Un retour inatendu [PV les frères Elrics]



 
Le forum va bientôt subir de grands changements ! Restez connectés ! /sbaff/

Partagez | 
 

 Un retour inatendu [PV les frères Elrics]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zévin Alcédor
Amestrien confirmé

avatar


MessageSujet: Un retour inatendu [PV les frères Elrics]   Mar 30 Juin - 11:14

Zévin était assis sur le canapé, complètement bouleversé. Il détestait son job, c'était un fait, mais là....  là ils étaient allés trop loin. Il se leva doucement et, après une fouille minutieuse, il fut étonné de trouver ce qu'il cherchait : De l'alcool. Bon, remarque, la bouteille était encore neuve, et l'un des deux Elrics avait du la prendre pour un simple usage médical, mais là, il en avait besoin...

Il se massa les tempes tout en commençant à se servir un verre de vodka.  Comment il avait pu en arriver là...? Comment...?

Il essayait de se souvenir de ce qui s'était passé... Oui, c'était ce matin...

____________________

Il prenais tranquillement son petit déjeuné, appréciant encore la blague que lui avait faite son amoureux en partant au travail sans même le réveiller et en bloquant son réveil. Il buvait doucement son café mais, soudain, il entendit un bruit.

TOC TOC TOC

Il tourna lentement la tête, et fut encore plus étonné quand il se rendit compte que le bruit venait de la fenêtre. Soudain, il compris et se pinça le nez, sachant ce qui l'attendait. Il enfila en vitesse sa veste et tout son équipement et transmuta son masque, avant d'enfin aller à la fenêtre.

L'agent 12, aussi appelé le corbeau sanglant. Il se demandait tout de même pourquoi ils n'employaient que des psychopathes dans les services... Mais soudain, une question bien plus importante lui vint à l'esprit.

- C...Comment tu sais que je suis ici ?!

- Tu aimerais bien que je te dise, hein ? Eh bien laisse moi entrer... "Z".

Perplexe, Zévin hésita mais lui ouvrit finalement la fenêtre, laissant rentrer le corbeau. Et d'un corbeau, il avait tout : Sa longue cape rouge rappelait celle de son bien aimé, sauf qu'il n'y avait pas l'insigne des alchimistes. Ainsi, cette grande silhouette capée d'un bon mètre quatre-vingt se dirigea immédiatement vers le canapé, semblant connaitre le chemin. Il s'assit nonchalamment et souleva sa capuche, révélant un masque, qu'il souleva juste assez pour découvrir sa bouche souriante d'un air mauvais et qui commença à boire la tasse de café posé sur la table. Zévin détestait ses collègues, et en partie ceux de son espèce, car il faisait partie de ceux qui exécutaient les pires jobs. Il se rapprochait doucement et abattit soudain son poing sur la table.

- Tu va me répondre, corbak de malheur ?!

Son interlocuteur ne réagit même pas et, finissant sa tasse d'une traite, il poussa un soupir de contentement et remis son masque en place.

- Oh, "Z", tu me déçois.... Tu est naïf au point de ne pas avoir pensé que nous te surveillerions, après ton fiasco ? J'ai surveillé ton apart' personnellement, et quelle ne fut pas ma surprise quand je t'ai vu te débarrasser de tous tes trophées de chasse...? Et les distribuer aux pauvres orphelins, mais là alors bravo, je te félicite !

Il applaudit ainsi, poussant le sarcasme jusqu'au bout. Mais, soudain, il se raidit, visiblement en colère.

- Mais, j'eu une bien moins bonne surprise quand j'ai vu où tu retournais réellement. Vous devriez penser à fermer les rideaux la prochaine fois... Quand même, à ton age, t'a pas honte de profiter du fait que le petit Elric se soit retrouvé seul et sans défense ?

Zévin éclata soudain à ces mots et dirigea son poing vers son collègue, qui le saisit avec aisance et profita de cette prise pour le forcer à s'asseoir, tordant son bras.

