Examen de Personnage Prédéfini - Ranfan



 
Le forum va bientôt subir de grands changements ! Restez connectés ! /sbaff/

Partagez | 
 

 Examen de Personnage Prédéfini - Ranfan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clothilde Laysawer
Alchimiste Médecin Général des Armées

avatar


MessageSujet: Examen de Personnage Prédéfini - Ranfan   Jeu 16 Jan - 19:02

Bonjour, Bonsoir Ranfan,

Afin de clore votre requête dans le but de vous intégrer au-delà des frontières d'Amestris en temps que futur personnage prédéfini, il vous fait endurer une épreuve finale. Nous tenons à vous rappeler que vous ne disposez que de 10 jours complets pour réussir haut la main cet examen. En cas d’échec au concours, vous serez recalé en rattrapage pour une seconde et dernière audition, néanmoins plus difficile que la précédente. Vous avez le libre choix de vous détourner de votre mission si l'endossement d'un prédéfini ne vous convient plus, mais il faudra néanmoins vous reconvertir dans une autre branche.

Êtes-vous prêt, Mademoiselle Ranfan ? Très bien, voici votre sujet. (Minimum, 15 lignes de Rp)

« Le jeune Ling Yao vient de venir au monde. Parmi ses sœurs, Ranfan est désignée afin de servir la cause du clan et devenir ainsi l'un des bras droit du jeune prince. Ele est reçue par la famille royale, où elle apercevra le nourrisson pour la première fois. Elle est alors âgée de 10 ans, elle ne saisit pas encore tout à fait toute la responsabilité qu'elle devra endurer. La jeune fille est précédée de son grand-père, qui vantera les capacités de sa petite fille auprès de l'empereur. Décrivez cette situation. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Examen de Personnage Prédéfini - Ranfan   Lun 20 Jan - 12:59

Bon sang qu’il était gigantesque ce palais ! Plein de dorures et d’enluminures. Des statues, des peintures, des tentures. Des riches aux vêtements tout aussi riches et flamboyants. C’était… ouah ! Y’avait pas de mots pour décrire tout ça ! Et pourtant Ranfan vivait au service de la famille Yao qui n’était pas à plaindre côté richesse. Mais là ça dépassait carrément tout ce qu’elle avait pu concevoir dans son esprit.

La fillette suivait son grand père qui la menait à travers le palais impérial, sous les yeux attentifs des gardes plantés ici et là. C’était la première fois qu’elle venait ici et son regard à elle trainait partout. Heureusement, elle se retenait d’ouvrir grand la bouche, déjà parce qu’elle ne trouvait pas ça pratique de se balader avec la mâchoire qui trainer par terre et ensuite parce qu’elle était quand même vaguement bien éduquée.

Aujourd’hui était un grand jour pour la fillette. La fille du chef du clan Yao avait donné naissance à un fils deux jours auparavant. Ce n’était pas le premier sur la ligne de succession et rien n’assurait qu’il devienne un jour empereur, mais rien n’assurait le contraire non plus. Sa petite vie était donc déjà quelque chose de convoité, il fallait la protéger. Ce rôle, c’était elle, Ranfan, qui allait devoir le jouer. C’est pourquoi, aujourd’hui, grand-père Who l’emmenait-il au palais impérial. Pour rencontrer l’enfant à qui elle devrait jurer fidélité.

Le chemin était long jusqu’au petit prince. Ranfan avait tout loisir de penser. On lui avait dit qu’il s’appelait Lin. Elle aimait bien ce prénom. Mais elle se demandait comment allait être l’enfant. Et si elle allait voir la princesse sa mère. Elle n’avait vu cette dernière qu’une fois, des années auparavant, lorsqu’elle partait se marier avec l’empereur. C’était loin maintenant et Ranfan n’en gardait qu’un vague souvenir. Elle se demandait si la princesse serait aussi belle que dans son souvenir.

