Les fanfics d'Aya-chan - Page 3



 
Le forum va bientôt subir de grands changements ! Restez connectés ! /sbaff/

Partagez | 
 

 Les fanfics d'Aya-chan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Mischief
Amestrien mythique

avatar


MessageSujet: Re: Les fanfics d'Aya-chan   Lun 15 Juin - 18:08

Rappel du premier message :

AH que j'aime cette fic, même si elle mets va vie en danger XDD
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Les fanfics d'Aya-chan   Dim 28 Fév - 8:40

Hana Ann... Que fais tu en partie flood !
Va poster va poster va poster !!!

*regard qui tue associé a une promesse de mort instantané.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Les fanfics d'Aya-chan   Dim 28 Mar - 10:02

J'ai une grande nouvelle ! J'ai une fic qui s'en vient ! Le premier chapitre sera en plusieurs parties pour la simple et bonne raison que la première partie fait 8 page sur Word et ça risque d'être le cas pour les autres. Je n'ai pas encore de titre, mais je peux vous dire que vous serez tous dedans, il faut juste de la patience. Je suis en train de faire la deuxième partie, celle de Ranfan. La mienne ainsi que celle de Hana sont terminées. Prochainement j'écrirais la partie de Lin, Aisya et Léthéo.

Je posterais tout cela, ne vous inquiétez pas ^-^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Les fanfics d'Aya-chan   Dim 28 Mar - 10:03

yipa, yipa ! woohoo
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Les fanfics d'Aya-chan   Dim 28 Mar - 10:33

UN extrait pour vous faire patienter :

-Hana Ann, lu la fille à autre voix. J'aime bien le nom.

Elle se contenta de partir s'asseoir à une table, plus loin, avec d'autres filles de la classe. C'est à ce moment, alors qu'elle ferma la page Web, que Rima remarqua la couleur éclatante de son bracelet. Il brillait encore plus qu'avant, si c'était possible et le contact du métal lui chauffait la peau. Elle tenta de le retirer, sans succès. Il ne bougeait pas d'un centimètre. Légèrement affolée, Rima se leva et demanda à la professeur la permission d'aller à la salle de bain avant de sortir rapidement de la salle d'art. La cloche annonçant officiellement le début des cours venait de sonner, mais elle ne s'en rendit pas compte. À peine arrivée à la salle de bain, elle commençait à avoir des vertiges. Elle s'adossa contre le mur le plus près et respira un bon coup. La douleur que lui procurait le bracelet d'était totalement estompé. Il avait cessé de briller. La jeune fille retira ses lunettes, sans lesquels elle était myope comme une taupe, un cours instant, mais lorsqu'elle regarda autour d'elle rien n'était flou, tout était plus que clair. Elle n'avait ni lunettes, ni lentilles en ce moment. Comment ce faisait-il alors qu'elle voyait comme si ses yeux étaient en parfaite santé ? Elle se précipita devant le miroir de la salle de bain et à sa grande surprise, ses cheveux autrefois châtains étaient devenus mauves ! Elle ne portait plus les vêtements qu'elle avait enfilés à l'aveuglette ce matin, mais plutôt une courte robe, attachée au cou, qui laissait nue une partie de son dos. Elle avait de longues bottes noires à ses pieds, des gants de même couleur à ses mains. Prise de panique, la jeune fille faisait les cents pas dans la pièce. Que lui arrivait-il ? Pourquoi était-elle comme ça ? Elle ressemblait à... Elle était le portrait craché de son personnage sur le RPG ! Ses yeux habituellement bleu était de la même couleur que ses longs cheveux attachés d'un ruban noir. Était-ce à cause du bracelet ? Et que faisait-elle à présent pour retrouver son apparence d'autrefois ? Trop de questions se bousculaient dans sa tête. Elle commençait déjà à sentir la migraine s'installer confortablement dans sa tête.

