Une Xénoise et une infirmière /Privée avec May/



 
Le forum va bientôt subir de grands changements ! Restez connectés ! /sbaff/

Partagez | 
 

 Une Xénoise et une infirmière /Privée avec May/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caroline Douglas
Amestrien confirmé

avatar


MessageSujet: Une Xénoise et une infirmière /Privée avec May/   Dim 5 Jan - 15:59

Alors que je rentrais du travail, je remarquais que l'air s'était bien refroidit. Même avec un gros manteau et un écharpe, j'avais quand même de l'air froid qui se glissait et cela me fait frisonner et claquer des dents. Malheureusement, je n'ai pas encore de voiture, j'essaye d'économisé pour pouvoir me payer une belle voiture de pouvoir avoir mon permis de conduire. Donc, je reste piéton pour l'instant. Dans le froid, je marchais rapidement pour pouvoir avoir plus chaud.Et tout en marchant, je regardais le ciel qui était déjà sombre, et oui, l'hiver est là. Et heureusement que les lampadaires étaient allumés, car depuis ma dernière agression (Cf rp avec Kimblee), j'ai un peu peur de me balader la nuit. C'est dans ces moments là que je regrette ne n'avoir un homme fort, attendant devant l'hôpital pour me chercher, là je ne sentirais plus en sécurité. Parce que tout d'abord, je suis une femme, et en plus qui a de jolie forme, donc ça peut attirer des potentiels criminels des rues. Mais depuis cette incident, je ne trimbale plus en talon, j'ai des bottes à talons plats, point finale. Surtout qu'en hiver, les talons sur le verglas, ça ne pardonne pas.

J'approchais de ma maison doucement quand soudain mon regard se tournais vers le coin de la rue où j'allais tourner. Je sentis une présence et cela commencer tout doucement à me faire peur. Qui était cet personne assise contre le mur. De loin, je ne voyais pas tout de suite qu'en faite cette personne était une petite fille. Et au moment où je m'approchais bien, je l'entendis toussé. Elle semblait endormit. Cela me fit mal au cœur de voir une pauvre fillette dans la rue. Alors je m'abaissais vers elle après une hésitation soudaine. C'est peut être une piège des voyous qui piège les gens avec des filles pour jouer sur la pitié de l'enfant. Et pendant ce temps, ils vous choppent par derrière et vous voles. Surtout que la fillette était habillé différemment que les fillettes du quartier. Je tournais donc la tête de gauche à droite pour voir s'il avait personne autour de moi. Mais la fillette me fit retenir mon attention sur elle quand elle toussa à nouveau. Je posais ma main sur son front et remarquais qu'elle avait de la fièvre.  La fillette était malade. Mais je ne voulais pas l’emmener à l’hôpital, il est beaucoup trop loin, et je n'avais pas envie de me balader encore une fois dans les rues sombres.  Et, ma maison est proche, j'avais qu'une envie, rentrer. Donc je pris avec moi la fillette pour l’emmener chez moi. Comme ça elle passera la nuit au nuit et je pourrais la soigner personnellement.

Arrivée devant la porte de ma maison, j'essayais à une main de trouver mes clefs dans mon sac tandis que l'autre portait la fillette. Et une fois rentrée après avoir trouvé la clef et avoir ouvrit la porte, j'allais rapidement la poser sur le canapé pour pourvoir enlever mes chaussures et mon manteau. Ensuite, j'allais à l'étage pour préparer sa chambre pour qu'elle puisse se reposer convenablement, une chambre qui me sert pour héberger des amis ou de la famille  en visite. Une fois que la chambre était prête, j'allais cherché la petite pour pouvoir la glisser sous la couette qui était chauffer par des bouillottes afin que la fillette se réchauffe vite car là, elle était glacé. Et avant de sortir de la chambre, j'allumais la petite lampe de chevet.

Je descendis pour pouvoir préparer un bol de soupe pour moi et pour ma petite malade. Si ma grande mère verrait ça, elle me prendrait pour une folle, elle me dirait un truc comme: " Qu'est ce qu'il te prend de ramener une inconnue chez toi!! ". Mais elle sait bien que c'est dans ma nature d'aider les personnes, c'est mon métiers  et ses caractères qui déborde  sur mon psychique, c'est tout, et je n'aurait pas supporter une fillette dans la rue,toute seule, dans le froid et malade en plus. Je découpais mes légumes rapidement pour les faire cuire, car malgré cette situation j'avais faim quand même! Et je mélangeais de temps à autre pour que se soit liquides et bien lisse. Et une fois que ma soupe était prête, je m'avalais rapidement mon bols pour aller préparer le bol de ma malade et aller lui apporter. Je montais donc avec le bols en main jusqu'à sa chambre. Dès que je rentrais, elle dormait encore, alors je posais le bol sur la table de chevet et pris encore sa température. Elle avait le front froid à présent. Mh, voilà que ma fillette avait une bonne grippe!


