Arbre généalogique (FIC Rp Al et moi)



 
Le forum va bientôt subir de grands changements ! Restez connectés ! /sbaff/

Partagez | 
 

 Arbre généalogique (FIC Rp Al et moi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edward Elric
Fullmetal Alchemist

avatar


MessageSujet: Arbre généalogique (FIC Rp Al et moi)   Ven 7 Mar - 7:56

Arbre généalogique

(Cela est une fic rp ^^ qui se passe après l’histoire FMA et on la fait avec Alphonse, donc tout les personnage serons jouer par nous, c’est une fic quoi ^^)

Après le jour J tout, c'était améliorer, Mustang avait retrouvé la vue grâce au docteur Marco. Et il étudiait pour devenir enfin généralissime, bien que le poste soit de nouveau temporairement occupé, Roy Mustang était dans les favoris, et en attendant avait monté de deux grades et était devenue Général tout court. Edward avait démissionné de l'armée et se dévouait à son petit frère qui reprenait peux a peux du poil de la bête. Ils retournèrent dans leur village natal Resembool ou Winry les accueilli chaleureusement. Edward ne pouvait plus pratiquer l'alchimie et avait un peu de mal à devoir tout faire manuellement. Puis les deux frères repartirent en voyage chacun de leur côté pour étudier l'alchimie plus en profondeur, Al allant étudier l'Exirologie auprès de la petite Xinoise May. Lin était devenu empereur. Bref, chacun vivait sa vie, avant de partir Edward et Winry bien que maladroit s'avouèrent enfin leurs sentiments l'un envers l'autre.

Un an passa, une longue année durant plus personne n'eut de nouvelle des deux frères. Puis un jour, chacun reçut un faire-part.

« Winry Rockbell et Edward Elric, on le plaisir de vous faire savoir que vous êtes invité à leur union prochaine a 'église de Resembool »

Lin cligna des yeux surprit. Enfin, ils, c'étaient mis ensemble !

Ling : que l'on prépare mes affaires !! Je suis invité à un mariage !!!
Greed : super !! Plein de poulettes !

Roy se dit qu'il pourrait draguer, avant de se rappeler que l'entourage des Elric était assez limité. Il demanda un congé, comme toute son équipe.

Rose reçut aussi la petite carte, à vrai dire pas mal de gens reçut cette carte, même Marco, même le généralissime, c'est pour dire. Si Edward n'avait pas beaucoup de familles, il avait beaucoup d'amis désormais. Ainsi, le jour J arriva. Du moins, la répétition deux jours avant mariage arrivèrent. Tout se déroulait parfaitement. La famille côté paternel de Winry était même là, pas très nombreux, mais la toute de même. Vu que le côté maternel se limitait à mamie Pinako pour la jeune fille. Puis le curé nota une incohérence.

Curé : vous n'êtes pas baptisé ? Aucun des deux ?

Edward : non, pourquoi cela pose problème ?

Curé : c'est obligatoire ! Vos familles doivent vous baptisé.

Winry : pour moi, aucun problème, mais Edward, tu as de la famille côté maternel ?

La question qui tue, c'est vrai ça ? Il savait que son père avait 200 ans, donc pas de famille paternel, mais sa mère ? Avait-elle des frères et sœur ? Et ses grands-parents ? Il ne les connaissait pas non plus...

Il regarda alors son frère dans l'espoir d'avoir une réponse. Pour une fois Edward Elric était à court de mot et de réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Sadike
Le FullArmor Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: Arbre généalogique (FIC Rp Al et moi)   Ven 7 Mar - 15:25

Arbre Généalogique


Cela faisait maintenant plus de trois ans qu'ils avaient retrouvé leur corps. Grâce au sacrifice énorme d'Edward, Alphonse avait pu renouer les liens avec son enveloppe de chair, mais à quel prix... Son grand frère, maintenant âgé de dix neuf ans, ne pouvait plus pratiquer l'alchimie. Et Al le voyait bien que cela lui manquait. Plusieurs fois il avait tenté de lui dire de tracer un cercle alchimique mais borné comme était l'ex-Alchimiste d'Etat... Bref, ça passait pas...

Puis il y a un an de cela, il partirent chacun de leur côté, allant trouver la connaissance. S'ils ne pouvaient plus pratiquer l'alchimie d'Amestris, pourquoi ne pas essayer l'exirologie de Xing ? C'est d'ailleurs dans cette contrée lointaine que le cadet s'était rendu. Cela lui faisait plaisir, il pouvait retrouver May, sa belle May... Il n'avait que récemment découvert les sentiments qu'il éprouvait pour la petite étrangère à l'étrange chat noir et blanc. Et le jeune homme qu'il était devenu espérait vraiment que ses sentiments soient partagés... Enfin, il était arrivé au pays de Xing et avait été de suite convié à la coure de l'empereur actuel : Lin.

Les retrouvailles furent chaleureuse, bien trop même. Les deux hommes se racontèrent tout ce qui s'était passé durant ces deux dernières années puis Alphonse avait dû prendre congé, car oui, il avait vraiment envie de retrouver May.
Le jeune homme se rendit donc dans le village de la femme qu'il aimait. Il la retrouva et sans plus tarder, lui exposa ses sentiments, rouge pivoine, mais surtout apeuré à l'idée qu'elle pusse refuser. A sa plus grande surprise, et pour sa plus grande joie, la Xénoise partageait exactement les mêmes sentiments que lui.