- Alors, écoute moi bien, "Z".... Les supérieurs ne sont pas au courant, et, pour des raisons personnelles, je ne préfère pas qu'ils le soient.... Mais si jamais ton travail s'en trouve altéré, ils demanderont des comptes à l'équipe de surveillance.... Et je te jure que là, je n'hésiterais pas à parler. Et, peu importe l’importance du petit Elric, ils ne prendront pas le risque de le garder en vie plus longtemps.... On s'est compris je crois.

Il lâcha finalement son poignet et retourna vers la fenêtre, toujours d'un pas nonchalant. Il remis en place sa capuche et fit un dernier regard à Zévin avant de sortir.

____________________

Il ne savait pas comment il avait fait pour ne aps s'éclater sur le pavé, mais honnêtement, il s'en fouttais bien. Son foutu travail mettait désormais en danger, non seulement sa propre vie, mais aussi celle de l'homme qu'il aimait...

Il lui fallait trouver une solution, absolument.... mais il fut soudain dérangé dans ses pensées par le bruit de la porte. Se rendant compte qu'il avait encore tout son barda sur lui, Zévin courru dans la chambre d'alphonse pour tout jeter dans un placard. Il ressortit finallement, et sa première intention fut de prendre son cher Edward dans ses bras.

- Coucou chéri.. Alors, ça s'est bien passé avec Mustang ?
Revenir en haut Aller en bas
Edward Elric
Fullmetal Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: Un retour inatendu [PV les frères Elrics]   Mar 30 Juin - 12:51

Edward avait fini part quitter Mustang, aillant eu ce qu’il voulait. Ainsi, il avait été déposé par la suite sa feuille dans le bon bureau. Voilà Zévin était son assistant. Le blond soupira en arrivant devant sa porte, plus qu’à retrouver Alphonse pour continuer ensemble leur quête. Le jeune homme inséra la clef dans la serrure et la tourna vers la gauche, lui permettant d’ouvrir la porte. Ainsi, il entra chez lui. Zévin était déjà en train de venir à lui.

Edward se retrouva dans les bras de son aimé et ferma les yeux en mettant son nez dans le cou de celui-ci. Bon, ça l’embêtait un peu que le brun soit plus grand que lui. Mais bon en général, il s‘en fichait. Puis il se recula après avoir fermé du pied la porte.

- Oui très bien. Il n’a pas de nouvelle de mon frère. Mais je suis sûr qu’Al reviendra vite. Sinon bonne nouvelle voilà, tu es mon assistant, c’est officiel ! Tu vas pouvoir m’aider dans mes recherches et me suivre partout. Enfin presque…

Bah oui, il ne comptait pas l’emmener avec lui aux toilettes quoi. Le blond s’avança et détacha la veste d’uniforme puis la retira. Étant en débardeur noir dessous, il s‘étira.

- Tu as passé une bonne matinée ?

Visiblement pas, la bouteille prévue pour quand Al aurait retrouvé son corps était entamer. Une bouteille offerte par un homme qu’ils avaient aidé. Celui-ci lui aillant dit de la garder pour une grande occasion. Raté. Bon peux être avait-il reçu une mauvaise nouvelle ? Il espérait au moins que celle-ci de nouvelle allait le remettre d’aplomb. Edward se débarrassa de ses chaussures et de son pantalon se mettant en caleçon puis il revint enlacer son amant pour l’embrasser en le tirant sur le canapé, il allait lui changer les idées lui.


(après je ne sais pas si Zévin refait une réponse ou si Al répond juste après moi ^^ à vous de voir ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Alphonse Elric
Le FullArmor Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: Un retour inatendu [PV les frères Elrics]   Lun 6 Juil - 12:10

Tout ce qu'il lui vient dès qu'Al les vit fut un immense pourquoi. Un pourquoi qui lui aurait traversé son cœur ou plutôt qui l'a traversé sans toucher son armure. Un pourquoi aussi puissant qu'une gifle qui le laissa pantois. Il resta là dans l'espace réservé à la porte avant qu'une main la refermait pour lui. Ahuri, Alphonse resta un long moment figé même devant cette porte close. Sa gorge se serait serrée et il aurait dégluti avec appréhension. Que faisait son frère avec ce jeune homme ? Il ne s'attendait pas à cela. Après de mois de séparation pour trouver une piste pour la pierre philosophale, le voilà qu'il retrouvait son frangin dans les bras de quelqu'un. Cette vision lui laissa un goût amer : que s'était-il passé pendant son absence ?

