En route pour le sud [PV : Zévin Alcédor]



 
Le forum va bientôt subir de grands changements ! Restez connectés ! /sbaff/

Partagez | 
 

 En route pour le sud [PV : Zévin Alcédor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Edward Elric
Fullmetal Alchemist

avatar


MessageSujet: En route pour le sud [PV : Zévin Alcédor]   Lun 16 Fév - 5:40

Edward avait cru mourir ! Mais c'était quoi ce malade ? Où avait, il apprit à conduire ? Surpris par le brusque démarrage, Edward, c'était accrocher avec force a son collègue, cachant son visage contre le dos de celui-ci, d'ailleurs, il s'était cogné le nez, il avait le dos dur le bougre. Il avait même failli en perdre sa valise. Et le blond, c'était jurer de hurler si cela arrivait après ce danger public.

Bon, aucun mort où blesser à déplorer, ils étaient arrivés entiers à la gare en peu de temps. Le Fullmetal alchimiste était descendu un peu tremblant, déjà qu'il n'était pas pleinement remis de ses blessures. Et surtout tout décoiffer. Edward s'apprêtait à lui dire sa façon de penser et à le remettre à sa place que... Ha bah non, l'autre était déjà parti... Comment ça la faire embarquer ? Il voulait emmener... Ce... Cette chose dangereuse !? Pas question !

Edward lui emboîta le pas. Bien sûr rien ne va jamais comme on veut, un homme le bouscula et manqua le faire tomber sur les fesses.

H : Oi ! Gamin ! Fait gaffe où tu marches !

Et ça se voulait intimidant en plus. L'homme était seul à parement et l'air louche. Edward porta rapidement les mains à ses poches, le saligaud ! Il fut rapide de se faufiler entre les gens grouillant dans la gare et de rattraper le pickpocket. Lui saisissant le bras.

- Rendez-le-moi ! Maintenant !
H : Non mais ça se croit courageux en plus ?

En un claquement de doigts, le « gamin » se retrouva encercler d'homme. Ha, ils voulaient la jouer comme ça alors ? Edward fit un croche-pied à l'homme qu'il tenait après avoir évité un coup-de-poing. Ils devaient le penser fragile dû a ses pansements et bandages. Raté ! On ne vole pas le Fullmetal impunément.

S'en suivit alors un échange de coup. Edward profitant pour une fois de sa taille et de sa rapidité pour éviter les coups au maximum et les faire se cogner entre eux, puis il en eu marre ! Il frappa dans ses mains et en plaqua une au sol. Des cordes en sortir, s'enroulant autour des voleurs, leur mettant la tête en bas, et faisant tomber tout ce qu'ils avaient volé au sol. Plusieurs personnes se rendant alors comptent qu'on les avait volés. Le blond récupéra son porte monnaies. La police de la gare arrivant déjà dû à ce grabuge.

Le blond remarqua alors son subordonné, qui avait quand même a la base le même grade que lui. Mais Edward étant désigné chef d'équipe... Voilà quoi.

- Aller grouille toi ou le train va partir sans nous.

Et sur ces bonnes paroles, il grimpa dans leur train.
Revenir en haut Aller en bas
Zévin Alcédor
Amestrien confirmé

avatar


MessageSujet: Re: En route pour le sud [PV : Zévin Alcédor]   Lun 16 Fév - 14:59

Zévin avait tout observé. Une seule pensée lui vint à l'esprit : Comment avait-il fait pour rameuter autant de pick pockets en meêm temps ? Mieux valait ne pas savoir. Mais soudain, il observa quelque chose au sol et sa tête s'abatit dans sa main droite. Il se baissa et ramassa l'objet qu'il exhiba devant son "supérieur".

- Oui, grouillons nous, histoire d'oublier notre valise qui a été visiblement ouverte...

Sur ce, il n'ajouta aucun mot et rendis sa valise à l'alchimiste tout en faisant bien attention à garder la sienne. Il chercha les places avec son collègue alchimiste et fut satisfait de voir qu'ils avaient une petite cabine personelle pour eux deux. Ocasion rare dont il fallait profiter ! Il se colla contre la fenêtre et sorti de sa valise le lingot de métal qu'il avait créé dans son bureau et, alors qu'il réfléchissait, il s'amusait à modifier lentement la structure de l'objet, créant une magnifique oeuvre évolutive. Mais il était imperturbable, plongé dans ses pensées.

Il en avait assez, assez de courir, de se fatiguer à un travail qui n'est pas ce qu'il voulait. Il n'a jamais voulu devenir un espion, un petit chien chien du gouvernement. Lui voulait être un alchimiste, un vrais, quelqu'un qui pouvais fièrement brandir sa montre d'argent en sachant qu'il faisait quelque chose de hors du commun. Mais non, lui n'était qu'un subalterne, un pistonné, et dont les vraies capacités n'avaient rien de bien exceptionnelles. Apparemment, on préférait les monstres de foire capable de balancer des flammes plustot que les gens capables de fabriquer des objets à la complexité et à la précision incroyables. Et bien sur, personne ne lui faisait confiance, les services secrets savaient qu'il n'était qu'un sale cleptomane, et ses supérieurs le savaient être un incompétent qui n'avait rien à faire là. Il en avait assez, assez...

Mais il fini par tomber doucement dans le sommeil. Il n'avait pas dormi depuis des jours et ce petit jeu alchimique avait pompé ses dernières forces. Mais en soi, ça ne changeait rien à ses idées noires, bien au contraire. Alors qu'éveillé il arrivait à se maîtriser pour préserver sa dignité, il avait remarqué qu'il avait souvent tendance à pleurer dans son sommeil et, très vite, Edward pu le voir aussi. Ce n'était que de simples hoquets et de maigres larmes qui perlaient à ses yeux et couraient le long de son cou et de la vitre, mais vu le silence présent, c'était assez facile à remarquer. Lentement, les larmes s’accumulèrent et, au bout d'un moment, il pleurait vraiment à chaudes larmes.

Mais soudain, ses eux s'ouvrirent. Il s'était réveillé et, pourtant, il se sentait toujours en plein cauchemars. Une des dernières personnes à qui il aurait voulu montrer ses faiblesses en avait eu un grand aperçu.



Il arriva finalement à articuler avec une voix pleine de larmes.

- E-Excusez moi... J-Je reviens.

Et il fuit, complètement ridiculisé, vers les toilettes du wagon. Ça lui apprendra à dormir dans le train.
Revenir en haut Aller en bas
Edward Elric
Fullmetal Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: En route pour le sud [PV : Zévin Alcédor]   Mar 17 Fév - 5:14

Enfin installer dans un compartiment. Là, il allait pouvoir dormir quelques heures se dit le blond en croisant bras et en ramenant sa cheville gauche sur son genou droit, et serrant son manteau autour de lui, il faisait froid aujourd'hui. Il avait d'ailleurs encore les joues rouges de la « promenade » en moto.

Enfin le train s'ébranla et commença à rouler. Le paysage de la ville disparaissant très vite au profit de la campagne. Tien le brun, c'était endormit. Edward entreprit de se recoiffer, il détacha ses cheveux, retirant son gant gauche, pour utiliser ses cheveux comme un peigne, puis re-tressa ses cheveux en une tresse un peu lâche. Il ne pourrait pas faire mieux sans brosse à cheveux ou peigne. Un hoquet attira son attention sur son compagnon de voyage... Tien, il pleurait, et pas qu'un peu. Edward savait que quand l'on pleurait dans son sommeil, c'est que l'on n'avait souvent pas eu une vie toute rose. Ce jeune homme avait sans doute beaucoup souffert par le passé, et souffrait sans doute encore. Edward au QG avait capté des discutions comme quoi son protégé avait été pistonné, mais d'après Armstrong, il avait passé l'examen avec brio. Lui aussi dans un sens l'avait été.

Edward sortit alors un mouchoir de sa poche, puis se leva, et essuya les larmes, ce geste sembla réveiller son collègue, qui s'excusa et se sauva... Ha mince... Bon, pas comme si le blond allait lui dire quelque chose. Lui aussi, ça lui arrivait de pleurer en dormant. Lui aussi, ça lui arrivait de pleurer en dormant. Il se recroquevilla et s'endormit à son tour bercé pars les roulis du train.

L'alchimiste ne rêva pas, cela le changeait tien. Mais du coup, il eut l'impression de dormir à peine quelque seconde. Qu'est-ce qui l'avait réveillé ? Il se leva et ouvrit la porte, des gens courraient partout. Se frottant les yeux, il sortit et longeant l'étroit couloir, se plaquant contre les murs ou fenêtres pour ne pas se faire piétiner. Il finit par arriver au second Wagon, celui juste derrière le leur. Se faufilant entre les gens qui c'étaient amassé devant une cabine, il arriva à entrer. Un cadavre se tenait là. Un homme assit sur la banquette, une arme à feu à la main. Et un beau trou dans la tempe. Charmant.

