Curieuse rencontres



 
Le forum va bientôt subir de grands changements ! Restez connectés ! /sbaff/

Partagez | 
 

 Curieuse rencontres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Scorn
Amestrien centenaire

avatar


MessageSujet: Curieuse rencontres    Mar 18 Fév - 14:14

Combien de temps avait passé depuis sa première sortie à la surface ? Honnêtement il n'en savait rien, mais il pensait à quelques mois. Cependant, le temps n'avais aucun effet sur lui contrairement à tous ces humains pathétiques. Ce qui était intéressant en revanche c'est qu'avec son apparence d'adolescent, il n'attirait pas l'attention, même avec ses cheveux blancs, il passait simplement pour un jeune rebelle. C'était bien idiot de le juger sur son apparence, mais après tout ils avaient leurs utilité, c'est bien grâce à leur âme qu'il était en vie aujourd'hui, mais surtout par le concourt de « père ». Il aurait bien aimé parlé un peu plus avec ses frères et sœurs mais ceux-ci étaient introuvable, il avait l'impression d'avoir été abandonné par tout le monde, c'est pourquoi il s'était dirigé vers la surface, il trouverait certainement quelqu'un à tourmenter pour s'occuper. Se faisant, il se rappela soudain d'un certain Edward Elric qu'il avait rencontré dans un cimetière. Ce dernier lui avait fait une forte impression, il était un alchimiste d'état, mais il était aussi étrangement jeune. Ils n'avaient pas beaucoup parlé puisque le jeune Elric avait été appelé par un alchimiste. Mais tant qu'à  s’ennuyer autant tenter de le retrouver. Retrouvant les passages dans le noirs d'instinct, se dirigeant vers la sortie, il avait une légère appréhension, même après tout ce temps. Cela venait peut-être de la quantité d'humain ? Il n'était jamais agréable de se retrouver au centre d'une fourmilière, d'autant que les sous-terrains avaient l'avantage d'être calme, alors que la surface n'était que bruits et foule.

Mais avant d'en arriver là, il y avait la lumière, aveuglante et presque brûlante, après être passé autant de temps dans les sous-terrains, ses yeux mettaient plus de temps à s'y habituer. C'était pénible de devoir rester là à attendre plusieurs minutes que son corps supporte ce changement. Finalement il perdit patience et se lança dans les rues la vision encore floue et les yeux plissés. Jusque là il arrivait parfaitement à éviter les gens, ceux-ci étaient si gros et bruyant que même aveugle il aurait pu les éviter, mais au détour d'une rue, il n'avait pas fait suffisamment attention et il percuta quelqu'un qui était visiblement en armure. De ce qu'il parvenait à voir, ce dernier était plus grand que lui, ce qui ne l'empêcha pas de se mettre en colère et de lui reprocher de ne pas être capable de voir devant lui.


« Non mais franchement tu peux pas regarder ou tu va boite de conserve ?! »

Se relevant avec difficulté, il ne vit pas qu'il avait pris un mauvais appuie et retomba de plus belle ce qui augmenta son agacement. Et pour se venger il décida d'appliquer une forte gravité sur ce type en armure, l'empêchant ainsi de se relever comme lui. Une fois qu'il fut de nouveau debout, après quelques minutes à retrouver son équilibre, il toisait maintenant l'armure au sol, il était bien plus difficile de se relever quand son propre poids était doublé, mais cela n'empêcha pas Scorn de l'observer avec mépris et colère. Il ne devait pas se faire remarquer, c'était les ordres de « père » mais parfois ces humains étaient si détestable et méprisable qu'il ne pouvait s'empêcher de devoir les remettre à leurs place, c'est à dire au sol tel des vers-de-terre.


Revenir en haut Aller en bas
Sadike
Le FullArmor Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: Curieuse rencontres    Mer 19 Fév - 11:14

Curieuses Rencontres

With Scorn


La grosse armure était rentrée de Sorrow il y avait peu et elle avait encore en travers de la gorge ces quelques images horribles... Cela la tourmentait pas mal il fallait dire. Et il y avait de quoi. Malgré le fait que là bas il eut fait plus ou moins le crétin, Al avait connaissance de la gravité de la situation et espérait grandement que cette ville allait se reconstruire, tout comme Lior.
Assit sur le divan de la chambre d'hôtel où ils logeaient avec son frère, le jeune garçon ne cessait de regarder le vide avec gravité. Non, vraiment, il s'inquiétait vraiment. en plus de cela, cet endroit lugubre qu'était Sorrow avait fait remonté en lui tout un tas de souvenirs douloureux qu'il aurait préféré oublié.

Il croise les mains sous son menton et pose les coudes sur ces genoux. Ed devait sûrement prendre une douche ou alors dormir. A vrai dire, le cadet n'avait plus trop fait attention à son frangin dès que ce dernier avait recommencé à râler, signe qu'il était en bonne santé. Maintenant le grand frère faisait sa vie et le petit frère faisait de même. Bien qu'il faille avouer que la vie du petit frère était rythmée par celle de l'aîné et presque inversement.

Alphonse regard un instant dehors. Le soleil brillait et la journée semblait être calme. Oui, voilà, il voulait une journée normale, sans zombie à exterminer ou autre mission tordue à exécuter. Quoi que, certaines étaient bien drôles il devait avouer. Mais, pas toutes et c'en devenait moralement éreintant, surtout qu'ils n'avançaient pas dans leur quête personnelle. Enfin, il n'avançait pas, Ed semblait avoir apprit des choses grâce au livre du vieux libraire de Sorrow. Bon, le cadet n'allait pas arracher des mains la lecture du soir de son frangin, il le questionnerait ou bien lirait à sa suite. Il hausse les épaules et décide d'aller se promener un peu dans Central, histoire de voir autre chose que les murs de cette chambre. Pas qu'il n'était pas sortit hier mais l'appel du dehors était vraiment fort en ce moment. Il avait vraiment du mal à resté enfermé au même endroit plus de quatre heures.

La grande armure se lève en grinçant. Ah, il faudrait qu'il huile son armure un peu, bref...

- Grand-frère ? appela-t-il. Je sors me promener, annonça le jeune garçon avant de prendre la porte.

Il sort de l'hôtel et prend une direction complètement au hasard, le but de cette promenade étant juste d'oublier absolument tout ce qu'il pensait, et ce en marchant et en regardant la vie de Central, grande ville. Les gens s'écartaient sur son passage. Le fait d'être imposant n'était pas déplaisant mais il voudrait bien sentir à nouveau la chaleur du soleil... Al secoue la tête, non, il devait faire le vide et ne plus penser à ses problèmes durant bien deux heures.

Mais même si les anciens problèmes devenaient souvenirs en ce laps de temps, de nouveaux allaient se créer, et même plus vite que ce que l'armure aurait pensé. Quelqu'un lui rentra dedans, le faisant tomber. Incroyable, n'est-ce pas ? Faire tomber une armure de plus de quatre-vingt-dix kilos... Comme quoi, tout était possible.

- Non mais franchement tu peux pas regarder ou tu va boite de conserve ?!

Alphonse resta muet fasse à cette agression verbale. Mais pour qui il se prenait cet inconnu ? Comment ça Al ne regardait pas où il allait ? Mais bien sûr que si ! Non mais il allait très vite calmer ses ardeurs ce gars là, parce que même si al prônait la non violence, enfin seulement quand ça l'arrangeait, et qu'il n'était pas du genre à prendre la mouche pour rien, il ne fallait pas pousser le bouchon trop loin. Et de même que Ed s'énervait lorsqu'on parlait de sa taille, Al s'énervait lorsqu'on le comparait à une boîte de conserve.

Il voulut se relever mais c'est comme si un poids de plusieurs tonnes l'en empêchait. Mais qu'est-ce... Ce ne pouvait pas être l'ouvre d'un alchimiste, car on pouvait bien modifier l'ordre des atomes et ainsi former d'autres molécules mais pas changer leur masse. Changer la pression alentour à la limite, ce qui pouvait changer la masse... Non, impossible ! Cette personne là, ce gamin qui devait être d'un ou deux ans son ainé n'était pas humain. Enfin, si c'était lui qui imposait cette force gravitationnelle étrange. C'était lui, plus de doutes, vu comment il regardait Al avec mépris.

Hum...

- Écoute, je suis désolé mais c'est pas la peine de monter sur tes grands chevaux et d'agresser les gens pour trois fois rien. T'as un grain dans ta tête ou t'as appris la politesse chez les canards ?

Sarcasme et manque de politesse. Oui, Al n'était pas très diplomate lorsqu'il était énervé. Il était toujours cloué au sol et ne pouvait que regarder cet adolescent de son air de meurtrier étant donné qu'il n'avait que cette tête là !


