[OS Très violent (-16)] Fullmetal Haché



 
Le forum va bientôt subir de grands changements ! Restez connectés ! /sbaff/

Partagez | 
 

 [OS Très violent (-16)] Fullmetal Haché

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sadike
Le FullArmor Alchemist

avatar


MessageSujet: [OS Très violent (-16)] Fullmetal Haché   Lun 10 Mar - 19:44

Fullmetal Haché




[Yoho ^^ Encore un OS parce que je suis inspirée moi x) C'est un petit délire que j'ai eu aujourd'hui en revoyant une scène de FMA... Oui je suis tarée XD

Bon, par contre, celui là est très violent dans le sens où c'est de la boucherie à l'état pure. Donc toute personne n'ayant pas 16 ans et qui s'aventureraient à le lire, et bien c'est à vos risques et périls.

Âmes sensibles s’abstenir !]




Aaaah, qu’elle douce mélodie que le cliquetis des articulations. Et cette odeur d’huile, mmmh, parfaite. Oh et le mieux c’était la douceur du métal au touché, tout à fait sublime ! La jeune fille s’extasiait toute seule devant le nouveau chef d’œuvre qu’elle venait de finir à l’instant. C’était le nouveau bras de son meilleur ami qui l’attendait avec impatience depuis maintenant trois jours. Elle soupira avant de se redresser et de poser les mains sur les hanches, admirant encore son travail lorsque sa rêverie fut interrompue par une porte poussée avec violence.

La mécanicienne se retourne, lâchant un soupire consterné. Elle secoua doucement la tête en apercevant une tête blonde passer la porte avec l’élégance d’un ours. Retirant le bandeau qui tenant ses cheveux, elle se fait rapidement une queue de cheval avant de resserrer un dernier boulon pour que tout soit parfait. Satisfaite, pleinement cette fois, elle laissa la tornade blonde et noire arriver à sa hauteur et râler, comme à son habitude.

T’as enfin fini ou pas ?

Elle le regarda en haussant un sourcil puis un sourire étira ses fines lèvres. Elle s’écarte doucement pour laisser apparaitre sa merveille mécanique. Fière d’elle, elle s’apprêtait à expliquer les différents mécanismes au jeune garçon lorsque ce dernier parla à nouveau, ordonnant cette fois :

Bah, t’attends quoi pour me l’installer ? Winry, on est pressés avec Al.

Comme toujours… Ces deux là, ils n’avaient aucune reconnaissance, aucune admiration pour son travail. Le blondinet s’installa sur une chaise, croisant les jambes. Il était impatient et cela se voyait dans sa manière de tapoter du doigt la table qui se trouvait à proximité. La jeune fille aux yeux bleus sourit encore doucement avant de prendre avec délicatesse son œuvre d’art et d’aller le brancher à son ami d’enfance.

Attention, je branche les nerfs, prévint-elle avant de tourner sa clé anglaise.

Elle entendit un léger « aïe » avant que le jeune homme blond devant elle ne se relève, une grimace sur le visage.

Ah, je hais ça… Vivement que je retrouve mon corps, finit-il dans un soupir avant de s’étirer.

Elle voulut protester mais il ne lui en laissa pas le temps, sortant en trombe de la pièce.

Merci Winry, lâcha-t-il néanmoins avant de définitivement quitter la pièce.

La dite Winry s’étira tout en rangeant les outils qui étaient éparpillés un peu de partout dans la pièce. Elle avait omit, et il ne lui en avait pas laissé le temps, de lui dire que s’il revenait encore une fois avec le bras en charpie, elle allait faire de lui un Fullmetal haché. Promesse qu’elle s’était faite à elle-même. En faite, elle s’inquiétait grandement pour ses amis d’enfance. Il était vrai qu’elle n’avait que très peu de nouvelles d’eux, mais lorsqu’il revenaient au bercail, c’était avec un bras en moins pour l’aîné et l’armure fracassée pour le cadet. Et jamais elle n’avait le droit de savoir malgré ses multiples demandes.