Alors qu'elle cherchait une solution pour retrouver son apparence normale et retourner au plus vite en cours avant que quelqu'un ne se pose des questions, des pas se firent entendre dans le couloir censé être désert.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Les fanfics d'Aya-chan   Dim 28 Mar - 10:38

Ahaha ! xD Excellent !
Ptêt qu'elle répondra plus vite en devenant son perso ! xD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Les fanfics d'Aya-chan   Dim 28 Mar - 17:19

Niahaha ! Je fais même référence à ça dans cette partie XD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Les fanfics d'Aya-chan   Dim 28 Mar - 17:48

Chapitre 1 : Le commencement – Part 1 : Ayame Hasashi et Hana/Kira Ann

C'était le matin. Comme un zombie, Kate s'était réveillée et avait revêtu les premiers vêtements lui étant tombés sous la main. Les gens ne remarqueraient pas que c'était n'importe quoi, vu que c'était son style vestimentaire. Elle enfila des leggins noirs, une courte jupe noire, un corset noir, une petite veste rouge et mis quelques ceintures et chaînes à sa taille, enfila des cravates qui n'allaient pas ensemble et mis des gants d'un vert éclatant. Rapidement elle crayonna ses yeux de noir et attacha ses cheveux en queue de cheval. Elle mit la première paire de talons hauts qui lui passa sous la main, son manteau, son sac d'école et son sac-à-main. Pas le temps de se reposer, le bus allait passer dans moins d'une minute. La jeune fille sortie de chez elle, couru jusqu'à l'arrêt d'autobus, qui était à quelques maisons de la sienne. En arrivant à l'arrêt en question, elle fut surprise de ne pas y retrouver son amie Rima. Pourtant, celle-ci était toujours là avant elle. Pas le choix vu qu'elle habitait plus loin et qu'elle ne pouvait se permettre de manquer l'autobus. Était-elle malade ? Il ne fallait pas ! Kate venait d'acheter le nouveau tome de Fullmetal Alchemist et Rima se devait de le lire !

L'autobus jaune pointa le bout de son nez et Rima aussi. Elle arriva en courant en direction de l'arrêt. Alors que Kate embarquait et allait s'asseoir à leur place habituelle, la chauffeuse attendait que l'autre jeune fille grimpe à bord du véhicule pour continuer son chemin. Une tête aux longs cheveux châtains pâles fit son apparition. Elle non plus n'avait pas prit le temps de se préoccuper de ses vêtements. Le premier Jeans, premier chandail et hop ! on met le manteau les souliers, le sac et on file ! Elle portait même ses lunettes, ce qui ne lui arrivait pas souvent. À bout de souffle, elle s'écrasa sur le banc aux côtés de son amie.
-On dirait que je ne suis pas la seule à être en retard, fit remarquer Kate. Ça va aller ? C'est extrêmement rare que tu sois en retard.
Rima prit quelques instants pour reprendre son souffle. Elle resta silencieuse et lorsqu'elle sentit son coeur se remettre en mode « normal » elle put ouvrir la bouche pour laisser sortir quelques mots.

-Ça va.

Elle se replaça dans une position plus confortable sur le banc. Les bancs d'autobus scolaires n'étaient jamais confortables, il fallait donc trouver une position plus commode que les autres. Kate profita du moment de repos de son amie pour sortir le manga de FullMetal Alchemist qu'elle lui tendit. Celle-ci le prit en soufflant ce qui se voulait être un merci et le rangea dans son sac. Le silence régnait dans l'autobus comme à tous les matins. Il n'y avait que les murmures des frères des deux amies qui discutaient encore et toujours de Pokémon, sur le siège d'à côté.

-Ce matin, commença Rima qui semblait se remettre de sa course, mon frère à commencer à faire du bruit à 3 heure du matin parce qu'il ne dormait plus. Il m'a réveillé et ensuite j'ai eu toutes les misères du monde à me rendormir. Quand je me suis finalement endormie il devait être environ cinq heure et demi et je n'ai pas entendu mon réveil sonner. Je me suis full dépêcher à me préparer.

-C'est imbécile des frères, fit finalement Kate. Enfin, seulement les notre. Je suis tellement fatiguée ces temps-ci que je me suis réveillée en retard. C'est à peine si j'ai eu le temps de mettre mes lentilles cornéennes. En plus, j'ai mis la gauche dans l'oeil droit et la droite dans l'oeil gauche. J'ai vraiment hâte d'être à l'école juste pour arranger ça parce que là je vois flou. Bon, je crois que je vais me plaindre pour la journée moi.

-Tu sais quoi ? J'ai fais un rêve bizarre. T'étais là et il y avait d'autres personnes aussi. À un moment il y a un monsieur étrange qui arrive et il ne veut pas nous montrer son visage et là il y a plein de poignards qui volent et qui l'atteignent, mais ça lui fait rien. Je me souviens plus vraiment du reste, mais il y avait aussi beaucoup de fumée.

-Ok... ouais... Étrange. Vraiment étrange.

