il décidait à attaquer. Ce n'était pas trop tôt, pensa-t-elle ironiquement. La brune n'eut le temps de ne rien faire car Alphonse para de son bras l'arme blanche de l'ennemi. Il fit le geste de reculer pour être mieux placé pour une suivante offensive, néanmoins May se décida à ne pas lui laisser ce plaisir ni l'occasion de disparaître à nouveau dans les ténèbres, elle posa sa main droite sur le sol glacial, et lui faucha les jambes sans lui laisser le temps de faire un pas de plus.  

L'homme à la machette ne réalisa pas tout de suite ce qui lui arriva. Il n'aurait vraiment pas imaginer que la petite fille naïve qu'était May riposterait, d'ailleurs cette simple pensée l'aurait fait rire quelques secondes plus tôt. Son corps semblait tomber sur le côté lentement, le temps avait ralenti comme pour lui laisser le temps de se réveiller. Mais c'était bien trop tard. Il avait laissé la surprise s'emparer de lui, et cet effet était toujours très efficace. Lorsque le temps reprit son rythme normal, la Xénoise plaça aussi rapidement que possible ses mains devant lui, elle se releva grâce à la force de ses jambes pour s'y tenir en équilibre, la tête en bas. Alors, elle réalisa. C'était un des siens qui avait tué un de ses amis dans l'est, une prisonnière sans pitié. Elle aussi avait voulu l'expulser de ce monde, pour une raison inconnue. … A moins qu'elle ne fut ce militaire à l'aura étrange ? Dans ce cas ç'aurait été à cause de ses questions indiscrètes. Mais c'était complètement invraisemblable et irréel, on ne pouvait pas changer d'apparence rien qu'en claquant des doigts. Ce fut une prisonnière criminelle, à quoi bon avoir une bonne raison ? Ou peut-être avait-elle voulu ne pas avoir de témoin. Mais dans ce cas, pourquoi ne l'avait-elle pas tué juste après que Wilhem se fut interposé ? Un mystère qui frustrera pour toujours sa curiosité … Et elle espérait ne plus jamais avoir affaire à cette personne. Revenons au présent … Lui aussi tuait. May pouvait lire dans ses yeux les images de ses précédentes victimes. Un tel homme ne méritait même pas de vivre, il finirait dans les profondeurs de l'enfer lorsqu'on viendrait lui prendre la vie sans regret. Ses jambes en l'air vinrent lui frapper la figure de toute la force qu'elle disposait en elle. Le meurtrier fut projeté non loin contre un mur, les ruelles sombres n'étaient jamais bien grandes. May balança habilement un peu plus ses jambes vers l'arrière pour faire revenir ses pieds contre le sol. Elle se retrouva de nouveau face à l'agresseur et le dévisagea froidement du regard, sourcils froncés. Maintenant qu'elle y pensait, dans l'instant il aurait pu bien la tuer en quelques secondes en abaissant sa machette sur elle lors de sa chute. Elle avait fait un pari et l'avait gagné.

L'homme sembla sonné, il ne s'en tirait pas aussi facilement qu'il l'avait pensé. Le mieux serait de l'éloigner de son arme, chose plus facile à dire qu'à faire. Il semblait mécontent d'avoir été pris par surprise, mais il perdait déjà du temps en y réfléchissant de lui-même. Comme l'on disait si bien : l'erreur est humaine.


Wuf Les chiens conquerront le monde ! Wuf
Nikki~

Higu' powa o/:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sadike
Le FullArmor Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: On se cherche (pv May)   Ven 17 Jan - 13:21

La grande armure voulait encaisser les coups seul et ainsi protéger la fillette qui lui semblait de frêle apparence. Mais encore une fois, la fleur pouvait cacher le serpent et les apparences étaient trompeuses puisqu'elle démontra une sympathique maitrise des arts martiaux. Al s'inquiétait moins mais il persistait en lui tout de même une pointe de peur pour l'étrangère. En effet, lui était solide et immortel mais pas elle.

Le jeune garçon sortit une craie à une vitesse incroyable tandis que la Xénoise se battait avec la force d'un lien enragé. Il resta un instant, quelques secondes tout au plus mais elles pouvaient être fatales, à regarder avec admiration le corps si gracile de la demoiselle bouger avec grâce. Puis alerté par les hurlements du criminel, il reprit conscience et dessina rapidement un cercle sur la paume de ses mains.
Il se mit ensuite à courir en direction de l'homme qui, sonné par un magistral mouvement de la belle May, commençait à reprendre esprit.

