Gare aux pickpockets ! [pv : Edwin ] (Fini)



 
Le forum va bientôt subir de grands changements ! Restez connectés ! /sbaff/

Partagez | 
 

 Gare aux pickpockets ! [pv : Edwin ] (Fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Gare aux pickpockets ! [pv : Edwin ] (Fini)   Sam 27 Déc - 15:53

Affublé de son manteau noir et d'une écharpe blanche enroulant simplement son col, le brun traversa le flot sans prêter gare aux gens autour de lui. La grande ville de Central était fidèle à sa réputation : de nuit comme de jour, on aurait dit qu'elle veillait. Les nombreux réverbères distillaient une lumière douce sur les passants et un brouhaha incompréhensible recouvrait la rue. Humant l'air frais nocturne, Roy Mustang se rendit compte qu'il avait passé plus de quatre heures à faire du gringe dans le dernier bar. Pour finalement quoi  ? Rentrer tout seul. C'était une vision assez pathétique après un rendez-vous. Il faut dire qu'il connaissait une certaine période de lassitude avec ce jeu. Peut-être de manière à Don Juan allait-il bientôt être tiré en enfer pour tous ses mensonges, après s'être lassé de son rôle de séducteur.

Le "jeu" fini donc, le brun profita nonchalamment de la soirée pour marcher un peu dans la ruelle commerçante. Ce bref détour lui rappela une commande qu'il avait passé dans une boutique de couture ; un nouveau costume. Cela faisait au moins une semaine qu'on lui avait dit que la commande était prête mais cela lui était complétement sorti de la tête. Pour être honnête il avait passé cette commande en compagnie d'une conquête qui avait insisté pour qu'il se fasse également quelque chose sur mesure. Devant l'insistance de la jeune femme il n'avait pas pu refusé : il savait combien les femmes étaient bornées. C'était une règle essentielle pour les manœuvrer : céder à leurs caprices.

Pensant que le magasin serait fermé -il était après tout onze heure du soir- Roy fut surpris de voir les portes encore ouvertes. Après tout, c'était une boutique de haute couture. Une fois arrivé, on lui proposa même d'essayer l'ensemble. Force est de constater que la coupe était impeccable et le tissu de grande qualité, le tout très bien cintré de façon à équilibrer la silhouette. Il était satisfait du produit, bien que sa passion pour les vêtements était plutôt limitée. Sa penderie n'était pas bourrée de vêtements, et encore moins de vêtements de grande marque ; il aimait plutôt le style sobre. Toutefois cela ne voulait pas dire qu’il ne savait pas aussi se mettre sur son 31 quand il le fallait.

Sortant du magasin après avoir payé l'article coûteux, il se mêla de nouveau à la foule pour rejoindre sa voiture garée à quelques dizaine de mètres. S'étant rhabillé de façon rapide quelque minutes plus tôt, la chaine en argent dépassait visiblement de la poche de son veston et n'était pas dissimulée sous le pli de son manteau. Une main tenant le ticket de caisse, celui-ci s'embrasa curieusement après s'être fait jeté dans la ruelle...
Revenir en haut Aller en bas
Edwin
L'ignorant

avatar


MessageSujet: Re: Gare aux pickpockets ! [pv : Edwin ] (Fini)   Dim 28 Déc - 13:18

Edwin avait froid, très froid. Elle vivait depuis peu avec sa colocataire, faire du charme dans cette auberge-là ne fonctionnait pas pour avoir des réductions. Du coup, il fallait bien rapporter de l'argent pour payer tout ça. Trouver un travail aurais été la solution. Mais être enchainé a un patron très peux pour elle, surtout que les rares fois où elle avait postulé on lui avait dit de retourner à l'école. Heureusement, son nez et ses pommettes rougies par le froid agrémenter d'un joli sourire faisait qu'il était assez facile de trouver de la nourriture gratuitement. Il lui fallait un pigeon pour se faire entretenir, sans aucun doute. Assez vieux de préférence pour être sur le testament. Mais dans un sens l'idée d'être touché par un vieux lui donnait des frissons d'horreur.

La blonde souffla dans ses mains créant un petit nuage de vapeur. Puis remit ses gants rouges sur ses petites mains aux doigts bien rouges. Elle ne les sentait presque plus. Heureusement elle avait déjà raflé une belle somme en argent et montres qu'elle pourrait écouler facilement. Maintenant elle cherchait quelque chose qui lui permettrait d'entrer facilement à la bibliothèque des militaires, celle qui était réserver aux alchimistes d'état. Il lui fallait une montre en argent, alors elle pourrait se faire passer pour Edward Elric, et espérait enfin avoir des renseignements sur les déplacements de celui-ci. Il semblait constamment en vadrouill, un vrai globetrotter ce type.

La blonde regarda ses genoux nus, acheter un collant épais serais une bonne idée vraiment. Ne portez que ses chaussettes dans ses bottes rouges n'étaient pas suffisantes pour l'isoler du froid. Elle réajusta son manteau noir, et son écharpe longue a la couleur vermillon. En rouge et noir !!!