De nouveau le silence. Les derniers élèves venaient de monter dans le bus et celui-ci ce dirigeait maintenant vers l'école des deux filles. Alors que le véhicule s'était arrêté à un feu rouge, plus loin, Kate se décida de briser le silence. Si elle ne parlait pas, elle allait s'endormir à coup sûr.

-Hier, sur la chatbox du forum, Ranfan a essayée de me tuer. Elle ne veut pas que je touche au prince, fit-elle en riant. C'était tellement drôle. En plus, on a un nouveau membre. Olivia Armstrong. C'est le double-compte de Ranfan. Et Lin n'a pas encore répondu au Rp. D'ailleurs, faudrait que tu réponds à celui à la gare avec Léthéo...

-Je sais... mais je n'ai pas d'inspiration.

-Je compatis, fis la blondinette en posant sa main sur l'épaule de son amie.
Peu après, le bus arriva à l'école et les filles se séparèrent pour aller voir leurs amies respectives. Heureusement pour vous, chers lecteurs et chères lectrices, le blabla du commencement qui compose la routine des deux jeunes filles se termine pour laisser place au début de l'aventure.

Kate arriva à son casier qu'elle tenta d'ouvrir. Sans succès. Le cadenas ne voulait pas s'ouvrir. Pourtant la jeune fille avait fait le bon code qu'elle dû refaire encore et encore jusqu'à ce qu'il cède. Cela avait attisé la frustration matinale de Kate. Cependant, elle était à humeur changeante pour un rien. Elle jeta son sac-à-main sur le tas de feuilles, de livres et de cartables qui constituaient le fond de la case avait d'accrocher son sac et son manteau à des crochets. Par la suite elle se tourna vers son miroir où elle changea habillement ses lentilles d'oeil. Elle essuya ses doigts tachés de crayon noir sur sa jupe, ce qui ne paraitrait pas. La frustration avait augmentée. Elle se retourna et regarda la cafétéria qui s'étendait devant elle. Elle traversa d'un bond le couloir et se pencha sur la balustrade pour voir quelques-unes de ses amies assises à une table. Elle retourna à son casier qu'elle referma, non sans donner un bon coup de pied dedans et le verrouilla. Par contre, avant qu'elle puisse rejoindre les courts escaliers pour descendre à la cafétéria, une chose arriva pour renforcer sa frustration du jour.

Toad. C'était un nom de code que ses amies et elle lui avait donné. Un garçon, qui venait sans cesse parler à la pauvre Kate qui ne savait pas comment lui dire clairement de faire de l'air. Elle soupira d'exaspération en le voyant. Elle l'ignora. Elle faisait toujours ça avec tout quand elle ne voulait rien savoir de quelqu'un ou de quelque chose. Elle était douée pour ça. Au lieu d'aller rejoindre ses amies où le nommé Toad viendrait s'incruster dans les conversations qu'elles menaient, elle se dirigea d'un pas rapide vers la table de Rima et ses amies. De nature la jeune fille marchait rapidement et elle arriva rapidement à la hauteur de son amie, s'étant trouvé une excuse rapidement. Elle s'assit aux côtés de son amie et regarda du coin de l'oeil le garçon tourner les talons, mais rester dans le coin à se promener sans but précis.

-Salut Rima, dit-elle à son amie, j'ai oublié de te demander ce matin si... si tu avais terminé de lire le manga que je t'avais prêté hier. C'est Kobato je crois.

-Oui, répondis celle-ci. Elle était surprise de voir son amie débarquer, mais ne se doutait pas de la raison de la présence de celle-ci à sa table. Elle expliqua à Kate que le manga dont elle parlait se trouvait chez elle et qu'elle n'avait pas eu le temps et n'avait pas du tout penser à le ramener. Suite à cette réponse, la jeune blonde n'eut d'autres choix que de se lever et de partir, saluant son amie. Elle ne voulait pas rester et s'incruster. Elle avait un autre plan par contre. Tout pour éviter ce garçon au lieu de lui faire face.

Alors que Kate se dirigeait d'un pas rapide à l'opposer de sa table, Rima prit ses affaires et se dirigea à l'étage supérieur de l'école avec ses amies. Elle arriva à son casier qu'elle ouvrit rapidement pour y mettre son manteau et son sac. Lorsqu'elle ouvrit celui-ci, elle y découvrit, tout au fond, un drôle de bijou scintillant. C'était un bracelet possédant une pierre d'un rouge éclatant. Jamais elle n'en avait vu de semblable. D'où provenait-il ? Pas de chez elle en tout cas, sinon elle l'aurait su. Un tour de ses frères ? Ce pouvait être possible, mais à l'intérieur d'elle quelque chose lui disait que c'était autre chose.