Un homme le tira en arrière.

H : ce n'est pas pour les enfants !

- Lâchez-moi !

Ordonna sèchement Edward en montrant sa montre en argent. Il se tourna vers le contrôleur.

- Personne ne rentre, allez chercher mon collègue, il est dans les toilettes de l'autre wagon.

C'est vrai ça ! Il comptait y dormir ? Se frottant les yeux, il sortit et longeant l'étroit couloir, se plaquant contre les murs ou fenêtres pour ne pas se faire piétiner. C'était un assassinat déguisé en suicide. Pourquoi y avait-il un impact de balle dans la banquette en face ? Il apprit que la cabine était verrouillée de l'intérieur et que c'est la femme de ce monsieur qui avait fait défoncer la porte par un autre passager. Un meurtre en chambre close. Edward ne pensait pas avoir à faire à ce genre de cas un jour. Mais il n'y avait pas de policier à bord, juste deux alchimistes d'état, c'était donc a eu de retrouver le coupable avant le prochain arrête de train. Le corps étant encore chaud, l'assassin était encore à bord. Parmi ces gens.
Revenir en haut Aller en bas
Zévin Alcédor
Amestrien confirmé

avatar


MessageSujet: Re: En route pour le sud [PV : Zévin Alcédor]   Mer 18 Fév - 6:15

En fait, Zévin était sorti assez vite des toilettes. Juste le temps de se faire présentable et il revint. Mais, remarquant que son collègue dormais, il décida d'en profiter pour récupérer sa lecture dans sa valise. Il pris la grande pochette en papier Kraft et en sorti un dossier assez épais. "Edward Elric". Il fit bien attention à ne pas le réveiller et parti dans le couloir du wagon à côté pour lire le dossier. Il avait eu l’occasion de copier certains dossiers qui avaient de l'importance à ses yeux, autant par cleptomanie que par curiosité d'en savoir plus sur ces alchimistes. L'armée détaillait très bien ses dossiers, et il devait avouer que la vie de ce jeune homme n'était pas du tout plus joyeuse que la sienne (bien qu'il ne considéra pas le moins du monde que le blondin puisse être plus malheureux que lui.)

Il fut soudain surpris par le cri de la femme et dut ranger le paquet dans sa veste tout en courant voir ce qui se passait mais, tout de suite après, le couloir fut envahis de personnes affolées.

Lorsqu'Edward se retourna, il put voir zévin qui lui faisait un signe, derrière 5 ou 6 personnes. Il se fraya vite un passage à coups de coudes vers son collègue.

- En fait, j'étais dans le couloir avec la femme du défunt quand elle s'est rendu compte de ce qui s'était passé. Je n'ai eu le temps de rien faire, son cri a ameuté tant de personnes que j'ai été débordé. En tout cas, bravo à eux ! S'il y avait eu la moindre preuve dans le couloir, elle est détruite. Bon, un instant, je m'occupe d'eux...

Il attrapa alors une lampe accrochée à un mur et la transforma en une sorte de long cône métallique, un mégaphone rudimentaire quoi. Il beugla alors à travers, demandant aux passagers de retourner immédiatement dans leurs cabines et de ne plus en sortir. Pour appuyer son autorité, il brandissait sa montre d'argent. Le couloir se vida peu à peu et, finalement, les deux alchimistes restèrent seuls dans le couloir, devant la porte de la cabine.

- Bon, reprenons. Porte verrouillée de l'intérieur, tentative de camouflage en suicide, traces de lute et fenêtre... Fermée. Vous proposez quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Edward Elric
Fullmetal Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: En route pour le sud [PV : Zévin Alcédor]   Sam 21 Fév - 4:10

Edward fixait son collègue avec attention. Il retira son gant gauche, et toucha la main du malheureux. Il était encore chaud. Il remit son gant, et observa autour de lui la cabine et soupira.

- Une chambre close. Vous là !

Fit-il au contrôleur encore présent.

- Contacter la police de la prochaine ville ou le train s'arrêtera. Personne ne doit sortir du train. L'assassin est encore avec nous.

Normalement, ce n'était pas a eux d'enquêter sur ça, mais vu qu'il n'y avait personne d'autres, ils n'avaient tout bonnement pas le choix.

Edward debout oublia un peu Zévin. Il croisa les bras dans un temps, puis posa son menton entre deux doigts après avoir porté sa main à celui-ci, il observait, réfléchissait. Il avait beau être intelligent, s'improviser enquêteur était mine de rien compliquer. Le blond tourna la tête en entendant le contrôleur revenir.

C : voilà, c'est fait, j'ai prévenu les conducteurs aussi.

- Merci. Combien, on est de passager et de personnel ?

C : on est environs 40 messieurs. Une trentaine de passagers.

- Si peu ?

C : le matin oui toujours.

- D'accord. Zévin. On va prendre les dépositions de tout le monde, les alibis de tout le monde. L'un d'entre eux se trahira bien. Et je sais aussi, que ce n'est pas par ce qu'une personne n'a pas d'alibi ou qu'un alibi ne peux pas être confirmer que c'est forcément le coupable.

C : mais c'est un suicide pourtant non ?

- Non. Il n'y a pas de traces de résidus près de la blessure. Pas de poudre sur les mains de la victime. C'est la preuve que la balle a été tirer d'un bon mètre. Puis cet impact dans le siège devant lui m'intrigue aussi. Pourquoi avoir tiré un premier coup ? Surtout que des coups de feu ça s'entend. Pourquoi personne n'a rien entendu ?

Edward ressortit donc, et demanda à ce que la porte soit de nouveau verrouillée par le contrôleur. Ce que celui-ci fit. Il se demandait comment des gamins pouvait être alchimiste d'état ? Bien que le brun semblât être adulte mine de rien. Le contrôleur s'adressa à Zévin quand le blond parti avec un carnet et un crayon prendre les premières dépositions.

C : c'est un enfant et vous le laissez-vous donner des ordres ? Ce devrait être l'inverse.

Bah oui, lui ne savait pas que le nouveau, c'était le brun et non le blond. D'ailleurs, Edward notait déjà l'alibi de madame. Il valait mieux commencer par les occupants des cabines du wagon ou avait eu l'homicide. Puis ensuite interroger l'autre wagon cabine, puis regrouper dans l'un des wagons communs les autres passagers.


Dernière édition par Edward Elric le Sam 28 Fév - 7:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zévin Alcédor
Amestrien confirmé

avatar


MessageSujet: Re: En route pour le sud [PV : Zévin Alcédor]   Ven 27 Fév - 7:02

En entendant la question du contrôleur, Zévin aurait pu rire, mais il n'en avait pas envie. Cela lui rappelait qu'il n'était qu'un incompétent, qu'il était le subalterne d'un enfant. Il finit par répondre tout en regardant le petit blond s'éloigner.

- De nous deux, il est, à tous les niveaux, bien meilleur que moi. De toute façon, j'ai déjà vu des vieux fous, alors un jeune génie...

Sur ce, il partit faire ce qu'on lui avait demandé. Lors de la mise en commun des informations dans la cabine, Zévin finit par expliquer à l'alchimiste la logique qu'il avait développé. Déjà, une balle dans la tête, ce n' était pas rien, la cabine aurait du être éclaboussé de sang, et, vu qu'en plus personne n'avait entendu le coup de feu, l'homme avait du être déplacé post mortem. Mais, si la logique était juste, on aurait du trouver des traces de sang dans le couloir, non ? La foule a beau être destructrice, elle n'aurait pas pu effacer ça. Mais... Et si le meurtre avait eu lieu sur le toit du train ?

le brun interrogeait son collègue du regard, cherchant à savoir ce qu'il pensait de son résonnement.

HRP excuse moi pour la qualité, mais je suis sur tel et c'est pas la joie... HRP
Revenir en haut Aller en bas
Edward Elric
Fullmetal Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: En route pour le sud [PV : Zévin Alcédor]   Sam 28 Fév - 7:37

Edward assis en tailleur sur la banquette l'écoutait tout en relisant les alibis de chacun.

- Tu as raison, il devrait y avoir plus de sang. Seulement personne ne semble tacher de sang non plus. Soit le meurtrier avait des affaires de rechange, et on doit fouiller toute les valises, et encore s'il est malin, il les aura jetées par la fenêtre après, c'être changer. Soit en effet comme tu le dis, tuer quelqu'un sur le toit, couvrirait déjà la détonation, et surtout lui éviterais d'être éclaboussé. Si on tient compte que l'on a une Locomotive qui tracte six voitures si je me souviens bien, on roule à une vitesse approximative de 180 kilomètres heure. Supposons que le coupable a réussi, je ne sais comment à faire monter la victime sur le toit du train, pour une raison X ou Y, il suffirait à celui-ci de se tenir dos au vent, et notre victime face au vent. Ou plus tôt, de profil au vu de l'angle de la balle. Le toit est bombé aussi, maintenir l'équilibre est difficile, si l'un tir sur l'autre, et que les deux sont debout, il aurait dû tomber hors du train. Non, je pense que cela s'est déroulé autrement. Le meurtrier se tenait comme tu l'as dit sur le toit. D'une façon, il a fait en sorte que la victime passe la tête par la fenêtre.