Non, il ne valait mieux pas chanter, ce n'était pas très discret. Pourquoi avait-elle aussi froid ? Elle ne savait pas, sans doute pour les mêmes obscures raisons qu'elle se déshydratait vite en été. Ainsi, elle marcha, il valait mieux rentrer. Elle avait suffisamment d'argents pour payer l'auberge pour la semaine.

Soudain, son regard fut attrapé par un éclat argenté plus loin. Elle ne voyait pas le visage de l'homme à l'habit militaire sous un manteau noir et une écharpe clair. Tout ce qu'elle voyait, c'était cette chaîne argentée qui se balançait au rythme des pas de celui ci. Alors en un rapide détour, marchant le nez dans son écharpe, les bras croiser autour d'elle-même, elle alla au-devant de sa cible. Malgré ses doigts engourdit, cela se fit très vite, elle le frôla à peine. La chaleur de cet inconnu l'irradiant un court moment alors que sa main gantée se refermait sur la chaîne, tirait sans que l'homme ne le sente, la montre a gousset fut déloger de la poche, l'attache sauta, et elle dissimula l'objet sous son bras continuant sa route. Il avait un sac à la main, il ne prendrait pas la peine de lui courir après à travers cette foule. Puis il pourrait en redemander une de montre non ?

Marchant à pas cadencer pour se maintenir au chaud, la jeune fille tourna sur la gauche, en regardant la montre ou se trouvait cet étrange dragon. Enfin une montre d'alchimiste ! Montrer cette montre serais son passe-droit pour les archives et les lieux où se trouvait Edward Elric.

Elle s'arrêta et regarda autour d'elle, mince une impasse. Décidément, cette ville était grande et bourrer de cul de sac comme celui-ci. Pourtant en elle-même, il n'était pas difficile de se diriger dans cette ville. Elle soupira, rangeant la montre dans sa poche. Bah ce n'était pas grave. Elle allait changer de chemin. Elle prendrait au pire le bus...

Edwin tourna sur elle-même, faisant légèrement voler sa jupe rouge et son manteau noir et se figea, là à l'entrer de la ruelle.


L'homme avec le sac, avec ce manteau noir, cette stature bien plus imposante que la sienne. L'uniforme militaire. Mais comment avait, il réussit à la suivre, surtout sans qu'elle ne s'en rende compte ? Minute, cette peau blanche, ses yeux perçants, ses cheveux noirs... Non !!! Ce n'était pas lui. Enfin elle voulait dire LUI ! Que faire... Quel comportement adopter... ? Elle ne savait pas, elle se retrouvait face à Roy Mustang ! Alors elle le regardait en silence de ses grands yeux dorer. Le vent soufflant, et de léger flocon de neige commençant à tomber en cet hiver glacial. Son écharpe voletant derrière elle, et découvrant d'avantage son visage...



Journal de bord
Image complète de l'avatar:
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gare aux pickpockets ! [pv : Edwin ] (Fini)   Lun 19 Jan - 7:23


Le jeune colonel entendit un déclic qui ressemblait à un bruit sec et métallique. Le vide se fit immédiatement sentir dans les secondes qui suivirent : sa montre d'alchimiste d’État avait disparu. Tandis qu'une colère muette monta en lui, il leva les yeux vers la foule, tentant d'apercevoir le voleur audacieux mais stupide. Il n'allait pas s'en tirer à si bon compte. Si certaines personnes étaient apeurées par son regard à la fois sévère et pénétrant, d'autres femmes le prirent assez bien et ne purent s'empêcher de le regarder également avec insistance. Mustang n'en avait cure, se contentant d'observer une jeune fille blonde portant un ensemble rouge et noir assorti.

Sa ressemblance avec Edward Elric était choquante. Maintenant qu'il la fixait, complétement ébahi, les autres passantes laissèrent tomber avec dépit. Il l'avait aperçue vaguement arriver à contresens mais n'avait pas prêté une attention singulière à son visage. Des grands yeux dorés légèrement étirés, un nez bien pointu et des longues mèches blondes qui lui retombaient sur les joues ... Était-ce lui travesti en fille ?! Le brun chassa cette idée saugrenue de sa tête et se contenta de la suivre sans réfléchir. Le sosie du Fullmetal était en train d'emprunter une impasse ce qui éveilla encore plus sa curiosité. Il en comprit finalement la raison quand il la vit se retourner brusquement, une certaine montre en argent à la main :

" On contemple tranquillement son joli butin dans une ruelle sordide ..? " l'interrogea-t-il, un sourire se dessinant progressivement sur le visage. " Je connais des endroits bien plus sympas... On peut y manger de bons petits plats bien au chaud. "  


Ce faisant, il l'observait de la tête jusqu'aux pieds mais ne put s'empêcher de s'arrêter sur son visage, bien trop ressemblant à l'ainé Elric pour n'être qu'une coincidence... Mais si ce n'en était pas une, qu'est-ce que c'était ? Et si c'était vraiment une farce, pourquoi utiliser un visage aussi connu pour dérober un militaire ? Roy resta prudent sur ces spéculations : de toute manière, la jeune fille n'allait pas échapper à un interrogatoire digne de ce nom.  