Secouant la tête, elle descend rejoindre son maitre. Car oui, elle était en apprentissage à Rush Valley, paradis incontesté des automails. Son maître, Garfiel, un homme fort musclé qui prenait soin de son corps, étant tourné vers les hommes, l’accueil avec un grand sourire. Il avait préparé du thé pour sa petite protégée qui travaillait bien trop à son goût. L’invitant avec un sourire à prendre place à ses côtés, ces moments de pause se faisaient presque toujours dans le silence, il lui servit une tasse d’eau chaude ainsi que quelques biscuits posés avec élégance sur une assiette raffinée. C’était à se demander où il trouvait cela dans cette ville où l’automail était roi.

La pause se déroulait en silence, et tranquillement, lorsqu’un hurlement de rage se fit entendre. La jeune fille, surprise, laissa tomber sa tasse qui vint exploser sur le sol de béton. Elle lança un regard d’excuse à Garfiel qui balaya le tout d’une main, bien trop gentil avec cette demoiselle qu’il appréciait tant. Winry se lève pour voir ce qui se passait lorsque soudainement, le jeune Alchimiste d’Etat rentra en grognant dans la boutique, tenant dans sa main gauche son bras droit, visiblement arraché par alchimie ou un truc comme ça.

Edward lança un regard d’excuse à sa mécanicienne et amie d’enfance qui commençait à rougir et à voir rouge. Elle attrapa avec hargne son chef d’œuvre qui n’avait pas fait long feu avant de frapper, ou d’essayer, l’aîné Elric qui esquiva avec une lueur interrogative dans le regard.

Win… Je suis désolé… vraiment… Mais c’est…

Il n’eut pas le temps de finir qu’il reçut un coup violent de son ancien bras en pleine figure. Hurlant de douleur, c’est qu’elle n’y allait pas de main morte la Winry, il se retrouva à quatre pattes sur le sol, le sang ruisselant sur la tempe. Il ne comprenait pas le soudain excès de violence de son amie de toujours. D’habitude, ils se criaient dessus et elle le frappait avec sa clé, mais beaucoup moins fort que ça. Qu’est-ce qui lui prenait tout à coup ? Il se retint de hurler à nouveau lorsqu’un coup supplémentaire vint l’atteindre au niveau des omoplates.

Il se releva, le visage en sang, une grimace de douleur inscrite sur la face. Il regarda encore son amie d’enfance avec interrogation avant d’éviter un autre coup de sa part. Son regard bleu, d’ordinaire si doux, brillait de folie, ou presque. Sa colère était si grande qu’elle en perdait la raison. A cause de son automail brisé ? Ce n’était pas un peu exagérer la chose ? Mais le Fullmetal n’eut, encore une fois, pas le temps de réfléchir à plus, évitant un autre coup de la blonde. Il chercha du regard Garfiel, espérant de lui une quelconque aide, malheureusement pour lui, le mécanicien de renommée avait prit la fuite, ayant prit peur devant son apprentie énervée.

Il pesta intérieurement avant de parer un coup avec sa jambe gauche. Il en profita pour reprendre son bras en charpie, éloignant ainsi de lui le danger. Il était rompu au combat et savait comment parer les attaques de la furie qu’il avait devant lui. Elle lançait ses coups sans réfléchir, ne faisant pas attention à la position de son adversaire… Mais que racontait-il là ? Il était en train de parler de son amie d’enfance ! La fille qui était comme une sœur pour lui ! Il se gifla intérieurement avant de lever le bras, en signe de reddition.