Les amies de Rima, lorsqu'elles remarquèrent le bracelet, se regroupèrent en cercle autour de la jeune fille pour observer le bijou. Elles le prirent de leurs mains et l'examinèrent. Pauvre Rima, elle dû reprendre de force le bijou pour l'avoir de nouveau en sa possession. Par réflexe elle le mit à son poignet et étonnamment il lui seyait parfaitement, comme s'il avait été conçu pour elle. Jusqu'au début des cours, la jeune fille dû essayer de convaincre ses amies qu'elle ne savait pas d'où venait un tel bracelet, ce qui était la pure et simple vérité.

Ce fut un soulagement pour elle d'entendre le bruit de la cloche annonçant qu'il fallait se rendre en classe. Elle prit son agenda et quitta rapidement son casier pour se rendre en cours d'art plastique. Elle s'installa à un ordinateur libre au fond de la classe pour continuer son projet d'animation. Faire vivre quelque chose à l'écran n'était pas chose aisée. Avant de continuer son dur travail, la jeune fille ne put résister à la tentation de visiter le forum de Fullmetal Alchemist qu'elle fréquentait depuis plusieurs mois. C'était un site de jeu de rôle où elle incarnait un personnage à double personnalité dans un univers d'alchimie. C'était à elle de répondre dans l'un des sujets. Elle lut ce qui avait été poster dans l'un de ses Rps pour pouvoir essayer d'imaginer la suite et ce qu'elle répondrait.

Alors qu'elle terminait sa lecture, une fille de son cours se pencha au-dessus de son épaule pour lire. Elle avait deviné tout de suite de quoi il s'agissait. Elle était une des seules de la classe à connaître les RPGs ou plutôt, en visiter.

-Tu es quel personnage ? Demanda la fille.
Rima monta un peu plus haut sur la page Web et lui désigna l'image d'une jeune fille à la longue chevelure mauve, portant une courte robe noire et tenant en main des poignards.

-Hana Ann, lu la fille à autre voix. J'aime bien le nom.

Elle se contenta de partir s'asseoir à une table, plus loin, avec d'autres filles de la classe. C'est à ce moment, alors qu'elle ferma la page Web, que Rima remarqua la couleur éclatante de son bracelet. Il brillait encore plus qu'avant, si c'était possible et le contact du métal lui chauffait la peau. Elle tenta de le retirer, sans succès. Il ne bougeait pas d'un centimètre. Légèrement affolée, Rima se leva et demanda à la professeur la permission d'aller à la salle de bain avant de sortir rapidement de la salle d'art. La cloche annonçant officiellement le début des cours venait de sonner, mais elle ne s'en rendit pas compte. À peine arrivée à la salle de bain, elle commençait à avoir des vertiges. Elle s'adossa contre le mur le plus près et respira un bon coup. La douleur que lui procurait le bracelet d'était totalement estompé. Il avait cessé de briller. La jeune fille retira ses lunettes, sans lesquels elle était myope comme une taupe, un cours instant, mais lorsqu'elle regarda autour d'elle rien n'était flou, tout était plus que clair. Elle n'avait ni lunettes, ni lentilles en ce moment. Comment ce faisait-il alors qu'elle voyait comme si ses yeux étaient en parfaite santé ? Elle se précipita devant le miroir de la salle de bain et à sa grande surprise, ses cheveux autrefois châtains étaient devenus mauves ! Elle ne portait plus les vêtements qu'elle avait enfilés à l'aveuglette ce matin, mais plutôt une courte robe, attachée au cou, qui laissait nue une partie de son dos. Elle avait de longues bottes noires à ses pieds, des gants de même couleur à ses mains. Prise de panique, la jeune fille faisait les cents pas dans la pièce. Que lui arrivait-il ? Pourquoi était-elle comme ça ? Elle ressemblait à... Elle était le portrait craché de son personnage sur le RPG ! Ses yeux habituellement bleu était de la même couleur que ses longs cheveux attachés d'un ruban noir. Était-ce à cause du bracelet ? Et que faisait-elle à présent pour retrouver son apparence d'autrefois ? Trop de questions se bousculaient dans sa tête. Elle commençait déjà à sentir la migraine s'installer confortablement dans sa tête.