Quoi qu'il en soit, ces douces retrouvailles se transformèrent en fiançailles. Mais hélas pour lui, les un ans qu'ils s'étaient donnés avec son frère s'écoulèrent bien plus vite qu'il ne l'aurait souhaité. Il n'avait donc pu épouser sa dulcinée et avait été contraint de retourner à Amestris. Néanmoins, il lui promis de revenir le plus vite possible pour l'épouser dans les règles du pays.

A son retour au pays, il fut embarqué dans une histoire qui ne le concernait qu'à moitié : le mariage de son frère avec Winry. Enfin ils avaient fait le pas ! Depuis le temps que le cadet attendait cela ! Bref, il se retrouvait donc devant un curé, à jouer les témoins pour cette "répétition".

Al regardait Winry et son frère se lancer des regards doux tandis que le curé leur posait des questions. Baptisés ? Eux ? Bah non... Enfin, pas qu'il en souvienne... il hausse les épaules tout en regardant son frère qui avait l'air de paniquer, surtout lorsque Winry posa the question sur leur famille.

Alphonse : Beh heu... Je ne sais pas... On devrait faire des recherches frangin...

Ou pas en faite, car faire des recherches voulait aussi dire retarder le fabuleux mariage et retarder le mariage voulait dire retarder son retour à Xing et donc retarder son propre mariage... Mais bon, c'était pour faire une bonne action pour ses aînés ! Aller, Al pouvait bien faire ce si petit sacrifice, non ? Tout petit... minuscule...

Alphonse : On aurait pu savoir cela plus vite si nous avions encore notre maison mais... Là il faudra aller se renseigner auprès de mamie...

Bon, c'était peut-être pas une très bonne idée... Surtout celle d'avoir évoqué le passé... La blessure profonde n'était pas totalement cicatrisée, et cela il le savait mieux que quiconque car parfois, lorsqu'ils se retrouvaient seuls, les deux frères montaient voir les ruines de leur ancienne maison tout en se lançant des regards tristes et nostalgiques bien qu'ils affirmaient avoir tourné la page.

Winry : Je ne pense pas que mamie sache quelque chose à propos de Trisha. Le mieux c'est d'aller à la mairie et de demander son livre de famille, enfin, si elle en a un...
Alphonse : Bonne idée ça Winry ! Mais la mairie n'est pas ouverte le dimanche, nous irons demain, qu'en penses-tu frangin ?


Dernière édition par Alphonse Elric le Sam 8 Mar - 8:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Edward Elric
Fullmetal Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: Arbre généalogique (FIC Rp Al et moi)   Sam 8 Mar - 5:59


Edward hocha la tête en positif. Que pouvait-il faire de plus de toute façon. La répétition se finit tout de même. Puis tous se rendirent chez les rockbell pour le reste de la journée, les plus petits faisant diverse jeux, les adultes discutant en préparant le barbecue prévu pour le repas du soir.

Le blondinet du réparer trois fois la balançoire installer pour les enfants, et sans alchimie s'il vous plait. L'humeur générale était bonne enfant, malgré cette contrariété cela n'empêchait pas le couple de futurs marier de s'embrasser ou de roucouler entre deux actions de discutions ou de réparation pour Winry. Car il n'y avait pas que lui avec un auto-mail, d'autre en profitait pour faire leur petite révision. Le repas fut délicieux, puis assez tard, quand les plus petits se mirent à s'endormir dans l'herbe, chacun retourna à son lieu de logement pour la nuit, soit l'hôtel, soir un lit de camp chez Pinako.

Edward avait quitté la chambre fraternelle depuis un certain temps déjà pour partager le lit de Winry. En caleçon, cheveux détacher, il chassa des vis qui c'étaient faufiler dans le lit et s'allongea près de sa dulcinée. La jolie blonde s'installa contre lui, et il passa son bras autour de ses épaules, tout en fixant le plafond.

W : L'idée d'aller à la mairie et de découvrir que tu as une famille maternelle te travaille ?
E : Comment l'as-tu deviné ?
W : Je te connais maintenant, allez tout se passera bien, dort maintenant. Ou je peux te faire penser à autre chose.

Et sur ses mots, elle glissa sa main sous les draps, finalement, ils n'allaient pas dormir tout de suite. Mais il y avait du monde, il faudrait être silencieux.

Finalement après une courte nuit mais agréable, Edward fini par se lever, la tronche dans le pâté, les cheveux en bataille, aillant eu la décence d'enfiler un t-shirt, il vint petit déjeuné.

La douche ! Dure épreuve, ils étaient plusieurs à y passer, résultèrent, Edward fini bon dernier et quand il ouvrit l'eau, un hurlement résonna dans toute la maison. Sa douche fut expresse, ils avaient bouffé toute l'eau chaude, donc la douche froide même après le café... Au moins ça mettait un coup de fouet au sang. Bref, sa journée commençait en fanfare.

Une fois qu'il fut prêt, il entraina son frère à sa suite. Edward avait troqué ses vêtements d'adolescent contre ceux d'un homme depuis longtemps, et le pire, c'est qu'il était classe au quotidien du coup. Les vêtements étaient simples, souvent un pantalon noir ou marron a pince et droit, tombant sur des mocassins à semelles crantées prévues pour la campagne, et oui fini les semelles compenser, une chemise blanche avec des sangles au bras pour éviter que les manches ne tombent sur ses mains, un gilet ceinturer brun avec une petite poche pour y ranger la montre a gousset. Et une veste longue marron quand il faisait frai. À vrai dire Edward ressemblait à un instituteur, et il avait même fait des démarches pour en être un, c'est pour dire. Sans compter qu'Edward avait grandi, aillant atteint le mètre 70/75, il dépassait Winry de presque une tête. Continuant à pratiquer une activité sportive régulière, il avait gardé un corps fin, élancé et un peu athlétique. Bref, Edward était un canon parmi d'autre dans son genre, mais bien sûr il s'en foutait comme de l'an quarante.