Levant une main gantée prête à produire des étincelles, le colonel ténébreux voulut montrer qu'il n'était pas du genre à prendre à la rigolade : il fallait la dissuader de s'enfuir. C'était tout de même une voleuse.

" Tu vas tout d'abord me remettre gentiment cet objet que tu tiens. " déclara-t-il calmement, de sa voix grave et ferme.


Il tendit la main, le paquet coincé sous son coude. Il lui fallait d'abord vérifier si cette montre était bien la sienne, bien qu'il avait peu de doutes à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Edwin
L'ignorant

avatar


MessageSujet: Re: Gare aux pickpockets ! [pv : Edwin ] (Fini)   Mar 20 Jan - 4:42

La petite voleuse était pétrifiée, le détaillant des yeux, si ses yeux avaient pu être à rayons X, elle l'aurait déshabillé du regard au sens propre. Il était là, devant elle. Trop canon pour être vrai ! Elle avait volé son idole ! Impardonnable, enfin quoi que. La jeune fille en plein dilemme intérieur réagi alors à la réplique du brun.

« Ho... Est-ce là une invitation ? »

L'air narquois et à la fois intéresser, elle fit pendre la montre par la chaîne, celle-ci se balançait légèrement, puis tourna sur elle-même. La blonde fit alors passer sa seconde main devant l'objet qui disparut totalement. Comme par magie.

« Je vais la garder alors encore quelques petites heures dans ce cas-là. »

Elle pouvait bien la lui rendre et en voler une à un alchimiste moins alerte. La voix de la jeune fille était plus calme et douce qu'un certain blondinet qui partait toujours dans les extrêmes. Plus sensuel aussi. Et cela semblait naturel. Elle se déplaça alors, marchant vers lui, mais avec lenteur, mesurant chaque geste visiblement, sans le quitter des yeux. Elle ne craignait pas le feu de l'alchimiste, il ne pourrait pas la brûler vu qu'elle contrôlait pour sa part l'eau. Mais cela, il ne le savait pas. Le brouhaha de la rue derrière l'homme semblait avoir disparu, ne laissant que le bruit de ses pas résonner à ses oreilles. Le vent soulevant ses mèches de cheveux dans un mouvement fluide et répétitif à chaque pas, ses jupes rouge glissant sur ses cuisses rosies par le froid. Le temps semblait distordu avec cette rencontre inattendue pour les deux protagonistes. Puis arriver à porter du brun, elle leva la main et « claqua » celle tendue de l'homme vers le haut.

Puis Edwin entra en contact physique avec l'homme. Audacieuse, elle l'enlaça par la taille, se collant à lui, si chaud ! Et cela malgré le froid qui mordait le manteau et l'uniforme de celui ci. Elle ferma les yeux. Enfin, elle le rencontrait, cet homme si mystérieux. Si courageux. Si classe et gentleman. Comment réagir face à lui. En fait cela se fit naturellement comme avec tous autres hommes luis plaisant un minimum pour les plumer. Bien que là, ce n'était pas son intention, juste passer le plus de temps possible avec lui dans la mesure du raisonnable. Et retenir en otage la montre de celui-ci le temps d'un dîner lui paraissait raisonnable.

« Je vous la rendrais tout à l'heure. Pour le moment, j'accepte votre invitation à dîner. Monsieur l'Alchimiste du feu. »

Il sentait l'eau de Cologne, les cendres, le feu, et d'autre fragrance du à la journée passer. Il sentait la cigarette aussi, quelqu'un dans son entourage fumait cela ne faisait aucun doute. Edwin profitait au maximum de le toucher, même si cela ne semblait être qu'un câlin anodin.

Mais a contre cœur elle le relâcha et se recula, cela n’avait duré que quelques secondes tout au plus, puis elle lui prit la main, le forçant à tourner sur lui-même, elle le tira vers la sortie de la ruelle. Ça tombait bien elle mourrait de faim. Et manger en compagnie de l'homme qu'elle admirait le plus ne se refusait pas n'est-ce pas ? Surtout si c'était au chaud et que c'était lui qui payait bien sûr.



Journal de bord
Image complète de l'avatar:
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gare aux pickpockets ! [pv : Edwin ] (Fini)   Dim 1 Fév - 13:29

Le brun cligna deux trois fois des yeux. Etait-il en train rêver ou la jeune fille n'était pas du tout impressionnée ? D'autant plus qu'elle connaissait son identité puisqu'elle l'avait appelée "Alchimiste de feu" ! Plus grave encore, la demoiselle avait pris mot pour mot sa proposition de restaurant... Qui n'en était pas vraiment une, il fallait l'avouer. Très tactile, la jeune blonde venait de se serrer contre lui, comme une amoureuse qui ne l'avait pas vu depuis longtemps et s'était emparée de son bras pour le mener vers la foule. Le jeune colonel, confus, se laissa d'abord emporté par le sosie du Fullmetal mais se dégagea ensuite au bout de quelques secondes, la regardant droit dans les yeux un petit moment.