Alors qu'elle cherchait une solution pour retrouver son apparence normale et retourner au plus vite en cours avant que quelqu'un ne se pose des questions, des pas se firent entendre dans le couloir censé être désert.

Kate avait réussis à fuir ce qu'elle appelait « boulet ». Il ne lui avait pas encore parlé de la matinée. Lorsque la première cloche sonna elle prit son temps pour se rendre en cours avec son amie, Fumiko. Comme d'habitude, elles mirent le pied dans la salle de classe lorsque la deuxième cloche retentit. C'était toujours comme ça. Elles n'étaient pas pressées de se rendre dans un cours ennuyeux tel que celui de Monde Contemporain, qui était une sorte de cours traitant d'actualité, d'histoire et d'économie. De plus, le prof ne disait jamais rien sur les retards en cours. Assise à sa place et malheureusement installé au pupitre avoisinant celui du boulet, qui se trouvait partager la plupart de ses cours, la jeune fille ouvrit l'un de ses cahiers d'écriture. Sans écouter le professeur qui commençait à élaborer sur le système de santé de la province, elle ouvrit son cahier et de là tomba un long collier à la pierre ovale d'un rouge scintillant. Intriguée, la jeune fille l'observa sous toutes ses coutures avant de se pencher vers Fumiko qui était assise à sa droite.

-C'est toi qui as encore mis tes affaires dans mon sac ? Demanda-t-elle en lui montra le pendentif.

Son amie lui fit signe que non avant d'enfuir sa tête dans ses bras couchés sur son pupitre, prête pour une bonne sieste. Kate soupira. À qui pouvait donc appartenir le bijou alors ? C'était peut-être hier lorsqu'elle était allée acheter des accessoires et qu'elle avait acheté des sacs avec pleins de bijoux. L'un d'eux était tombé dans son sac et puis voilà. La jeune fille se convaincre que c'était ça qui avait dû se produire. Cependant, si c'était un de ces bijoux-là, elle ne pouvait le mettre, allergique à tout bijou n'étant pas fait d'or ou d'argent. Elle le fit donc passer autour de sa fine taille et l'accrocha à l'une de ses ceintures.

Kate ne vit pas le cours passer. Elle avait dormi, comme la moitié de la classe, durant la quasi-totalité de l'heure et quart où elle était cloîtrée dans cette classe. Ce n'était pas si grave, elle réussirait quand même les examens. Les réponses aux questions étaient inscrites mot pour mot dans le manuel et il était autorisé d'avoir le dit manuel pour faire l'examen. C'était pourquoi il était rare de voir des étudiants couler le cours. Alors qu'elle sortait de la classe, toute endormie, Toad le boulet la rattrapa.

-C'était intéressant le cours, non?

La jeune fille roula des yeux avant de soupirer.

-Aussi intéressant qu'une course de tortues des mers.

Elle voulait que quelqu'un la sauve. Il fallait qu'elle trouve une excuse pour s'éclipser. Il fallait que quelque chose se produise. Quel ne fut pas sa joie d'entendre son amie Fumiko qui ne la laissait jamais aux mains de ce boulet.

-Ayame Hasashi ! Cria Fumiko dans le couloir.

Ayame, quelques-unes de ses amies l'appelait ainsi, dont Fumiko. Justement, Kate ne tarda pas à rejoindre celle-ci, rebroussant chemin et laissant le garçon seul au beau milieu d'une discussion qu'il menait, sans s'en rendre compte, seul.

-Tu me sauves la vie, merci, fit Kate en poussant un soupire de soulagement.