Lentement, l'armure vivante se retourna : Mana se tenait près de la fenêtre et le fixait de ses yeux de prédateur. Une lueur désolé se lisait dans les prunelles du jeune homme. Lui être désolé ? Que pouvait-il savoir de sa relation avec son... frère ?!  Que... Il aurait eu envie de pouvoir se jeter sur quelqu'un et d'y pleurer. Al se dirigeait vers lui et s'assoit sans mots dits. Il posa sa main sur son plastron, là où son coeur aurait de l’être. Alphonse le regarda s'allumer une cigarette et extirper la fumée par la fenêtre ouverte.

« On ne connait pas les personnes au fond de leurs âmes. »
« Comment ? »
« Tout le monde cache ses petits secrets. Parfois, il est préférable de réduire au silence ces fantômes pour le bien des gens que l'on côtoie... »

Même si le jeune homme avait raison ça n'expliquait pas ce revirement de situation. Cette question qui restait sans réponse. Cette interrogation qui résonnait en lui. Qu'est-ce qu'il avait pu faire de mal ?  Pourquoi Ed ne lui avait rien dit ? Juste une explication aurait suffi. Une seule ! Au lieu de cela, le garçon avait découvert quelque chose qui n'aurait pas de l’être. Est-ce que le blondinet lui aurait dit ? Surement, ils ne pouvaient pas se garder un secret sans que l'un soit au courant. Pourtant ? Pourquoi avait-il le sentiment que son frère voulait l'éloigner de lui ou plutôt lui cachait ceci ? Se pourrait-il qu'Edward voulût avoir un compagnon qu'il pouvait toucher ?

Non, non et encore non. Le jeune homme refusait de se l'admettre. Jamais Ed n’aurait voulu le remplacer. Ils étaient frères ! Al aurait donné tout ce qu'il avait pour aider Edward et c'est surement ce que le blondinet aurait fait. Alors, pourquoi il sentait cette colère lui monter ? Contre qui il en voulait ? Lui ? Son frère ? Cet inconnu ? Peut-être aux trois. Il serra les poings et les fixait. Cette envie de briser ce qui se trouverait sur son passage. Cette envie de hurler, de pleurer tous les sons et les larmes de son corps inexistant.

Qu'allait-il faire pour s'apaiser ? Pousser la porte et étrangler son frangin ? Allait-il leur jeter tous les meubles possibles sur eux en les injuriant ? Devait-il attendre ou partir ? Qu'est-ce qu'il devait faire ? Al se sentait tellement impuissant : trop d'émotions à la fois l'assaillaient. De l'incompréhension, de la peur, de la colère et de la tristesse. Comment les repousser ?

Secouant la tête, Al se retournait vers son protecteur. Il n'était pas là. C'est alors que l'armure entendit des pas. Sur le qui-vive, le jeune homme se relevait, lorgnant la porte de leur appartement. Mana passa en coup de vent et hurla de sa voix grave.

« Hey ! Vous avez de la visite les imbéciles ! »

Et avant même qu'il puisse faire quoi que ce soit pour l'empêcher, l'homme l'avait défoncée avec un coup de pied bien placé. Culbutant sur le sol, le tireur d'élite se releva. Hey bien.... Il lui avait réglé son problème de ne pas vouloir entrer dans la pièce... Ça et une porte à réparer. Le jeune homme lui fit signe d'entrer dans la piaule. Lentement, Alphonse se présenta dans la chambre. Mana lui posa une main sur l'épaule et l'armure en fit de même. Au final, peut-être que cet homme avait raison : Edward lui aurait parlé de tout ça lorsqu'il en aurait été prêt. Il n'aurait pas du prendre son temps pour revenir ici, c'était après tout LEUR chambre, mais Al ne désirait pas voir son frère dans cette position. Cela ne l'empêchait pas d'aller se caler dans le lit et d'observer les alentours. Il remarqua la bouteille.