Plus il la regardait, plus il commençait à la dissocier d'Edward : elle avait une sensualité et une candeur féminine qu'il n'allait pas du tout au Fullmetal. Toutefois la possibilité d'une soeur jumelle lui paraissait plausible. Elle ne semblait pas pour le moins effrayée mais ni hostile également. Son culot était à la fois alarmant et charmant il devait l'avouer.

Malgré toute la perplexité et la part de danger que lui inspirait cette femme, Roy éclata finalement de rire et lui lança un regard amusé qui possédait un certain charme en plus de son sourire. Il se trouvait en face d'un sosie d'Edward Elric version fille qui lui faisait vraisemblablement des avances : quoi de plus burlesque comme situation ? Il y avait de quoi être troublé ! Pire encore, cette fille s'était bien gardée de conserver sa montre d'alchimiste en gage d'un diner. Il avait toutes les raisons de montrer à la jolie blondinette de quel bois il se chauffait mais se contenta finalement de rire avec une once de défi dans les yeux.

" Je n'aurais pas besoin de te demander cette montre." dit-il avec une certaine froideur inquiétante et mystérieuse malgré son sourire. " Néanmoins, tu m'intrigues beaucoup... Et puisque tu acceptes mon rendez-vous, ça sera pour nous l'occasion d'apprendre à mieux se connaître. "


Il n'avait pas l'intention de jouer les gentlemen romantiques il l'avouait. Après tout les ladies ne chapardaient pas les insignes militaires qui, comme tout le monde le sait, valaient de précieux passes... Une motivation importante devait animer la blondinette. Et il comptait bien la découvrir.

Ils marchèrent ensuite et entrèrent dans un bar restaurant populaire à moitié rempli malgré l'heure. Prenant une place suffisamment éloignée pour être à l'abri des oreilles indiscrètes, le colonel et la jeune fille s'installèrent à table. Le brun laissa la blonde prendre commande : le seul besoin qu'il devait apaiser était sa curiosité. Il ne pouvait d'ailleurs pas s'empêcher discrètement de la détailler de la tête jusqu'aux pieds, chose que la blonde dut tout de même percevoir puisqu'elle posa ses iris dorés sur lui, en attente d'un mot.

" Aurais-je le droit à une petite présentation et un nom, hormis mademoiselle la pickpoket de Central ? "
Revenir en haut Aller en bas
Edwin
L'ignorant

avatar


MessageSujet: Re: Gare aux pickpockets ! [pv : Edwin ] (Fini)   Lun 2 Fév - 14:24

Edwin avait cru un instant qu'il revenait sur sa proposition puis lui avait souri quand il lui dit qu'il l'emmenait dans un endroit pour mieux se connaître. La vague menace, elle la balaya de la main.

S'accrochant au bras du brun, elle le suivit dans cet endroit charmant. Il faisait chaud, c'était agréable. Quand ils eurent leur table, elle retira ses gants, ouh ! Cela se voyait qu'elle avait passé la journée dehors, ses doigts étaient aussi rouges que ses gants ou presque. Elle retira son manteau et le mit sur le dossier de la chaise. Elle portait dessous un pull noir à col en V avec une silhouette de chat rouge dessiner dessus. Elle retira aussi son écharpe dénudant un peu ses épaules. Elle réajusta rapidement ses vêtements, puis s'assit en passant les mains sous sa jupe pour ne pas la froisser. Le pull étant prêt du corps, Mustang eu une nouvelle fois la preuve que c'était bien une jeune femme. Taille fine, petite poitrine rebondie. Sans aucun doute, la confusion avec un autre blondinet n'était plus permise.

Elle observa un certain temps le menue. Concentrer, elle fronça légèrement les sourcils puis sourit, et se tourna vers le serveur qui attendait

- Je vais prendre, une salade norvégienne, avec un steak, cuisson bleue, légume pour l'accompagnement. Puis une part de tarte aux pommes et une coupe de salade de fruit. Merci.

Le serveur cligna des yeux, elle avait commandé pour elle seule ? Il repartit sous le regard du trou noir a la place d'un estomac. Puis elle sentit observer et reporta ses yeux dorés sur le beau brun et lui sourit. Sourire qui s'agrandit a la question de Mustang.

- C'est terriblement impoli de poser des questions à une dame. Vous devez attendre qu'elle parle d'elle-même. Auriez-vous oublié les bonnes manières ?

Elle mit sa main devant sa bouche pour rire, faisant tinter deux bracelets dorés. Puis elle rabaissa ses mains, les faisant disparaître de sa vue, sans doute dans le but de se réchauffer, elle avait dû les mettre entre ses genoux. Elle frissonna, oui sans aucun doute et comme elle ne portait pas de collant, bah, il faisait un peu froid encore pour elle.

- Je suis contente d'avoir traînée un peu plus dehors finalement, j'ai pu vous rencontrer en chair et en os. Depuis le temps que je voulais voir en vrai le colonel de flamme.