Elles se rendirent toute deux à l'étage inférieur pour porter leurs livres à leur casier. En chemin, Fumiko demanda à la jeune fille si elle n'avait pas refait une teinture pour ses cheveux, ceux-ci étant d'un blond plus éclatant qu'à l'habitude. Elle fit aussi un commentaire sur la longueur. Ils semblaient plus long qu'ordinaire, bien que toujours en queue-de-cheval. Contrairement à Rima, Kate ne sentait pas le bijou chauffer et ne le vit pas s'illuminer de plus bel. Ce ne fut que lorsqu'elle eut déposer ses manuels à son casier et qu'elle se dirigea vers les abreuvoirs qu'elle se rendit compte que quelque chose clochait. Une surveillante de l'école l'interpella et lui demanda de changer de tenue immédiatement, car celle-ci ne correspondait pas au code vestimentaire. La jeune fille se contenta de hocher la tête et regarda de travers la surveillante avant d'aller à la salle de bain, se regarder dans le miroir. C'est en voyant son reflet qu'elle comprit. Elle comprit tout : la remarque de son amie sur ses cheveux, l'avertissement de la surveillante. Alors que le règlement obligeait d'avoir une jupe arrivant aux genoux, la sienne s'arrêtait après ses cuisses. De plus, la jupe qu'elle avait enfilé ce matin était noir tandis que celle-ci était rouge ! Ses jambes étaient nues et elle portait des bottes à talons aiguilles, ses vêtements ressemblaient à un uniforme scolaire, chemise blanche et un haut noir. Sa poitrine quasi-inexistante avait prit trop de volume et cela la troublait énormément. Elle était même plus grande qu'avant. Rêvait-elle ? Au fond, elle était encore en train de roupiller dans son cours de Monde Contemporain, il ne pouvait y avoir d'autres explications !

Elle se pinça, sans succès. Elle ne rêvait pas. Elle était réellement devenue Ayame, comme son personnage du forum du Fullmetal Alchemist. Elle l'avait si souvent rêvé et maintenant que ça se produisait elle voulait redevenir elle-même ! Il y a des jours comme ça où elle change facilement d'avis. La jeune fille se rendit dans une cabine de toilette et ferma la porte. Sentant un objet lourd sur sa cuisse, elle leva sa jupe pour y découvrir une arme à feu et un poignard accrochés à sa cuisse, sur un court et moulant short noir. Si quelqu'un l'attrapait avec ça, elle aurait de gros ennuis. Elle devait retrouver son apparence de gamine au plus vite ! C'est alors qu'elle entendit une voix...


Dernière édition par Ayame Hasashi le Jeu 1 Avr - 10:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Les fanfics d'Aya-chan   Dim 28 Mar - 17:58

Troppp coool!

Bientot a moua, bientot a moua!!! =P

Bonne continuation ;D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Les fanfics d'Aya-chan   Dim 28 Mar - 18:04

Je suis entrain de l'écrire là XD Ça sera pas long XD Faut aussi que je corrige car... faut dire que dans la première part il y a beaucoup de fautes XD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Les fanfics d'Aya-chan   Dim 28 Mar - 18:31

C'est super bon Aya. Pis c'est aussi très très fidèle a la réalité. Vite vite, la deuxième partit!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Les fanfics d'Aya-chan   Dim 28 Mar - 18:38

C'est vrai que quand tu te plains de tes frères... c'est exactement la réalité.. et moi toujours en retard ! XD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Les fanfics d'Aya-chan   Lun 29 Mar - 16:48

Part 2 : Ranfan

Faellia venait d'arriver en salle de classe. Le nouveau tome de Fullmetal Alchemist en main, elle commença à la lire, assise à son pupitre. Le cours allait bientôt commencer, mais la jeune fille ne pouvait attendre plus longtemps pour lire la suite. Elle avait enfin le manga sous la main et n'allait certainement pas attendre ! Même si elle avait lu sur Internet ce que contenait ce tome et le suivant, elle était toujours aussi impatiente de commencer sa lecture. Avec délicatesse elle ouvrit le livre et commença sa lecture. Elle lisait rapidement, mais elle prenait tout son temps cette fois-ci pour lire et regarder les dessins. Oh ! Il y avait Ranfan ! Elle ne put s'empêcher de la trouver jolie et toujours aussi génial au combat.

Alors qu'elle était à la première moitié de son chapitre, la cloche annonçant le début des cours résonna dans l'école et elle dû malheureusement refermer son livre. À la fin de son cours, elle tenta de continuer sa lecture, mais sans succès. Trop de personnes lui parlait. Ce fut la même chose pour le reste de la journée. Lorsqu'on ne lui parlait pas de choses totalement inutiles ou inintéressante comparativement à son manga elle devait suivre avec grande attention ses cours.

Alors que les cours se terminèrent enfin, la jeune fille se dépêcha d'enfiler son manteau noir et de prendre son sac. Elle replaça une mèche blonde qui se rebellait avant de sortir en vitesse du bâtiment et de recommencer sa lecture, assise inconfortablement dans l'autobus scolaire.
Alors qu'elle lisait, Shaina, une jeune fille qui s'asseyait toujours à ses côtés durant le trajet, arriva et s'écrasa sur le banc. Intriguée par le manga de Faellia, elle posa sa tête sur son épaule pour suivre avec elle. Lorsque le bus démarra, elle changea de position, le bus bougeant trop pour qu'elle soit confortable.