Revenir en haut Aller en bas
May Chang
La petite Xénoise au panda

avatar


MessageSujet: Re: Une Xénoise et une infirmière /Privée avec May/   Ven 10 Jan - 2:10



Une Xénoise et une infirmière ▬ Déborah Adams

Pfouu … Un soupir vint briser la soirée d'une journée glaciale. May était complètement fatiguée. Voir très. Pourtant elle n'avait rien fait aujourd'hui qui aurait pu lui provoquer une telle fatigue. Et ne parlons même pas de cet horrible mal de tête qui la hantait depuis son réveil douloureux. Il n'avait apparemment pas l'intention de lui laisser un instant de repos … Xiao Mei regardait son amie d'un œil inquiet et la Xénoise faisait tant bien que mal pour paraître bien. Elle plissa les yeux en voyant le soleil se couchait. Même la douce couleur orangé du crépuscule amplifiait son mal de tête … May avait l'impression que sa tête n'allait pas tarder à exploser, ou bien qu'on pressait l'intérieur de son crâne de toutes ses forces. La petite bâilla à s'en décrocher la mâchoire. Sa fatigue non plus ne voulait pas la lâcher. Bah … ça irait peut-être mieux demain ? Elle éternua bruyamment en mettant ses deux mains devant sa bouche et renifla, ses mains passèrent sur ses yeux picotant qui devaient sans doute être rouge. La fatigue et le mal de tête ne suffisant pas - ils devaient sans doute s'ennuyer -, Madame la toux se joignit à la fête, et pas qu'un peu, elle ne le faisait pas à moitié. May s'assit au sol dans un quartier résidentiel, Xiao Mei juste sur elle,  et sa toux reprit, à chaque fois qu'elle toussait son mal de tête augmentait un peu, la fillette se racla  la gorge et pesta en silence.
La petite Xénoise ne pourrait guère continuer ses recherches dans cet état. Oh que non … Le destin avait bien l'air d'être contre elle, mais elle n'était pas prête à abandonner juste parce que la malchance la traquait, cela ne durait pas toute une éternité, la patience était requise.

L'astre de feu laissa bientôt place à la reine de la nuit argentée qui blanchissait déjà les rues de Central. Ses amies les étoiles la rejoignirent un instant après, le ciel était juste magnifique. Mais la douleur que ressentait May lui retirer son charme des yeux, elle ferma ses paupières, le paysage disparut pour laisser place aux ténèbres. La Xénoise avait également quelques courbatures, mais elle préférait les ignorer que de s'ajouter des soucis dans sa liste de tête. Un frisson lui traversa le corps, elle se crispa et se laissa emporter dans les bras de Morphée quelques secondes après, la fatigue l'ayant rattrapée aussi vite qu'un chat sauvage capturait une grive. Le panda fit de même sans broncher. Parfois, sa toux refaisait surface, sans la déranger pour autant. La nuit, le corps baissait sa température, la froideur de la pénombre ne ferait qu'empirer sa maladie.

Tout était noir. Chose normale lorsque  la personne est endormie. On ne souvient jamais de ses rêves, sauf le dernier souvent. May faisait un rêve des plus chaleureux comparé à ses prédécesseurs. Elle était dans un endroit chaud, confortable, tout le contraire du lieu où elle avait trouvé le sommeil.  Un rêve loin d'être des plus originales mais réconfortant. Elle ne pensait même plus à tous ses soucis qui remplissaient sa liste mentale, ils étaient bien loin, eux dans la Réalité, elle dans un univers sortant de son imaginaire. La petite fille aurait voulu rester ici, peut-être pas pour toujours, elle voulait s'éloigner le plus possible de ses maux. Ce qui était bien malheureusement impossible malgré toutes les volontés du monde. Et la sortie arrivait à grand pas …