« Pour des retrouvailles, elles ne sont pas à celles que je m'attendais. Vous célébrez quelque chose ? Je peux toujours revenir plus tard si c'est le cas. »

Encore secouée par cette découverte et ses émotions, l'armure tourna la tête vers eux dans l'espoir d'une réponse qui allait dissiper ses propres maux.
(HRP : Mana est le personnage de ma sœur qui va s'inscrire sous peu, Al et lui se seraient rencontrés, mais malheureusement, vu qu'elle n'a pas fait sa fiche, je le joue en pnj uniquement pour cette première réponse. Si vous avez besoin de voir sa tronche Mp-moi xD)
Revenir en haut Aller en bas
Zévin Alcédor
Amestrien confirmé

avatar


MessageSujet: Re: Un retour inatendu [PV les frères Elrics]   Mar 7 Juil - 7:12

HRP Cette situation est juste...... fantastique XD HRP

Edward avait visiblement compris quelle était la réponse de Zévin à sa question. Il était content de savoir qu'il était désormais son assistant, mais au fond de lui il avait encore plus peur. Peur de ce qui risquait de lui arriver, peur de ce qu'ils pourraient lui faire si tout éclatait au grand jour, peur de....

Tiens, il lisait dans ses pensées ou quoi ? Le cleptomane était un peu gêné par cette transition, mais il était vrais que rien de mieux pour se changer les idées, non ? Mais bon, résultat il s'en voulait d'avoir ouvert une bouteille d’occasions pour rien, mais quel idiot il faisait ! Il commença donc à apprécier le moment lorsque soudain, il remarqua quelque chose dans le cadre dans la porte d'entrée.

Alors, oui il connaissait la tête d'Al, oui il connaissait sa condition et tout ça, mais cette vision d'une armure dans le cadre de la porte, visiblement en train de les observer, ça lui glaçait le sang. Il n'osa plus bouger, attendant la réaction du frère de son petit ami avec une pointe de peur et....

Et nan mais il se foutait de qui ? Il part pendant des mois et, le jour où il reviens, il rebrousse chemin ? Bon, d'accord, c'est vrais que c'est pas une vision qu'il doit apprécier, mais tout de même ! Bon, par contre, maintenant il y avait un problème à résoudre. Le problème étant le suivant: Comment expliquer à Edward que son frère était revenu mais que finalement il avait décidé de repartir, s’imaginant certainement mille choses à leur sujet ?

Il réfléchit longtemps à la question, mais finalement, la réponse vint d'elle même. Bon, au moins Al n'était pas un lâche....

« Pour des retrouvailles, elles ne sont pas à celles que je m'attendais. Vous célébrez quelque chose ? Je peux toujours revenir plus tard si c'est le cas. »

Ah oui, la bouteille..... Vraiment, ce genre de situations foireuses, ça lui arrivait qu'à lui. Ce matin, un "collègue" des forces secrètes lui annonce, comme une fleur, que son mec est en danger de mort, plus tard, il ouvre une bouteille random histoire de faire passer la nouvelle. Mais là, choc thermique, son mec lui apprend qu'il deviens son assistant et ils commencent à.... à LE faire. Et puis finalement, y a le frère, disparu depuis plusieurs mois, qui arrive et fait sa crise de jalousie.

Nan mais, faut se décider le destin ! on passe soit une journée pourrie soit une bonne journée, on intercale pas les nouvelles comme ça ! Bon euh.... Ah oui, le frère, donc. Il laissa Edo se rhabiller pendant que lui aussi se resapais, remarquant au passage l' "ami" d'Alphonse qui avait visiblement arrangé la porte... Il s'avança vers l'armure et, sans se démonter, lui serra la main.

- Salut.... Bah moi c'est Zévin et.... Et bah je suis le mec de ton frère, voila.... Et pour la bouteille, c'est pas du tout ce que tu pense.... C'est compliqué. D'ailleurs, TOUT est compliqué....
Revenir en haut Aller en bas
Edward Elric
Fullmetal Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: Un retour inatendu [PV les frères Elrics]   Mer 8 Juil - 9:33

Il l’avait vu du coin de l’œil la porte qui s’ouvrait alors que sa bouche était occupée avec celle de son amant. Et le temps qu’il tourne la tête, la porte, c’était refermer. Edward n’avait pas tout de suite compris. Mais le faite que Zévin se fige lui prouvait qu’il n’avait pas rêvé, pouvait-il espérer ? Vraiment ?