Winry…

La jeune fille n’écouta pas ce qu’avait à dire l’homme qui se tenait devant elle. Elle allait le tuer, puis le massacrer et le tuer encore jusqu’à ce que mort s’en suive ! Il avait détruit SON travail ! Travail qu’elle avait mit TROIS jours à faire ! Il l’avait massacré en UNE demi-heure. Oh oh, il aurait beau s’excuser, elle n’en avait que faire. Elle passait son temps à travailler pour lui, à lui confectionner des automails toujours plus performants, et pour quoi ? Pour qu’il les détruises les uns après les autres ! Elle en avait marre, marre de se tuer à la tâche pour rien au final. Car il n’y avait même pas de reconnaissance dans sa voix. Serrant les points, son arme lui ayant été confisquée, la jeune femme assassine Edward du regard avant de zieuter la pièce à la recherche d’un quelconque outil assez dangereux pour tuer une bonne fois pour toute ce crétin.
Son regard se posa sur un ciseau à métal, le genre d’outils extrêmement coupant.

Elle ne semblait pas vouloir l’écouter. Mais pourquoi diable ? Ce n’était pas de sa faute après tout ! Bon, un peu peut-être mais tout de même ! Est-ce qu’il avait voulu tomber sur cet assassin aux couteaux tranchants ? Est-ce qu’il avait voulu s’arracher volontairement le bras, sachant que cela peinerait son amie, pour s’amuser ?  Non ! Il n’était pas le coupable dans cette histoire, elle n’avait donc aucune raison de s’énerver. Mais essayer de lui redonner raison était peine perdue puisqu’elle venait de se munir d’un outil aux apparences coupantes. Il déglutit lorsqu’elle se lança sur lui.

Edward esquiva le premier coup porté mais ne pu esquiver le deuxième. En effet, la fatigue de son précédent combat se faisait sentir et certaines blessures, jusqu’alors bénignes, s’agrandirent,  arrachant au jeune garçon une autre grimace de douleur. Le métal froid de l’outil s’enfonça dans sa chair, en dessous de son omoplate droit. Il retint un hurlement. Mais elle était devenue folle ?! Il tenta de retirer l’outil mais il ne pu que le faire descendre dans sa chair. Il cria, tremblant, pleurant, tant la douleur était telle.

Winry, murmura-t-il, s’il te plait, arrête, supplia ensuite le jeune garçon qui souffrait mille morts.

Mais la blonde ne l’entendait pas comme ça puisqu’elle retira avec violence le ciseau. Le Fullmetal s’effondra au sol, la douleur lui faisant perdre ses forces. Le sang coulait à flot et pourtant il n’avait qu'une seule blessure au niveau de l’omoplate droite ! Mais une blessure profonde de plusieurs centimètres. Ne pouvant plus lutter contre cette souffrance, qu’il avait déjà enduré par le passé, le jeune homme se recroqueville sur lui-même.

La mécanicienne rit devant le pathétique de son ami d’enfance. D’un coup de pied, elle le retourne sur le dos, histoire de voir son visage baigné de larmes. L’outil ensanglanté en main, elle sourit sadiquement avant de s’assoir à califourchon sur le ventre de l’alchimiste. D’un doigt doux, elle lui caresse les lèvres puis penche la tête vers son oreille pour lui murmurer :

Je t’avais promis, je te l’avais dis que la prochaine fois que tu revenais avec le bras en charpie, je faisais de toi un Fullmetal Haché. Malheureusement pour moi, je n’ai que ce modeste outil à ma portée. Impossible pour moi de te hacher. Mais ce n’est pas grave, finit-elle en riant encore.

La jeune femme se redresse, le regard fou.
Ed ne comprenait pas le sens de ces paroles. De quelle promesse parlait-elle ? Une promesse qu’il aurait oublié ? Impossible, Edward n’oubliait jamais les promesses de son amie… Mais alors… Son rire lui glaça le sang. Il avait peur, vraiment peur. De la sueur venait couler sur son front, se mêlant aux larmes et au sang chaud. Mais où était Alphonse ? que faisait-il ?! Les deux frères s’étaient séparés lorsque leur assaillant avait été mit hors d’état de nuire. Le cadet avait décidé d’aller voir ailleurs s’il y était, ne voulant pas subir les foudres de la mécanicienne avec son aîné. Lâcheur et trouillard en somme. Et en quelque sort il avait bien raison. Mais là, c’était le moment d’arriver à l’improviste ! Edward espérait vraiment qu’Alphonse revienne plus tôt que prévu.