-Eh ! T’as laisser tomber quelque chose Faellia ! Fit Shaina en se penchant pour ramasser une barrette au sol.

Faellia leva la tête de son livre et prit la barrette. Après l'avoir observé longuement, elle l'essaya. La pierre rouge qui l'ornait était si belle, si éclatante. Jamais elle n'avait vu briller comme çela un autre bijou. C'était peut-être une vraie pierre, un rubis par exemple ? Son propriétaire devait paniquer à l'idée d'avoir perdu un si beau trésor. À moins qu'il ne s'en soit toujours pas rendu compte ? La jeune fille regarda autour d'elle, mais il n'y avait personne d'assis sur le banc en avant d'elle, personne sur le banc en arrière d'elle. Il n'y avait personne aux alentours, point. Shaina la ramena à la réalité en éclatant de rire. Elle avait prit le manga de Faellia et avait commencé à le lire.

-Décidément, fit son amie, j’adore Ranfan ! Elle est marrante !

Elle referma le livre et le rendit à sa propriétaire alors que le bus s'arrêtait. Elle salua Faellia et descendit du véhicule, laissant la jeune fille à ses pensées. Il y avait quelque chose qui lui chauffait la tête. Le conducteur de l'autobus avait peut-être mis en marche le chauffage ? La jeune fille profita de la douce chaleur qui se répandait sur sa tête, jusqu'à ce qu'elle soit trop intense. À ce moment, elle posa les mains sur sa tête en ayant l'impression qu'on la brûlait avec un fer à friser les cheveux. Son index effleura sa barrette qui lui brûla la peau. Par réflexe elle retira son doigt et l'examina. Rien de bien grave, mais sa tête la faisait souffrir. Elle ne comprenait pas pourquoi la barrette s'était mise à chauffer comme ça. Un nouveau dispositif mis au point pour réchauffer les Inuits morts de froid au Pole Nord avait été égaré et elle le portait maintenant sur la tête ? Cette douleur ne pouvait plus durer. La jeune fille n'attendit pas l'arrêt complet du bus pour sortir en courant. Elle se précipita vers sa maison, son sac en main, son manga dans l'autre. Cependant elle dû s'arrêter à mi-chemin, essoufflée. Tout d'un coup, elle avait l'impression de peser une tonne.

Faellia rangea son livre dans son sac, mais ne prit pas tout de suite conscience que les pantalons qu'elle avait enfilé en matinée n'étaient plus là, remplacer par un pantalon noir et ample. Ses chaussures avaient été, quant à elles, remplacées par de grosses bottes noires. Laissant tomber son sac au sol, la jeune fille observa son drôle d'accoutrement. À sa taille où était noué un ruban blanc, était aussi accroché un masque qu'elle reconnu très bien. Il était identique à celui de Ranfan ! Et ses vêtements... c'était une armure ! D'où le fait qu'ils étaient si lourds ! La jeune fille ne se posa pas de question, super heureuse d'avoir le costume de Ranfan sans penser à comment il avait remplacé ses vêtements.

Avec un grand naturel, la jeune fille mit le masque et ramassa son sac avant de se diriger d'un pas léger vers sa maison. En chemin elle observait son costume, se plaignant toutefois de ne pas avoir d'auto mail. Que voulez-vous, on ne peut pas tout avoir. La jeune fille entra chez elle et alla directement dans sa chambre où elle se laissa tomber sur son lit, entraînée par le poids de l'armure. Elle se releva presque aussitôt, roulant en bas de son matelas pour atteindre le sol. Il faisait chaud dans cette armure finalement et Faellia se posta devant son grand miroir pour observer son reflet avant de retirer la lourde et chaude armure. Et puis non ! Même s'il faisait chaud avec ça sur le dos, pour faire une bonne Ranfan elle devait garder son armure quoi qu'il arrive ! Par contre, elle retira son masque quelques instants, le temps de se coiffer comme Ranfan. Il ne lui manquait que la perruque pour que le tout soit parfait, mais quel ne fut pas sa surprise de voir son visage, ses yeux, ses cheveux.. tout ! Tout était différent ! Ce n'était pas elle, Faellia Ayumi, devant le miroir, mais bien Ranfan ! Une douce et soyeuse chevelure noire ramenée en chignon sur sa tête, de grand yeux foncés et expressif, un visage à la fois si paisible et si dur, c'était le portrait cracher de la garde du corps du prince Lin Yao !