Son entrée fut apportée et elle se saisit du couteau et de la fourchette dans le but de se restaurer. Elle n'avait rien avalé de la journée. Cela lui ferait du bien. Elle semblait radieuse d'être en sa compagnie. Elle se rendit compte alors qu'elle n'avait pas vraiment de sujet de conversation. Et si certain homme trouvait charmant sa façon de parler pour ne rien dire, il n'en était pas le cas de tous, et elle ignorait si Roy en faisait partie ou pas. Puis elle se rappela de l'attitude qu'il avait en marchant. Elle n'avait pas vu son visage quand elle l'avait volé. Et le regrettait un peu.

- Est-ce que vous allez bien ? Votre démarche était morose tout à l'heure, il m'a semblé.

Elle passait du coq à l'âne, changeant continuellement d'expression. Un livre ouvert, vous connaissez ? Edwin en était un en quelque sorte. La blonde détourna le regard.

- Pardon, cela ne me regarde pas après tout...



Journal de bord
Image complète de l'avatar:
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gare aux pickpockets ! [pv : Edwin ] (Fini)   Dim 19 Avr - 6:01

Il avait commandé quant à lui un café noir. Il ne put s'empêcher de rire intérieurement en voyant tout ce que la demoiselle avait commandé : cette petite pickpocket comptait bien profiter de lui jusqu'au bout. Néanmoins Roy n'avait pas l'intention de se laisser faire. Cette petite avait, en plus de ses intérêts suspects et sa ressemblance frappante avec le Fullmetal, une aura définitivement étrange. Ses yeux le trompaient rarement.

Elle esquiva sa question, invoquant le respect des manières qui fit hausser les sourcils de Roy Mustang. Venant d'une voleuse, c'était tout à fait déplacé ! Il esquissa un léger rictus qui témoignait d'un renforcement de ses convictions. Cette jeune femme était tout sauf ordinaire. La partie de chasse devenait alors intéressante.

- Je suis contente d'avoir traîner un peu plus dehors finalement, j'ai pu vous rencontrer en chair et en os. Depuis le temps que je voulais voir en vrai le colonel de flamme.

- Ravi de savoir que j'ai pu réaliser l'une de vos aspirations, déclara-t-il simplement.


Tout en buvant son café, le brun aux yeux perçants jeta un oeil par la fenêtre. Il voulait y aller doucement, passer un peu de bon temps avant de finalement lui soutirer des informations. Elle semblait déterminée à garder le secret. Heureusement pour elle, si elle avait été un homme les choses se seraient passées autrement. Une incarcération, quelques séances d'interrogatoires torturantes et l'affaire aurait été bouclée. Tandis qu'elle mangeait de bon appétit, elle l'interrogea d'un œil circonspect.

- Est-ce que vous allez bien ? Votre démarche était morose tout à l'heure, il m'a semblé.


Il ne s'attendait pas à cette remarque et ne savait pas comment répondre. Comme Roy mettait un petit temps à lui répondre, elle se rétracta :

- Pardon, cela ne me regarde pas après tout...

- Oui c'est vrai, répondit-il finalement avec un sourire. Parlons plutôt de toi.


Comme pour accentuer l'orientation de la conversation, il s'était accoudé à la table, les doigts entremêlés, de manière à lui faire face. Ses yeux sombres la détaillaient intensément, bien que sa ressemblance avec le blond le troublait encore.

- Je suis déterminé à savoir certaines choses... Et quelque chose me dit que tu es tout sauf ordinaire. Ta ressemblance avec Edward Elric, le fait que tu me connaisses aussi bien et que tu chapardes ma montre... Avais-tu l'intention de t'en servir afin pour te faire passer pour lui ?


Cette hypothèse lui semblait en effet tout à fait plausible. Il s'adossa à sa chaise puis croisa les bras.

- Si c'est le cas... Alors dans quel but ?


En tant que membre de l'armée, il était de son devoir de la protéger des menaces extérieures. Il n'était pas si anodin de trouver des éléments troubles qui tentaient de l'intégrer en usurpant l'identité. Ces personnes avaient néanmoins des objectifs très sombres et dangereux pour se risquer à un tel projet...


Dernière édition par Roy Mustang le Dim 19 Avr - 7:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Edwin
L'ignorant

avatar


MessageSujet: Re: Gare aux pickpockets ! [pv : Edwin ] (Fini)   Dim 19 Avr - 7:26

La jeune fille mangeait avec bon appétit. Il faut dire qu'elle n'avait rien avalé depuis longtemps. Et cela faisait le plus grand bien. Edwin rougit cependant tout le regard du jeune et beau miliaire. C'était si perçant, elle avait l'impression qu'il pouvait tout voir à travers elle. Et cela peut importer ce qu'elle désirait cacher au plus profond de son être. C'était, à vrai dire, très perturbant. Puis le sentiment d'être interrogé l'assailli. Pouvait être vraiment faire confiance à ce militaire ? Son père lui avait toujours dit que l'armée n'était pas digne de confiance. Mais cet homme était un héros pourtant. Un homme à l'écoute des citoyens comme Edward Elric non ? De plus, il semblait être le supérieur hiérarchique du blond. Donc peux être aurait-il les renseignements qu'elle recherchait tellement sans avoir à aller à la bibliothèque ?