Mais soudain, toutes les questions disparurent. Grand-père venait de s’arrêter devant une porte à double battants, flanquée d’une paire de gardes. A la façon très solennelle dont il les présenta et demanda à entrer, Ranfan devina qu’ils étaient arrivés.
Dans les appartements de la princesse, la décoration était moins fastueuse. Tout aussi belle que celle du palais, elle était moins imposante, plus subtile, et probablement très chère elle aussi. La princesse elle-même était magnifique. Elle rayonnait, assise dans son fauteuil et parée de magnifiques atours. Elle était entourée de sa famille tandis que son bébé, emmailloté au point qu’on ne voyait rien de lui que des linges brodés, blottit au creux de ses bras.

« Voici donc celle à qui je dois confier la vie de mon fils ? » déclara la jeune mère. « Elle ne semble pas avoir la force nécessaire pour le protéger. »

Ranfan comprenait son scepticisme. Une crevette comme elle paraissait insignifiante face à des gaillards comme ceux qui étaient postés devant sa porte. Pis hein, il fallait voir les choses en face aussi : elle n’était pas particulièrement douée. Et ne parlons même pas du fait que c’était une fille !

Encore jeune et timide, et pas particulièrement convaincue d’être à la hauteur de la tâche et de l’honneur qui lui était fait, Ranfan ne fit rien pour se défendre. C’est grand-père Who qui détrompa la princesse et lui assura que dans quelques années elle serait à la hauteur des meilleurs combattant du pays. Avec une moue quelque peu sceptique, la princesse se laissa convaincre.

Et puis, dans ses bras, le paquet de langes s’agita brusquement. Des bruits de pleurs en sortirent tandis que le petit être se tortillait.

« Hé bien, on dirait qu’il veut te voir. » observa la princesse « Approche, après tout, si tu dois lier ton destin au sien, il est juste que tu le vois. »

Intimidée par la présence de tant de gens importants, Ranfan hésita à avancer. Un regard de son grand-père l’y encouragea.

Ce moment, Ranfan allait s’en souvenir toute sa vie. Lorsqu’elle se pencha au dessus du bébé, les petits yeux sombres de Lin accrochèrent aussitôt les siens. Ce tout petit être si fragile, encore neuf et innocent, c’était elle qui allait le protéger et veiller sur sa vie. La survie de cet enfant, qui allait devenir un homme et peut-être un jour son empereur, dépendrait de sa force à elle. C’était… Ouah ! Tellement gros, et en même temps, cela lui faisait tellement plaisir. Elle se sentait gonflée d’importance et d’orgueil.

Là, oui là, à cet instant très précis, Ranfan tomba amoureuse de Lin.

Nan mais de suite, vous vous faites des idées. Oui elle sentit son cœur battre super fort pour le bébé et, quand elle tendit la main vers lui et que le bébé attrapa son doigt, elle se sentit si légère qu’elle pensa s’envoler. Mais non, elle n’en tomba pas amoureuse genre elle s’imaginait déjà marié avec lui et élevant ses enfant. Vous avez des idées tordues quand même.

Ce qu’elle ressentait, c’était une pure dévotion pour cet enfant qui allait –qui devait- grandir. Aussitôt, elle résolue de travailler dur et de s’entrainer chaque jour, afin que, très bientôt, elle soit capable d’être à son côté pour le protéger. Ainsi, lorsqu’elle parla, ce fut son cœur qui s’exprime.

« Je jure que je vous protégerai au péril de ma vie, maitre Lin. »
Revenir en haut Aller en bas
Clothilde Laysawer
Alchimiste Médecin Général des Armées

avatar


MessageSujet: Re: Examen de Personnage Prédéfini - Ranfan   Lun 20 Jan - 13:35

C'est très bien, j'ai bien apprécié ton Rp ^^

Tu es validée et tu peux désormais jouer ton personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Examen de Personnage Prédéfini - Ranfan   

Revenir en haut Aller en bas
 

Examen de Personnage Prédéfini - Ranfan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Modèle de Personnage Prédéfini
» Fiche de personnage prédéfini
» Examen Personnage Prédéfini Ling Yao
» Personnage prédéfini : Arisa Endô (prédéfini libre)
» Création d'un personnage prédéfini!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fullmetal Alchemist RPG :: Accueil :: Présentoir :: Examens :: Examen de personnage Prédéfini :: Examens Réussis-