Surtout que en ce moment sa préoccupation c'était la mairie. Saigneur !!!! Tout ce monde un lundi matin ? À vrai dire, il y avait trois personnes avant eux, une mamie, mais qu'est-ce qu'elle foutait là ? Et un homme et une femme. À l'accueil, une autre femme, chignon serrer, lunette stricte, tailleur super bien repasser sans faux plis, et l'air sévère. Alphonse et lui prirent un papier avec un numéro, Pinako avant de partir leur avait donné leur propre carnet de famille attestant leur identité.

Que c'était long !!! Mais long !!!! C'était la campagne. Ils n'étaient pas pressés quoi, mais eux ci. Au bout d'heure heureux, et les trois personnes avant passer, merci la grand-mère à qui il fallait tout répéter quatre fois, ils purent voir le réceptionniste.

R : C'est à quel sujet ?
E : Bonjour, on aimerait voir le livret de famille de Tricia Elric.

R : Pourquoi ?
E : C'est notre mère et on voudrait savoir si on a de la famille maternelle t connaitre nos grand parents.
R : Attendez un instant.

Ils purent la voir partir. Un instant c'était combien de temps, Edward faillit se manger le bord du meuble en c'étant assoupi, et elle revint enfin.

R : elle n'est pas née ici, il faut vous rendre dans sa ville natale.
E : qui est ?
R : Central !

Tien, leur mère était née citadine, on comprend qu'elle ait préféré vivre à la campagne. Edward soupira, cela allait être plus long que prévu. Au moins ils avaient eu une information, espérons qu'elle soit bonne.
Revenir en haut Aller en bas
Sadike
Le FullArmor Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: Arbre généalogique (FIC Rp Al et moi)   Sam 8 Mar - 8:50

Arbre Généalogique


Alphonse regardait presque avec jalousie son frère et Winry. Il avait touché au bonheur bien plus tôt que lui. Mais comme il était fait, Alphonse ne pouvait en vouloir à quiconque. Il se contenta donc d'un haussement d'épaules et d'aller aider les autres pour le repas du soir. Ah qu'il allait régaler avec ses plats de Xing qu'il avait apprit au près de sa dulcinée.

Après le repas, qui se passa dans la bonne humeur générale, les convives partirent ou bien allèrent se coucher. Le jeune homme en mal d'amour, il était bien trop loin de sa fiancée et le simple fait de le penser lui faisait mal, allait prendre une douche, histoire de refroidir ses pensées. Une fois fait, le cadet rejoint la chambre fraternelle.

Chambre qu'il avait partagé durant presque toute son enfance avec son grand frère. Que de souvenirs... Il restait là, assit, contemplant la lune pendant qu'Ed dormait pour deux... Souvenirs agréables tant par certaines blagues qu'il lui faisait que douloureux par les longues nuits à attendre, seul, dans le noir de la chambre.
Il s'avance, refermant la porte, vers la fenêtre et se met à contempler la nuit calme. Enfin non... pas si calme que ça en faite.

Il ricane, son frère avait donc décidé, malgré tous les invités, de s'adonner avec sa fiancée au sport de chambre ? Il allait devoir apprendre à être plus discret à l'avenir. Cela le faisait bien rire mais en même temps ça l'énervait car il ne pouvait pas dormir. Ce bruit de fond était... dérangeant tant ça lui rappelait quelques souvenirs... Enfin bon...

Le jeune homme croise les bras, il s'était jeté sur son lit avec la grâce d'une vache, et regarde le plafond qu'il avait maintes fois observé. Puis la fatigue prit le dessus sur son énervement et il finit par s'endormir, rêvant de May.

Au matin, il fut tiré de son sommeille par le brouhaha de tous les convives qui se levaient. Rha... Dodo... Grognant comme un gamin, il remonta sa couverture pour essayer de se rendormir. Autant dire que c'était peine perdue ! Se levant à contre coeur, il se dirigea vers la douche où il joua des coudes. Alphonse était là, laissez passer ! Surtout qu'après cette nuit bien courte, il était d'humeur assez massacrante.

Soupirant lorsqu'il réussit enfin à prendre une douche à peu près chaude, il devait être l'avant dernier ou bien le dernier, il s'étira longuement. lorsque l'eau devint froide, il décida de sortir, enfin. S'habillant rapidement, il avait décidé de se vêtir sobrement, ne faisant pas d'excès comme son frère, il sortir de la salle de bain.

Alphonse descendit dire bonjour à tout le monde lorsqu’un hurlement le fit sursauter. Se retournant vivement, il vit son frère sortir avec hâte de la salle de bain. Alors c'était lui le dernier ? Al rit avant de lancer un regard d'excuse à son aîné. Puis il descendit manger un morceau avant d'être entrainé de force par un Edward plus que bien réveillé.

Cela ressemblait à l'un des kidnappings de Maes du temps de son vivant... Enfin bon, il fut trainé à la mairie sans qu'il ne puisse finir son café. Cela allait ajouter de la mauvaise humeur à son compteur. Mais son frère semblait peu s'en formaliser, pressé de se faire baptisé pour être enfin uni à son amie de toujours. Malheureusement pour les deux frères, car oui Alphonse avait aussi envie d'aller voir une autre personne que les employés de maire, il y avait du monde. enfin, du monde... Trois personnes avant eux quoi.