Le regard du blondinet était amusant à regarder. Il exprimait la peur, la crainte, mais aussi l’espoir. Futile espoir pourtant, personne ne viendra. Et même si les hurlements allaient attirer de la population, les gens, tous plus lâches les uns que les autres, n’interviendraient pas. Ils avaient peur de la folie, ils avaient peur de la mort. Winry ricane encore avant de se reculer, toujours assise sur le ventre du jeune homme qu’elle connaissait depuis toujours.

Elle se lèche les lèvres avant d’empoigner différemment son ciseau à métal, de sorte qu’elle puisse plus facilement faire ce qu’elle voulait faire. Winry soulève doucement le débardeur de l’alchimiste, dévoilant ainsi des abdominaux plus que parfaits. La peur se lisait en lui, et cela ne la faisait sourire que plus encore.

Laissant ses doigts courir doucement sur ce torse musclée, elle se met à chantonner doucement, regard encore plus fou. Il était à sa merci, déjà à moitié mort. Mais cela serait lui faire un cadeau que de l’achever de suite. Et puis elle avait une promesse à honorer !

L’aîné Elric sentait que la fille Rockbell avait perdu toute raison. Et il lui faudrait un miracle pour la faire revenir à elle-même… Il déglutit lorsqu’elle commence à faire courir ses doigts fins sur son ventre. Cela lui procurait des sensations agréables… Il était partagé entre délice et douleur, entre réconfort et peur… Mais ces conflits s’arrêtèrent bien vite lorsqu’il sentit quelque chose de froid se poser sur son ventre. Une douce mélodie, murmurée par la mécanicienne, arriva à ses oreilles. Elle fut vite coupée par un cri de souffrance lorsque l’objet de métal commença à entailler sa peau si blanche et si fine. Des gouttes de sang perlaient, suivant la ligne directrice, tracée par la lame ensanglantée. Son souffle se faisait court, sa respiration saccadée, les larmes recommençaient à perler au coin de ses yeux.

Son cœur battait la chamade, sa main était crispée, essayant, malgré la douleur, d’aller arrêter la folle furieuse qu’était devenue Winry. Il ne pouvait même plus la considérer comme étant humaine à ce stade là. Il hurla de nouveau lorsque le ciseau à métal s’enfonça plus profondément. Mourir, il souhaitait mourir ! Même lorsque la Vérité lui avait prit son bras et sa jambe, il avait moins souffert qu’aujourd’hui.

C’était d’un comique tout de même. Le puissant, l’imbattable Fullmetal qui était totalement à la merci d’une jeune femme frêle et sans expérience au combat. Mais même si cela était marrant pour l’un, ça l’était beaucoup moins pour l’autre qui souffrait le martyre alors que la personne en qui il avait toute sa confiance était en train de le dépecer vivant. Il sentait sa peau se décoller sous les petits coups doux de la lame en fer. Il sentait l’air ambiant venir attaquer ses muscles à découvert. Il voulait mourir… Ses yeux refusaient de rester ouverts, ses larmes ne cessaient se couler, tous ses muscles étaient contractés, et il hurlait, tellement que ses cordes vocales se brisaient les unes après les autres, le rendant muet, incapable d’exprimer sa souffrance par la voix.

Winry continuait à chantonner malgré les hurlements stridents du jeune homme sous elle. Avec habileté, elle lui arrachait la peau, découvrant ainsi des muscles rougis, se contractant sous l’effet de la douleur. Elle posa une main dessus, regardant avec étonnement ces morceaux de chair. Le sang ruisselait autour d’eux, tâchant le sol mais aussi les habits et la peau si blanche. Mais elle n’en avait que faire et il ne pouvait plus le voir.
La jeune femme continua tranquillement sa découpe, entaillant les muscles.

C’en était trop. La douleur était trop forte, il ne pouvait plus rien supporter ! Rendu muet et aveugle par la souffrance, le jeune homme blond perdit connaissance et cessa de se débattre.