Comme pour illustrer, il se leva, et ouvrit la fenêtre, l'abaissant, puis posant genoux sur la banquette, il passa la tête et les épaule par la dite fenêtrer, il rentra bien vite, s'évitant de se faire décapiter dû à l'entrer dans un tunnel.

- Tu vois ce que je veux dire ? Donc au vu de la vitesse...

Il réfléchit encore.

- On est que quarante personnes à bord, donc souvent les derniers wagons son vide, si trace de sang il y a, c'est là-bas. Contre la paroi. On ferait bien d'aller vérifier.

Oui, les réflexions de Zévin avaient permis à Edward de rebondir, bien qu'il ait plus semblé réfléchir à voix haute, exposant ainsi ses thèses, et balayant du même coup ce qui était possible de l'impossible, et surtout pas logique. Maintenant, il fallait vérifier tout ça.

Le train était composé d'une locomotive à vapeur, le tout générer par le charbon de bois. Celle-ci tractait six voitures. Les deux premières étaient avec cabine comme celle où ils se trouvaient, elle-même comportant quatre cabines assez spacieuses. C'était la première classe. Suivit de la seconde classe elle-même composer de deux voitures, puis une voiture restaurant et le dernier wagon était pour les bagages. Et ils étaient dans le second wagon de la première classe depuis l'incident.

Edward marchait dans le couloir et ouvrit la première porte de séparation le vent s'engouffrant alors soulevant cheveux et manteau. Se tenant à la barre métallique, il passa par-dessus l'attache des deux voitures et ouvrit la seconde porte, et s'engouffra dans la voiture de seconde classe ou le contrôleur avait réuni tous les passagers. Heureusement qu'il n'y avait pas grand monde de base sinon tout le monde n'aurait pas pu tenue dans cet espace pourtant généreux. Bien sûr, la femme de l'homme mort se manifesta aussi tôt. Tien, elle était en compagnie d'un autre homme. S'il se souvenait bien, il était l'alibi de cette dame et vice-versa. Il lui dit juste de rester assis et d'attendre. Il continua, regardant les fenêtres sur la gauche. Bien sûr, c'était trop prêt donc pas de trace visible, du moins pas de l'intérieur. Il continua sa progression recommençant le même manège sur plus tôt. Et arriva dans le wagon suivant, cette fois-ci désert de tout passager. Il ouvrit une fenêtre et passa la tête, regardant, d'abord le vent de face, puis tourna la tête. Le train était en train de suivre une courbe, et là il les vits.

- Il y a quelque chose sur le tout dernier wagon !

Bon, l'autre n'avait pas du l'entendre. Il re rentra et ferma la fenêtre et se recoiffa un minimum.

- Tu voudrais bien allez vérifier s'il te plaît ? Je retourne voir cet impact dans le canapé face à la victime. Merci

Et il repartit en sens inverse, laissant Zévin gérer le reste de la vérification.

(Hors Rp : je serais privé à partir de lundi après-midi de pc pour une semaine. Mais j'aurais ma tablette, je pourrais lire ou répondre au mp ^^. J'espère que je ne te perds pas trop non plus sur le rp ^^ )
Revenir en haut Aller en bas
Zévin Alcédor
Amestrien confirmé

avatar


MessageSujet: Re: En route pour le sud [PV : Zévin Alcédor]   Jeu 5 Mar - 7:00

Zévin soupira. Toujours aux ordres de quelqu'un, toujours le subalterne incompétent. Il devait s'y habituer, il devait s'habituer à la présence de quelqu'un qui lui est bien supérieur. Il partit finalement, regardant une dernière fois son collègue dans les yeux avec une grande expression de lassitude. Le blondin remarqua alors un détail, c'est que ses yeux étaient totalement rouges, presque injectés de sang alors que, sur la photo de son dossier, ses yeux étaient verts... Mais l’urgence ne lui laissait pas le temps de se lancer dans des conjectures, il devait y aller !

Zévin traversa les wagons au pas de course et pénétra dans le dernier. Il y avait très peu de fenêtres, en plus cachées derrière des caisses mais il pouvait remarquer qu'à un endroit les caisses étaient explosées, comme si on les avait violemment renversées pour ouvrir l'accès à la fenêtre. Il remarqua également qu'elle était ouverte et il décida d'y passer la tête pour voir un peu. Il regretta bien vite son action, car une odeur nauséabonde vint immédiatement à ses narines. Le flanc du wagon était recouvert de sang et de bouts de cervelle. Voila quelque chose qui était de très bon gout...

Soudain, il entendis un clic et eu immédiatement le réflexe de retirer la tête, juste avant d'entendre une balle ricocher contre la paroi du wagon. Il y avait également des bruits bizarres sur le toit, comme si.... comme si quelqu'un s'enfuyait ! Il ressorti et s’agrippa immédiatement à l'échelle pour grimper sur le toit, mais le vent terrible le refroidis aussitôt, il ne se risquât que de lever la tête pour voir au dessus des toit. Mais il était trop tard, il eut à peine le temps de voir une masse noire passer entre deux wagons... Mais on aurait bien dit qu'il avait atteint le wagon de tête !

Comprenant ce qui risquait de se passer, Zévin se précipita à travers les wagons et la foule, espérant pouvoir prévenir le full metal à temps.
Revenir en haut Aller en bas
Edward Elric
Fullmetal Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: En route pour le sud [PV : Zévin Alcédor]   Dim 8 Mar - 15:28

Edward avait sourcillé devant la couleur des yeux plus qu'étrange du jeune homme, il préféra ne pas y prêter attention et repartir en tête de train. Il du re passer entre les passagers qui commençaient à l'énerver.

- Ça suffit ! Il y a eu un meurtre ! Et ici, j'ai toute autorité ! Donc vous oublier mon âge et vous obéissez ! Tout le monde reste ici et c'est tout !

Tout le monde en resta comme deux ronds de flan. Edward avait horreur de devoir utiliser sa statue de chien de l'armée, de militaire, d'alchimiste d'état, mais ces gens commençaient à lui courir sur le haricot là ! Le blondinet arriva de nouveau dans le compartiment et d'accroupi face à cet impact de balle, puis il se retourna vers le cadavre et examina l'arme, il passa son doigt sur la main du mort et regarda les résidus de poudre noire. Aucun doute, le coup de feu avait été fait après pour faire croire que c'était un suicide. Maintenant qu'il savait que c'était bien un meurtre, il ne manquait plus que son partenaire lui confirme sa théorie après qu'il ai été vérifié.

Soudain des bruits de courses se firent entendre au-dessus de lui ? Cela était totalement anormal. Edward sortit de la cabine et s'adossa contre le mur de façon a ne pas être vu. Ce fut quand le train entra dans un tunnel qu'il put voir le reflet d'un homme entrant dans le compartiment par la fenêtre qu'il n'avait pas refermé après vérification.

Le coupable vêtu de noir avec une cagoule sur la tête. Un passager clandestin, quel dommage il aurait au moins espérer que ce fut l'amant de madame l'assassin. Même pas. Tant pis ! Tien que cherchait-il ? Bah autant lui demander.

Alors que le train sortait du tunnel Edward apparut dans l'encadrement de la porte ?

- Et le coupable revient toujours sur les lieux du forfait !

Mauvaise idée de déclarer cela, l'homme prit par surprise dégaina son revolver et tira sur Edward qui s'éloigna de justesse, la balle ricochant sur son épaule droite et se logeant dans le mur. L'adolescent frappa dans ses mains, et transforma la plaque de son avant-bras en lame. Oi ! Le coupable venait de retourner sur le toit, ni une, ni deux le garçon le suivit. Grimpant, il se retrouva dos au vent, sa caste rouge se plaquant à demi a son corps, le reste volant et s'agitant en tout sens.

S'engagea alors un combat, bien que n'étant pas au mieux de sa forme le jeune homme se défendait, il réussit même à frapper son adversaire, qui le repoussa de son arme, réussi sentant déséquilibrer le plus jeune qui bascula dans le vide. Était-ce la fin ? Allait-il mourir aussi stupidement ? Certainement pas, Edward utilisa sa veste / cape qu'il transforma en une sorte de fouet et put ainsi l'utiliser et se rattraper, se retrouvant plaquer contre la paroi, il put entendre les cris de peur et de surprise des passager alors que la vitre volait en éclat sur l'intérieur.