Lorsque ce fut enfin leur tour, Alphonse resta sur la touche, accoudé au comptoir, baillant comme un lion, peu polis. Ah mais il n'était pas le petit frère du Fullmetal pour rien ! Enfin, ex-Fullmetal... Bref... Grosse déception que cette journée car leur mère n'était pas née ici mais à Central. Et cela voulait dire... Voyage là bas...

Râlant, Alphonse tira son frère vers la maison de Pinako.

Alphonse : Bon, je te laisse annoncer à te fiancée que vous allez devoir reculer la date du mariage. Je ne veux pas être là lorsqu'elle te pulvérisera la tête avec sa clé. Et tu fais vite ta valise car dès que je reviens, on part pour Central, dit-il en lâchant son frère lorsqu'ils furent à la demeure familiale des Rockbell.

Il prit vite fait une valise où il y fourra le stricte minimum ainsi que de l'argent. il la déposa dans l'entrée, sermonnant les gamins quoi se précipitaient pour jouer avec. Puis, il s'en alla à la gare acheter les billets pour Central. Il eut droit à des multiples questions de la part du vendeur, qu'il connaissait depuis fort longtemps.

Vendeur : Ah, vous partez encore ?
Alphonse : Hé oui, dit-il dans un soupire.
Vendeur : Ça n'a pas l'air de vous faire plaisir.
Alphonse : Pas des masses non.

Et cela clôtura leur petite discussion. Il retourna chez les Rockbell, voilà qu'il avait fait son sport pour la journée, et hurla en entrant dans la maison, dérangeant absolument tout le monde:

Alphonse : Edward Elric, j'espère que tu es prêt parce que notre train arrive dans une demi heure.

Et il s'adossa contre l'encadrement de la porte, croisa les bras et attendit en tapant du pied.
Revenir en haut Aller en bas
Edward Elric
Fullmetal Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: Arbre généalogique (FIC Rp Al et moi)   Sam 8 Mar - 15:32

Alphonse, c'était sauvé à la gare chercher des billets de train, Edward dans l'espoir de ne pas se faire massacrer annonça a tout le monde d'un coup.

E : notre mère est née à Central, le livret de famille est là-bas, on doit y aller avec Al, je suis désolé WInry.
W : attend, tu es en train de me dire que mon mariage, NOTRE mariage est repoussé ?
E : oui, aie !

Évidemment, c'était à prévoir, il s'en était pris une.

W : et ça va prendre longtemps ?
E : je n'en sais rien... aie !!!

Et oui seconde trempe, cela faisait sourire certain, mais tous s'inquiétaient, car leur congé n'était pas extensible, et rester à la cambrousse n'enchantait personnes.

Roy : nous, on va retourner à Central aussi alors, on va faire reporter nos vacances.

Ainsi, le temps qu'Alphonse ne revienne, tous ceux devant prendre le train firent leurs affaires, et avec les deux frères se rendirent à la gare, que ce soit dans un sens de circulation ou dans l'autre. Ainsi la Mustang team se joignit a eu pour le trajet de longue heures.

Franchement, ils n'avaient pas de chance, Edward se demandait n'empêche a quoi ressemblait ses grands-parents ? Étaient-ils toujours en vie ? Avait-il des oncles et des tantes ? Des cousins et cousines ? Étaient-ils mariés ? Plus vieux ou plus jeune que lui ? Tellement de questions sans réponses. Il s'étira alors, autant mettre ce temps à profit pour réviser son examen qu'il devait passer après sa lune de miel. Il sortit donc un livre pour étudier, mettant sur son nez une fine paire de lunette de lecture.

Havroc et Breda jouaient aux échecs, Fury dormait, Riza nettoyait une arme à feu, non, elle avait emmené ça ? Alphonse faisait, il ne savait quoi, et Mustang semblait dans ses pensers, jusqu'à ce qu'il regarde le livre du blond.

R : tu étudies ?
E : oui, je voudrais avoir un diplôme pour devenir professeur en histoire.
R : tu pourrais être consultant pour l'armée.
E : j'ai assez donné merci.

Le beau ténébreux haussa les épaules et retourna à sa contemplation du paysage, laissant Edward révisé. Le blond, c'était découvert une passion durant ses voyages pour les faits historique, et le manque de culture des enfants actuel était déplorable. Alors autant combiner sa nouvelle passion a quelque chose d'utile et qui rapportait de l'argent.

Ce fut à la nuit tomber qu'ils arrivèrent à Central, chacun se séparant, Edward emmena Alphonse à leur hôtel habituel, ou avoir une chambre fut facile, demain ils iraient à la mairie de Central, et cela n'allais surement pas être une partie de plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Sadike
Le FullArmor Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: Arbre généalogique (FIC Rp Al et moi)   Dim 9 Mar - 7:04

Arbre Généalogique


Et vas-y qu'on embarque toute la Roy's Team ! Alphonse soupira grandement lorsqu'il apprit qu'ils allaient faire le voyage avec eux. Oh, il ne les détestait pas, mais Edward et Roy ensemble... Bref, que du bonheur ! Attrapant sa valise, il suivit tout le groupe en lançant des au revoir au reste de la population restée sur place. Son air renfrogné devait en intriguer plus d'un puisque Riza vint le voir tandis qu'ils se rendaient à la gare.

Riza : Tu ne vas pas bien Alphonse ?
Alphonse : Bof...
Riza : Que se passe-t-il ?

Il l'aimait bien Riza, y avait pas de soucis, mais il ne voulait pas se confier à une autre personne que son frère ou alors Winry. Enfin bon, le jeune homme, devenu têtu à force de trainer avec l'aîné, garda le silence, mains en poche. La militaire n'insista pas et haussa les épaules avant d'aller rejoindre son supérieur, le suivant comme son ombre.