La demoiselle venait d’écarter avec force les côtes. Un craquement sinistre s’était fait entendre. Ne s’en formalisant pas, elle regarda l’intérieur très intéressant du Fullmetal, qui avait cessé de hurler d’ailleurs. Entrailles, cœur, poumons. Que c’était fascinant de voir tout cela fonctionner en temps réel. Ah, elle avait une chance formidable ! Mais à vrai dire, elle s’en foutait pas mal…

Elle commença à toucher au cœur qui palpitait, rougissant de plaisir en voyant cette petite chose vivre entre ses mains. Elle ne l’avait pas arraché, pas encore, elle le tenait juste en coupe dans ses fines mains. Si chaud… Si beau… Elle le reposa avec douceurt avant de regarder autre chose. Ainsi présenté, Edward ressemblait à un livre que l’on lisait, un beau livre d’images pour enfants. Le sang, noir, coulait de part et d’autre, un rire, celui d’une magnifique jeune femme blonde à la peau tâchée par le sang, une victime agonisante. La scène était parfaite.

Winry commença alors a dérouler les intestins, long, c’était drôlement long ! Au bout d’un moment, elle en eut marre et coupa tout simplement les longs boyaux. Le sang gicla sur son visage blanc. Elle envoya valser l’organe loin, très loin dans l’atelier. Il atterrit avec un bruit sourd sur une chaise avant de tomber mollement sur le sol.
Elle continua son petit jeu en enlevant, petit à petit, tous les organes présents dans le ventre du jeune alchimiste devenu un vulgaire bout de viande.

Le foie l’interpella grandement. Elle le regarda un long moment avant de serrer le poing. Le pauvre organe explosa, se répandant de partout sur les deux jeunes gens. Elle rit, amusée par la chose avant de faire de même avec la râte. Son visage était constellé de petits morceaux de viandes, pareils à des étoiles dans le ciel. La mécanicienne posa le ciseau à ses côtés avant de prendre des deux mains l’estomac qui lui résistait. Elle tira, fort, faisant cambrer le corps presque vide du garçon blond qui fut son meilleur ami.
Puis au bout de quelques instants, l’estomac céda, s’arrachant avec un bruit flasque et répandant encore du sang sur le sol maintenant repeint du liquide vital de ce qui fut le plus célèbre des alchimistes d’Etat.

L’organe flasque n’intéressait guère la jeune mécanicienne qui l’envoya balader à l’autre bout de la pièce. Elle soupira tout en s’essuyant le front d’un revers de main, laissant ainsi une trainée de liquide rouge. Elle continua sa lourde besogne en crevant les poumons, rigolant en voyant les soubresauts du cœur en manque d’oxygène. Le teint d’Edward devenait pâle au fur et à mesure qu’il perdait en oxygène. Elle s’amusa d’ailleurs à lui repeindre la face avec son sang. Il n’était plus blanc mais rouge et à deux pas de la morts.

Décidant qu’elle en avait assez, la jeune femme arracha avec violence le cœur, mettant ainsi fin à la vie de son meilleur ami. Elle garda un instant le cœur dans ses mains avant de le poser à l’intérieur de la carcasse du Fullmetal. La fille Rockbell se lève, satisfaite. Elle se frotte les mains, moites et pleines de sang avant de brusquement se retourner.

Grand… Frère… murmura une voix creuse avant que la grande armure qui en était le détenteur ne s’effondre sur le sol.

Elle ouvre soudainement les yeux, en sueur. Mais… Elle regarde autour d’elle. Sa chambre, du moins la pièce où elle dormait à Rush Valley. Deux visages connus se tenaient au dessus d’elle, inquiets. Elle se redresse, incompréhensive. Winry avait mal au crâne, mais vraiment, elle se demandait pourquoi d’ailleurs…
Deux yeux vinrent à sa rencontre, désolés. Elle se demandait bien pourquoi.

Tu vas bien ? murmura-t-il.