Le brun eu, la bonne idée de se lever, permettant à Edward de faire de même. Il courut pour se pendre la porte en pleine tronche, évidemment son frère était reparti. Il se releva, attrapa pantalon et t-shirt qu’il enfila rapidement.C’était quoi ce délire ? Alphonse partait pendant il ne savait combien de temps, et quand il revenait-il lui faisait la tronche ? Connaissant son frère quelque chose devait le tracasser.

Et une porte par terre ! Mais quelle délicatesse ! Mais c’était qui se type ? Il sortait d’où ? En plus, quel sans-gêne ! Sa porte quoi ! Et en plus, il les insultait sympa… Mais qui était cet individu qui accompagnait son petit frère. C’était plus à lui de faire une crise de jalousie, pas l‘inverse. Edward avait une boule dans la gorge. Son frère l’avait-il remplacé ? Peut-être qu’Alphonse pensait la même chose à cause de Zévin.

« Pour des retrouvailles, elles ne sont pas à celles que je m'attendais. Vous célébrez quelque chose ? Je peux toujours revenir plus tard si c'est le cas. »

Le ton employé par son petit frère adoré lui tombait dessus comme une douche froide. Le blond en restait muet de stupeur alors que Zévin se présentait à Alphonse en lui tendant la main. En effet tout semblait compliquer.

Edward avança alors et tira en arrière Zévin par ses vêtements l’éloignant de son frère et se mettant entre eux, il jeta un regard noir à l’ami de son frère signifiant qu’il n’avait pas intérêt à approcher. Enfin le blond releva ses yeux sur l’armure inexpressive, pourtant, il savait différencier le moindre sentiment venant de son petit frère rien qu’au ton de sa voix, de ses soupirs, de son attitude. Puis enfin Edward lui sourit et mit son poing d’acier contre le plastron de son frère dans un petit bong.

-Bienvenue à la maison petit frère… T’as loupé certaine choses, mais je te raconterais tout !s Je compte sur toi pour faire de même…

En disant cela, son regard fuyait vers l’inconnu l’espace d’un instant. Puis se reporta sur son petit frère adoré. Il lui avait manqué, c’était indéniable.

- Plus de dispute Al. On se dit tout comme avant.

Revenir en haut Aller en bas
Alphonse Elric
Le FullArmor Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: Un retour inatendu [PV les frères Elrics]   Dim 12 Juil - 14:09

Son mec ?! Attends, il est parti pendant tout ce temps et lorsqu'il revient son frère s'est trouvé quelqu'un ? Al restait perplexe, même s'il serra rapidement la main du brunet. Est-ce que son frère passait tout son temps avec cet homme ou bien, il essayait de trouver une nouvelle piste concernant la pierre philosophale ? Ou bien peut-être qu'il était occupé sous les ordres de Mustang... Cependant, toutes ces réflexions ne mèneraient à rien sans que le jeune homme osait les poser directement au blondinet. Ou à ces deux-là. Peut-être même que son frère pensait que l'homme qui l'accompagnait était son propre compagnon... Il fallait sérieusement en discuter.

«Oui, moi de même, Zévin.»

En fait pourquoi il sortait ces mots qui n'avait pas de sens. Il y a quelques minutes, Al aurait voulu étrangler son frère et l'inconnu, bien sur au figuré, mais là maintenant qu'il les avaient devant lui, il semblait vouloir rester muet. Ne pas savoir quoi dire dans ces circonstances. Le blondinet s'interposa entre lui et Zévin. Qu'allait-il lui dire ? Il releva sa tête et le regardait attentivement. Un sourire ? Ça le rassura autant que la lueur vacillante de joie qui illuminait ces topazes sombres. Son grand frère lui asséna un coup d'automail en plein plastron et lui souhaitait la bienvenue. Al acquiesçait.

«Merci et oui on va devoir parler entre nous.»