Edward aurait aimé que son frère soit là. Il se rendait compte combien il était dépendant de la protection de son petit frère, alors que c'était lui l'aîné. Il devrait avoir honte. Bon, il avait autre chose à penser, comme le lascar au-dessus de lui qu'il devinait sourire sous sa cagoule. Un sourire tout sauf appréciable, surtout qu'il venait de recharger son arme et visait le garçon en se tenant debout au-dessus de lui. Que faire ? Il était en position de faiblesse, un coup de main serait le bienvenu, mais ou était Zévin ?
Revenir en haut Aller en bas
Zévin Alcédor
Amestrien confirmé

avatar


MessageSujet: Re: En route pour le sud [PV : Zévin Alcédor]   Mer 11 Mar - 14:44

Soudainement, Edward eut la réponse à sa question. Un petit œillet se dessina dans le sol, pile entre les pieds du bandit et il put entendre la voix de son collègue.

- Ah, vous voila vous ! Attendez un instant...

Soudain, le toit sembla presque s'animer et s'enrouler autour du bandit qui n'eut le temps de rien comprendre avant de finir allongé et saucissonné. Alors qu'il se sentait tomber, Edward sentit soudain qu'il avait été arrêté par quelque chose. Il ouvrit les yeux et se rendit compte que Zévin l'avait attrapé dans ses bras et le regardait avec un regard inquiet, l'air de lui demandait si ça allait bien. L'espace d'un instant Zévin eut un petit pincement au cœur, mais il n'eut pas le temps d'y réfléchir plus que ça. Il posa l'alchimiste et s'occupa du criminel. Il reforma le toit et utilisa un de ses imprimés pour transformer le tissu d'un fauteuil en cordes qui s'enroulèrent autour du suspect. Il posa en suite son pied sur la tête du criminel et, au vu des cris de l'autre, il devait appuyer relativement fort.

- Alors, c'est simple, tu va t'expliquer toi, parce que sinon tu va finir à peu près comme ta victime...

L'homme se mis à rire et, soudain, les deux alchimistes purent voir que sa bouche crachait des écumes. Cyanure. Plus tard, les deux collègues étaient dans leur cabine. Ce que Zévin n'osait pas dire à Edward, c'est qu'alors qu'il se battait sur le toit, il était tombé sur le portefeuille de la victime et sur sa carte d'identité : Andrew Elric. Ça ne devait être qu'un homonyme, ça ne pouvait pas être un membre de la famille de son collègue, mais cela impliquait que l'assassin cherchait peut être un "autre" Elric. On ne saurait jamais...

Mais ce qui troublait Zévin, c'est que cela l'inquiétait plus qu'il n'aurait dû. Il se sentait relativement mal à l'aise et resta silencieux, bien qu'il aurait répondu si le full metal lui avait parlé.
Revenir en haut Aller en bas
Edward Elric
Fullmetal Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: En route pour le sud [PV : Zévin Alcédor]   Jeu 12 Mar - 7:07

Edward n'avait pas apprécié être traité comme une petite chose fragile, il était aussi en colère de ne pas avoir pu interroger le criminel, la femme de la victime semblait satisfaite que l'assassin soit mort. Les corps et la famille de la victime descendirent à l'arrêt suivant, bien sûr Edward du répondre a des questions, cela avait semblé durer des heures. Puis enfin le train avait reprit sa route avec a son bord ses passagers et dans leur propre cabine les deux alchimistes.

Edward le savait une enquête allait être ouverte, pour savoir qui avait commandité ce meurtre, et pourquoi. Mais ce n'était désormais plus de leur ressort. Eux, ils avaient une mission à effectuer. Le blondin avait fermé les yeux, bras croisé, assit en tailleur sur la banquette, sa veste rouge était perdue, il devrait s'en faire une nouvelle une fois arrivé dans la ville minière. Il avait remis un gant neuf à sa main de métal, la dissimulant au regard de son collègue. Il porta sa main gauche à son menton, réfléchissant a ce qui s'était passé, analysant les actions de Zévin. Ce jeune homme avait du talent et se sous-estimait que trop. Quand on n'a pas confiance en soit même cela peut provoquer des problèmes. Il allait devoir, lui faire, comprendre qu'il n'était pas un moins-que-rien. Peut-être déjà la félicité pour son temps de réaction et sa maîtrise. Bon, c'était étrange mais mieux que rien.

- Au fait, merci pour le sauvetage, tu as une bonne maîtrise de l'Alchimie, par contre il faut que tu aies plus confiance en toi. Et la prochaine fois, quand ton homme est immobilisé ne le maltraite pas.

Bon, il n'avait pas pu s'empêcher de faire un petit reproche. Il l'avait trouvé bien trop violant, comme excité par ce qu'il faisait. C'était malsain, jamais Edward n'avait prit plaisir a maltraiter et a cogner sur ses ennemies. Bon y en as un où il prendrais plaisir a lui en coller une, mais bon, chut, valais mieux pas le dire. Il y avait autre chose qui le contrariait, il 'lavait senti dans le dos du jeune homme quand il était sur la moto, mais aussi plus tôt quand il avait été dans ses bras... punaise il l'avait porté comme une fille, le blond ne put s'empêcher de rougir a cette constatation, prit comme un enfant, traité comme un objet fragile, il le lui ferais regretter. *Bon zen Edo, il ne l'avait pas fait expert, c'était juste plus pratique.* Bon en revenir à sa préoccupation, que pouvait bien porter le brun sous ses vêtements ? C'était solide et froid, comme une armure. Avait-il peur de se faire descendre ? La seule personne qu'il avait vue avec du métal sur le buste, c'était ce voleur l'autre soir. L'armée ne s'encombrerait pas d'un voleur, sauf s'il peut lui être utile.

- Graaa ça m'énerve !

S'exclama le blond oubliant que le sujet de ses préoccupations était en face de lui, il l'ébouriffa les cheveux et le regretta bien vite. Ne ressemblant plus a rien, il se leva, prit sa valise, manquant tomber sur Zévin, puis posa la valise qu'il ouvrit et en sorti un peigne, et entreprit de se recoiffer, et de démêler les nœuds, préférant ne plus penser a rien. Recoiffer, mais en queue-de-cheval cette fois-ci pour gagner du temps, il remit sa valise dans le porte bagage puis se rassi.

- Qu'est-ce qui ne va pas ? Tu as l'air préoccupé par quelque chose ? Tu as quelque chose à me dire ?

C'est vrai ça, le brun tirait une drôle de tête depuis qu'ils avaient « arrêté » le tueur. Edward avait bien confiance d'être rude dans ses propos, mais bon, on ne se refait pas, d'habitude, c'était Alphonse qui gérait les états d'âme des autres, pas lui. Alphonse ... Où pouvait-il bien être ? Il n'avait plus de nouvelles depuis un certain temps. Peut-être qu'il appellerait Winry plus tard. Mais elle ne devait pas savoir ou il était non plus vu qu'elle était en ce moment a l'hôpital de Central pour soigner des gens. Winry,,, elle n'avait pas été tendre avec lui non plus. Elle était bizarre cette fille, vraiment lunatique. Remarque comme lui.

Et voilà Edward était retourné dans ses pensées, et en avait oublier à nouveau Zévin. Il secoua la tête pour porter de nouveau son attention sur ce que lui disait son compagnon de route et de mission.
Revenir en haut Aller en bas
Zévin Alcédor
Amestrien confirmé

avatar


MessageSujet: Re: En route pour le sud [PV : Zévin Alcédor]   Jeu 12 Mar - 17:47

Zévin mis un moment avant de réagir à ce que lui disait le blondin. Il faut dire, lui aussi était dans ses réflexions. Son collègue avait mis un nouveau gant, visiblement il voulait dissimuler son membre meurtri. Ce qu'il ne savait pas, c'est qu'il avait lu son dossier et c'était une des premières choses mentionnées. Il se sentait un peu coupable d'ainsi espionner son collègue, mais en même temps, il avait lu son propre dossier, il s'était juste mis à égalité avec lui.

- Au fait, merci pour le sauvetage, tu as une bonne maîtrise de l'Alchimie, par contre il faut que tu aies plus confiance en toi. Et la prochaine fois, quand ton homme est immobilisé ne le maltraite pas.

Pfff, arrête ton char. Une bonne maîtrise de l'alchimie ? Non, juste un cerveau et la lâcheté de ne pas aller directement au combat. Par contre, il soulevait un point intéressant. Avec le recul, il ne comprenais pas lui même ce qui lui avait pris. Qu'est ce qui avait pu le mettre autant en colère ? D'accord, il était inquiet pour son collègue, mais quand même.... C'était désormais la deuxième fois qu'il se reprochait d'être trop inquiet pour lui... Oh, il aurait failli oublier de répondre.

- Une bonne maîtrise ? Honnêtement, tu connais un alchimiste qui n'en aurait pas fait autant ?