Ses paupières se relevèrent très doucement et à peine. Un fumet inattendu atteint ses narines. Son cerveau tournant au ralenti, May m'y du temps à l’identifier, et au moins deux minutes pour comprendre la situation. Elle était couchée dans un lit. Bizarre, la Xénoise se souvenait parfaitement s'être endormie dans une des rues près de quelques maisons. Une jeune femme se trouvait à côté d'elle. Ce devait être la cause de son déplacement, ce qui était logique au final. La petite fille eut beau dévisager de nombreuses fois la femme en face, elle ne lui inspirait pas le danger. Elle ouvrit la bouche mais un toussotement accompagné d'un frisson l'en empêcha au dernier moment. D'ailleurs, où était Xiao Mei ? La présence d'une boule de poils près d'elle répondit à sa question. May reporta son regard vague dans la pièce en se relevant légèrement, un peu perdue.

▬ « Où suis-je ? » demanda la Xénoise avant de se tourner vers cette femme qui lui était toujours inconnue. « Euh, peut-être chez vous ? Qui êtes-vous ? »

Son court sommeil n'avait pas l'air d'avoir voulu faire fuir tous ses soucis de sa liste de tête. Elle fit un bâillement formidable en passant sa main droite devant. La soupe juste à côté lui rappela qu'elle avait faim. Mal de ventre à rajouter à sa liste de soucis, mais qui n'avait aucun rapport avec le reste heureusement. May s'assit pour prendre une position plus confortable et attendit patiemment les réponses de la femme, tentant d'ignorant tant bien que mal son mal de tête qui l'épuisait encore plus.

© By Halloween sur Never-Utopia



Wuf Les chiens conquerront le monde ! Wuf
Nikki~

Higu' powa o/:
 


Dernière édition par May Chang le Mer 18 Juin - 15:27, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Caroline Douglas
Amestrien confirmé

avatar


MessageSujet: Re: Une Xénoise et une infirmière /Privée avec May/   Dim 19 Jan - 6:21

Au bout d'un moment, la fillette se réveiller. Elle était un peu dans le gaz,  ce qui est parfaitement normale quand on est malade, qu'elle en fut aussi troublée de se retrouver dans une chambre. En même temps c'est compréhensible, avant de s'endormir, elle était dans la rue. Et à son réveil, dans une maison. Quoi de plus troublant. Je la regardais se redressais comme elle le pouvait avant de me fixer.

« Où suis-je ? Euh, peut-être chez vous ? Qui êtes-vous ? »

Dans un tendre sourire, je lui répondit doucement:

« Tout à fait, tu es chez moi. Je t'avais trouvée dans la rue, fiévreuse et endormie alors que la nuit tomba. Donc, je t’es emmener chez moi pour pouvoir te soigner comme il se doit, après tout, je suis infirmière de métier. Mais sinon,si je t'avais pas remarqué dans la rue, tu n'aurais pas fait long feu jusqu'à l'aube. »

Puis je me tournais vers la soupe qui était pas trop chaude, mais juste bonne à boire.

« Tiens, reprend des forces, tu n'en a bien besoin. »

Je l'aidais à lui tenir le bol pour qu'elle n'as juste à attraper le liquide dans sa cuillère. Je regardais en détails la petite, elle me semblait qu'elle venait pas d'ici à cause de sa tenue et de sa coiffure. Les petites du quartier ne portait pas de kimono et n'avait des chignons des deux cotés de la tête. Et à force de la fixer, je voyais bien qu'elle ne venait pas d'Amestris, mais d'ailleurs. Cela parait possible après tout. Mais pour avoir le coeur net, il fallait lui demander.

« Oh, j'ai oublié de me présenter, je m'appelle Déborah. Et toi comment tu t'appelle. Tu n'est pas d'ici je pense  ? »

Mais mon regard se posa sur le lit, où je voyais quelque chose marché sous la couette. Sur le coup, je me suis poser des questions avec des grands yeux, serais-je infester de souris?? Du coup je posais le bol en disant à la petite d'attendre et regardait sous la couette qu'est ce c'était que cette chose. Et à ma grande surprise, ce n'était pas une souris, mais une petite bête toute mignonne en noir et blanc. Je l'attrapais et le montrais à la fillette.

«C'est à toi ? »


Puis je le posais sur la couette pour reprendre le bol afin qu'elle continue de manger.