La jeune demoiselle posa sa fourchette sur le bord de son assiette en poussant un léger soupir.

- Je ne comptais pas nuire à quelqu'un, vous savez. Je voulais me faire passer pour lui oui, je me suis dit que peux être à la bibliothèque des alchimistes, il y aurait des renseignements sur ma famille. Sur qui je suis et savoir s'il est mon frère ou pas, si je suis juste un sosie ou plus qu'une étrangère ressemblant au célèbre Fullmetal. Je voudrais juste savoir qui je suis vraiment, enfin qui j'étais avant.

L'amnésie n'était en général pas dure à gérer que pour des proches, pour celui qui en est atteint, c'était encore pire, surtout quand il se retrouvait seul.

- C'est bête, vous voulez que je vous parle de moi, mais moi-même, je ne sais rien. Par contre, je peux vous dire que j'aime ce qui brille !

Elle tendit sa main ou s'entrechoqua deux bracelets en or. Enfin au moins en apparence. Puis elle reprit sa fourchette.
Et que je vous aime bien. Dans ma ville, j'ai vu dans un journal comment le grand colonel de flamme avait sauvé des gens.

Elle sortit de son manteau un papier soigneusement plié et ranger dans une petite pochette en plastique transparente. D'un côté, il y avait une photo d'Edward. Qui devait surement lui servir de référence à montrer aux gens quand elle demandait s'il l'avait vu. De l'autre, un article de journal découpé. Elle lui tendit alors le papier relatant l'un des exploits du brun parvenu dans le journal régional de l'ouest.

- Voyez. Je me suis dit qu'un homme comme vous un héros si j'avais la chance de le rencontrer m'aiderais peut-être.

Elle sortit la montre d'alchimiste et la posa sur la table puis la poussa vers son propriétaire.

- Je préféré renoncer à me faire passer pour lui, il s'habille décidément trop mal. Je ne supporterais pas d'être mal habillé une journée entière. Je ne sais même pas si je supportais juste cinq minutes.

Eh bien, il était évident que la jeune fille était coquette mine de rien. Elle termina son repas, et son dessert lui fut apporté. Elle semblait gourmande aussi tien. Elle avait à parement les mêmes tendances alimentaires qu'Edward Elric. Mais noter qu'elle avait donné pleins d'informations tout en restant au final assez évasive. Mais au moins le brun connaissait son but premier. Savoir qui elle était par rapport au fullmetal.



Journal de bord
Image complète de l'avatar:
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gare aux pickpockets ! [pv : Edwin ] (Fini)   Dim 26 Avr - 9:50

Silence. La jeune fille affirmait ne pas vouloir nuire à qui que ce soit mais elle était à la quête de sa propre identité, d'où son intérêt pour Edward. Pouvait-il décemment la croire ? Il trouvait l'histoire un peu dure à avaler : cette histoire d'amnésie notamment, empêchait tout fuite d'informations tout en lui procurant une excuse. Tandis qu'il réfléchissait à ce qu'elle lui avait dit, elle lui tendit son bras, où deux beaux bracelets en or tintillèrent. La blonde affirma alors qu'elle adorait ce qui brille, seule chose dont elle était sûre à propos d'elle. Il la crut sur parole, constatant la célérité dont elle avait fait preuve en lui dérobant sa montre en argent. Elle enchaina ensuite sur lui, et lui montra un article de journal soigneusement découpé où il y figurait, témoignant de sa bonne foi :  

- Voyez. Je me suis dit qu'un homme comme vous, un héros, si j'avais la chance de le rencontrer, m'aiderait peut-être.

Le journal relatait la fois où la tension régnait dans l'Ouest entre des migrants et l'armée. Une bataille alchimique allait s'engager, sauf que le Flame Alchemist unité avait été convoqué pour régler le différend ; pourquoi lui ? Hé bien tout simplement parce qu'il passait ses vacances dans les parages. Entendre la voix nasillarde et taquine du Furher lui dire qu'il aurait du choisir un autre lieu de destination s'il voulait être tranquille au téléphone fut une expérience très... singulière. Ce souvenir peut agréable fit passer une ombre sur le visage de l'achimiste, prêtant finalement peu d'intérêt à l'article élogieux en son nom.

Les compliments ne marchaient pas avec le brun, surtout celui de "héros". Pour lui ce terme ne voulait absolument plus rien dire. Si obéir aux ordres faisait de lui un héros alors tous les militaires de la planète en étaient.

La demoiselle porta sa main à une poche et sortit la montre brillante du Flame Alchemist. Elle le déposa sur la table.

- Je préfère renoncer à me faire passer pour lui, il s'habille décidément trop mal. Je ne supporterais pas d'être mal habillée une journée entière. Je ne sais même pas si je supporterais juste cinq minutes.

Ce disant, elle commença à déguster son dessert avec gourmandise. Roy fronça les sourcils, un peu perplexe devant la soudaine volte-face nonchalante de la jeune femme. N'avait-elle pas l'air de tenir à en savoir plus sur son passé ? Ou était-ce vraiment un mensonge ? Quoiqu'il en soit il semblait qu'elle souhaitait abandonner par simple coquetterie. En temps normal il aurait ri mais une idée germa soudainement dans sa tête.  