C'était vrais, il n'avait fait que ce qu'il devait faire, et ça n'avait pas été dur. En tout cas, moins dur que d’affronter une arme en face. Pfff, quel beau lâche il faisait. Son collègue affrontait la mort au dessus de lui et la seule chose qu'il a fait c'est faire ce qu'il fallait au bon moment, et voila qu'il lui disait merci et lui faisait des compliments...

- Graaa ça m'énerve !

Il allait le dire ! Tiens, il s'était ébouriffé les cheveux. Il ne put réprimer un sourire, ne sachant pas pourquoi. Mais lui aussi le regrettât bien vite. Sans savoir pourquoi, son esprit fut soudain envahi d'idées noires, un grand panaché de ses dernière pensées, en plus d'autres assez récurrentes. Son visage se fit tout de suite bien plus grave.

- Qu'est-ce qui ne va pas ? Tu as l'air préoccupé par quelque chose ? Tu as quelque chose à me dire ?

Lui même n'aurait pas su quoi répondre. C'était un tel bordel dans son crane, partout où il regardait il voyait un problème trop personnel pour en parler. Il lui fallait quelque chose.... vite, une idée qui sortait du lot et qui serait satisfaisante... Quelque chose...

- ... Je.... Je repensais à tout à l'heure... Déjà que je n'aime pas parler de moi, alors m'ouvrir à ce point là... Enfin voila quoi, excuse moi.
Revenir en haut Aller en bas
Edward Elric
Fullmetal Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: En route pour le sud [PV : Zévin Alcédor]   Sam 14 Mar - 5:12

Ha ce n'était pas un bavard .... Alphonse où est-tu ???? Sont frère lui manquait, avec lui au moins il pouvait parler de tout et de rien pas comme avec ce type. Mais Edward le trouvait bizarre, sa façon parfois de le regarder était étrange. Il se faisait des idées. Zévin était quelqu'un de normal. Juste un peu renfermer et timide, trop peux sur de lui.

- J'ai une idée, tu sais jouer au poker ?

Hé l'occasion de plumer un bleu ça ne se refusait pas, enfin en espérant que le brun ne sache pas y jouer. Ainsi, il n'aurait peut-être pas besoin de tricher pour gagner. Enfin a voir.

Dans tous les cas, la valise fit son retour ? Le blond farfouilla dedans, ho un caleçon bleu, hop ranger sous les autres fringues.

-Voyons voir ou les ais je mises ces foutu cartes ?

Et on farfouille, et on farfouille. Et on retourne tout sans dessus dessous. Il aurait pu disparaître dans sa valise que cela serait déjà fait, comment pouvait-on perdre un paquet de jeu de cartes dans si peu d'affaires ? Mystère ! Tiens un paquet de boules de gomme. Super, il se demandait ou il était ce paquet. Hop un bonbon dans la bouche,

- Tu en veux ?

Lui proposa l'alchimiste, Son air sévère avait disparu, désormais Zévin était traiter comme un égal et comme un bon copain visiblement. Non Edward ne savait pas jouer la comédie très longtemps. Le blond se comportait enfin comme un adolescent normal et bordélique. Le coté sympa qui fait qu'on l'adore rapidement n'avait pas put restez cacher très longtemps au final, à peine une demie journée. En même temps avec trois jours de train, plus le temps de la mission, plus le retour, non jamais il n'aurait tenu autant de temps. Même pour tester un nouveau venu.

- Alors comment tu as été repéré pour intégrer l'armée ? Ou alors tu t'es inscrit à l'examen de toi-même ?

Et le dossier ? C'est fait pour les murs ? À parement oui, Edward avait survolé le dossier de Zévin, il avait regardé son nom, son âge, son aptitude et ... Bah, c'était tout. Il s'était arrêté là.

Bien sûr tout en lui parlant le jeune alchimiste fouillait toujours, cette valise avait un fonds ? Ou un trou dimensionnel peut-être ? Le blond sorti,,, ha bah de l'huile pour auto mail, il la posa sur la minie table qu'il avait au préalable tirée entre le brun et lui. Ha des chiffons apparurent aussi. Une pipette, sans doute pour envoyer l'huile dans les jointures. Une pile de pantalons fit son apparition également, deux pour être précis et que du noir, des t-shirts, du noir toujours, c'était dépriment, ce garçon semblait ne s'habiller qu'en noir. Ha non une chemise blanche. Et d'un blanc immaculé... Ha normal, il y avait encore l'étiquette d'accrocher. Tien, il y avait la taille d'écrite dessus, enfin pour les vêtements d'adolescent, c'était l'age qui était écrit... Quatorze ans. N'en avait-il pas seize normalement ?

- Haha ! Je les ai !

Il brandit fièrement le pauvre paquet de carte malmené et le donna à Zévin pour ne pas le mélanger dans ses affaires et le re ranger par mégarde. Il remit alors la pile de pantalons à sa place, suivit des t-shirts et des deux chemises, la blanche et une noire pour pas changer. Il rangea le reste de son bazar qu'il avait sorti, et boucla la valise qu'il remit en hauteur en montant sur le siège, il manqua tomber en arrière d'ailleurs. Une fois re assit, il reprit les cartes et les sorties de leur emballage. Vu son aventure pour les retrouver le brun n'avait pas intérêt a dire non a une partie, cela avait été épique comme on dit.

- Donc Poker ? Ou autres jeux si tu veux.


Dernière édition par Edward Elric le Dim 29 Mar - 5:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zévin Alcédor
Amestrien confirmé

avatar


MessageSujet: Re: En route pour le sud [PV : Zévin Alcédor]   Sam 28 Mar - 9:45

HRP Me suis gouré de bouton, j'ai posté au lieu de prévisualiser, en plein edit ^^ HRP

Zévin regarda faire le blondin un bon moment. Eh oui, c'était vrais, à la base, ce n'était qu'un adolescent. Un poker, hein ? Intéressant, il ne savait pas à quel genre de tricheur il avait affaire ! Alors qu'Edward écumais sa valise, le voleur sorti un petit crayon et traça dans le creux d'une de ses phalanges un petit sceau qui lui permettait de manipuler les fibres. Il attrapa en suite sa veste et un bout en disparu, remplacé par un paquet de cartes quasi neuf qu'il posa sur la table, attendant gentiment que son collègue ait fini ses bêtises.

- C'est bon, t'a fini de jouer aux archéologues ?

Ces paroles n'avaient pas été dites de manières méchantes, bien au contraire, pour une fois, on sentait qu'il essayait de faire de l'humour. Il était vrais qu'il lui inspirait de la sympathie le petit. Et puis, pourquoi pas discuter ?

- Bon, on joue avec ton paquet en miettes ou avec le mien ? Allez, va, je te laisse les mélanger. Donc, moi j'ai fait le concours. Et toi ? Oh et, j'y pense, il parait qu'entre toi et ton frère ça va pas fort ?

Il tendis le paquet au blondin et attendis patiemment ses cartes. Un deux et un trois ? Et puis quoi encore ? Très discrètement, il utilisa son alchimie pour se retrouver avec une paire de rois. Voila qui était mieux. Et en plus voila le petit triplé qui sortait sur la rivière, il était chanceux. Venu le moment de dévoiler son jeu.

- Brelan de rois, qu'est-ce que t'en dis ?
Revenir en haut Aller en bas
Edward Elric
Fullmetal Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: En route pour le sud [PV : Zévin Alcédor]   Dim 29 Mar - 5:49

Une chose que Zévin ne savait pas, Edward était un tricheur compulsif. Le blond l'écoutait tout en battant les cartes, dire qu'il avait fouillé pour retrouver son jeu et on utilisait celui de ce mec, il allait devoir crée des carte suplementaire discrétement. Où plus tôt transformer ses propres cartes pour pouvoir les utiliser.

Ainsi Zévin avait passé le concours comme lui.

- J'ai passé le concours quelque jours après mes douze ans, mais Mustang est venue me chercher j'en avait dix chez ma tante.

Dit, il en distribuant les cartes. Comment ce type pouvait être au courant qu'il c'était disputé avec son frère ? Le blond préféra ne pas répondre à la question, cela ne regardait pas le brun après tout.

Edward regarda son jeu, il était mauvais, une double paire, pas génial. Tien d'aillent ils n'avaient pas décidé de la mise.

- On mise quoi ?

Edward n'avait pas envis de parier d'argents, cet argent serait utile plus tard quand Alphonse aurait retrouvé son corps et pour leur avenir. Son regard tomba alors sur les bonbons, il n'y avait pas grand chose a parier dedans surtout qu'il en suçait toujours un actuellement. Il posa ses cartes face contre la table et croisa les bras réfléchissant. Que pouvaient ils miser ?

- Un strip-poker, ça te va ?

Edward n'était absolument pas pudique et avait confiance en ses capacités (le joueur derrière beaucoup moins XD).

- Bien sûr à la fin, on récupère chacun nos vêtements, je n'en ai déjà pas beaucoup et je n'ai pas envie de me promener à poil dans le train, sinon je vais traumatiser les dames. Et il en serait pareil pour toi, je présume.