Dernière édition par Alphonse Elric le Dim 2 Mar - 7:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Scorn
Amestrien centenaire

avatar


MessageSujet: Re: Curieuse rencontres    Lun 24 Fév - 6:18

Scorn avait un petit sourire en coin en voyant le type en armure se débattre au sol, commençant à comprendre la situation dans laquelle il se trouvait. Cependant, ce dernier eut la présence d'esprit de s'excuser avant de lui envoyer une petite pique. Même s'il doutait franchement que les humains soient capable de faire preuve de politesse de manière naturel. Montrant qu'il acceptait ses excuses, il choisi de retirer le surplus de gravité qu'il lui avait infligé et attendais de le voir se relever pour voir ce qu'il allait dire maintenant. Après tout ce type n'était pas tout à fait normal, il pouvait le sentir, quand il l'avait bousculer, il avait eut l'impression de n'avoir bousculer qu'une armure vide. C'était curieux, puisque jusque là, il n'avait jamais entendu parler d'armure vide, même si avec ce que « père » lui avait expliqué de l'alchimie, il n'était pas impossible de faire bouger des objets inanimés. Le mieux était encore de demander à l'intéressé. Aussi commença-t-il à lui parler.

« C'est rare de voir quelqu'un habillé comme ça. Tu va à un bal costumé ? »

Son ton était aussi neutre que possible, à la réalité il ne se préoccupait vraiment de ce type, mais sa curiosité quand à sa nature était plus forte que son indifférence à son égard. Puis il repensa soudain à la raison qui l'avait amené dehors, Edward, il voulait trouver Edward pour lui parler un peu plus sérieusement, mais il n'avait aucune idée de ou le trouver. Même si ce n'était pas vraiment son genre de demander aux autres, il fit une exception pour cette, estimant qu'il aurait plus de chance de trouver Edward en demandant autour de lui.

« Dit-moi tu connaîtrais pas un certain Edward ? Il à les cheveux blond et il est plutôt petit. Je devais le voir aujourd'hui, mais je ne sais pas où il est. »

Scorn avait le sentiment que son interlocuteur lui en voulait encore, mais de toute façon il ne s'en préoccupait pas, au pire il chercherait lui-même. Les humains étaient ce qu'il y avait de moins fiable selon lui, même si certains peuvent se montrer parfois utile. Et puis ils étaient si fragile, si faible et éphémère, autant se servir d'eux le plus possible tant qu'ils étaient là.

[désolé pas trop d'inspiration pour le moment]


Revenir en haut Aller en bas
Sadike
Le FullArmor Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: Curieuse rencontres    Dim 2 Mar - 8:34

Curieuses Rencontres

With Scorn


Alphonse se releva doucement tout en soupirant. Cette personne qu'il avait en face de lui était vraiment irritante et ce rien que par son apparence hautaine et sa façon de parler. Sans même se présenté, il lui avait posé tout une batterie de question aux quelles la grande armure se ferrait un plaisir de ne pas répondre. Ah, à jouer à l'être le plus chiant du monde, il allait s'en mordre les doigts mais c'était ainsi. Un Alphonse énervé était un Alphonse qui ne réfléchissait qu'à moitié et entrait dans la guerre très rapidement.
Un peu comme Edward en faite.

C'était bien là qu'on voyait qu'ils étaient frères. D'ailleurs, en parlant de frère, l'inconnu devant lui venait de lui demander où il était. Bon, certes, à force, il devrait avoir l'habitude de répondre à ce genre de question. Tout le monde cherchait le Fullmetal Alchemist pour une raison ou une autre... Même si la plupart du temps c'était pour lui chercher des embrouilles... En bon protecteur, Al ne répondit pas de suite, croisant les bras.

Que pouvait bien vouloir ce gosse à son grand frère si fatigué en ce moment ? Si fatigué qu'il en devenait vulnérable. L'armure en venait à se demander si elle avait bien fait de le laisser seul, dans leur chambre d'hôtel. Il était vrai que tout pouvait arriver aux frères Elric. Ils étaient comme des aimants à malheur... Le jeune homme passe une main derrière son casque avant de croiser à nouveau les bras.

Les gestes étaient les mots du corps et ceux que venait de faire Al parlaient pour lui. Il était clair qu'il était méfiant et protecteur. Il réfléchissait beaucoup aussi, pesant le pour et le contre. Peut-être que ce jeune homme voulait juste discuter avec Edward. Mais si on prenait en compte son comportement précédent, agressif et hautain, il n'avait rien du gars sympathique et bavard.

Un soupir et Alphonse se lance. Jouer la carte de la personne qui connaissait l'Alchimiste mais pas trop.

- Non, désolé je...

Il fut soudainement coupé par un beuglement. Quelqu'un arrivait en courant, petit, portant une veste rouge et hurlant son prénom:

- Alphonse ! disait cette personne avant de s'arrêter près de lui en haletant, le visage rouge et baigné de sueur.

Le dit Alphonse se frappa intérieurement et massacra son frère. Crétin, t'es fatigué et tu cours à en perdre haleine et en plus tu viens te jeter dans la gueule du loup ! Crétin ! L'adolescent soupir de désespoir. Mensonge évincé, l'autre inconnu savait qu'il connaissait Ed et il n'allait sûrement pas laisser passer cela vu son comportement précédent.

L'armure retourna son attention sur le garçon en face de lui, lui offrant sa plus belle non expression. Il était en guerre contre lui, et tous les moyens étaient bons pour l'assassiner et lui faire payer ses affronts. Rancunier le Alphonse ? Non pas du tout, juste énervé par deux crétins dont l'un était son frère...

- Quand on parle du loup, murmura-t-il pour lui même avant de regarder son frangin toujours en train de cracher ses poumons due à sa course folle. Tu fais quoi ici au faite ? demanda-t-il sur un ton qui laissait transparaitre son mécontentement et la prochaine grosse engueulade qui se profilait à l'horizon.

Il était si protecteur qu'il se prenait parfois pour l'autorité parentale bien qu'il soit le petit frère. Mais il fallait dire ce qu'il était, Edward était tout sauf autonome pour ce qui était de se gérer lui même. Trait sûrement hérité d'un parent lointain...
Revenir en haut Aller en bas
Scorn
Amestrien centenaire

avatar


MessageSujet: Re: Curieuse rencontres    Dim 2 Mar - 18:04

Apparemment l'autre n'était pas encore totalement décidé à coopérer. Bah après c'était qu'un humain, pas le genre de personne sur qui l'on peut compter, mais au final à part un peu de temps perdu, ça ne lui avait rien coûté, parce que le temps pour lui était quelque chose de si dérisoire. Il observait ce type en armure se tortiller, changer de position, cherchant à savoir si c'était une bonne chose de lui répondre ou pas. Mais n'étant pas vraiment patient avec ce genre de créature il alla pour se retourner et reprendre son chemin au moment où celui-ci fit un son caverneux de son armure, mais l'instant suivant, il vit justement celui qu'il cherchait. Les cheveux blond, le manteau rouge et l'air un peu fatigué. De toute façon ça n'avait pas tant d'importance que cela. Ignorant maintenant totalement le type en armure, il refit face au mini-alchimiste totalement essoufflé. La dernière fois qu'ils s'étaient vue, c'était à proximité du cimetière, alors que le blond lisait un livre, il était venu naturellement vers Scorn alors qu'il venait juste de sortir des sous-terrains. Ils n'avaient au final qu'échangé des banalités, mais Scorn avait eut un certain interet pour ce garçon qui semblait également le trouver étrange, du simple fait de ses questions inquisitrices. Prétextant bien sur la présence d'individu étrange dans le cimetière la nuit. Puis finalement ils avaient due se séparé, l'un pour retourner faire son rapport à « père », l'autre pour retrouver son frère.

« He bien... Je ne pensais pas que tu viendrais à moi naturellement blondinet, mais du coup j'ai quelques informations pour toi maintenant. »

Il parlait maintenant avec Edward ignorant totalement son interlocuteur précédent, celui-ci ne lui était plus d'aucune utilité désormais. Mais le jeune alchimiste était du coup assaillit de question et allait devoir choisir à qui répondre en premier. Même si Scorn avait un sourire en coin et une expression un peu moins hostile, il n'était pas encore tout à fait calmé. Cependant, il devait bien prouvé qu'il était au-dessus de ces humains et montré son self-control en restant poli et courtois avec le jeune Edward. Même si c'était peut-être un peu dégradant de s'adresser à des êtres aussi inférieur, il avait admis depuis peu qu'ils savaient se montrer utile et que en tant que tel, il devait avoir un minimum d'interaction avec pour pouvoir s'en servir selon les désirs de « père ». Envy le lui avait dit un jour, que manipuler les humains était plus complexe que l'on pourrait croire, car même s'ils leur étaient inférieur, ils avaient la fâcheuse habitude de ne jamais agir comme on leur demande. Le mieux était donc de se fondre avec eux dans la masse et d'apprendre à agir comme eux. Se faire passer pour l'un d'entre-eux et avec le temps, il deviendrait un maître dans ce domaine. Pour l'instant il devait apprendre auprès de ces créatures qu'il avait clairement du mal à supporter, mais il faisait des efforts pour cela. C'était nécessaire pour « père » et pour les autres.