Le grand blond qu'il était, mais moins grand qu'Edward qui avait enfin grandit, miracle, marcha en silence tout en pensant à May. Il n'arrivait pas à la sortir de sa tête alors qu'il devrait logiquement pour mieux se concentrer sur sa quête.

Arrivés à la gare, le train étant déjà là, ils s'empressèrent de monter à bord et de prendre place dans un compartiment. Ah ! Les banquettes tueuses d'arrière train... Lui il allait souffrir ! Son frère non car à force de voyager durant leur quête d'antan, il devait avoir des fesses en béton armé ! Mais lui il était une armure, une armure qui ne ressent rien, mais là... Il eut une grimace d'appréhension lorsque le train quitta le quai.

Et hop, douze heures de massacrage de popotin... Heureusement qu'il y avait Riza et Fuery car avant qu'elle ne commence à nettoyer son arme - quoi, ça ici ?! - et qu'il ne s'endorme, ils firent un poker, tout ce qu'il y a de plus amusant. Puis la lassitude reprit ses droits et, une fois l'unique partie finie, il se mit à contempler rêveusement le dehors.

Roy et Edward semblaient animés d'une flamme tout à fait nouvelle, aucune rivalité dans leur voix, juste de... ah non, il n'avait rien dit... Mustang et Elric, éternels rivaux... Mais même s'ils se cherchaient sans cesse, Alphonse savait qu'il se portaient une grande amitié. Amitié qu'il ne partageait qu'à moitié même s'il avait passé le plus clair se son temps en leur compagnie.

Une fois arrivés à Central, ils se séparèrent enfin. La nuit avait reprit ses droits depuis longtemps et ils durent faire un ultime effort pour retrouver leur hôtel habituel. Connaissant bien les gérants, Ed n'eut aucun mal à avoir leur chambre habituelle au seul et unique lit. Quoi ?! Seul et unique lit ?!

Alphonse : Eeeeed, y a qu'un liiit ! Je dors où moi ? demanda-t-il, tel un gamin pleurnichard. Et il était censé être un adulte...

Il regarda un instant la chambre avant de soupirer et de se jeter sur le canapé où il s'endormit bien vite. Le lendemain, il fut levé aux aurores, ayant très mal dormit. Ah, des fois il regrettait son armure... Quoi que non, au moins là il dormait. Baillant grandement, il se dirigea vers la salle de bain où il se débarbouilla en grande vitesse avant de tirer son frère du lit grâce à un bisou sur la joue. Bah quoi, il avait le droit, non ? Ils étaient frères ! Oui, juste frères, pas plus loin, hein et puis il était en manque d'affection fraternelle le pauvre Alphonse.

Alphonse : Lève toi marmotte, si tu veux que tout ça finisse vite, il vaut mieux se rendre maintenant à la mairie, dit-il tout en enfilant son pantalon.

Il zappa le petit déjeuné pour trainer son frère, on change de rôle, vers la mairie. C'est qu'il avait vraiment envie de finir ça vite lui. Le gentil Alphonse, avait, avec l'âge, prit un très mauvais caractère bien qu'il ait gardé toute sa gentillesse d'antan.

Ils arrivèrent mais malheureusement, d'autres personnes eurent la même idée qu'eux. Ils durent donc patienter. Et l'horloge tournait et ça n'avançait pas...

Alphonse : Dis Ed, tu crois qu'ils ressemblent à quoi les gens de notre famille ? demanda le cadet pour tuer le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Edward Elric
Fullmetal Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: Arbre généalogique (FIC Rp Al et moi)   Mar 11 Mar - 7:15

Edward avait maudit son frère de le lever si tôt sans manger. Il bailla durant la file d'attente, un nombre incalculable de fois.

Edward : Je ne sais pas Alphonse. On verra bien.

Bien sûr, il se posait exactement les mêmes questions. Questions qui restaient justement sans réponse pour le moment. Il n'allait pas en inventer pour faire plaisir à son frère.
Ticket en main, bras croisé, assit sur une chaise Edward finie par se rendormir la tête en arrière contre le mur. En voilà un qui allait souffrir au réveil. Et ce fut le cas, se recevant un léger coup de coude Edward émit comme un léger ronflement à demi couper en se réveillant, il se massa la nuque en se rendant au bureau indiquer. Il bailla un dernier coup, puis s'assit en face d'un homme. Il sortit le livret de naissance de son frère et lui.

Edward : Voilà, on recherche notre famille maternelle, on voudrait voir le livret de famille de Tricha Elric, et avoir l'adresse de ses parents.

Homme : De vos grands-parents donc ?

Edward : Oui, c'est ça.

L'homme s'excusa et parti avec le livret des deux frères. Et voilà, ils durent de nouveau attendre. Puis enfin l'homme tiré à quatre épingles revint et s'assit avec un dossier, il leur rendit leur livret, puis leur donna une copie de celui de leur mère.

H : alors elle est bien née à Central, mais l'adresse de résidence est à Est City. Vos grands parents était sans doute en visite quand elle est arrivée. Alors votre grand-mère s'appelle Isabelle, et votre grand-père Antoine Elric. Et l'adresse c'est le 66 de la grande avenue central d'Est City. Mais je ne peux vous garantir qu'ils y sont encore.

Edward : Merci.

Le blond prit tous les papiers donnés par l'homme, car si leur grand-parent n'y vivait plus il faudrait qu'il aille à la mairie d'Est City et il leur faudrait des justificatifs, ce qu'il leur donna, pour attester leur recherche. Cet homme si aimable avait été jusqu'à présent le plus utile. Ainsi, ils sortirent du bâtiment. Il y avait même une photo découpée dans un journal avec le gros titre.