Revenir en haut Aller en bas
May Chang
La petite Xénoise au panda

avatar


MessageSujet: Re: Une Xénoise et une infirmière /Privée avec May/   Sam 25 Jan - 18:59



Une Xénoise et une infirmière ▬ Déborah Adams

Alors comme ça, elle était vraiment malade ? Franchement, May ne sut pas s'il fallait se réjouir d'avoir eu la réponse à cette question ou bien se lamenter sur son sort en râlant. Dans tous les cas, elle devait une fière chandelle à cette infirmière apparemment. La chance était peut-être finalement de son côté. D'un certain point de vue, car elle aurait pu tout aussi bien ne pas tomber malade. Une autre montée en puissance de son mal de tête coupa net ses réflexions, un soupir mécontent lui échappa sans qu'elle ne puisse s'en rendre compte. Ses yeux se posèrent sur le bol que tenait la jeune infirmière, son fumet sentait délicieusement bon, de quoi lui donner l'eau à la bouche. Son ventre hurla plus fort dans sa tête que ses autres problèmes désagréables pour qu'elle entende bien qu'il avait faim. Sans perdre une seconde de plus, la petite Xénoise attrapa la cuillère et s'empressa d'avaler cette soupe à l'aide du couvert.

Petit à petit, de bouchée à bouchée, May commença à ralentir son rythme, tandis que l'infirmière la dévisageait sans bruit. Elle n'avait plus si faim que ça finalement ... Elle s'en rendait compte au fur et à mesure, la maladie devait y être pour quelque chose. Et encore ce n'était qu'une simple soupe. Mais elle continua, elle se devait de profiter autant que possible d'un tel repas, l'occasion lui manquait beaucoup en ce moment. La petite fille plissa légèrement ses paupières, la fatigue lui faisait baisser un peu sa vue, elle aurait presque envie de se rendormir ici et maintenant … Son  mal de tête amplifiait cette envie, et quel fut son soulagement lorsque les paroles de la dite Déborah les chassa presque instantanément.

▬ « Oh, j'ai oublié de me présenter, je m'appelle Déborah. Et toi comment tu t'appelles ? Tu n'es pas d'ici je pense  ? »

A ces questions, May posa tranquillement la cuillère dans le récipient pour lui répondre le plus convenablement possible, cependant l'infirmière avait dévié son regard en direction de la couette du lit, y trouvant un intérêt particulier. Instinctivement, la petite Xénoise suivit ses grands yeux surpris avec curiosité. Oh, ce devait juste être simplement Xiao Mei qui se déplaçait dessous, pas de quoi s'inquiéter. Ses dernières pensées furent confirmées lorsque Déborah extirpa la petite panda en l'attrapant, elle la dévoila à May qui ne sembla pas le moins du monde surprise. Xiao Mei se précipita sur son amie lorsque ses pattes touchèrent le tissu, et son amie lui sourit chaleureusement à son arrivée, un sourire un peu crispé à cause de ses maux certes, mais sincère. Elle regarda encore quelques secondes la petite bestiole s'installer aussi confortablement que possible, puis entreprit de continuer de boire la soupe faite par la jeune femme ici présente. La fillette se retourna vers elle en posant une nouvelle fois le couvert. Malgré que son visage était légèrement pâle, elle la regarda avec reconnaissance , toujours en esquissant un petit sourire.

▬ « Je m'appelle May Chang. Non, je ne suis pas d'Amestris, je viens de Xing. Et voici Xiao Mei ! » répondit-elle en jetant un dernier regard sur la boule de poils noirs et blancs.

May reprit la cuillère en main et termina le breuvage aussi rapidement possible, tout en ignorant la fatigue avec son ami le mal de tête qui l'accablait chaque seconde de plus. Lorsqu'elle eut fini, la petite fille expira longuement en fermant les yeux. Elle frissonna juste après malgré elle. Il faisait chaud, et pourtant elle avait un peu froid …

▬ « Merci beaucoup, Mademoiselle Déborah. Je-...  Elle toussa encore quelques secondes puis reprit: Je ne sais vraiment pas comment vous remercier. »

Déborah aurait très bien pu la laisser dans la rue, mais elle ne l'avait pas fait. May lui en était très reconnaissante, elle n'aurait absolument pas voulu voir sa quête vouée à l'échec à cause d'une simple maladie. Quelle honte cela aurait été … Son Clan n'aurait jamais pu la pardonner si facilement. Tant de responsabilités pesées sur ses petites épaules ...