-  Contrairement à ce que les gens pensent, je suis loin d'être un héros. Je ne fais que suivre fidèlement les ordres de l'armée... commença-t-il, en baissant les yeux vers sa montre, emblème de son allégeance à l'Etat du Furher. Il lui sourit :  Mais soit, je te crois quand tu veux dire que tu veux retrouver ta mémoire.


La vérité était qu'il avait encore des doutes à ce sujet. Après tout, la demoiselle sosie restait toujours évasive, comme si elle craignait trop en divulguer malgré sa position quémandant de l'aide. Le brun bluffait en dépit de sa mine terriblement sérieuse.

- Par ailleurs cette histoire de sosie m'intrigue... J'ai beau t'observer tu lui ressembles comme deux gouttes d'eau. Ca me semble trop beau pour être vrai.


La possibilité d'utiliser le sosie du Fullmetal pour envoyer le vrai Edward dans des missions plus dangereuses et illégales lui parut une opportunité très tentante. Néanmoins il ne spécula pas plus longtemps dessus, étant donné qu'il n'en avait nul besoin pour le moment :

-  Je suis certain que tu ne m'as pas encore tout dit. Après tout il semblerait que tu glanes des informations depuis un bon moment. Malheureusement je n'ai pas le temps de jouer, dit-il en attrapant sa montre. Aussi, rien ne m'oblige à t'aider dans cette affaire... Désolé ma jolie, mais si tu ne te décides pas à tout me dire, je n'aurai aucune envie de te venir en aide.


Il venait d'appeler le visage d'Edward "ma jolie" ? Diantre, que c'état étrange après coup ! La voyant se raidir, le brun aux yeux perçants lui déclara en se radoucissant :

- Ton nom pour commencer. Cela m'aidera davantage à te différencier de mon insupportable subordonné.

Revenir en haut Aller en bas
Edwin
L'ignorant

avatar


MessageSujet: Re: Gare aux pickpockets ! [pv : Edwin ] (Fini)   Dim 26 Avr - 13:13

Pouvait-elle lui faire vraiment confiance ? Son père disait toujours qu'il ne fallait pas faire confiance au militaire, mais cet homme était quelqu'un qui avait sauvé beaucoup de monde dans sa région. La blonde regarda a droit et à gauche, puis baissa les yeux réfléchissant.

- Si je vous raconte mon histoire plus que farfelue et improbable, vous m'aiderez vraiment à retrouver ma famille ?

La jeune fille poussa un soupir puis releva les yeux sur lui,

- Je m'appelle Edwin, mon père m'a donné ce nom, je ne connais pas ma mère, mais je crois qu'elle est morte a ma naissance. Mon père disait que j'étais très malade et sur le point de mourir quand il a trouvé un traitement par l'alchimie, avec l'aide d'un collègue ils m'on soigner, mais je ne me rappelle pas de ma vie avant ce moment-là. Il a voulu que j'apprenne l'alchimie, mais je suis super nulle ! J'ai beau avoir lut encore et encore, rien à faire, j'ai les théories en tête, mais pour la pratique, zéros absolut. Enfin s'il y a un truc en alchimie que je sais faire.

Elle empoigna alors son verre d'eau et le tendit devant elle, l'instant d'après, l'eau de la carafe se soulevait et venait remplir le verre d'eau qu'elle reposa.

- Mon père est finalement mort dans une autre expérience alchimique, il y a un an environs. J'ai logé chez des amis à Ouest City, puis quand j'ai pu enfin finir de faire faire mes papiers par la mairie, j'ai pris ma valise et j'ai foncé ici dans l'espoir de rencontrer Edward Elric, mais a chaque fois qu'il semble être là, je le rate, du coup, je reste dans cette ville au lieu de lui courir après. Et j'attends, je me dis que je finirais bien par le croisé a un moment ou a un autre. Au début, c'était amusant que l'on me prenne pour lui, mais a la longue ça devien vraiment énervant.

Et voilà, cependant, elle préférait passer sous silence sa capacité à changer de sexe, elle ne voulait pas faire peur au beau brun. Voler était devenu vital quand elle ne pouvait pas se faire entretenir par un homme.

- J'ai essayé de trouver du travail, mais on m'a dit « retourne à l'école. » Alors je vole pour manger, mais pas tout le temps, des fois, je rencontre des hommes ou des femmes gentilles qui m'aident.

C'était une façon délicate de dire qu'elle utilisait ses charmes sur les hommes et sa mignionitude sur les femmes. Edwin finis de manger son dessert.

- C'était très bon, merci beaucoup, je vais devoir retourner à mon logement, demain, je vais devoir le quitter, je n'ai plus les moyens de me payer la chambre.

D'ailleurs, elle se demandait bien ou elle allait pouvoir dormir par la suite, les hôtels affichaient complet pour les deux semaines à venir, même les auberges ou motel minable, c'est pour dire.
La blonde semblait être partie dans la lune, profitant encore un peu de la chaleur du restaurant avant de devoir, ressortir affronter le froid glacial de l'hiver. Puis elle sembla revenir a-t-elle et lui sourit.