Enfin le brun posa ses cartes, aie ! C'était déjà a lui de se déshabiller, remarque, perdre durant quelque tour était envisageable pour laisser l'autre être en confiance et pour mieux le dépouiller après non ?

Edward posa alors son jeu en face visible, puis il retira ses gants et les posa. Il laissa Zévin distribuer les cartes, encore un mauvais jeu, le blond prit une mine déconfite. Edward voulait habituer Zévin a lire sur son visage, pour le moment sa déception était vraie, mais plus tard, elle ne le serait pas. Utilisé, la vérité pour mieux tromper après le moment venu.

- Sinon, pourquoi ils t'on caser au département de recherche ? Surtout s'ils t'envoient en mission avec moi après quoi ? Ce n'est pas très logique.

Dit, il en posant deux cartes dans la défausse pour en prendre deux autres et les incorporer à son jeu.

Et bien oui, en général ceux affecter dans les bureaux y restait. Ils n'étaient pas envoyés sur le terrain comme lui. C'était étrange quand même. Le blondinet se dit que c'était sans doute son imagination qui le forçait à se méfier de tout et de tout le monde. Peut-être que Zévin avait été mis la à cause d'une faible constitution physique et que l'envoyer sur de petite missions de terrain le fortifierais. Pour sa part Edward étant un hyper actif ou presque, restez dans un bureau lui était tout bonnement impossible.

Le blondinet soupira et posa ses cartes face visible.
Revenir en haut Aller en bas
Zévin Alcédor
Amestrien confirmé

avatar


MessageSujet: Re: En route pour le sud [PV : Zévin Alcédor]   Dim 29 Mar - 13:52

Lorsque le blond lui proposa presque naturellement un strip poker, Zévin failli s’étouffer avec sa salive. Non pas que ça le dérangeait, mais il était très surpris. Surtout qu'il avait encore en tête l'image d'un ado, ce qui aurait très vite pu faire déraper ses pensées vers quelque chose de malsain. Toutefois, il fit un petit acquiescement à son collègue. Après tout, a ne le dérangeait pas de regarder son collègue se ridiculiser. Il allait simplement s'arranger perpétuellement pour avoir un bon jeu. D'ailleurs, deux trois et une dame étaient sortis. Génial, et vola un full aux trois par les dames !

Et ainsi, la partie se poursuivit, Zévin gagnant de plus en plus de confiance alors qu'il voyait son collègue qui se dénudais. Il y trouvais un certain plaisir, sentant qu'au moins, dans un domaine, il était supérieur à ce blondinet. Mais, au dernier moment, alors que le blond était sur le point de perdre son dernier vêtement, une chose incroyable arriva. En effet, le blond se mis enfin à gagner. Zévin ne pouvait pas enlever ses gants, alors il enleva d'abord sa veste. Puis en suite, vint le terrible choix, soit il enlevait sa chemise, révélant ses plaques de métal et une bonne partie de son équipement, qu'Edward ne manquerait pas de connaitre, soit il enlevait ses gants, et il ne pourrait donc plus tricher, et donc il devrait certainement enlever sa chemise juste après.

Son visage semblait crispé. Des gouttes de sueur perlaient sur son visage. Finalement, il commença à déboutonner sa chemise, révélant ses plaques de métal et ses poignards. Juste après, lorsque Zévin savait qu'Edward avait compris ce que cela voulait dire, il referma sa chemise, remis sa veste et récupéra les cartes qu'il transforma pour compléter sa veste. Son visage était décrépi. Il tenta de parler mais sa gorge était nouée, et il dut faire un effort pour pouvoir finalement articuler.

- C-Ce..... ce n-n'est pas.....ce que t-tu cr-crois...
Revenir en haut Aller en bas
Edward Elric
Fullmetal Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: En route pour le sud [PV : Zévin Alcédor]   Dim 29 Mar - 16:37

Edward, c'était laisser faire, se retrouvant en caleçon devant ce jeune adulte. Puis pour conserver sa dignité, c'était mit à habillement triché. Il était très satisfait de voir le brun se déshabiller, puis il plissa les yeux. Zévin était nerveux, son jeu désordonner et quand il détacha sa chemise... okééééé, vu comme ça. C'était Zévin le voleur de la veille, il s'en doutait un peux a vrai dire, la technique d'alchimie était la même après tout.

- Fuir n'est jamais la solution, tu sais ?

Il s'étira alors.

- Je ne te juge pas ! Mais je me pose une question. Pourquoi un alchimiste d'état a-t-il le besoin de voler ?

C'était une bonne question après tout. Edward soupira, le contrôleur décida ce moment précis pour frapper et ouvrir la porte,

Contrôleur : contrôle des billets...

Puis il fit les gros yeux, c'est sûr voir un ado quasiment a poil et un jeune adulte débraillé, bien qu'une tablette les sépare avait de quoi... Surprendre.

Edward fouilla dans la poche de son pantalon et lui tendit. Le contrôleur parti après avoir poinçonné leur billet respectif le rouge aux joues.

- Mais qu'est-ce qui lui prend ?

Ha l'innocence des adolescents. Le blondinet entreprit de se rhabiller, une fois de nouveau présentable, il s'allongea sur la banquette et mit ses mains croisées derrière sa tête,

- Alors ? Pourquoi tu voles ? Je me doute qu'il y ait une bonne raison. On fait toutes des erreurs, toutes ne sont pas condamnables.

Les yeux fermés, le blond attendait, puis sont ventre parla, il se leva d'un bon et prit la main de Zévin le tirant à sa suite, vadrouillant la cabine derrière eux.

- Vient, on va manger un truc au wagon-restaurant, je meurs de faim !

Et quand Edward a faim, le cerveau ne fonctionne plus convenablement. Sans lâcher la main de son collègue, ils traversèrent les Wagon passagers jusqu'à celui désirer.

Bien sûr, une table leur était déjà réservée. Ils purent donc s'installer. Le blond lâcha alors le brun pour prendre la carte. Durant tout le trajet, il l'avait tenue de sa main gauche, celle de chair et de sang. Cependant, quelque chose n'allait pas, le blond ne lui prêtait plus vraiment d'attention, et une sensation froide émanait de lui, il semblait contenir une colère froide, blasé dans un sens, mais en colère dû au fait que le brun ne lui avait rien dit alors que lui n'avait pu que le reconnaître des qu'il l'avait vu le matin même. Allez, on se concentre. On l'avait sans doute forcé à faire cela. Oui, c'était cela.
Revenir en haut Aller en bas
Zévin Alcédor
Amestrien confirmé

avatar


MessageSujet: Re: En route pour le sud [PV : Zévin Alcédor]   Dim 29 Mar - 16:59

Zévin ne s'attendait pas à ça. Il était visiblement ému qu'Edward soit aussi compréhensif. Pourtant, lorsqu'il était devant lui, à table, Zévin avait l'estomac serré. Ce n'était pas facile à expliquer, et il risquait quand même sa place.... voir sa vie... Finllement, il sortit sa montre en argent et la donna à Edward. Il attendit un peu puis, finallement, il soupira et parla.

- Regarde derrière, il y a un petit poinçon.

En effet, derrière la montre il y avait un tout petit poinçon qui représentait un "26".

- Ce numérau est mon numérau d'agent. Je suis un membre des forces secrêtes de l'état. Je suis.... Je suis un cleptomane, un voleur compulsif. J'ai étté arrêté finallement pour mes nombreux vols, alors que mon dossier d'admition avait été lancé chez les alchimistes. Ils sont venus me voir en me disant que mes talents les interessaient et que, si je voulais devenir alchimiste, ils pouvaient me faire rentrer et couvrir mon affaire. Pourtant, il ne me font pas confiance, ils m'ont donc bloqué dans la recherche et ne me sortent en mition que quand ils ont besoin de moi. Et si la frustration n'était pas sufisante, ils me menacent toujours de me balancer en prison si je les lache.... Alos, presque tous les soirs, je me détends en faisant des cambriolages.... Voila...

Il remarqua alors qu'il avait une assiette devant lui, mais il la poussa, il n'avait pas faim.
Revenir en haut Aller en bas
Edward Elric
Fullmetal Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: En route pour le sud [PV : Zévin Alcédor]   Lun 30 Mar - 3:47

Edward retourna la montre, il ne savait même pas qu'il y avait des services secrets, dans un sens cela ne l'étonnais pas spécialement, si cela se trouvait même Mustang ignorait leur existence, il faudrait qu'il lui pose la question, minute alors Zévin n'était déployer que pour les missions confidentielles. Que pouvait-il bien avoir d'intéressant à l'envoyer faire une mission d'inspection ? Que lui ont l'envoi, c'était normal, surtout que c'était sensé être une mission calme et reposante pour lui. Mais le brun ? Ou alors... Il lui demanderait après.