« Au fait, ça te dirais pas qu'on devienne amis ? Je connais pas beaucoup d'autres personnes de mon âge... »

Finalement, il n'avait pas attendu la réponse et avait tendu sa main avec un sourire qui se voulait sincère, même si dans le fond, il ne savait pas vraiment ce que c'était un sourire franc et plein de sincérité. Mais ça ne devait pas être trop grave, les gens ne faisaient pas tellement attention à ce genre de détails pas vrai ? Un sourire reste un sourire, même s'il est faux. Et puis il avait déjà plein de petites excuse pour expliquer pourquoi il ne savait pas faire comme les autres. Il n'y avait qu'une petite information qu'il n'avait pas tellement pris en compte, c'était la présence de l'autre type en armure qui avait plus ou moins l'air de connaître Edward, mais il n'avait pas besoin de faire semblant d'être amis avec tous le monde.


Revenir en haut Aller en bas
Edward Elric
Fullmetal Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: Curieuse rencontres    Mar 4 Mar - 6:33

Edward, c'était réveiller à cause d'un cauchemar. Il avait mis un certain temps à comprendre qu'il était seul. Où était Alphonse ? Il avait dû sortir se promener, en ouvrant les rideaux, il avait vu le soleil. Bien que, encore fatigué et courbaturer, il se leva.

Un bain ! Le bonheur assuré pour quelques minutes. Puis après le lavage, le démêlage des cheveux, galère. Une fois démêler entretenir l'épi, voilà qui était fait. Il s'habilla donc, bailla et descendit au restaurant pour se restaurer... Mais où était son porte-monnaie ? Alphonse avait dû le prendre pour pouvoir acheter dieu sais quoi ! Non pas un chat ! Pourvu qu'il n'adopte pas un nouveau chat !

Edward sortit donc, ne pouvant s'acheter à manger, il valait mieux qu'il retrouve Alphonse, ça le promènerait et il n'avait pas envie de passer à la banque. Son ventre gargouillait... C'était chiant, en plus ça lui rappelait les bruits que faisaient les zombies a Soorow. Le petit blond frissonna malgré le temps clément et agréable. Il ne l'avait pas montré à son frère, et a personne, mais cette mission l'avait également marqué et un peu traumatiser, bien que durant toute la mission, il n'ait montré aucune peur. D'ailleurs, il avait brulé les vêtements qu'on lui avait imposés lors de son kidnapping.

Soudain, il le vit au loin, son frère parlant avec un drôle de personnage, un ado de leur âge visiblement... Il lui disait quelque chose, mais ou avait-il vu cette personne avant ?

GROUIIIIIII

Bon, le ventre réclamait sa pitance, et pour lui donner, il fallait des sous. Il courut donc vers son verre en beuglant son nom. Il s'arrêta près de celui-ci et de l'individu, prit appui sur ses genoux pour reprendre son souffle, voilà, il avait soif maintenant. Arf ! C'était trop dur ! Les deux lui parlaient en même temps. Le blanc semblait le connaitre, mais ou l'avait-il déjà rencontré ? Il n'arrivait pas à se le remettre... Alors il répondit à son frère en premier.

- Al ! tu es parti avec le porte-monnaie ! Et je crève de faim ! Et je n'ai pas d'argent pour me payer à manger !!!! Puis tu pourrais me laissez un message avant de partir ! Je me suis inquiété !

Voilà et une réponse de fourni, a la question suivante. Il regarda alors le blanc qui ignorait désormais son petit frère. Sympa, le mec. À peine pas condescendant.

- Je suis navré, mais je ne te connais pas ! Je ne vois pas pourquoi je serais ami avec un prétentieux pas possible...

Puis tilt ! Le cimetière, l'autre fois. C'était quand ? Y as bien deux ou trois mois non ?

- Ha, mais si je te remets ! T'es le mec du cimetière. T'as des infos sur quoi à me donner que je ne sache pas déjà ? Peu importe, laisse tomber ton aide de frimeur et tu verras les jeunes de notre âge viendrons vers toi s'ils n'ont pas l'impression d'être snobés en permanence. Et fait de vrai sourire naturel, ne te force pas, t'es tout crisper là !

Edward était un spécialiste des faux sourires plus vrais que nature destiner à rassurer, ou faire croire qu'il était heureux. Seul Alphonse ne tombait jamais dans le panneau.
Revenir en haut Aller en bas
Sadike
Le FullArmor Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: Curieuse rencontres    Mar 4 Mar - 6:56

Curieuses Rencontres

With Scorn & Edward


- Ha... Heu... Désolé ?

Alphonse fouilla frénétiquement son armure, faisant tomber tout un tas de trucs, notamment un carnet bleu nuit. S'arrêtant dans sa fouille, il se baissa, ne faisant plus attention aux deux autres qui semblaient animés d'un très grande discussion. Ce carnet... A quand cela remontait déjà ? West City... La libraire, Emily.

Le jeune garçon prit le carnet tout en rangeant son bordel qui se composait essentiellement de craies. Il se redresse et fixe le petit livre qu'elle lui avait donné avec tant de confiance. Pourquoi ne l'avait-il jamais lu ? Peut-être était-ce parce qu'il ne voulait pas savoir ou alors il sentait qu'il n'avait pas le droit de lire. Idiot comme façon de penser. Elle le lui avait donné, c'était bien pour qu'il le lise, non ?

La grande armure tendit un porte feuille à son frère avant de zieuter l'inconnu.

- Au faite, t'es qui ?

Toute trace d’animosité envolée, le jeune Elric avait demandé ça comme si de rien n'était. Il rangea rapidement le carnet bleu nuit, se promettant de le lire une fois au calme dans un parc ou autre. En faite, c'était même là qu'il voulait se rendre initialement.

- Ed, tu l'as rencontré dans un cimetière ? Mais tu foutais quoi là bas toi ?

Certes, il savait que son frangin allait souvent rendre visite à leur mère à Resembool mais pas à Central. Ou alors il avait su et il avait oublié. De toute manière, ce n'était pas important. Soupirant, il croise les bras et s'adosse à un mur. Cette journée promettait d'être longue, rythmée par des blablas inutiles et gavant.
Al préférait écouter à parler, surtout s'il n'était pas invité à parler, comme venait de lui montrer l'inconnu qui l'avait royalement ignoré.

Mais peut-être qu'il ne savait pas que la grande armure était en faite le petit frère du Fullmetal ? Étrange quand même, il sortait jamais ou quoi ? Quoi qu'il en soit, cela lui permettait un peu de répit tandis qu'il laissait gentiment son frère dans ses problèmes. Sympa le soutient familiale, n'est-ce pas ?
Mais Ed était un peu étrange ces derniers temps, depuis le retour de Sorrow en faite. Alphonse n'avait pas relevé, préférant lui laisser un peu de repos avant de ramener sur le tapis ce qui faisait mal.

Le jeune homme lui en parlerait ce soir ou demain, ce n'était pas pressé et son grand frère devait se reposer bien plus que lui, morceau de métal ambulant.
Il sortit à nouveau le carnet et commença à la feuilleté tandis que les deux ados continuaient à parler, comme s'il n'était pas là. Tant mieux, il sera plus ou moins au calme.
Revenir en haut Aller en bas
Scorn
Amestrien centenaire

avatar


MessageSujet: Re: Curieuse rencontres    Mer 5 Mar - 12:07

Au final, les choses en revenait toujours à la source, les humains restaient des humains. Scorn ne pouvait cacher une pointe d'agacement sur son visage lorsque le mini-alchimiste prétexta qu'il ne se rappelait plus de lui. Il aurait peut-être du lui arracher un bras, le souvenir aurait été d'autant plus marquant. Mais le coup dur vint lorsqu'il refusa simplement d'être son ami. Finalement ce n'était pas aussi facile que ça. Bon après tout ce n'était pas si grave, ils avaient beau dire qu'il était prétentieux, ce n'était qu'une question de point de vue, car les alchimistes étaient encore plus prétentieux, se croyant au dessus des lois de ce monde et jouant avec comme s'ils se prenaient pour dieu. Mais les humains restaient des humains, aussi aveugle qu'incapable de comprendre le monde qui les entoures. Il s'était même permis une remarque sur son faux sourire, comme quoi il ne l'avait pas assez travaillé. C'est pourquoi il abandonna son semblant d'imitation humaine pour revenir à ce qu'il était, un être largement supérieur aux humains. Son regard était maintenant celui de l'agacement et son expression était déterminée. Ils ne voulaient pas de lui ? Tant pis, lui n'avait pas réellement besoin d'eux non plus. Cependant, le type en armure semblait avoir un peu plus d’intérêt pour lui. Puisque Edward s'en contrefichait, autant se reporter sur le lot de consolation. Il le regarda de la même manière qu'auparavant, certain que de toute façon ca ne changerait rien.