© By Halloween sur Never-Utopia



Wuf Les chiens conquerront le monde ! Wuf
Nikki~

Higu' powa o/:
 


Dernière édition par May Chang le Mer 18 Juin - 15:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Caroline Douglas
Amestrien confirmé

avatar


MessageSujet: Re: Une Xénoise et une infirmière /Privée avec May/   Sam 8 Fév - 16:41

« Merci beaucoup, Mademoiselle Déborah. Je-... Je ne sais vraiment pas comment vous remercier. » reprit la petite fille.

Je lui adressa un tendre sourire avant de lui prendre son bol vide pour pouvoir le descendre après. Je me levais donc et dit à May.

« Je vais te laisser dormir maintenant, tu en a bien besoin. Demain je vais rester à tes côtés pour pouvoir te soigner convenablement. Aller, passe une bonne nuit May. »

Puis je me dirigeais vers la porte pour pouvoir sortir de la chambre afin de la laisser dormir et de m'occuper de mes autres taches à faire. Mais je devais encore lui dire un autre avant que je parte. On ne sait jamais,ça pouvait lui rendre utile. Je me tournais donc vers May.

« Ha oui, j'oubliais, si jamais tu as un soucis en pleine nuit, ma chambre est juste en face, n'hésite pas à me réveiller. »

On ne sait jamais, quelque fois où se sent vraiment pas bien, au moins elle sait qu'elle pourra me voir sans problème. Donc une fois que je l'ai prévenue, je sortie de la chambre pour tout d'abord, laver le bol dans la cuisine. Je me rendais donc dans la cuisine, principalement vers l'évier et laissa couler l'eau pour passer le bol avec l'éponge imbibé de savon et frottait doucement pour enlever la saleté du bol. Puis je l'essuya avec le torchon pour le ranger dans le placard. Voilà, ma première tache est accomplie. Ma deuxième est d'appeler Aline pour la prévenir que je ne viens pas bosser demain, je vais simuler un état de santé plutôt mauvais. Alors je saisis le téléphone et attendit qu'elle répond. Dès que j'entendais sa voix, je lui expliqué que je me sens pas bien et que j'ai la gorge qui me dérange, je toussa même pour rendre plus crédible ma fausse excuse. Alors elle nota mon absence pour le signaler après le coup de fils aux autres.

Voila je pouvais passer à ma troisième tâche. Je montais ensuite à l'étage pour prendre ma douche. Mais d'abord, je fais un rapide passage dans ma chambre pour chercher des sous vêtement et mon pyjama. Et une fois que j'ai mes affaires, je m'enfermais dans la salle de bain. Je me déshabillais ensuite pour rentrer dans la cabine de douche et alluma l'eau. Je pris le soin de faire attention pour ne pas me mouiller les cheveux. Une fois mon corps mouillé, je me savonne bien ce dernier pour pouvoir le rincer et sortir de la cabine après. J'attrapais une serviette dès que je mis un pied en dehors de la cabine pour me sécher. Ensuite j'allais m'habille pour pouvoir me brosser les dents.

Quand je fus prête pour mon rendez vous avec le lit,je sortis de la salle de la bain et me rendis dans ma chambre pour me glisser sous la couette. Après une bonne journée, ça fait du bien de pouvoir se reposer!


Revenir en haut Aller en bas
May Chang
La petite Xénoise au panda

avatar


MessageSujet: Re: Une Xénoise et une infirmière /Privée avec May/   Dim 9 Fév - 6:42



Une Xénoise et une infirmière ▬ Déborah Adams

Les yeux de May suivirent silencieusement la silhouette de l'infirmière disparaître derrière la porte. Quelle heure pouvait-il bien être depuis qu'elle s'était endormie dans la rue ? Il faisait toujours assurément nuit.  La petite Xénoise soupira puis se laissa glisser dans sa couette, son regard resta planté sur le plafond quelques instants. Ils lui manquaient. Sa famille, son Clan, ils lui manquaient tous énormément. Oh bien sûr, elle savait les risques qu'elle entreprenait en partant si loin de son pays, mais des fois elle ne pouvait pas s'empêcher de penser à eux. Ses yeux bifurquèrent dans la direction de Xiao Mei. Sauf qu'elle n'était pas seule. Que se passerait-il si elle la perdait ? May préférait ne surtout pas y penser, cela lui porterait préjudice plus tard malgré elle. Mais que faisait-elle exactement à Amestris ? Aucun ! Elle n'avait toujours rien trouvé d'intéressant sur la vie éternelle ! Il n'y avait pourtant pas une seconde à perdre. Et il a fallu que cette fichue maladie l'atteigne. Qu'elle aille au diable ! Elle n'avait pas que ça à faire, à rester tranquille dans un lit, pendant que son Clan comptait tous les jours sur elle. Si elle en avait été capable, May se serait sans doute levée pour continuer ses recherches. Mais sa vilaine grippe n'était absolument pas d'accord avec elle, et rechignait à la laisser tranquille. Elle lui prenait les derniers nerfs qui lui restaient, pas besoin de continuer à réfléchir pour le moment …