Edward : Alphonse regarde « Un bébé débarque en pleine foire bovine », on sait maintenant pourquoi nos grands-parents était à Central. Elle ressemble à maman, tu ne trouves pas ?

Sur la photo se tenait donc l'heureuse maman, si jeune, tenant dans ses bras un bébé emmailloté qui pleurait et un homme radieux.
Revenir en haut Aller en bas
Sadike
Le FullArmor Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: Arbre généalogique (FIC Rp Al et moi)   Mer 12 Mar - 12:03

Arbre Généalogique


Apparemment, ils n'étaient pas encore au bon endroit. Alphonse lança un regarde de désespoir à son grand frère avant de le reporter sur l'homme qui les avait reçut. Il voulait rentrer à Xing lui ! Mauvaise fois, mauvais volonté... Il le remercia tout de même avant de suivre Edward en trainant des pieds. East City... Où la ville le plus craint en Amestris. En faite non, il ne savait pas pourquoi il disait cela... Le cadet soupir avant de sourire doucement en voyant la photo.

Alphonse : Oui, ses traits sont aussi doux...

Il avait presque soufflé cela tant ce souvenir était encore douloureux pour lui. Il n'arrivait pas à faire un trait sur le passé. Pour lui, sa mère était partit bien trop tôt... Enfin bon, ce n'était pas le moment de penser au passé, après tout, s'il était là, c'était pour... reconstituer son arbre généalogique du côté maternel.

Alphonse : Je t'envoie ramener nos bagages, je t'attends à la gare, dit-il ensuite en se dirigeant vers la dite gare.

Et c'est là où il eut une idée de génie ! Enfin, pour lui car ça n'allait sans doute pas plaire à son aîné, mais qu'importe, si cela pouvait accélérer les recherches pour que tout le monde soit content. Le jeune homme fait volte face et se met à courir en direction de la tête blonde bien habillée qu'est son frère. Essoufflé, il l'arrête, les yeux brillants.

Alphonse
: Au lieu de parcourir tout le pays comme ça, demandons à Mustang de nous aider, il reprend son souffle, il doit avoir une tonne d'infos sur toi...

C'était peut-être pas une si bonne idée que ça, à en juger par l'expression de son frère. Ou alors il voyait mal, ce petit effort avait fini de l'achever après ses deux nuits quasi blanches et le fait qu'il n'avait rien mangé depuis hier soir.

Alphonse : Heu... Ed ? Tu vas bien ? demanda-t-il tout en essayant de récupérer, s'étant appuyé à un mur.

Bon sang ! Il n'avait qu'une vingtaine d'années ! Il ne pouvait pas souffler comme un boeuf à son âge tout de même ! Ou alors son corps, n'ayant pas fait de sport durant cinq ans, avant perdu en sa vitalité d'antan.
Revenir en haut Aller en bas
Edward Elric
Fullmetal Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: Arbre généalogique (FIC Rp Al et moi)   Ven 14 Mar - 8:51

Mais bien que cela ne l'enchante pas, Alphonse avait raison, il pouvait bien demander un coup de main au ténébreux. Par contre, il devait absolument manger un truc.

Edward : On va demander a Mustang, mais faut manger un truc là Al. Je ne me sens pas très frai.

Le blond entraina donc son frère vers une boulangerie, punaise, il était midi et il y avait une queue folle, il en avait marre de faire la queue partout où il allait. Mais pas trop le choix. Et ils attendirent, Edward était blanc comme un cachet d'aspirine, à vrai dire, contrarier comme il était, de là ne faisait pas deux repas de louper, mais bien plus. Arrivé enfin à son tour, il regarda ce qui est proposé, puis passa commande, et au moment de payer, tout devin noir.

Quand il revint à lui, il y avait du monde qui l'entourait, soutenu par son frère quelqu'un disait qu'il avait appelé les secours

Edward : Je vais bien. Ça va, je vais bien !

Il se releva malgré les protestations, et se tient à Alphonse. Les secours arrivants, on l'assit sur une chaise, puis le diagnostic tomba, il devait manger et s'hydrater. La boulangerie aillant des tables et chaises en terrasse, là où ils étaient, on ne le laissa repartir que quand il eut mangé, et suffisamment but et retrouver des couleurs.

Edward : Enfin libre !

Et rassasier aussi. Direction le Q.G. a l'accueille, on les fit attendre le temps de prévenir Mustang de leur visite, puis ils purent allez dans le bureau de celui-ci.

Mustang : Je t'ai manqué fullmetal ?

Edward : Je ne suis plus alchimiste je vous rappelle !
Mustang : Alors que me vaux l'honneur de ta visite ?
Edward : Vous avez des contacts à Est City, vous pourriez demander à ce que l'on vérifie si Isabelle, et Antoine Elric vivent toujours à l'adresse suivante ?

Il donna le papier au brun qui regarda l'adresse et la photo au passage.

Mustang : 66 de la grande avenue centrale d'Est City... Cela doit pouvoir se faire, donc vous avez retrouvez vos grands-parents, et vous êtes trop faignant pour vérifier tout seuls ?
Edward : Marre de crapaüter et de perdre du temps dans le train.
Mustang : Je vais voir ce que je peux faire, je vous appelle à l'hôtel plus tard.

Edward remercia avec Alphonse et retour à l'hôtel, ou le blond se coucha pour s'endormir directement tout habiller.