Du coin de l'œil, il vit Mana remettre la porte sur ses gongs la réparant à sa manière, soit en jouant avec les battants et les vis sans se soucier du regard noir que lui avait lancé son frangin. Tiens, il avait cru que ce dernier l'aurait laissé seul avec son frère et son invité. Mana lui faisait un signe que lui seul pouvait comprendre : il le pointait lui et son frère puis imitant un cœur battant. Frères de cœur. Pas uniquement frères de sang et cela le pénétrait. Ils avaient approximativement les mêmes objectifs et la même mentalité. Ces choses n'allaient pas changer même si Edward semblait avoir trouvé l'âme sœur. N'était-ce pas cela que Mana voulait lui faire comprendre ? Surement. Tout comme son frère, cet homme trouvait une manière de voir en lui.

«... Par où commencer ? ... »
Revenir en haut Aller en bas
Zévin Alcédor
Amestrien confirmé

avatar


MessageSujet: Re: Un retour inatendu [PV les frères Elrics]   Lun 13 Juil - 13:03

Il était soulagé que le scandale n'ai pas éclaté. Oui, Alphonse était quelqu'un de tout à fait réfléchi. Il remarqua les signes que faisaient l' "ami" de l'armure et, même s'il ne comprenait pas exactement, il devinait ce que ça voulait dire. Lui même avait vécu toute sa vie dans une solitude infernale et, même s'il aimait Edward, et même s'il trouvait la vie à ses côtés fabuleuse, il ne put s'empêcher d'avoir un petit pincement au cœur en voyant les deux frères. Oh que oui, ils s'aimaient du plus bel amour, ça se voyait. Il se demandait pourtant pourquoi cela lui faisait si mal.

Etait-il jaloux ? Jaloux d'Al, si exclusif avec son frère...? Non. C'était comme si.... Oui. Il regrettait de n'avoir pas connu ce genre de choses. De ne pas avoir eu un frère, ni même un ami, avec qui il aurait pu partager.... Non. Il a toujours été seul, et il a même renié sa mère la dernière fois qu'il pouvait encore la voir. Oui, il était jaloux des deux frères car, même s'ils ont connu des expériences horribles, même s'ils doivent encore faire face à des obstacles pires encore pour pouvoir réparer leurs erreurs, même avec tout ça, ils s'aimaient et se soutenaient, ils partageaient un lien inviolable et magnifique dont il ne pouvait qu'être jaloux et qui était embelli par toutes ces vaines tentatives de le briser. Il était jaloux des deux frères et il savait que l'amour que lui portait Edward ne serrait jamais aussi grand que celui-ci.

Soudain, il émergea de ses pensées, se rendant compte qu'un blanc commençait à s'installer. Il désigna alors la table à Al, partant vers la cuisine.

- Bah déjà commençons par nous asseoir, parce que, personnellement, discuter debout, je trouve pas ça franchement confortable. Qui pour un café ?

Bien sur, il posait la question à Edward et l'ami d'Al, il ne ferait certainement pas l'erreur d'oublier la condition du frère de son amant. Ainsi, plus tard, il ramena un plateau et le posa sur la table, écoutant attentivement la conversation qui avait commencé sans lui.
Revenir en haut Aller en bas
Edward Elric
Fullmetal Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: Un retour inatendu [PV les frères Elrics]   Ven 17 Juil - 9:25

La porte était réparée de façon traditionnelle, comme disait leur maître, on ne pouvait pas utiliser l‘alchimie pour tout, il fallait aussi faire les choses à la main. Edward tira une chaise et s’assit, Zévin proposa du café pourquoi pas, quand il fut parti dans la cuisine le blond se tourna vers son frère.

- Alors tu commences où je commence ? Hé honneur a l‘ainé on va dire. Sans toi les missions l’horreur ! Même celle avec Zévin dans un sens vu qu’il a fini à l’hôpital à cause de moi.

Edward s’en voulait encore d’ailleurs.

- Mustang m’a fait trimer ! Il ne voulait m’envoyer nulle part sans toi pour soi-disant me tempérer. Sinon j’ai continué les recherches, principalement à la bibliothèque ce qui a donné des trucs assez improbables, j’avoués. J’espère que de ton côté, ça a été plus productif. Aller raconte-moi tout ce que tu as fait !!! Et c’est qui l’énergumène qui a défoncé la porte ?