La fillette abandonna sa bataille mentale avec la maladie, elle serra Xiao Mei tout contre elle et ferma les yeux pour rejoindre les bras tentants de Morphée. Ce fut très différent de lorsqu'elle s'était endormie sur ce trottoir froid, la sensation était bien meilleure. Elle fut bientôt sur le chemin jusqu'au Pays des Songes … Ah, douce lumière des rêves, puisses-tu écarter d'elle la fatigue le plus loin possible, tu ne pourras pas éloigner la maladie, avec sa toux et ses maux de tête, mais pousser la fatigue très loin serait le stricte nécessaire, et le mieux, le tout pour passer une bonne nuit malgré ces contraintes. Dormir, rêver, oublier tous ses problèmes,... N'était-ce pas tout simplement merveilleux ?

Et pourtant, sa prière ne fut pas exaucée. Ah non, pas vraiment non. Le Pays des Rêves ne lui ouvrit même pas ses rêves. Tout ce qu'elle put voir, ce fut un paysage blanc, seulement blanc, mais le blanc avait toujours une allure apaisante au contraire à d'autres couleurs flashys. Peut-être était-ce cela son rêve ? Un monde rempli de blanc pur ? Pas très original, mais son cerveau ne semblait pas en état pour créer des mondes extravagants en cette douce nuit. C'était parfait. Parfois, le paysage à la couleur des ailes des anges des cieux prenait une teinte plus sombre, lorsque son mal de tête tentait de s’immiscer dans ce monde imaginaire, ou quand May revenait quelques secondes à la Réalité après un toussotement suivi d'un raclement de gorge. Elle flottait dans cet espace blanc, aussi légère qu'une plume, son corps se reposait et expulsait tous ses maux jusqu'à totalement les oublier. Ah si seulement c'était vrai , elle n'aurait pas à subir ces douleurs lorsque ses paupières s'ouvriront. L'espoir fait vivre, et celui-ci était déjà voué à l'échec, l'imaginaire ne se mêle jamais à la Réalité, car il en fut ainsi …

Les meilleures choses ont toujours une fin, et souvent trop rapidement bien malheureusement. May ouvrit avec beaucoup de difficulté ses yeux, rechignant à se réveiller. Son regard croisa de nouveau le plafond qui n'avait pas changé depuis cette nuit. Il  lui semblait qu'elle n'avait pas dormi très longtemps finalement, son rêve lui avait pourtant paru durer toute une éternité, et il était bien loin maintenant. A ses côtés, Xiao Mei dormait toujours, mais on pouvait voir à ses mouvements qu'elle était proche du réveil elle aussi. Qu'est-ce qu'elle pouvait bien faire en attendant Déborah ? L'appelait ? Non, la réveiller  serait vraiment incongru de sa part, elle chassa immédiatement cette idée de sa tête. Elle n'avait qu'à patienter un peu. La fillette inspecta le plafond de droite à gauche. Sa gorge la grattait un peu et elle se mit à tousser de nouveau. Sa fatigue c'était un peu évaporée, mais ça restait encore le stricte minimum, elle n'aurait pas pu courir parfaitement aujourd'hui, exemple. Quand elle ira mieux, il faudra à tout prix qu'elle remercie Déborah comme il se doit, May n'aurait jamais pu se soigner toute seule. Chance, maintenant que tu es proche, ne pars plus aussi loin …  

© By Halloween sur Never-Utopia



Wuf Les chiens conquerront le monde ! Wuf
Nikki~

Higu' powa o/:
 


Dernière édition par May Chang le Mer 18 Juin - 15:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Caroline Douglas
Amestrien confirmé

avatar


MessageSujet: Re: Une Xénoise et une infirmière /Privée avec May/   Sam 8 Mar - 15:00