Elle le regarda sans comprendre, ayant perdu une grande partie de sa mémoire, enfin, des évènements d’il y a une heure, tout au plus. Le jeune homme soupira avant de poser une main douce sur son épaule, la forçant gentiment à se recoucher.

Winry… Pourquoi as-tu fais ça ? demanda-t-il ensuite.
Pardon ? chuchota la demoiselle, de plus en plus perdue.
Tu t’es jetée sur Edward avec un ciseau à métal, expliqua une grande armure qui venait de croiser les bras, dans un geste d’auto défense, il t’a assommée.

Ah… elle comprenait mieux, enfin, elle croyait… Mais pourquoi s’être jetée sur lui ? Elle vit ensuite ce qu’il tentait de cacher et elle comprit. Son chef d’oeuvre… La mécanicienne soupira doucement. Cette fois, elle était allée trop loin…

Excuse moi, marmonna-t-elle.

Il sourit doucement avant de relever le menton de la demoiselle. Il la regarda dans les yeux.

C’est moi qui suis désolé de ne pas prendre plus soin de ton travail.

N’empêche, son rêve eut été bien drôle, quoi qu’un peu trop sanglant. Un sourire narquois étira ses lèvres tandis qu’elle regardait son ami d’enfance.



Dernière édition par Alphonse Elric le Mar 11 Mar - 9:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
May Chang
La petite Xénoise au panda

avatar


MessageSujet: Re: [OS Très violent (-16)] Fullmetal Haché   Mar 11 Mar - 4:24

Naaaaan, il s'est endormi, c'est pas drôôôle ! T^T Même Rika-chan ne perd pas connaissance quand on lui retire les entrailles, t'es nul, Ed. èwé
Ah sinon j'adoore. *^* *vénère Dark Win'*
Dommage qu'il n'y ait pas eu de rire psychopathe. :plor: Mais tout le monde n'est pas Miyo-san ou Shion-sama. :aa:


Wuf Les chiens conquerront le monde ! Wuf
Nikki~

Higu' powa o/:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sadike
Le FullArmor Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: [OS Très violent (-16)] Fullmetal Haché   Mar 11 Mar - 7:47

XD Je voulais le rendre humain moi x) Pas super puissant ou autre x) C'est humain de perdre connaissance sous la douleur 8D Et Wiwi elle connait pas les rires psychopathes x)

Meis merci ma chérie <3
Revenir en haut Aller en bas
May Chang
La petite Xénoise au panda

avatar


MessageSujet: Re: [OS Très violent (-16)] Fullmetal Haché   Mar 11 Mar - 10:17

Bah tu sais, dans le temps du Moyen-Âge, ils se débrouillaient très bien pour garder la victime consciente lors de tortures semblables. \o/


Wuf Les chiens conquerront le monde ! Wuf
Nikki~

Higu' powa o/:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sadike
Le FullArmor Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: [OS Très violent (-16)] Fullmetal Haché   Mar 11 Mar - 13:40

Mais elle connait pas ces techniques Wiwi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Sadike
Le FullArmor Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: [OS Très violent (-16)] Fullmetal Haché   Ven 14 Mar - 18:47

Sérieux ? De perdre ton souffre douleur favoris ? J'y aurais pas cru tien ^^
Revenir en haut Aller en bas
May Chang
La petite Xénoise au panda

avatar


MessageSujet: Re: [OS Très violent (-16)] Fullmetal Haché   Ven 14 Mar - 18:54

Il a peur de ce qui peut lui arriver à LUI.


Wuf Les chiens conquerront le monde ! Wuf
Nikki~

Higu' powa o/:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [OS Très violent (-16)] Fullmetal Haché   

Revenir en haut Aller en bas
 

[OS Très violent (-16)] Fullmetal Haché

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pour une occasion très spéciale !
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Des animaux très curieux .
» Une blague très raffinée
» Un jeu très bien =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fullmetal Alchemist RPG :: Hors Jeu :: Le Coin Des Artistes :: Écrits-