En à peine, quelques phrases Edward avait assez bien résumé ce qui lui était arrivé, bien qu’il ne parla pas de son propre passage à l’hôpital. D’ailleurs coup de chance, il n’avait plus aucune marque visible de son passage a t’abat lors de la minie révolte d’Auego. Mais il était évident qu’il restait vague, car cela ne regardait pas l’ami de son frère ni Zévin. Alphonse lui avait horriblement manqué, et même la présence de son amoureux n’avait pu colmater cette sensation affreuse d’abandon.

- Tu m’as manqué Alphonse, plus jamais je ne te crierais dessus ni rien ! Plus jamais on ne se sépare… Enfin dans les limites du raisonnable bien sûr !

Bah oui, il ne comptait pas l’emmener aux toilettes avec lui, ou quand son frère aurais récupérer son corps s’insinuer dans sa vie amoureuse… d’ailleurs, ce type-là ? Qui était-il pour son frère ? Edward prit une tasse de café.

- Merci Zévin.

Puis il fixa l’autre brun présent dans la pièce.

- Alors… Vous vous êtes rencontré comment ?

Bien jouer Edward il n'y avait pas plus con comme question.
Revenir en haut Aller en bas
Alphonse Elric
Le FullArmor Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: Un retour inatendu [PV les frères Elrics]   Lun 27 Juil - 12:30

Sous l’invitation du brunet, Al se tira une chaise et s’asseyait en face de son frangin. Un silence s’interposait entre eux. L’arôme du café flottait dans l’air et se mélangeait à celle de la nicotine. Apparemment, Mana s’était remis à fumer. L’armure posait ses mains contre la table. Pendant que Zévin préparait le café pour les invités, Edward l’informa que le colonel Mustang lui avait interdit de missions sans l’avoir à ses côtés. Il serrait légèrement les poings sentant de la compassion et une pointe de colère. Oui, certainement que ça avait pu faire rager son grand frère, mais Al ne doutait pas que sans lui, Ed aurait fait plus de dommages ou en aurait subi. Le colonel avait donc essayer de tempérer le caractère impétueux de son frangin : malgré tout, cet homme avait eu la clémence de concéder quelques enquêtes envers l’alchimiste. Même si elles avaient été terribles, Al l’enviait. Un peu d’action lui aurait été favorable, mais heureusement Mana avait été là pour le soutenir. Pinako également. Même si elle s’était méfiée de ce brunet dès les premières secondes où il avait franchi la porte de sa maison : l’armée l’avait soi-disant envoyé auprès d’Alphonse pour le chaperonner. En somme… Lui faire passer l’amertume de cette séparation. Enfin, son frère lui annonçait qu’il n’avait pu guère trouver des informations potentielles concernant la pierre philosophale.

Edward était toujours aussi direct et s’il avait pu Al en aurait souri timidement lorsqu’il lui demandait ce que LUI avait bien pu faire pendant tout ce temps. Et bien évidemment, s’il avait pu trouver quoique ce soit sur la pierre de Flamel, il lui demandait également qui était l’homme qui l’accompagnait. Al réalisait que son frère devait voir le brunet comme… un remplaçant, mais ce n’était pas le cas. Loin de là ! Il appréciait sa présence et c’était quelqu’un de bien, du moins, ce qu’il avait pu ressentir à son contact.

«Il s’appelle Mana. Je suis resté chez Pinako pendant tout ce temps. Parfois, je revenais ici pour espérer te voir et nous réconcilier, mais tu n’étais pas là, alors je reprenais le train pour Resembool. J’ai essayé de trouver des informations pour la pierre, mais Mana doit en savoir un peu plus, car il faisait les recherches…»


Le garçon réfléchissait aux dernières paroles prononcées avant d’acquiescer et lui montrer son petit doigt pour se le jurer.

«C’est une promesse, Edward.»

Il eut un petit rire nerveux lorsque l’amoureux de son frangin revenait avec des tasses fumantes. Al remarquait alors que ce dernier était plus âgé qu’eux. Même que le tireur d’élite les rejoignaient en silence et fixait sa tasse avec un regard qui lui faisait peur. Comme s’il se demandait si le café n’était pas empoisonné. L’homme d’un mouvement brusque semblait avoir remarqué le regard que lui lançait le frère de l’armure et le toisait d’un air absent. Cet échange le frit frissonner.