Suite à la dur journée qui venait de passer, je tombais dans un sommeil de plomb, et cela jusqu'au petit matin. Et dès que le soleil venait caresser mon visage, j'ouvris doucement les yeux puis m'étirais lentement avant de saisir le réveil matin pour voir qu'elle heure il était,7h30. J'allais pas tarder à me lever pour préparer un petit déjeuner pour ma petite malade. J'espère qu'elle avait passer une bonne nuit, au pire elle pourra dormir dans la journée car je veux la garder jusqu'à ce qu'elle soit complètement guérit. Je refuse de la laisser encore malade et de lui dire de partir de chez moi. Ah ça il n'en est hors de question.
Avant de me lever,je passais une main dans mes cheveux tout en baillant en regardant droit devant moi, c'est à dire la fenêtre. Je me  décidais enfin de sortir du lit et va ouvrir la fenêtre en mettant ma couette et mon oreiller sur le rebord de la fenêtre avant de sortir de la chambre pour me rendre dans la cuisine.

Je préparais donc le petit déjeuner qui se résumait à : du pain grillé,  des crêpes avec des garnitures comme de la confiture, du chocolat que j'avais fondu ou du buerre. J'avais aussi pressé des oranges pour avoir leurs jus et j'avais préparé du café et du chocolat chaud pour la petite. Et dès que je terminais de faire le petit déjeuner, j'allais m'habiller rapidement et aller chercher la petite pour manger le petit déjeuner. Donc je toquais à la porte et rentra ensuite. Je remarquais qu'elle était réveiller et je me tournais vers elle avant de dire:

"Bonjour May, bien dormi ? "

Puis j'allais prendre sa température en touchant son front, elle était encore un peu fiévreuse. J'allais ensuite chercher une paire de chausson qui était dans l'armoire de la chambre ainsi qu'une couette et la regardait en fermant les portes de l'armoire.

"J'ai préparé le petit déjeuner, si tu as faim et que tu te s'en un peu mieux, je peux te passer ses affaires pour que tu descend manger un bout, quant dis tu ? "

 


Revenir en haut Aller en bas
May Chang
La petite Xénoise au panda

avatar


MessageSujet: Re: Une Xénoise et une infirmière /Privée avec May/   Mar 10 Juin - 8:37



Une Xénoise et une infirmière ▬ Déborah Adams

Un petit bruit contre la porte la tira de sa contemplation détaillée du plafond de la chambre, que l'infirmière lui avait gentiment laissé pour la nuit. Celle-ci rentra dans la pièce, May se releva doucement en clignant légèrement des yeux, elle regarda Déborah prendre des affaires dans un placard tout en s'asseyant sur le rebord du lit. La petite Xénoise marmonna un "oui" en bâillant longuement, pas encore tout à fait réveillée. Elle avait toujours autant l'impression qu'une épée lui transperçait de tout part la tête. Heureusement que les maladies comme celle-là n'étaient pas éternelles, ce serait un véritable enfer.

Lorsque la fillette posa ses pieds sur le sol, elle regretta vite de quitter le lit, elle bâilla une nouvelle fois et se frotta les yeux en s'avançant vers la jeune femme. Un toussotement lui échappa entre-temps. Tout en acquiesçant, May prit les affaires que tenait Déborah et commença à se diriger vers la cuisine, où l'attendait le petit-déjeuner. Rien de tel que de manger un peu pour reprendre des forces. Ce n'était pas parce qu'elle était malade qu'elle se priverait, tout de même ... Depuis combien de temps n'avait-elle pas eu un petit-déjeuner digne de ce nom ? Et c'était une bonne occasion de découvrir ce que prenaient les Amestriens le matin, en se levant. Non ? Chaque pays avait une culture différente, la nourriture n'était pas épargnée. Par exemple, ce que May avait déjà vu à Amestris pouvait être très différent de Xing.

La Xénoise s'empressa de se mettre à table, elle n'avait pas autant faim que d'habitude, mais suffisamment pour petit-déjeuner. Sans oublier Xiao Mei qui la suivait toujours de près. La brune étira longuement ses bras puis les relâcha brutalement. Humm ... Les réveils n'étaient pas toujours aussi faciles. La lumière du soleil lui piquait un peu les yeux, elle était très différente à l'obscurité de la nuit. Un éternuement la prit juste après, May passa son bras vivement sur son nez, et regarda ce qu'avait préparé son hôtesse. Tout avait l'air très bon ! Elle entreprit de boire le chocolat chaud rapidement, elle n'en avait pas autant les autres jours, la vie dans la rue n'était pas aussi facile qu'elle l'aurait cru. Quelle naïveté avait-elle eu. Il suffisait de regarder la vie des Ishvals. La fillette avait eu l'occasion d'en croiser quelques-uns.