(je sais, je ne sais pas faire Roy !)
Revenir en haut Aller en bas
Sadike
Le FullArmor Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: Arbre généalogique (FIC Rp Al et moi)   Sam 15 Mar - 17:52

Arbre Généalogique


Bon, au moins il était d'accord. C'était tout de même étonnant vu les relations qu'ils entretenaient... Mais Alphonse avait cessé d'essayer de comprendre le jour où il avait retrouvé son corps et que son frère avait été contraint de démissionner... Al était perdu dans le vague lorsqu'il entendit un cri. Revenant à la réalité, il vit son frère effondré sur le sol.

Alphonse: Edward ! hurla-t-il en se précipitant sur son aîné pour le relever.

Tout le monde était là, regardait avec curiosité la scène. Les secours furent appeler et il s'avérait que son crétin de frangin manquait cruellement de sommeille et il manquait surtout ses repas. Quel idiot celui là ! Au lieu d'embrasser Winry, il devrait plus faire attention à sa santé !

La boulangère, aimable bonne femme, refusa de les laisser partir avant qu'ils n'aient reprit des couleurs. Car il fallait le dire, les deux frères avaient quand même le teint vraiment blafard du fait de la fatigue et de leurs jeunes forcés. Le cadet la remercia chaleureusement et lui donna ce qui lui restait dans son porte monnaie, c'est à dire pas grand chose...

Ils se dirigèrent ensuite vers le QG de Central où, pour une fois, ils ne passèrent pas par la porte des artistes mais celle du publique. Bien qu'ayant d'anciennes relations avec les hauts gradés du pays, ils n'avaient pas le droit à un traitement de faveur. Bien triste d'ailleurs. Peut-être qu'Al devrait devenir alchimiste d'Etat, pour redorer le nom Elric qui, malgré le fait qu'Ed ait sauvé le pays, tombait dans l'oublie à coté de celui de Bradley et tant d'autres.

Enfin bon, ce n'était pas le moment d'y penser... Ils furent donc reçus par le Mustang qui n'en ratait pas une pour taquiner Ed bien que là il se soit un peu loupé sur la provocation. En même temps, son frère avait grandit, allait se marier et n'était plus alchimiste. On pouvait pas trop le charrier... Ou alors si, mais sur des sujets interdis au jeune publique.

Cette pensée fit ricaner Alphonse, ce qui attira les regards de Mustang et sûrement de Ed.

Alphonse: Non, rien, continuez tranquillement, je vais compter les dossiers qu'il vous reste à faire, Général, dit-il, sûr que cela embêterait Mustang.

Et il avait visé juste puisque ce dernier grommela quelque chose avant de poursuivre son explication hasardeuse. C'est que le jeune cadet avait fini par passé maître en l'art de taquiner les gens.
Il était en train de contempler les subordonnés de Mustang en train de travailler lorsqu'il se fit tiré par son frère. Tient donc, l'entretient était fini ?

Alphonse: Ah, et oubliez pas les quinze dossiers aussi, Général, dit-il dans un rire avant de quitter le bureau.

Ils retournèrent à l'hôtel où Edward s'effondra avec tellement d'élégance sur le lit. Alphonse soupira, ayant l'impression d'être retourné il y a trois ans, lorsqu'ils étaient encore en quête de chimères. Le jeune frère prit l'initiative de déshabiller son frère et de le coucher correctement avant de passer un coup de fil à Winry qui devait attendre en chien de faïence devant le combiner.

Winry: Alphonse ? Alors ? Tout va bien ?

Le dit Alphonse retint un rire lorsqu'il entendit la voix de la jeune femme. Depuis qu'ils étaient fiancés, son frère et elle ne se quittaient presque jamais. De vrais siamois... Enfin bon, il se racla légèrement la gorge avant de répondre.

Alphonse: Oui, t'inquiète pas. C'est juste qu'on a quelques complication...
Winry: Quoi ? Vous êtres à l'hôpital ?!

Elle s'inquiétait trop... En même temps, cela se comprenait. Ils venaient seulement de se trouver. Le blondinet se tourna doucement vers son frère qui ronflait avant d'assurer:

Alphonse: Non, pas du tout, tout le monde va bien. C'est juste qu'on doit se rendre à East City. Apparemment, la famille de maman n'est pas originaire de Central.

Un léger soupire de soulagement se fit entendre avant qu'elle ne reprenne avec plus de calme.

Winry: Ah, bah... courage alors. Et... Heu... Je peux parler à Edward ?

Il l'attendait celle là tien !

Alphonse: Non, désolé, il dort. A moins que tu ne veuilles que je le réveille et qu'il t'offre son côté si charmant de mauvaise humeur ?

Elle semblait hésiter puis lança de but en blanc:

Winry: Réveille le. Je dois lui parler.

A d'autres ! Dis plutôt: "Je veux lui parler, mon lit est vide et j'ai froid sans ses bras musclés !" Alphonse soupira en demandant à son amie d'enfance et très prochainement belle soeur de patienter pendant qu'il réveillait le monstre.

Le cadet s'approcha avec prudence de son grand frère, n'ayant pas envie de recevoir une claque dans la figure. Il le secoua doucement en répétant son prénom, puis voyant que l'ours ne sortait pas d'hibernation, il employa une autre technique.

Alphonse: Ed ! Winry s'est blessée, elle est à l'autre bout du fil là ! Tu devrais te lever, ça m'a l'air grave... EDWARD !

Il avait fini par hausser la voix, son frère dormant comme une masse. Il attendait avec amusement la réaction de son frangin face à ce mensonge éhonté.
Revenir en haut Aller en bas
Edward Elric
Fullmetal Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: Arbre généalogique (FIC Rp Al et moi)   Mer 13 Aoû - 18:08

Et Alphonse devrait avoir honte de mentir ainsi a sont adorer grand frère, car la réaction ne se fit pas attendre, et comme s'il l'avait bien mérité le cadet se prit la main du blond dans le nez sous la précipitation de celui-ci avant qu'ils ne se retrouvent tous les deux par terre. Edward attrapa alors le combiner qui était tombé.