- Merci pour le repas, et je ne vous en voudrais pas si vous ne croyez pas mon histoire, d'ailleurs si quelqu'un me racontait ça, je ne le croirais pas non plus, Bonne soirée.

Et elle se leva, puis prit son écharpe dans le but de se vêtir, enfilant son manteau dans un même mouvement.



Journal de bord
Image complète de l'avatar:
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gare aux pickpockets ! [pv : Edwin ] (Fini)   Mer 10 Juin - 18:13

- Si je vous raconte mon histoire plus que farfelue et improbable, vous m'aiderez vraiment à retrouver ma famille ?

Roy hocha la tête positivement. Il était curieux de savoir ce qu'elle avait à lui dire. La jolie blonde leva ses iris dorés vers lui et commença son petit récit. Apparemment la demoiselle avait un passé assez ordinaire, mais le point intéressant était son vécu par rapport à l'alchimie. Elle disait être "nulle", chose qui interpella Roy, connaissant le petit prodige qu'était son sosie Edward. La dénommée Edwin corrigea ses paroles, et surprit le brun en transférant de l'eau de la carafe au verre.

Elle maitrise l'alchimie de l'eau ?! Sans tracer aucun cercle de transmutation ?!


Alors que Roy détaillait les mains délicates de la jeune fille afin de percer le secret de sa maitrise alchimique, celle-ci continua nonchalamment. La mort de son père il y a un an de cela, sa venue à Central pour rencontrer Edward et percer le secret de son identité et le fait qu'elle le manque à chaque fois...

- J'ai essayé de trouver du travail, mais on m'a dit « retourne à l'école. » Alors je vole pour manger, mais pas tout le temps, des fois, je rencontre des hommes ou des femmes gentilles qui m'aident.

" Oh... Euh... Je vois. Ca ne doit pas être facile. " balbutia Roy encore troublé.

En tout cas il ne s'attendait pas à ce qu'elle enchaine aussi rapidement sur le présent. Pas de doutes, la jeune venait visiblement de changer d'avis. Elle ne se sentait pas encore prête à tout dévoiler au Flame Alchimist.

- C'était très bon, merci beaucoup, je vais devoir retourner à mon logement, demain, je vais devoir le quitter, je n'ai plus les moyens de me payer la chambre.

Cette fois-ci le militaire resta silencieux. Il sentait bien que s'il continuait avec ses questions il devenait insistant. Mais que pouvait-il faire d'autre ? Mille interrogations traversaient son esprit en ce moment même. Surtout sur sa maitrise de l'alchimie de l'eau : il voulait en savoir plus ! Elle n'avait même pas joint les mains pour le cercle comme le faisaient les frères Elric... Cette histoire devenait de plus en plus étrange. Il venait de mettre la main sur quelque chose de gros.

- Merci pour le repas, et je ne vous en voudrais pas si vous ne croyez pas mon histoire, d'ailleurs si quelqu'un me racontait ça, je ne le croirais pas non plus, bonne soirée.

Dans un bref élan elle avait déjà enfilé son manteau rouge et commençait à emprunter la sortie. Mince, Roy ne pouvait pas la laisser filer comme ça ! Au fond de lui il se demandait bien pourquoi la jeune avait réagi de cette manière. Le fait qu'elle n'osait pas trop se dévoiler pouvait bien dissimuler de trop dangereuses confidences, et ce, malgré son admiration pour lui. C'était à lui désormais de prendre des précautions.

Alors qu'elle était encore devant le restaurant aux couleurs chatoyantes, Roy sortit aussi après elle pour la rattraper. Il avait d'ailleurs été si pressé que son écharpe était restée à l'intérieur. La neige tombait à foison désormais et le vent mordait la peau.

- Je te crois Edwin, bien que tu ne veuilles pas tout me dire. J'imagine que tu dois avoir tes raisons... affirma-t-il en se frottant les mains à cause du froid. Il sortit de sa veste noire une petite enveloppe et griffonna rapidement quelques mots. Il reprit : C'est l'adresse d'un hôtel que je fréquente. Prends-toi une chambre là-bas et restes-y au chaud, je te recontacterai sous peu.  

Il se mit à sourire en voyant le regard interrogateur de la jeune fille.

-  Je t'aiderai à rencontrer Edward... Mais avant il faudra que tu me fasses un peu plus confiance que ça. Tu ne penses pas ?

Ils restèrent un moment face à face, tentant de percer mutuellement leurs pensées avant que Roy ne fasse finalement marche arrière, le gérant du restaurant s’inquiétant de voir un de ses clients régulier se transformer en bonhomme de neige sans avoir payé l'addition. Il hocha légèrement la tête en sa direction.

- Bonne soirée, mademoiselle Edwin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gare aux pickpockets ! [pv : Edwin ] (Fini)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Gare aux pickpockets ! [pv : Edwin ] (Fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fullmetal Alchemist RPG :: Central :: Le Centre-Ville :: Les Rues-