May reposa son bol sur la table. Comment pourrait-elle remercier Déborah ? Rien que l'accueillir chez elle était déjà énorme, et elle prenait la peine de la soigner. Non, vraiment, la Xénoise ne savait pas ce qu'elle pourrait faire en échange ... Peut-être devrait-elle y réfléchir lorsqu'elle irait mieux ? Son état s'était déjà un peu amélioré aujourd'hui, mais elle savait bien qu'elle n'était pas encore au top de sa forme. Pourvu que cela ne dure pas trop longtemps ! Mais cessons les réflexions pour ce matin ... Le petit-déjeuner n'était toujours pas fini ! Et l'infirmière ne devrait pas tarder à la rejoindre.

© By Halloween sur Never-Utopia



HRP : Vraimeeeent désolée du retard, vive les réparateurs, et c'est très court. >^<


Wuf Les chiens conquerront le monde ! Wuf
Nikki~

Higu' powa o/:
 
Revenir en haut Aller en bas
Caroline Douglas
Amestrien confirmé

avatar


MessageSujet: Re: Une Xénoise et une infirmière /Privée avec May/   Lun 4 Aoû - 16:03

Pendant que ma petite Xénoise descendit pour prendre son petit déjeuner, j'ouvrais les fenêtres de sa chambre pour aérer la pièce et son lit par la même occasion. Je savais très bien que sa maladie aller durer encore deux ou trois jours si elle reste bien au chaud dans la maison. C'est pourquoi je prend soin de la pièce où elle logera le temps de son traitement, et de plus, c'est aussi pour une question d'hygiène, entre sueur et acarien. Donc, une fois cette tâche effectuer, je me rendis aussi dans la cuisine pour prendre aussi mon petit déjeuner et aussi pour tenir compagnie à ma protéger. Durant ce petit déjeuner, je pourrais savoir que'est ce qu'une petite fille de son âge était tout de seule dans les rues à une heure tardive hier.

J'entrais dans la cuisine et remarqua qu'elle avait prit son aise, elle s'est déjà servis dans les plats que j'avais préparer pour elle. Cela me fit chaud au cœur de voir une petite malade manger de bon cœur. Je m'installa en face d'elle et me servis un bol de café. Je la regardais en souriant en touillant dans mon bol, le café fumant, à l'aide d'une cuillère. Je pensais bien qu'elle se régalait, du coup je n'allais pas lui poser la question. Et puis, il faudrait être bête pour ne pas se rendre compte dû à sa mine radieuse, ce n'était pas le cas hier, elle était blanche voir même bleu à cause du froid,comme un cadavre presque. Mais aujourd'hui, elle a prit des couleurs c'est bon à voir. J'attrapais quelque tranches de pains grillés et tartines sur ses dernières du beurre et la confiture, faite par ma grand mère. Et tout en tartinant mes tartines, je lui demandais:

-Comment ça se fait que tu étais toute seule dans la rue hier? Tu t'es perdue ou perdue quelqu'un?

Depuis hier soir,cette question me trottait dans la tête, mais je sentais bien qu'elle n'avait plus la force de rien hier soir, c'est pour cela que je me suis abstenue de poser cette question. Mais maintenant qu'elle est un peut plus fraîche qu'hier soir, je pouvais enfin le lui demander. Elle est peut être abandonné par ses parents ou quelqu'un d'autre. Et même pourquoi elle est ici alors qu'elle vient de Xing ? Je ne savais pas mais pas pour longtemps. Je trempais ma première tartine dans le café et mordit dedans ensuite. Je l'observais et aperçue son petit animal de compagnie, je m’empressais de vider ma bouche pour demander de nouveau:

-Mmh, ton animal mange quoi en général, il doit aussi avoir faim, non?


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une Xénoise et une infirmière /Privée avec May/   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une Xénoise et une infirmière /Privée avec May/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» Entraînement chasse ! (privé Nuage de Corbeau)
» Le combat des Alphas [Privé] [Lexy vs Blackmist]
» Ed, Détective privé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fullmetal Alchemist RPG :: STAFF :: Les Archives :: Anciens RPs-