- Allô ! Winry !? Tu vas bien ! Qu'est-ce qui c'est passer !?
Winry : hein ? Mais je vais très bien. Tu me manques !

Edward toujours sur son petit frère qui lui servait de coussin et de matelas a la fois, bien fait tien ! Se prit un regard noir.

- Toi aussi, tu me manques, on fait aussi vite que l'on peut. On doit aller à East City
Winry : je sais Alphonse me l'a dit. Tu vas donc retrouver tes grands-parents, invites les au mariage !
- Je n'e ne manquerais pas, je te tiens au courant, je t'embrasse, je t'aime, et Al aussi t'embrasse, mais pas de la même façon.

Vu le « ounch » qu'il entendit, son frère avait bien comprit aussi. Le blond raccrocha puis regarda le jeune homme sous lui.

- Tu devrais avoir honte !

Puis il se releva et se recoucha en baillant, il reprendrait le train des que Mustang aurait les infos, autant en profiter pour se reposer.
Le téléphone sonna bien trop tôt aux gouts des deux frères. Edward décrocha la gueule dans le pâté, en t-shirt et caleçon se grattant la fesse droite d'une main, le combiné tenu par l'autre, il bailla.

- 'lo ?
Mustang : quelle élégance ! Je me demande encore ce que la petite Rockbell te trouve.
- Vous regarde pas !
Mustang : heureusement. Bon, j'ai eu un contact au QG d'East City

Le ténébreux attendit un peu que l'information parvienne jusqu'au cerveau brumeux du blond, puis reprit après avoir entendu un « hn » d'approbation signe qu'Edward avait compris ce qu'il lui avait dit.

Mustang : tes grands-parents vivent toujours à East City et toujours à la même adresse. Dire que tu as été à côté d'eux plusieurs années sous mon service sans même le savoir, c'est ironique.
- Sur ! On aurait pu avoir d'autres tuteurs que vous. Et en plus ils nous auraient aimés, enfin, je suppose.
Mustang : ho, ils vous auraient adoré autant que moi et les autres.
- Oué, je sais, hé !! Arrêter de vous moquer de moi !
Mustang : ho, mais tu es si mignon quand tu râles !

Et paf ! Le blond raccrocha sans douceur rouge de honte de colère et de contrariété ! Non mais ce colonel ! Qu'il l'énervait à se moquer ainsi de lui !

- Al, on y va !

Après, c'être habiller, valise faite, ils repartirent en train. Edward repensait à sa discussion avec le brun. Non leurs grands-parents n'auraient pas pu les aimer en séchant ce qu'ils avaient fait à leur mère, à leur fille. Mais ils allaient retrouver de leur famille, il se demandait si leur mère avait des frères ou des sœurs ? Et si c'était le cas, peux être avaient-ils des cousins et cousines aussi ?

Ainsi tout a ses pensées, il regardait le paysage défiler sous ses yeux mit clos, le vent passant par la fenêtre ouverte et jouant avec ses cheveux, tiens, il ne les avait pas attachés dans la précipitation.

Alors qu'il piquait dangereusement du nez le train freina brusquement, faisant tomber Alphonse en premier de son assise, suivit d'Edward avec le contre coup.

- Mais qu'est-ce qui c'est passer ? Ne bouge pas, je vais voir.

Enfin, il disait ça, mais si Alphonse voulait le suivre, il le ferait.

Dans les couloirs de compartiment, tout le monde sortaient en râlant, créant un sacrer brouhaha et cacophonie de son et de râlement intensif. Le blond réussi après plus d'une heure a gagné la tête du train et surtout à trouver un contrôleur.

- Que s'est-il passé ?
Contrôleur : le pont a été entièrement emporté par un éboulement, l'un des côtés s'est effrité à cause de la tempête.

Tempête ? Edward regarda dehors, c'est vrai tien ! Il n'avait pas vu que le temps, c'était à ce point dégrader.

- Un alchimiste pourrait réparer...
Contrôleur : je vous arrête, ce n'est pas possible, on ne peut même pas approcher du bord, c'est trop friable, on peut juste attendre que le temps se calme, et guider les voyageurs vers le village le plus proche, on a envoyé un message radio pour prévenir, là bas, ils mettront en place des voitures et des bus.

Donc dans un patelin pareil, c'était des charrettes tirées par des cheveux. Bon, quelle galère ! Edward regarda en se penchant par la fenêtre les dégâts. En effet, le train c'était arrêter juste à temps, l'autre côté c'était complètement détacher, emportant les piliers et la voie de chemin de fer avec. Et avec ce temps, même Alphonse ne pourrais faire de miracle. Il soupira en se sentant tirer à l'intérieur. Voilà, il était trempé, ils étaient bons pour passer la nuit dans leur compartiment. De plus, ils n'étaient pas seuls dedans, il y avait un couple en chemin vers leur lune de miel. Ho joie ! Ils allaient mettre la semaine à arriver à East City !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arbre généalogique (FIC Rp Al et moi)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Arbre généalogique (FIC Rp Al et moi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arbre généalogique du clan Hyuga
» L'arbre généalogique de la CB o/
» Arbre généalogique des Alsbach
» Arbre généalogique
» L'arbre généalogique centré sur Charles VII, nostre bon roi (1403-1461)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fullmetal Alchemist RPG :: Hors Jeu :: Flood :: RPG Délire-