«On m’a demandé d’être le garde personnel d’Alphonse Elric durant votre séparation s’il devait lui arriver quelque chose. J’ai perfectionné ses manières de combats et lui ai appris à communiquer et comprendre en signes. Je suis tireur d’élite dans l’armée et disons...»

Il jouait avec ses médailles. Des plaques métalliques qui ressemblaient fortement à celle des soldats qu’on envoyait au front. Al déglutit et attendit.

«Que c’est parce que j’ai un passé trouble que je vous avertis. Je ne sais pas si vous réalisez les conséquences de votre quête, mais je crois que vous êtes innocents. La seule chose que je peux vous dire sur cette pierre, c’est qu’il faut faire payer le prix du sang et par instinct, je vous suggère de vous pencher sur les ruines de Xerxes. Vous êtes compétents pour comprendre où je veux en venir.»

Mana bu quelques gorgées de son café.

«Je vais devoir avertir le colonel Mustang que votre frère est revenu. Ça a été un plaisir.»

Il se levait et les saluait de la main avant de partir. Al se levait pour l’arrêter mais se laissa retomber sur sa chaise. Le regard transperçant de l’homme lui recommandait de rester là où il était et c’est ce qu’il fit. Mana lui faisait penser à un chien : loyal, mais agressif et c’est avec confusion que l’armure restait perdu dans ses pensées, Le tireur ne lui avait rien confié à ce sujet et Al se sentait totalement désorienté par la nouvelle. En alchimie, les composants étaient liés entre eux : habituellement ils constituaient le corps, l’esprit et le sang… S’il faisait l’addition de tous les nombres de l’équation. Ils… Non, impossible. C’était inconcevable… Ils étaient un sacrifice alchimique… Il eut l’impression de recevoir un direct dans la figure et …

«… Je ne veux pas que des gens meurent pour que nous ayons nos corps… Mais, nous ne pouvons pas négliger ces informations… »


Sa voix lui semblait lointaine, éraillée et il se tournait vers les deux hommes présents.
Revenir en haut Aller en bas
Zévin Alcédor
Amestrien confirmé

avatar


MessageSujet: Re: Un retour inatendu [PV les frères Elrics]   Sam 29 Aoû - 12:04

Zévin ne put s'empêcher de se perdre dans ses réflexions avec de telles révélations. Oui, ça expliquait tout. Ca expliquait pourquoi l'opération était mortelle, la rareté de la pierre et, surtout, ça expliquait que les frères aient survécu... Soudain, il frappa son poing dans sa main, ayant l'air d'avoir eu un éclair de génie.

- Sauf que le prix du sang est divisible ! Voila pourquoi vous avez survécu, bien que l'expérience ait raté ! Vous pouvez le faire sans tuer personne, c'est possible ! il suffit de diviser le prix du sang par le nombre d'alchimistes !

Il scruta un instant les deux frères, cherchant visiblement leur approbation. Il réfléchissait encore et ne put s'empêcher de s'asseoir devant le poids de telles nouvelles.

- Ca implique donc que les expériences interdites sont possibles... Enfin.... Je crois.... Si je me souviens bien, tous les cas rapportés à propos de ce type d'expériences parlent d'un alchimiste seul... Et la seul exception c'est vous... mais jusqu'à quel point on peut diviser le sacrifice, c'est ça la question....

Il parlait à moitié pour lui et à moitié pour eux. Finalement, il se redressa en riant tout en partant repréparer des boissons pour fêter cette nouvelle.

- Je crois que finalement un assistant ne vous sera pas de trop ! Je suis certain que c'est calculable, et avec un peu de chance, le stade de l'indivisibilité sera acceptable !

Toute cette agitation sonnait un peu faux... Mais bon, fallait bien essayer d'égayer un peu l'ambiance, vu que là ça devenait critique.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un retour inatendu [PV les frères Elrics]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un retour inatendu [PV les frères Elrics]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Zendoc, un retour inatendu.
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fullmetal Alchemist RPG :: Central :: Bâtiment de l'Armée :: Aile des Alchimistes :: Appartements des frères Elric-