- Tu as de drôle de passe-temps quand même. Faire des cambriolages, prendre ce que des gens, on peut être mis des années a économisé pour se l'acheter. Voler pour survivre, je peux le comprendre, voler pour le plaisir ça ne passe pas spécialement. Va quand même falloir apprendre à te contrôler et a trouver une autre occupation.

Ha manger ! Edward lui dévorait son repas, non mais il pouvait avaler autant de nourriture ? Mais ou il mettait tout ça ! Pourtant, il n'était pas bien gros ! Il devrait être gros vu comme il baffrait ! Enfin bon, personne après tout ne le savait qu'Edward mangeait et dormait pour deux donc bons.

- Sinon, en fait ta mission ce n'est pas l'inspection pas vrai ? C'est moi ta mission, je me trompe ? C'est moi ta mission, je me trompe ? On va faire comme si je ne savais rien. Cela t'évitera des ennuis. Du moins plus que tu n'en as. Puis on a tous nos secrets.

C'est vrai au final être cleptomane c'était bien moins grave que ce que lui avait fait avec Alphonse...

*Alphonse ou es tu ? *

Pensas le blondinet en regardant par la vitre le paysage qui défaillais, enfin ce qu'il pouvait encore en voir vu que la nuit tombait à grand pas. Il espérait que les deux prochains jours de voyage se passeraient sans anicroches. Demain vers onze heures du matin, ils prendraient la correspondance, un autre train puis ce serais le voyage sans interruption vers cette ville minière. Edward soupira accoudé sur la table, en appui sur sa main droite, il regardait sans voir par la fenêtre ou désormais seul son reflet apparaissait sur ce décors noir d'encre. Demain vers onze heures du matin, ils prendraient la correspondance, un autre train puis ce apparues le voyage sans interruption vers cette ville minière. Il resta un bon moment comme ça, sa fourchette dans son autre main, sa part de tarte aux pommes posé devant lui.

Puis il revint à la réalité comme ça comme si de rien n'était. Il finit d'engloutir son dessert puis paya et se leva.

- Tu viens ? Il faudrait songer a aller dormir mine de rien.

Ce qui voulait dire, se vautrer sur la couchette une fois celle-ci ouverte.

Et ainsi, le blond parti devant il fallait après tout transformer les banquettes en couchette pour la nuit.

Edward fit un arrêt toilette histoire de se soulager, et de se faire un brin de toilette, puis au lit !
Ce qui voulait dire, se vautrer sur la couchette une fois celle-ci ouverte.

- Ça ne te dérange pas de dormir avec un mec j’espère !?
Revenir en haut Aller en bas
Zévin Alcédor
Amestrien confirmé

avatar


MessageSujet: Re: En route pour le sud [PV : Zévin Alcédor]   Lun 30 Mar - 12:12

Zévin soupira doucement. Oui, il devait s'attendre à tout ça.

- Premièrement, c'est pas pour le plaisir..... c'est..... un besoin, une pulsion que j'arrive pas à contrôler...

Son regard s'était d'ailleurs arrêté sur les couverts qui semblaient ma foi bien beaux. Une fourchette planquée dans sa manche, ça leur manquerait pas... Mais il recroisa alors le regard désapprobateur d'Edward et il hésita longtemps avant de la reposer.

- Et pour ce qui est de la mission, honnêtement, on m'a rien dit. Mais si tu veux mon avis, s'ils t'ont envoyé avec moi, c'est plustot parce qu'ils voulaient une escorte. Et puis, si tu veux tout savoir, des secrets, j'ai envie de dire que j'en ai trop, et dès qu'on sera en privé, je veux bien discuter plus en avant.

Zévin fit aussi un brin de toilette et changea ses vêtements en quelque chose de plus à l'aise, posant son matériel sur la banquette. Lorsqu'il entendit la question d'Edward, il se mit à rire. Il fouilla dans sa poche et sorti deux imprimés qu'il appliqua sur les paumes de ses mains. En suite, il posa ses mains sur les banquettes et transforma tout le matos de la cabine. A la place des banquettes apparut alors un grand lit, avec même les draps et les oreillers, qui prenait tout l'espace qu'occupaient les banquettes, parfaitement adapté à l'architecture et au style de la cabine.

- Je te retourne la question, ça te dérange de dormir dans le même lit qu'un mec ? Oh et désolé, mais j'ai dut manger les rideaux avec, sinon j'avais pas assez de fibres.

Sur ce, il sauta sur le lit, attrapa un oreiller et se glissa sous les couvertures en riant comme un gamin.
Revenir en haut Aller en bas
Edward Elric
Fullmetal Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: En route pour le sud [PV : Zévin Alcédor]   Lun 30 Mar - 14:04

Waouh ! C'était super !! Le blond sentait qu'ils allaient bien s'entendre. Edward éteignit la lumière puis sauta dans le lit.

- Je dors avec mon petit frère depuis des années, dormir avec un mec ne me dérange pas du tout.

Il se glissa sous la couverture et le drap. À vrai dire, lui-même ne prenait jamais la peine de transformer les cabines. Il se contentait de dormir sur les banquettes.

- Alors, parle moi de toi, c'est compulsif, je l'ai bien vu, dois-je craindre de voir disparaître mes caleçons ?

Oui, il faisait de l'humour, mais il devait se l'avouer, devoir, contrôler qu'il avait bien tout allait vite être chiant. Il frissonna un peu et s'allongea après avoir détaché ses cheveux qui s'étalèrent sur l'oreiller. Il pouvait les voir maintenant les étoiles par la fenêtre, plus de lumière interne, plus de rideaux, il pouvait voir les nuages qui se déplaçaient lentement sur le cil noir d'encre ou les étoiles scintillaient et ou la lune souriait.

Il s'étirât en baillant, puis se tourna vers Zévin, avec la lumière de la lune, il pouvait voir le brun, cela le rendait fantomatique.

- Au faites ! Je parle en dormant et le gigote, donc ne m'en veux pas trop si demain, tu as des bleus.

Et le pire, c'est qu'il lui disait cela avec un grand souri.
C'est vrai Edward était sujet aux cauchemars, et il ne voulait pas que l'autre prenne peur, c'était sa seconde mission sans Alphonse, mais sa première où il partageait sa chambre avec un inconnue.

- Donc je disais, si tu veux me parler de toi comme tu l'a proposé tout a l'heure, je suis tout ouïe.

Edward se dit que le jeune homme devait vraiment se sentir seul pour vouloir se confier comme cela a un parfait inconnu et a un supérieur hiérarchique en quelque sorte. Donc le blond pouvait bien l'écouter si cela le soulageait et le rendait plus performant pour la mission à venir. Cependant, si même Zévin ne savait pas pourquoi on les envoyait en mission ensembles cela posait problème, ou alors quelqu'un voulait éloigner le brun de Central quelque temps.
Revenir en haut Aller en bas
Zévin Alcédor
Amestrien confirmé

avatar


MessageSujet: Re: En route pour le sud [PV : Zévin Alcédor]   Mar 31 Mar - 11:29

Zévin regarda longuement le blond, la lumière de la lune donnait un reflet cristallin a ses cheveux. Il se rendis alors compte de tout. Son surplus d'attention pour lui, la facilité avec laquelle il se confiait à lui et maintenant cette beauté qu'il découvrait sous la lumière de la lune. Mais bien sur, c'était clair, il était amoureux de lui. Après tout, quand il y pensait, comment y résister ? Comment résister à cet esprit si admirable. Une extrême intelligence, contrebalancée par une immaturité d'adolescent. Cette fougue, cette bienveillance... Mais il remarqua soudain qu'il avait oublié de lui répondre, il lui sourit, l'air un peu con.

- Ah.. Euh.. Oui, hem. Pour ce qui est de tes affaires, généralement, c'est pas tellement le fait d'avoir l'objet qui m'intéresse mais le fait lui même de le prendre. Ta valise, je pourrais très bien fouiller dedans et te piquer ce petit caleçon bleu de tout à l'heure.

Il rit un peu, lui faisant un clin d'œil.

- mais non, ça serait trop simple. Parfois, c'est tout simplement parce que j'aime bien l'objet, genre la fourchette de tout à l'heure.

mais il songea alors au fait que la conversation n’allait pas être très agréable s'il ne faisait que parler de lui. Il n'était pas égoïste, loin de là !

- Mais bon, j'ai l'impression de parler un peu trop de moi, et toi alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Edward Elric
Fullmetal Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: En route pour le sud [PV : Zévin Alcédor]   Mar 31 Mar - 13:19

Ok, c'était donc une pulsation, c'est vrai qu'il était dur de contrer ce genre de choses. Mais quand même ! Petit caleçon bleu ? Il était normal son caleçon. Peux importer, c'était un clin d'œil ça ? Il avait de l'humour ! Incroyable ! Parler de lui ? Il n'y avait rien a dire pourtant. Edward n'aimait pas parler de lui, mais alors pas du tout.