« Je suis qui je suis, mais tu ne pourrais pas le comprendre. »

Mais visiblement la conversation n'allait plus vraiment dans son sens et Scorn aurait plutôt tendance à reprendre sa route que de continuer à perdre son temps avec ces humains inférieurs. Pourtant, il y avait quelque chose chez eux qui semblait un peu différent, une sorte d'aura ou quelque chose comme ça. C'était quelque chose de curieux surtout pour des personnes aussi jeunes, s'il avait pu connaître leur histoire, il en aurait certainement trouvé l'utilité pour « père ». Malheureusement, les choses étant ce qu'elles sont, Scorn n'avait que deux options, ou partir ou supporter les sarcasmes de ces deux types aussi mal luné que lui. Mais valaient-ils tant d'effort pour une récompense si maigre ? Il avait bien du temps à perdre, il fit donc le choix de prendre un peu plus sur lui, peut-être qu'avec le temps ils l'accepteront. Pour l'instant il devait jouer le jeu.

« Si tu veux que je te dise que je suis désolé, je m'excuse, en attendant si tu refuse toute l'aide que je peux t'apporter, je ne vois même pas pourquoi tu chercherais à arrêter ce petit groupe. »

Il croisa les bras toisant les deux types en face de lui. Sa patience avait des limites, mais pour l'instant, elles n'étaient pas atteintes. Même si ces deux-là semblaient prendre un malin plaisir à titiller sa personne. Edward avait beau dire que Scorn était arrogant, mais avec sa manière de parler, il ne risquait pas d'attirer beaucoup de personnes non plus, mais l'homunculus était bien loin d'aller lui donner des conseils, s'il devait faire des erreurs, il les ferait.

« Bon à moins que vous ne vouliez rester ici à observer les passants, je pense qu'aller dans un café ou un restaurant serait plus agréable pour discuter... »

C'était bien la première fois qu'il sortait une banalité pareil, mais s'il devait attendre la réaction des deux autres, il pouvait rester ici pour un long moment.


Revenir en haut Aller en bas
Edward Elric
Fullmetal Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: Curieuse rencontres    Mer 5 Mar - 14:14

Encore une fois Edward répondit à son frère en premier.

- En mission, sur les chimères, tu ne te rappelles pas ?

Puis il tourna son regard sur l'autre.

- Je n'ai plus besoin d'information, le problème a été résolu. Mais merci bien.

Puis tilt ! L'autre avait bien dit restaurant ? Edward arracha son porte-monnaie des mains de son frère et le fourra dans sa poche, puis attrapa les deux autres chacun par un bras.

- Finalement, je t'aime bien, toi ! T'as de bonnes idées !

Comment ça Edward fonctionnait avec son estomac ? Même pas vrai, en fait si, c'est un homme après tout. Pour un petit être épuisé, il avait encore la pêche. Ainsi, ils entrèrent dans un bistro, un serveur les installa en terrasse, autant profité du beau temps pendant qu'il y était encore. Edward mit son nez dans le menu et commanda pour un régiment, enfin, de façon habituelle quoi.

- Prend ce que tu veux mec ! Au faites, c'est quoi ton nom ? Si tu veux devenir notre ami, c'est mieux si on connaît nos noms respectifs, bons moi, tu me connais Edward, là la grande armure, c'est mon petit frère Alphonse, et toi ?

Après tout Edward était d'un naturel à se faire des amis assez rapidement, mais il ne connaissait rien de cet étrange garçon. Si celui-ci tenait à devenir son ami autant qu'il se présente. Le blondinet avait également une étrange impression avec lui, ce qui du coup l'intéressait, qui était ce jeune homme, il l'intriguait.

Le serveur apporta les plats une fois toute commande passée. C'était l'heure de faire ripaille. Et le Fullmetal Alchimist engloutit alors son assiette, enfin commença, puis se calma un peux, il valait mieux déguster et ne pas se taper l'affiche. Il regarda Alphonse, tien, c'était quoi ce livre ? Bah si son frère voulait lire, c'était son choix. Il reporta ses yeux dorer sur le blanc, et le détailla, autant le dire, il le fixait carrément. Il était mignon, le blanc ressemblait à une fille, il se demandait ce que ça donnerait en robe avec des barrettes... ha non voila que Mustang détegnait sur lui ! l'horreur !

Mais ses yeux rouges ! Les albinos étaient rares, mais fascinants. En même temps Edward s'intéressait toujours à tout, étant très ouvert d'esprit.

- T'as une sœur ?

Bah quoi, Edward était en âge de s'intéresser aux filles après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Sadike
Le FullArmor Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: Curieuse rencontres    Mer 5 Mar - 17:21

Curieuses Rencontres

With Scorn & Edward


Non, vraiment, la grande armure était plongée dans son livre et ne faisait plus attention au monde qui l'entourait. Le déluge pouvait bien arriver qu'il se s'ébranlerait pas tant ce qu'il y avait décrit sur ces pages était intéressant.

- Mmmh ? répondit-il à la question de son frère.

Enfin, il croyait que c'était son frère. Et puis à quoi bon. Ces deux là étaient plongés dans une discussion qui n'incluait pas l'armure. Tant mieux, vraiment, même si Al était curieux de savoir ce qui se disait. Mais non, les pages de ce carnet était bien plus intéressantes.
Soudain, il se sent tiré par le bras. Mais il ne détache pas pour autant le regard de sa passionnante lecture et se laisse guider par cette main. il relève néanmoins la tête lorsqu'il sent que la marche forcée s'arrête. Un café ? Tien tien, Ed aurait-il trouvé un pigeon pour lui payer le repas ?

Al tourna le regard et s'aperçut que l'inconnu était toujours de la partie. Alors c'était lui le pigeon ? De toute manière, son grand frère, du moment que ça touchait à la nourriture, pouvait faire confiance à absolument n'importe qui, même le pire des Homonculus. alors le cadet n'était même plus étonné. Il prenait ses risques tout seul, tant pis si Winry lui fracassait le crâne ensuite. Cela ne regardait absolument pas Alphonse qui prit une chaise et s'assit tout en se replongeant dans sa lecture.

Mais quelque chose dans ce qu'il venait de lire l'interpella. ainsi donc, cet alchimiste avait découvert le secret de la pierre ? S'il eut été humain, il aurait écarquillé les yeux. Mais voilà, il ne pu que pousser un petit cri. Il releva la tête et posa le carnet sur la table, observant son frère manger, glouton. D'ailleurs, le blondinet qu'il était posa une question qui surprit Alphonse.

Depuis quand son frère s'intéressait aux filles ? Enfin bon, il fallait bien qu'il commence un jour non ? Il était en âge et cela serait étrange qu'il ne regarde pas le décolleté de la serveuse par exemple. Serveuse qui draguait ouvertement le fullmetal mais passons.

- Eeeeed, commença-t-il, le ton taquin, tu dragues déjà de bon matin ?

Certes, c'était très déplacé mais il fallait qu'il la sorte. Et puis un peu de conneries dans le sérieux ne faisait jamais de mal.
Mais il fallait qu'il redevienne sérieux, ce qu'il venait de lire le troublait grandement et il ne savait pas s'il devait en parler ou pas, enfin, en parler devant cet inconnu quoi. Inconnu qu'il regarda avec mépris, oui, Al n'accordait pas facilement sa confiance même si on avait tendance à croire le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Scorn
Amestrien centenaire

avatar


MessageSujet: Re: Curieuse rencontres    Jeu 6 Mar - 11:26

Alors qu'il pensait que son plan tombait à l'eau avec le blondinet, il vit le changement d'humeur et d'avis de ce dernier lorsqu'il parlait d'aller manger quelque chose. Les humains répondaient vraiment aussi facilement à leurs estomacs ? Se faisant du coup traîner avec le type en armure par le plus petit de la bande, il se retrouva attablé avec les deux autres et avec un menu dans les mains. En tant qu'homunculus, il n'avait pas vraiment besoin de manger, la nourriture ne lui apportait rien, c'était juste pour mimer les humains, mais comme il devait jouer le jeu... En revanche, il fut surpris de voir la quantité de nourriture que Edward venait de commander, mais ce qui lui paru un peu louche c'était que à contrario de son frère, comme il venait de lui annoncer, ne commandait rien. Bien étrange, surtout qu'il avait bien dit « petit » frère, mais vu la taille il n'aurait jamais dit que c'était lui le petit frère. Cependant, Edward venait de lui poser une question difficile à laquelleScorn ne pouvait répondre honnêtement, car son nom, il n'en avait pas. Les noms sont quelque chose d'humain et en tant qu'imitation d'humain, il n'avait qu'une imitation de nom. Un nom qui représentait le péché des humains. Du coup, il resta silencieux quelques instants réfléchissant à un nom approprié. Puis finalement d'une voix hésitante il se lança pour répondre à la question avant que le silence trop long ne soit suspect.