Alphonse, calme d'apparence malgré la colère et la crainte qui coulait en lui, décoche un coup de pied avec force à cet évadé avant de frapper dans ses mains, la craie partait doucement, et de les plaquer sur le sol. Ce n'était pas de l'alchimie du niveau de son frère mais ça pouvait faire l'affaire.

Une cage se forma autour de l'évadé assommé une seconde fois. Elle n'était guère solide du fait que le matériaux utilisé fut le simple sol à peine pavé de la rue. Al soupire avant de regarder l'entaille sur son bras qui s'était agrandie. Il passe une main derrière sa tête puis la laisse tomber, dépité. Encore un savon, toujours à se faire engueuler pour des broutilles. Il se demandait s'il n'allait pas rester dehors plus longtemps, genre... trois jours.

Mais il fallait qu'il retrouve son frère ne serait-ce que pour s'assurer qu'il aille bien. La grande armure vide s'inquiétait pour ce téméraire de première. Il se tourne vers May et s’accroupit pour être à sa hauteur. S'il avait été humain, ou plutôt, s'il avait eut un corps de chair, Alphonse aurait sourit doucement en posant un regard doux et un peu inquiet sur la gamine.

- Tu vas bien ? demanda-t-il de sa voix creuse mais douce quoi qu'un peu inquiète.

[HRP: C'est pas glorieux, mais bon XD]
Revenir en haut Aller en bas
May Chang
La petite Xénoise au panda

avatar


MessageSujet: Re: On se cherche (pv May)   Lun 20 Jan - 18:30



Le prisonnier réagit bien trop tard. Il avait esquissé un mouvement furieux pour se relever mais le pied de l'armure le heurta de plein fouet. Sans crier gare, une cage enferma l'agresseur provoquée par Alphonse. Encore une fois son esprit tourna au ralenti et il se tint difficilement la tête. Cette pauvre chose ressemblait à une petite bête, qui avait tenté une évasion, qu'on remit de force dans sa cage. Ainsi donc l'armure serait un alchimiste ? May ne l'aurait sans doute jamais deviné, il était  bien impressionnant. Elle posa un regard sur lui lorsqu'il se mit à sa hauteur. Tout allait pour le mieux, personne n'avait été blessé voir tué  … Dans le présent bien évidemment. On ne pouvait plus rien faire pour les victimes que ce psychopathe avait éjecté du monde. Il était bien mieux enfermé dans une cellule, loin des civils, espérons juste qu'il ne lui viendra pas de nouveau à l'idée de s'évader et faire de nouveaux meurtres sordides. Utilisait-il toujours une arme tranchante ? Avait-il fait d'autres victimes depuis sa fuite ? La Xénoise n'essaya même pas d'imaginer la réaction des proches des défunts, cet homme ferait bien de vite quitter ce monde. Ne trouverait-elle que des assassins sans cœur sur cette terre de l'Alchimie ? Ses yeux passèrent du criminel à Alphonse. Non, il n'y avait pas que de méprisables personnes, le bien peuplait aussi ce pays. Le mal n'existait pas sans le bien, et le bien n'existait pas sans le mal, quelle tristesse au fond. Enfin, l'homme retournerait bien vite entre les barreaux, et il pourrait râler, taper du pied, hurler son mécontentement, cela ne changerait rien, même s'il suppliait, s'excusait, ses péchés ne seront jamais pardonnés. La Mort ne se lavait pas si facilement dans l'esprit des gens.

La voix résonnante de l'armure la tira de ses pensées. Au final, elle n'avait réfléchi que seulement quelques secondes. Il lui demanda si elle allait bien. A première vue oui, elle se sentait parfaitement bien. Sa question la réjouit malgré tout, May afficha un sourire des plus chaleureux, il semblait si gentil ! Oh bien sûr il n'était pas le seul, elle avait eu l'occasion de tomber sur diverses personnes appréciables. Néanmoins, May rêvait de nombreuses choses, elle rêvait parfois même de rencontrer ENFIN son prince charmant, voir trop, oh oui, elle imaginait un grand homme et gentil ! Qui sait... Alphonse l'était peut-être ? La petite fille se retourna d'un seul coup, en tournant le dos à l'armure, et se mit à chuchoter à toute vitesse en s'adressant à Xiao Mei, avec laquelle elle échangeait des regards complices avec des étoiles dans les yeux en gloussant bizarrement. La mini panda hochait vivement la tête d'un air entendu en faisant de grands gestes avec ses pattes.