- Il n'y a rien a dire sur moi. Ce qui est dit est suffisant.

Il se remit sur le dos.

- Par contre, on va voir comment essayer de calmer tes ardeurs volesque ! Je tiens à mes caleçons.

Il eut un grand souri, lui aussi plaisantait.

- Bonne nuit Zévin


Ça y est, il l'avait appelé par son prénom et plus « le bleu ». Edward bailla, ses yeux se fermant tout seul, et à vrai dire, il ne tarda pas à s'endormir profondément.

****

Dehors, l'orage se déchaînait, le vent faisait claquer la pluie contre les murs de leur grange. Le cercle était en place, la transmutation se passait bien, ils allaient la revoir. Puis quelque chose se passa.

- Alphonse !!!

Son frère disparaissait sous ses yeux, puis le blanc, la vérité, les informations, aie ! Sa jambe ! Ils avaient pris sa jambe, et son frère !

- RENDEZ MOI MON FRERE !!!!

L'enfant fit une nouvelle transmutation et perdit son bras, puis il regarda sa mère, non cette chose, tout ce sang, cette odeur.


****

Le blond se réveilla en sursaut et en poussant un cri, se redressant en position assise, les mains sur le visage yeux écarquiller, haletant. Encore ce cauchemar. Edward se frotta le visage avec sa main de chaire, puis tourna es yeux vers Zévin, il espérait ne pas l'avoir réveillé.

Le jeune alchimiste se leva donc, et sorti prendre l'air et aller aux toilettes, il ne revint qu'une heure après dans le compartiment. Ça allait beaucoup mieux, il remonta donc sur le lit et se recoucha, mais ne dormit pas pour autan, fixant le plafond. Et progressivement, le sommeil le gagna de nouveau, sa respiration ralentie et se fit plus profonde. Enfin, il s'était rendormi pour ne plus se réveiller jusqu'au matin.

Et au matin d'ailleurs les premières activités dans le train commencèrent vers six heures, le soleil était lever, et Edward était en mode étoile de mer, une jambe passant par-dessus celle de Zévin, car bien sûr, il était de travers aussi. Et surtout dormait comme un bien heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Zévin Alcédor
Amestrien confirmé

avatar


MessageSujet: Re: En route pour le sud [PV : Zévin Alcédor]   Mar 31 Mar - 15:26

Zévin n'y croyais pas. Il y avait beaucoup à dire sur un garçon si fantastique ! Mais il comprenais qu'il ne veuille pas parler de lui. Ils se connaissaient depuis à peine une journée, il fallait du temps ! Il rit un peu en écoutant la dernière blague de son collègue puis baya aussi.

- Bonne nuit Edo !

Ça y était, Zévin avait enfin osé appeler son supérieur par son petit nom. Il se mis donc sur le ventre avec un grand sourire. Il regarda un long moment le paysage et était sur le point de s'endormir quand il commença à entendre Edward. Il se releva sur les coudes et le regarda tendrement. Il compatissait sincèrement avec les souffrances de celui qu'il aimait. Mais, soudain, il le vit bouger plus qu'avant et il se laissa tomber sur le matelas, comprenant qu'il se réveillait. Il n'osait pas encore le soutenir directement, mais ça viendrait ! Il se remit donc à regarder le paysage comme une vache et fini par s'endormir...

& & &

Le soleil était radieux ce magnifique jour d'été. Zévin était heureux, il venait d’apprendre que sa mère était enfin revenue, et elle avait son congé pour le mois en suite ! Il dévora la route et arriva à la maison. Il appela et fini par trouver sa mère, accrochée au téléphone, l'air vraiment inquiète. Elle raccrocha finalement et embrassa son fils.

- Zévin.... Je suis vraiment désolée mais je dois retourner dans le sud demain. Il vient d'arriver quelque chose de grave et...

Mais Zévin interrompit sa mère. Il était en furie, elle lui avait promis qu'ils pourraient enfin rester ensemble plus d'un weekend. Enragé, sans même comprendre tous les mots qu'il proférait, il inonda sa mère d'insultes et fini en disant que si c'était comme ça, elle pouvait bien y rester dans le sud ! Il sorti alors, en pleurs. Il ne savait pas que c'était la dernière fois qu'il voyait sa mère...

& & &

Il se réveilla finalement. Son oreiller était taché de ses larmes. Il espérait qu'Edward n'aie pas été dérangé par le bruit. Il sentit en suite, après coup, toute la tristesse de son cauchemar. Et voila que ses pulsions le reprenaient. De toute façon, il n'y avait pas grand chose à voler dans un train à 5 heures du matin. Quoi que.... Et s'il joignait l'utile à l'agréable ? Il se balada dans les couloirs discrètement.

Personne n'était encore réveillé, génial. Il chercha et tomba finalement sur la cuisine. Le cadenas était très simple et il l'aurait crocheté avec une seule main s'il avait eu envie de jouer au con. Finalement il rentra et chopa un plateau en bois qu'il posa sur le plan de travail. Il partit dans la réserve et sortit tout ce qu'il fallait et commença à faire cuire les œufs qu'il envoya en suite dans deux assiettes. Pas de bacon, mais du jambon. Ça irait bien ! Deux verres de jus et enfin du pain grillé. et voila, un petit plateau pour deux ! Il rangea tout mais entendis alors du bruit... Eh merde.

Le cuistot rentra alors et inspecta vite fait sa cuisine. Il avait entendu quelque chose frémir, comme si quelque chose cuisait. Pourtant, rien, tout était comme il l'avait laissé. Il haussa les épaules et ressortit, partant chercher les stewards. Zévin sorti alors d'un petit placard, ayant miraculeusement protégé le plateau. Il traversa les couloirs précipitamment et rentra dans la cuisine.

Ahhh.... Qu'il était beau le blond, quand il dormais, se dit-il. Il hésita puis, finalement, il prit un couvert qu'il fit tinter sur un verre.

- A table chef !

Il transforma la cloison en boit en un plateau qui passait au dessus du lit. Il posa le repas dessus et se faufila pour retourner dans le lit.

- t'a bien dormi ?
Revenir en haut Aller en bas
Edward Elric
Fullmetal Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: En route pour le sud [PV : Zévin Alcédor]   Mer 1 Avr - 4:31

Edward se roula en boule, n'ayant pas envie de se lever, après tout, c'était un gros dormeur. Et il avait horreur de se lever avant que sont corps ne décide qu'il c'était assez reposé. Après tout Edward était capable de dormir dans n'importe quel endroit et n'importe quelle position improbable.

Puis finalement le blond se força a se redresse, passa sa main de chaire sur son visage, ses cheveux retombant et masquant en grande partie visage, cou et épaules, il bâilla, puis s'étira et s'assit convenablement en tailleur dans le lit,

- Bonjour...


Il observa le plateau repas. Il ne savait pas qu'il y avait le petit déjeuné en cabine.

-Je ne savais pas qu'il y avait petit déjeuné en cabine...

Il se retourna vers la fenêtre et l'entre ouvrit de son bras droit, puis refit face au brun et au petit déjeuné. Quelque chose traversa son esprit brumeux.

-Ne me dis pas que ...

Il soupira.


-Je suppose que maintenant que c'est fait, on ne peux plus rien y faire. Mais tu rapporteras la vaisselle là bas. Interdiction de la garder, c'est comprit ?


Oui, il était peut-être un peu sévère, mais même s'il appréciait Zévin, le vol restait inacceptable ou très peux acceptable pour lui, bah oui, il y as des circonstances parfois atténuante. Il prit alors le verre de jus d'orange tourné vers lui pour boire un peu et ainsi commencer le petit déjeuné. C'était bon, il était à vrai dire étonner que le brun sache cuisiner.


-Merci

Finit-il par dire. Que pouvait-il dire d'autre ? Zévin cuisinait bien ce dernier le savait déjà. Puis franchement même lui savait faire ce genre de petit déjeuné donc bon.


Une fois le repas fini, il se leva et prit ses affaires et fila faire sa toilette et s'habiller. Il revint frais et dispos. Il avait oublié sa brosse à cheveux, et la prit dans sa valise et entreprit la lute matinal. C'est a dire démêler ses cheveux pour enfin les tresser.

-Je vais me promener, a plus tard.

Et c'est sur ces bonnes paroles qu'il partit en effet se promener dans le train. Dans deux heurs, ils arriveraient en gare, ou ils devraient changer de train. Vive la correspondance.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En route pour le sud [PV : Zévin Alcédor]   

Revenir en haut Aller en bas
 

En route pour le sud [PV : Zévin Alcédor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Allez hop, en route pour l'aventure ! ♪
» En route pour le sud [PV : Zévin Alcédor]
» Le 09 juin... En route pour les plaquettes...
» En route pour les havres gris ...
» En route pour la gloire (sujet fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fullmetal Alchemist RPG :: Central :: Le Centre-Ville :: La Gare-