« Euh... Je... Je m'appelle Sc.. Scorpio... »

Ça lui était venu plus ou moins naturellement, mais il retrouvait la base de son nom, ce qui n'était au final qu'un demi-mensonge. Il ne pu s'empêcher de se sentir gêner d'être ainsi observé par le jeune blond. Mais Alphonse était plongé dans son livre et ne semblait pas s'occuper de la situation actuelle. Finalement, il pris une part du gâteau qu'il avait commandé pour penser à autre chose jusqu'à ce qu'une question de la part de Edward vienne jusqu'à ses oreilles. Il lui demandait s'il avait une soeur. La question le surpris un peu, mais elle était tout à fait justifiée, même si l'on pouvait se poser la question, car dans ses soeurs il y avait bien Lust, seulement Envy avec ses habitudes changeante, il n'aurait su dire s'il était un garçon ou une fille. Du coup Scorn se limita à Lust en tant que soeur. Mais si jamais Envy apprenait ce qu'il venait de penser à son sujet, il passerait sûrement un mauvais quart d'heure vue son comportement à la limite de l'hystérie parfois. C'est pourquoi, alors qu'il était plongé dans ses pensées pour répondre à Edward, son expression faciale se figea dans une grimace désagréable en songeant à ce que Envy lui ferait. Mais voyant le regard appuyé du blond, il se rappela qu'il devait lui répondre. Cette fois sa voix était plus froide et évasive, Lust il ne l'appréciait que moyennement, elle avait beau être une jolie créature, elle se servait de cet avantage pour tromper tout le monde.

« Oui j'ai une sœur, autoritaire, manipulatrice et sans doute jolie pour tes critères... »

Ses yeux étaient maintenant dans le vague. Même s'il pouvait les appeler frères et soeurs, il ne pouvait pas se considérer comme une famille. « Père » lui-même ne le considérait pas vraiment comme son fils, mais plutôt comme quelque chose qui lui appartient. C'était vrai en soi, mais ça lui donnait la désagréable sensation de n'être qu'un pion jetable. Son air contrarié s'installa sur son visage contre sa volonté, pourquoi pensait-il à ces choses-là maintenant ? Parce qu'il venait de trouver deux frères qui semblaient bien s'entendre ? Peut-être... Mais il n'était pas humains, il ne pouvait prétendre à leur bonheur, ni leur malheur, il était au-delà, c'était à la fois une force et une faiblesse. Poussant un soupire d'exaspération, il termina finalement son gâteau en laissant la cuillère dans l'assiette. Puis il toisa le blond du regard et un sourire se déposa sur son visage, ce Edward avait quelque chose d'intéressant. Posant sa tête dans la paume de sa main et le coude se la table, il regardait l'humain manger comme deux. Ce n'était pas la première fois qu'il voyait quelqu'un manger, mais pour quelqu'un d'aussi petit, absorber une telle quantité avait quelque chose de fascinant et attractif. Puis revenant finalement vers Alphonse, alors que celui-ci lisait encore son livre, il se décida à lui poser la question.

« Tu ne mange pas ? Si ton frère mange autant vu son physique, tu devrais manger au moins le double non ? Surtout que cette armure doit être lourde à portée. »


Revenir en haut Aller en bas
Edward Elric
Fullmetal Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: Curieuse rencontres    Jeu 6 Mar - 12:29

Edward piqua un fard sous la remarque de son frère.

- Alphonse !!!

Bon un peu maigre niveau réparti. Edward s'y intéressait un peu, mais pas assez, pour preuve, lui n'avait pas vu la serveuse lui faire du gringue. Donc Scorpio, cela lui faisait pensez à un scorpion, espérons que ce garçon ne soit pas venimeux, avait une sœur, mais du genre qu'il ne fallait pas connaitre. Cette description lui rappelait Winry.

- Mes critères ? Tu ne les connais même pas et je demandais juste comme ça.

Edward finit par arrêter de rougir et continua son repas. Il manqua s'étrangler à la dernière question du blandin.

- Non, il ne mange pas pour le moment, ça fait partie de son entrainement d'alchimiste !!! ha ha ha

Bien sur son rire sonnait faux. Alors il remit le nez dans ses haricots verts. Il finit tout de même son repas, à savoir ses trois assiettes. La serveuse revint avec un banana split.

S : offert par la maison, c'est un honneur d'avoir un alchimiste d'état aussi célèbre et mignon dans notre restaurant !

- Ha ? Ben merci !!

Le blondinet fit un grand sourire à la jolie brunette, qui rougi aussi et reparti rapidement semblant être toute émoustiller, Edward regarda son frère, il n'avait pas tout comprit la, mais celui-ci étant encore avec son livre, alors il tourna son attention vers l'autre garçon.

- Bon, je n'ai pas compris ce qui lui a pris, mais vu que c'est offert par la maison, je vais me faire péter le bide !

Et naturellement il commença à manger son super dessert, banana split, deux bananes, sic boules de glace, et chantilly, il vira la chantilly sur le côté d'ailleurs puis attaqua convenablement. Et vive le chocolat fondu ! hummmm

Edward laissait fondre la glace sur sa langue, tout en fixant de nouveaux Scorn.

- Sinon, tu fais quoi à Central ?

En parlant Edward posa sa cuillère, et détacha ses cheveux pour les rattacher en une queue-de-cheval, cependant des mèches s'échappèrent revenant encadrer son visage. Dire que son but avait été de les empêcher de tremper dans la glace.
Revenir en haut Aller en bas
Sadike
Le FullArmor Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: Curieuse rencontres    Jeu 6 Mar - 13:46

Curieuses Rencontres

With Scorn & Edward


Scorpio ? Pourquoi ça sonnait horriblement faux ? 'Fin bon, il n'allait pas s'attarder sur ce genre de détail alors que le meilleur résidait en son frère qui était aussi rouge qu'une pivoine et qui lança des reproches au cadet. Il rit avant de feindre sa concentration sur sa lecture.

- Non, je ne suis pas en entrainement. Edward à tendance à raconter n'importe quoi lorsqu'il observe de trop près l'anatomie féminine. Enfin bon, je n'ai juste pas faim.

Il avait parlé avec calme, titillant plus son frère qui avait vraiment besoin de se dérider. Il soupire et retourne vraiment à sa lecture avant de se rendre compte que ce qui l'avait interpellé plus tôt n'était peut-être qu'une information inutile.

- Elle est le noyau des êtres artificiels ? dit-il à voix haute, n'ayant plus conscience qu'il n'était pas seul dans une chambre.

Son ton était plus qu'interrogateur. Êtres artificiels... les Homonculus ? Rha, il ne savait pas et ça l'énervait un peu ! Et cet Alchimiste avait vraiment trouvé cela tout seul ? Ou alors ce n'était vraiment qu'un ramassis de mensonges. Il abat son poing avec rage sur la table, faisant voler la coupe de glace de son frère. Cela le fit revenir à la réalité.

Il regarda tous les visages tournés vers lui ainsi que la coupe brisée sur le sol, répandant son contenu. Aïe... Son frère qui allait lui passer un savon... On ne coupait pas Edward Elric en plein milieu de son dessert ! Al se leva doucement, s'excusant. il rangea le carnet bleu et commença à ramasser sa bêtise lorsqu'une main féminine vint l'accompagner. La serveuse était là aussi, le regardant presque avec peur. Normal, il était une armure de deux mètres qui venait de détruire la moitié d'une table d'un simple coup de poing... Mal chance ?

- Je suis vraiment désolé, dit-il à l'intention de la jeune femme qui s'éloignait.

Il soupire avant de reprendre place et de sortir son porte feuille. Etant donné sa récente connerie, il allait payer, c'était la moindre des choses.
Depuis qu'il avait lu ce passage dans le carnet, Alphonse était bizarre. Il pensait, réfléchissait, bon, certes, il faisait tout le temps ça, mais là il essayait de démêler le vrai du faux.

