Amour entre flamme et métal



 
Le forum va bientôt subir de grands changements ! Restez connectés ! /sbaff/

Partagez | 
 

 Amour entre flamme et métal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sadike
Le FullArmor Alchemist

avatar


MessageSujet: Amour entre flamme et métal   Sam 14 Déc - 17:45

Alphonse marchait. Le son de ses pas résonnait dans les grands couloirs du QG. Vide, il était vide et cela faisait si longtemps qu'il se trainait son corps tout de métal fait. Pourtant, et il se le répétait souvent, il ne pouvait pas haïr son frère salvateur, il ne pouvait pas en vouloir à cet être qui avait risqué sa vie pour le sauver. Même s'il l'avait mit dans une boîte de conserve ambulante.

Le petit garçon soupire. Cela avait peut-être interpellé Edward mais à vrai dire, Al était tant plongé dans ses pensées qu'il ne regardait ni où il allait, ni qui lui parlait. Alors le Fullmetal pouvait très bien être en train de râler contre le colonel ou bien disserter sur la pierre philosophale qu'Alphonse ne l'entendrait pas.

L'armure géante suit le petit être devant elle, inconsciemment. Alphonse avait prouvé, par il ne savait quels expériences foireuses, que son frère et lui étaient comme liés par un lien mental faisant que lorsqu'ils étaient proche chacun comprenait l'autre. Ou du moins, y arrivait plus facilement qu'une autre personne.
Il tourna soudainement la tête vers une fenêtre éclairée par le soleil. Cet astre ne cessait de le narguer avec sa chaleur qu'il ne pouvait sentir. Alphonse en était blessé, blessé d'être insensible, blessé d'être de second plan, caché par l'ombre de son frère pourtant plus petit que lui.

Mais en innocente personne qu'il était, il ne pouvait en vouloir à son aîné si intelligent, si courageux. au fond de lui, et même plus qu'au fond, Alphonse admirait profondément Edward. Cela renforçait sa détermination quant à lui rendre son corps par tous les moyens possibles.
Sacrifier sa vie comme l'avait fait sont frère avant lui.

Soudainement, il rentre dans quelque chose. A l'avenir, il devrait faire plus attention. Ici, au sein du QG, peu étaient ceux qui avaient encore peur de l'imposante masse d'Alphonse. Les soldats le respectaient, plus qu'Edward il fallait dire ce qui lui procurait une petite fierté, mais ne s'écartaient plus sur son passage.
Ici, il était comme tout le monde : invisible.

Le petit garçon regarde la personne dans laquelle il est rentré sans vraiment vouloir savoir qui elle était puis s'excuse avec un peu trop d'insistance.

- Je suis vraiment navré pour cela. Veuillez excuser mon inattention.

Même s'il était le frère du très respecté et admiré Fullmetal, il était étranger au corps armé d'Amestris et ici il n'était ni plus ni moins qu'un civil accompagnant un alchimiste d'Etat. Il devait alors respect à ces hommes gradés.