« Ah ! »

May sortit de sa 'conversation' passionnante avec son amie pour faire un demi-tour sur elle-même. Voila qu'elle n'avait même pas pris la peine de répondre à sa question ! Qu'est-ce qu'elle pouvait être idiote des fois !

« Je vais bien, oui, je crois », répondit-elle avec empressement.

L'étrangère remarqua l'entaille au bras de l'armure, elle avait peut-être pensé trop vite en croyant qu'il n'y avait pas eu de blessé. Maudit soit ce sale psychopathe ! Sa machette l'avait-elle blessé à l'intérieur de son armure de fer ? C'était plutôt inquiétant.

« Et vous, vous allez bien, Monsieur Alphonse ? » l'interrogea-t-elle d'un air angoissé en fixant son bras touché.

May n'arrivait pas à le deviner, c'était difficile si elle ne pouvait pas voir son vrai corps. Elle regarda une nouvelle fois la ruelle sombre, un frisson la traversa rien qu'à l'idée qu'un autre meurtrier ne débarque, le résultat ne serait peut-être pas le même que cette fois-ci … L'idée de rester plus longtemps dans un tel lieu la répugnait.

« On ne devrait peut-être pas rester ici ... »



HRP:
 


Wuf Les chiens conquerront le monde ! Wuf
Nikki~

Higu' powa o/:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sadike
Le FullArmor Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: On se cherche (pv May)   Mar 21 Jan - 16:04

Le ton qu'elle employa pour lui répondre le laissait sceptique de la véracité de ses propos. Mais pour une fois, Al allait fermer les yeux ne serait-ce que pour accélérer les choses. Ce n'est pas que la compagnie de la demoiselle l'inquiétait mais il commençait à se faire de plus en plus de soucis pour Edward et son tempérament téméraire voire suicidaire.

- Et vous, vous allez bien, Monsieur Alphonse ? l'interrogea-t-elle d'un air angoissé en fixant son bras touché.

Il soupira doucement. La grande armure vide posa une main sur son avant bras pour caché le trou qui pouvait révéler à la jeune et frêle demoiselle un secret bien trop violent. Il aurait voulu sourire mais il se contenta d'un regard doux à son attention.

- Bien sûr, ne t'en fais pas pour moi, je suis plus solide qu'on ne le croit, finit-il en riant, histoire d’alléger l'atmosphère.

Il redevint néanmoins sérieux en entendant l'évadé à nouveau prisonnier râler. Une question vint alors se poser à son esprit: Comment allait-il transporter ce meurtrier jusqu'aux autorités ? Il resta bien cinq secondes à chercher une solution avant que son intense réflexion ne soit coupée par une parole de May.

- On ne devrait peut-être pas rester ici ...

Elle avait raison. Et puis, il pouvait bien laisser l'homme ici et aller alerter les militaires au QG. De toute manière, le dangereux psychopathe ne pouvait guère faire quoi que ce soit sans sa machette qui trônait fièrement à au moins six mètres de là.
Alphonse se releva donc et fit signe à May de partir mais cette dernière avait déjà dû prendre l'initiative toute seule.

Il soupira encore avant de prendre la direction de la grand rue, suivant la petit Xénoise et son étrange animal. Une fois arrivé à l'avenue, il regarda l'enfant avant de lui faire un signe de la main tout en prenant la direction du QG de Central.

- Au plaisir de te revoir, cria-t-il pour dompter la foule.

Il savait qu'il n'avait pas à rester. May n'avait plus tellement besoin de son aide, sinon elle l'aurait demandé avant. Mais il se sentait néanmoins coupable de laisser la belle demoiselle ainsi, seule à affronter la rudesse de Central. Mais elle avait démontré qu'elle pouvait se défendre, alors il s'inquiétait un peu moins. Mais tout de même...

Et puis c'était quoi ce sentiment lorsqu'il repensait à elle ? Non ! Ce n'était tout de même pas... Impossible ! En si peu de temps ?!
Alphonse était amoureux...

[RP clos]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On se cherche (pv May)   

Revenir en haut Aller en bas
 

On se cherche (pv May)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» cherche skinneur
» Cherche un échappement akrapovich pour RMZ 450 2009
» GYPSIE BICHONNE DE 10 ANS (95) URGENT CHERCHE ADOPTANT
» MINDY X CANICHE FEMELLE 3 ANS CHERCHE ADOPTANTS
» Cherche Roue KTM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fullmetal Alchemist RPG :: STAFF :: Les Archives :: Anciens RPs-