- Navré, vraiment... Tu m'en veux pas trop, hein Ed ?

Valait mieux demander car son frère... Non, rien à dire, rien à penser. Un énième soupire puis il fait semblant de s'intéresser à ce que répond Scorpio. Décidément, ce prénom sonnait tellement faux et n'était pas courant en Amestris, mais bon, peut-être qu'il était étranger mais qu'il parlait parfaitement la langue d'ici ? Se tenant maintenant droit sur sa chaise, qui hurlait à cause du poids qu'on lui imposait, il faisait profil bas, histoire de ne plus faire de connerie et de disparaitre de l'esprit des deux autres, surtout de son frère.

- T'es vraiment un crétin Alphonse... murmura-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Scorn
Amestrien centenaire

avatar


MessageSujet: Re: Curieuse rencontres    Jeu 6 Mar - 14:44

Visiblement, la question des filles était un sujet sensible à voir la réaction du blond, Scorn ne comprenait pas vraiment cela, c'était sans doute quelque chose de propre aux humains encore une fois. Mais lorsqu'il répondit à la place de son frère, Scorn leva un sourcil interrogateur. Surtout que quelques instants après, Alphonse lui offrit une autre version. C'était sans doute un mensonge, mais qu'importe, ce petit échange avait permis à Scorn de comprendre qu'ils étaient alchimiste d'état. Enfin au moins l'un d'entre eux. C'était peut-être ce qui l'avait intrigué, mais lentement quelques pièces se mettaient en place. Alors que la serveuse donnait le desert de la maison à Edward, Alphonse dit une phrase au sujet des êtres artificiels. Scorn ne peut s'empêcher de lui jeter un regard sérieux, mais ce dernier était visiblement dans ses pensées puisqu'il tapa du poing sur la table au même moment ou Edward lui posa une question gênante. Comme quoi la chance n'était pas quelque chose de typiquement humain. Cependant, à voir la réaction apeuré de Alphonse envers son frère et son empressement à nettoyer la glace qui s'était répandue sur le sol, il devina facilement que Edward n'était pas du genre à apprécier qu'on gaspille la nourriture. Du coup Scorn observa l'échange entre les deux pour constater qu'il n'avait pas répondu à la question du jeune alchimiste. Ce n'est pas que cela le dérangeait de répondre, mais il ne pouvait pas dire toute la vérité de toute façon, alors il opta pour la réalité sans trop en dire.

« Je traîne, personne n'a besoin de moi, alors j'ai beaucoup de temps libre. »

Il avait eut pour objectif de provoquer un bain de sang à WestCity, ce qui avait été accomplis avec succès sans son aide, mais comme il n'y avait été pour rien, « père » ne lui avait pas donné d'autre mission à accomplir. Il savait seulement qu'il avait besoin d'alchimiste pour son grand projet, mais en dehors de ça, il était bien mit à l'écart et laissé à ses occupations. Mais cela semblait aussi être le cas de ses frères et sœurs, puisqu'aucun n'étaient revenu pour avoir de nouveau ordres. Certains avaient choisi de provoquer quelques émeutes et rumeur de pierre philosophale pour attirer justement les alchimistes dont « père » aurait besoin, car oui il ne fallait pas n'importe quel alchimiste. Seulement Scorn n'en savait pas plus et il poussa un soupire. A quoi bon créer un être artificiel si c'est pour le laisser vagabonder. Il redescendit sur terre en entendant Alphonse s'excuser encore une fois, visiblement il se sentait vraiment coupable, ou alors devait savoir à quel point c'était grave aux yeux de son frère. Dans un sens il aurait aimé pouvoir connaître une personne aussi bien et pouvoir discuter, parce que bon « père » avait toujours mieux à faire et il n'y avait personne avec qui discuter dans les sous-terrains. Ses frères et sœurs préféraient s'amuser dehors que de s'occuper du petit dernier, comme s'il était une corvée pour eux. Secouant la tête à revenir sur de telles pensées, il s'adossa à sa chaise et observa par la fenêtre le morceau de ciel que l'on pouvait voir. C'était plutôt gris et nuageux, mais ça l'était souvent à Centrale.

« Sinon vous venez d'où ? Vous n'avez pas l'air de Centrale. »

Tant qu'à poser des questions sans véritables intérêt autant y aller jusqu'au bout. Même s'il trouvait surprenant de pouvoir arriver à une discussion aussi calme alors qu'il y a encore quelques minutes, il était prêt à tuer Alphonse. Peut-être que les humains déteignaient sur lui ? Ce n'était pas si désagréable ou mauvais, puisqu'il commençait à mieux comprendre certaines choses à leurs sujet. Mais une fois qu'il serait ami avec eux, que ferait-il ? Les apporterait-il à « père » ? Il n'en savait rien et honnêtement il s'en fichait pas mal. Il verrait le moment venu, c'était moins compliqué de gérer les problèmes comme ça. Il leva les bras et commença à s'étendre pour délasser son corps. Que pouvaient-ils faire maintenant qu'ils avaient mangés ? Lui il avait envie de s'amuser un peu, parce que le sérieux des dernières minutes commençait sérieusement à l’ennuyer. Tandis que la serveuse qui apportait un autre dessert pour remplacer le premier, Scorn avec un sourire amusé observa Edward qui s'apprêtait à prendre la première cuillère de sa seconde glace au moment ou une partie de la glace lui sauta au visage. Un petit tour de gravité pour un résulta très distrayant. Scorn ne pu retenir un petit rire en voyant la tête de Edward avec un bout de glace sur la joue.


Revenir en haut Aller en bas
Edward Elric
Fullmetal Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: Curieuse rencontres    Jeu 6 Mar - 16:36

Edward tiqua à la phrase de son frère. Ce livre, il devrait peux être le lire aussi. Puis il fit un bon de trois mètres au moins quand Alphonse défonça la table envoyant valsée son dessert par terre, et en parti sur lui, le récipient en verre se fracassant au sol. Mais qu'est-ce qui lui prenait ?

- Alphonse tout va bien ?

Et voilà, il s'excusait encore. Cela aurait été n'importe qui d'autre Edward aurais hurlé comme un putois en colère. Mais Alphonse était la douceur incarner, pour qu'il fasse preuve de violence comme cela, ce devait être important, et à vrai dire, une armure de deux mètres en colère ça fout la trouille. Lui en vouloir ? Mais de quoi ? D'avoir ruiné ses fringues ? Pas grave, ça partirait au lavage, d'avoir gâché de la nourriture, oui un peu quand même, mais pas à ce point-là. Et cette façon de s'excuser et de trembler, il allait passer pour un tyran.

Le blond sourit à la serveuse pour la rassurer, Alphonse faisant peur à cette dernière, il nettoya le tout à l'aide de l'alchimie sans dessiner de cercle. Puis il regarda son frère de façon soutenue, signifiant « toi et moi faut qu'on parle plus tard »

Ha super, on lui redonna un dessert, lui qui pensait partir du coup. Avant de manger Edward répondit bien sûr à Scorpio qu'il avait un peu oublié le temps de la crise de son frère.

- En effet, en fait, on est des voyageurs, on va à droite et à gauche les ou les vents nous mènent.

Il n'allait quand même pas lui dire « je parcours le monde à la recherche de la pierre philosophale pour rendre son corps a mon frère » non mais tout le monde n'avait pas besoin de savoir ce genre de chose, d'ailleurs bien trop de personnes étaient au courant à son gout, bien sûr cela permettait a Mustang de les protéger, les envoyer en mission était une façon de les protéger, de les occuper, de plus il savait qu'il avait permis à Mustang d'avoir son grade de colonel.

Edward allait porter à sa bouche la cuillère, quand sa glace décidée de jouer les filles de l'air et de lui sauter à la figure. C'était quoi ce délire. Il regarda sous la table, puis finalement se dit que celle-ci devait être vivante et se défendait, et repoussa le tout loin de lui. Il essuya son visage avec la serviette.

- Bon, je suis repu moi ! J'avoue que retourner à l'hôtel et faire de la lecture ça me va bien. Tu en penses quoi Al ? Tu vas faire quoi Scorpio toi ?


Après tout, il ne pouvait pas abandonner comme ça le jeune homme, il avait l'air un peu perdu mine de rien. Finalement peux être qu'il pourrait être un ami, il était sympa une fois qu'il laissait tomber le masque du prétentieux.
Revenir en haut Aller en bas
Sadike
Le FullArmor Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: Curieuse rencontres    Ven 7 Mar - 6:39

Curieuses Rencontres

With Scorn & Edward


- Heu... Oui... Enfin... Je pense, dit-il peut sûr de lui même.

Son emportement l'avait quand même drôlement retourné... Et puis si on prenait en compte qu'il avait été choqué par les évènements de Sorrow en plus de ce carnet et de Scorpio, il y avait de quoi devenir fou...
Il croisa les mains sur la table et resta de marbre lorsqu'il vit le regarde plus qu'éloquent de son frère. Prochain savon en approche ! Il allait le sentir passer... Al avait peur, réellement, il connaissait assez bien son frère pour savoir que ce dernier pouvait se montrer gentil et compréhensif ou bien borné et presque tyrannique. Il aurait droit à quel facette de son aîné ?

Oh qu'il aurait voulu la chaleur d'une étreinte maternelle, des bras réconfortants, une voix qui lui murmurait que ce n'était pas grave, que ce n'était qu'un accident. Mais hélas... La mère aimant était partit, trop tôt, bien trop tôt... Le cadet n'arrivait pas à s'en remettre et cela le rendait parfois triste... Mais il fallait se ressaisir ! Aller de l'avant, comme Ed !

- Maman, même si tu n'es plus là, je sais que tu nous regardes, sois fière de nous, surtout d'Edward, murmura-t-il.

Il pensait souvent à voix haute ces derniers temps, une habitude prise à Winry ?

- Heu oui ! s'empressa-t-il de répondre à la question que Scorpio posait mais qui ne lui était pas adressée, nous sommes des voyageurs... En vadrouille depuis longtemps...

Alphonse retint un rire lorsque la glace que s’apprêtait de manger Ed lui fit une vilaine blague et vint se ficher sur sa figure. Il avait l'air malin comme ça, vraiment. D'ailleurs, il piqua un fard et décida que sa glace était hantée et qu'il ne pouvait plus la manger. Ah, qu'il était drôle son grand frère parfois.

- J'en pense rien, marmonna-t-il avant d'ajouter plus fort, bah, je te suis grand-frère.

Ils se levèrent et Al paya l'addition que leur amena la serveuse. Il lui laissa un généreux pourboire pour se faire pardonner. De toute manière, même s'il se retrouvait sur la paille, l'argent n'était pas son principal problème et puis son gentil grand frère qu'il aimait plus que tout était plein aux As. Merci le travail d'Alchimiste d'Etat que détestait Winry. Mais cette pensée n'avait rien à faire là.
Le cadet suivit les deux autres sans parler ni même broncher, profil bas. Il avait assez fait de conneries comme ça et il fallait mieux qu'il retourne à sa contemplation passionnante des passants et de leurs habitudes.

Mais ce qu'il venait de lire le perturbait et il n'arrivait pas à mettre une explication sur cette phrase... Il demanderait plus tard à Ed et de toute façon ils devaient parler.
Revenir en haut Aller en bas
Scorn
Amestrien centenaire

avatar


MessageSujet: Re: Curieuse rencontres    Ven 7 Mar - 12:05

Scorn finit par apprendre qu'en effet les deux frères n'étaient pas de Centrale, mais ils savaient être prudent puisqu'ils dirent être des voyageurs, mais être alchimiste d'état et voyageur, c'était un peu trop étrange pour être normal. Après tout lui-même n'avait pas tout révélé c'était normal. Cependant lorsque la deuxième fut apporté et que Edward la reçu en plein visage, l'ambiance parut se détendre puisque les deux frères se mirent à rire. Du coup Scorn n'avait pas pu retenir un sourire plutôt sincère pour une fois. Quand finalement il renonça à finir son repas. Alphonse paya le repas et Edward lui posa la question à laquelle Scorn n'avait pas vraiment de réponse. Il n'avait rien de prévu, en fait il était même sortit parce qu'il s'ennuyait dans les sous-terrains. Il aurait bien aimé continuer à rester avec eux, mais ça risquait d'être bizarre s'il insistait pour les accompagner. Du coup il pris un air désinvolte et répondit au blond avant de sortir.

« Rien de prévu, je vais sans doute marcher jusqu'à ce soir... »

Mais pendant qu'il répondait, il entendit quelques murmures venant de l'armure sans comprendre ce qu'il venait de dire, mais il ne lui en tenait pas rigueur, après tout cela ne devait pas le concerné, il n'avait pas l'air d'être le genre de personne à ne pas dire les choses en face et de toute façon son jugement ne l'importait pas tant que ça. En sortant dehors, il constatait qu'il était pas encore très tard et qu'il allait avoir beaucoup de temps à perdre. Bah après tout il était plein de ressource et il trouverait sûrement quelque chose à faire. Les deux frères commençaient à s'avancer dans une direction et Scorn finit par leurs dire au revoir avant d'aller dans une autre direction.

« A la prochaine, ça serait sympas de discuter à nouveau ! »

Mais aussitôt qu'il fut seul au milieu de la foule d'humain, il sentit que l’ennuie et l'exaspération était revenu aussi rapidement qu'un coup de vent. Il ne savait même pas ou aller en réalité, il avait choisi la direction opposé des deux frères pour éviter de faire le Stalker, mais pour le coup, il marchait sans savoir ou aller. Poussant un soupire, il se décida pour retourner dans les sous-terrains, après tout il pourrait dormir un peu pour passer le temps, même s'il n'était pas fatigué du tout. Il tenta alors de se souvenir de l'entrée la plus proche pour commencer à s'y diriger.


Revenir en haut Aller en bas
Edward Elric
Fullmetal Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: Curieuse rencontres    Sam 8 Mar - 5:12

Ils étaient donc sortis tous ensemble du restaurant, la serveuse avait donné un papier au blond tout en rougissant avant qu'elle ne se sauve. Il regarda le contenu, un numéro de téléphone ? Mais pourquoi faire ? Il rangea le papier dans sa poche, cela ne ferait aucun doute que dans quelques minutes l'existence de ce numéro de téléphone serait complètement oublier.

- Très bien, dans ce cas-là, au plaisir de te revoir un de ces jours Scorpio.

En marchant Edward s'étira en baillant, il était fatigué et encore courbaturer, d'ailleurs les os de son dos et de son bras gauche craquaient en cœur pour manifester leur mécontentement à être maltraités ainsi.

Mettant les mains dans ses poches Edward avançait au radar, les yeux à demi fermer. Cependant, il faisait bon, pas question de rentrer s'enfermer n'a l'hôtel maintenant. Et les horribles images des qu'il fermait les yeux qui apparaissaient, il s'en passerait bien. Il bifurqua jusqu'au parc, ou il s'assit sur un banc près de la zone ou jouait les enfants.

Il s'étira une nouvelle fois en baillant largement, s'attirant le regard de mamans outré de la nonchalance du jeune homme et se demandant comment il avait été élevé, ça tombait bien, il n'avait quasiment pas été élevé. Son éducation, il se l'était quasiment fait tout seul avec son frère. En parlant de frère. Il était temps d'avoir une petite discussion sur son comportement. Il ne l'avait pas habitué à de telles réactions en public.

- Alphonse... Tu peux m'expliquer ce qui t'a pris ? j'ai bien comprit que cela avait un rapport avec ton livre, alors explique et montre.

Et pour appuyer sa demande, il tendit la main pour avoir le livre. Autan en finir rapidement, car mine de rien, malgré les craintes, il voulait dormir, ou du moins essayer. Même si ce n'était que par tranche de deux heures.

En y repensant, Alphonse lui avait vraiment fait peur avec cet acte de violence, il en avait ses habits tacher et collant, d'ailleurs une douche avant de dormir et un lavage de fringues seraient le bienvenu. Enfin bref, Edward tentait de comprendre son petit frère. Car c'était le mot, petit frère, et il était sous sa responsabilité, si Alphonse faisait une bêtise, c'était lui qui devait en assumer les conséquences. Une chance que la serveuse soit coole, et le patron du restaurant aussi. Sinon ils se seraient fait virer manu militari.

- Alors ? J'attends ! Et ne fais pas la sourde oreille, je sais très bien que tu m'entends.

Edward put donc prendre le livre et le feuilleté en attendant les explications de son frère. Il avait que celui-ci avait une bonne raison pour, c'être conduit de la sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Sadike
Le FullArmor Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: Curieuse rencontres    Sam 8 Mar - 7:55

Curieuses Rencontres

With Scorn & Edward


La grande armure fit un signe d'au revoir à Scoprio avant de suivre son frère à travers toute la ville. Il était évident que ce dernier ne voulait pas retourner à l'hôtel et en même temps, Al le comprenait un peu. Il faisait beau alors pourquoi gâcher cette si belle journée à rester enfermés ? Ils bifurquèrent vers un parc où s'amusaient des enfants.

Voir toute cette innocence amusa Alphonse qui se sentait fondre. Ah... Les enfants, ils ne se souciaient pas du monde, ils jouaient, profitaient de leur enfance. enfance qui leur avait été volée ce soir là pour les deux frères... Mais cessons de ressasser les mauvais souvenirs, le jeune garçon était déjà bien assez perturbé comme ça. Il regarda avec dépit son frère s'installer à ses convenances sur un banc du parc et s'étirer avant de bailler, ce qui lui apporta pas mal de regards furieux de la part des parents.

Hé bien quoi ? Ils n'avaient pas le droit de se détendre ? Un parc c'était fait pour ça normalement ! Al regarda tous ces gens qui retournèrent bien vite à leurs activités lorsqu'elles croisèrent le regard, pourtant normal, d'Al. Il soupira, encore une fois, sa condition effrayait la plupart des gens lambdas...

Le cadet revint bien vite à la réalité lorsque son frère commença à lui demander des explications, mais surtout ce carnet bleu nuit. Carnet qu'il hésitait à céder malgré la main tendue, autoritaire de son aîné. Il resta donc sans bouger, ce qui ne fit qu’accroitre l'énervement d'Edward. A croire qu'il faisait tout de travers aujourd'hui. Crétin.

Il sortit donc timidement le précieux carnet lorsque son frère le sermonna une deuxième fois. Ce dernier le prit et commença à le feuilleter. Alphonse serra doucement les poings, anxieux de savoir la réaction de son grand-frère. Puis il chercha ses mots avant de répondre, essayant d'éviter les sujets houleux.

- Je suis désolé, vraiment. C'est juste que... Quelque chose m'a perturbé lorsque j'ai lu les recherches de cet Alchimiste. La pierre est le noyau des êtres artificiels. Je ne sais absolument pas qui ils sont. Mais je sais que cette information est importante pour nos recherches. Ed, peut-être que dans ce carnet se trouve la clé de ce que nous cherchons !

Un brin d'espoir venait de redorer sa voix maintenant joyeuse. Toute crainte oubliée, et même tout l'incident précédent s'était envolé. Al était presque en train de sauter sur place tant l'excitation était à son paroxysme. Mais elle retomba bien vite lorsqu'il comprit, lorsqu'il mit le doigt sur ce qu'il cherchait tout à l'heure.

- Mais les êtres artificiels, ça n'existe pas ? N'est-ce pas ?

Et voilà, encore des bâtons dans les roues... Finalement, il s'était emporté pour rien et ce carnet ne leur apporterait absolument rien ! Ramassis de mensonges ! Oh, il ne pouvait pas en vouloir à Emily, elle n'y était pour rien dans toute cette histoire. En, faite, le principal coupable était déjà mort...

- Et maintenant ?

Il avait posé cette question tout en regardant la bande de gamins qui jouaient. A vrai dire, il aurait aimé être encore un gosse, plus jeune quoi, et aller jouer avec eux. L'insouciance de l'âge lui manquait vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Edward Elric
Fullmetal Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: Curieuse rencontres    Sam 8 Mar - 8:11

Edward soupira, il bailla à nouveau et renversa la tête en arrière, en mettant le livre ouvert sur son visage.

- Hum....

De son autre main il sortit le petit livre a la couverture marron qu'il lisait depuis leur retour et le tendit a Alphonse.

- Je pense que c'est une piste à suivre. Mais la vraie question serait de se demander, QUI serait capable de crée ces être, car cela relève de l'alchimie humaine. Et je parle bien de l'interdit, pas de médecine.


Il se redressa s'intéressant plus au petit livre bleu.

- Je te l'emprunte, je vais le lire, lit celui que je t'ai passé, je pense que les deux livres se complète. Sans compter que les deux sont codés. Je ne sais pas si tu avais remarqué ça ?
Edward bailla à nouveau, il finit par se relever.

- Je vais me coucher, à tout à l'heure Alphonse.

Et ainsi, le blond parti, sachant que son frère allait être occupé, il emporta avec lui le livre bleu de son frère. Finalement la fatigué avait eu raison d'Edward. Le petit blond traina les pieds, mais une fois arriver à l'hôtel se laissa choir sur le lit et s'endormit comme une masse. Et il rêva.

Les images se superposaient, la transmutation ratée, et la mission à Soroow. Lui traumatisé ? Il l'était depuis longtemps, il savait que les images de ce village allaient disparaitre, s'enfermer dans un coin, pas comme le souvenir de la résurrection raté de sa mère.

Au final Edward dormit jusqu'à la nuit tomber, quand il se réveilla en sursaut. Il alla prendre une longue douche chaude, puis s'habilla, bien qu'encore fatigué, a part se retourner sans trouver le sommeil dans son lit, il n'arriverait pas à s'endormir de nouveau.

Où était Alphonse ? Sans doute, quelque part dans l'hôtel. Peu importe, il griffonna un mot.

« Insomnie, je vais me promener pour me fatiguer, à plus tard, Ed »

Et il partit.

(Pour moi fini, j'enchaine avec Adrix ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Sadike
Le FullArmor Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: Curieuse rencontres    Sam 8 Mar - 15:19

Curieuses Rencontres

With Scorn & Edward


Il avait vraiment besoin d'aller se coucher lui ! Alphonse était à deux doigts de l'assommer d'un coup de poing bien placé mais se ravisa. Il n'avait pas envie de se faire enguirlander une deuxième fois... Mais en même temps... Oui, il voyait très bien que son grand frère dormait mal. quelque chose le perturbait et il se devait de le savoir. C'était au tour de l'armure de cuisiner son frère. Mais hélas, il n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit parce que Edward, après avoir très intelligemment donné plusieurs réponses aux questions du cadet, s'était levé tout en annonçant qu'il s'en allait se coucher.

Il avait aussi, durant ce moment d'explications, donné un livre à Alphonse. Ce même livre qu'il lisait pas plus tard qu'hier. Le prenant sans réellement comprendre, il avait tendance à moins réfléchir ces derniers temps, la grande armure regarda son frère s'éloigner en silence. Puis son regard retomba sur le livre à la couverture marron qu'il tenait entre ses mains.

Codés, hein ? C'est peut-être pour ça qu'il n'avait pas tout saisit. En effet, certains passages parlaient de botanique ou même de divers romans connus dans la littérature Amestrienne... enfin bon. En soupirant, la grande armure se laissa choir sur le banc, le faisant grincer. Il ouvrit le livre, quand même, il aurait bien aimé finir de livre son carnet, non mais oh, et commença à le feuilleter. Mouais... encore plus incompréhensible que l'autre... Ah... Il allait falloir qu'il aille le traduire mais pour cela il avait besoin d'aller à la bibliothèque de Central. Le seul truc, c'est qu'il fallait être Alchimiste d'Etat pour y entrer.

Soupirant encore, il rangea le livre, se leva et prit la direction de l'hôtel dans l'espoir de convaincre Ed de lui prêter sa montre en argent. Zéro chance d'y arriver mais l'espoir faisait vivre, non ? C'est ainsi qu'il poussa la porte de la chambre avec douceur, soupçonnant son frère de roupiller comme une masse.
L'ambiance y était un peu tamisée à cause des rideaux tirés mais on arrivait quand même à y voir un peu.

Il chercha son frère des yeux. Mais il ne le trouva ni sur le lit, ni sur le canapé. Mais diable où était-il ? Commençant à légèrement s'affoler, quoi de plus normal, le jeune cadet fouilla avec frénésie toute la pièce. S'il eut été humain, il aurait transpiré de peur et son coeur tambourinerait dans sa poitrine, signe de sa très grande anxiété.

Soudain, il remarqua un petit bout de papier. Il le prit et le regarda tout en tremblant. Partit ? Insomnies ? C'est bien ce qu'il pensait, son frère avait du mal à dormir. Mais pourquoi partir ? Et où surtout ? Promenade ? Ca l'avançait bien ça... Le jeune frère était en panique, sûrement pour rien car il n'avait jamais grand chose à l'Alchimiste Fullmetal mais ce qui lui arrivait était toujours d'ampleur.

- Et merde ! jura-t-il dans le silence de la chambre avant de sortir en trombe, claquant la porte.

Il allait retrouver Edward, lui demander des explications sur cette insomnie, l'engueuler parce qu'il ne fallait pas partir tout seul dans Central, surtout que Scar rôdait encore et cesser de s'inquiéter surtout.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Curieuse rencontres    

Revenir en haut Aller en bas
 

Curieuse rencontres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Curieuse, mais...[liiiibre]
» Des animaux très curieux .
» Une petite blague [ Take ]
» A peine arrivée et déja un peu déprimée.
» -Une chatonne hors de son territoire et une petite curieuse.>>Pv Pattes d'Hirondelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fullmetal Alchemist RPG :: STAFF :: Les Archives :: Anciens RPs-