La jeune fille était figée devant le miroir, observant ce reflet qui n'était pas le sien. Elle se détaillait du regard sans un mot. De nombreuses questions prirent place dans sa tête. Comment se faisait-il qu'elle soit devenue Ranfan ? Même si elle ne souhaitait pas redevenir elle-même pour l'instant, il fallait bien qu'elle trouve le moyen de le faire. Elle réfléchit à ce qui aurait pu provoquer sa transformation, mais c'était si insensé ! Elle devait rêver ! Elle se donna un coup sur la tête. Elle avait mal. C'était un signe qu'elle ne rêvait pas. Qu'allait-elle faire à présent ?

La première chose qui vint à l'esprit de Faellia fut de trouver un Lin Yao. Elle se rendit donc dans le salon et alluma l'ordinateur. Il fallait qu'elle parle de ce qui venait de se passer à quelqu'un. Pendant que l'appareil démarrait, la jeune fille cherchait toujours la raison de cette soudaine transformation physique. Elle avait eu une journée normale, rien de nouveau mis à part... L'étudiante se jeta sur son sac et en sorti le manga de FullMetal Alchemist qu'elle posa au sol. Agenouillée, elle se prosterna devant le livre.

-Je te vénère oh grande Hiromu ! Merci de m'avoir donné cette apparence ! OOOOHHH ! HIROMU ! GRANDE DÉESSE ! OOOOOHH... Saphira... ?

La soeur de Faellia venait d'entrer dans la pièce, son sac-à-dos encore sur ses épaules. Elle dévisagea sa soeur un moment, puis regarda le livre avant de reposer son regard sur sa grande soeur.

-Fae... ?! Qu'est-ce que tu fais ? Tu m'as pas dit que tu avais fait le cosplay de Ranfan ! Tu lui ressembles comme deux gouttes d'eau ! C'est trop génial ! Il était trop réussi ! Dis ! Tu veux me faire un cosplay de FMA à moi aussi ?! Je veux faire Scar !

-Heu... humm.. c'est que... je..., Balbutia Faellia.

-Je vais voir si on a le bon tissu pour le faire ! Fit la jeune Saphira débordante de joie et d'énergie avant de se précipiter dans une autre pièce.

Faellia se leva rapidement et déposa le manga sur le bureau d'ordinateur. Elle se connecta sur MSN et attendis que quelqu'un du forum soit connecté pour parler de ce qui lui arrivait. Elle alla lire ses messages distraitement, mais ne réussissait pas à se concentrer. La jeune fille prit son manga et continua sa lecture pour passer le temps. Alors qu'elle tenait le livre d'une main, elle jouait avec les poches de son uniforme de ninja et trouve un kunai. Aussitôt le livre fut posé sur le bureau et la jeune fille commença à s'amuser avec l'arme à la lame aiguisée. Elle était si absorbée par la lame qu'elle testa en coupant divers trucs qui lui tombaient sous la main comme des crayons, du papier, qu'elle ne remarqua même pas la fenêtre de conversation qui s'était ouverte à l'écran.

Ayame Hasashi dit :
FAEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE !!!
...
...
...
...
...
...
T'es est là cocotte ? Faut que je te dise quelque chose c'est urgent !

Faellia Ayumi dit : Oui ?

Ayame Hasashi dit : Tu veux venir boire un Bubble Tea avec moi ce soir ?

Faellia Ayumi dit : C'est ça le truc urgent ?

Ayame Hasashi dit : Non c'est autre chose, mais je dois te le dire face à face. Tu pourras passer la nuit chez moi si tu veux, ça t'évitera du transport pour le retour.

Faellia Ayumi dit : Je sais pas...

Ayame Hasashi : S'il te plait ! Je dois absolument te voir !

Faellia Ayumi dit : Bon ok...

Ayame Hasashi : Retrouve moi au Bubble Tea vers 6 heure à la table près de la fenêtre. Bye .


Faellia n'eut pas le temps d'écrire quoi que ce soit avant qu'Ayame - ou Kate - ne se déconnecte. Elle écrivit donc un mot à sa mère qui accepterait sans problème le fait qu'elle aille passer la nuit chez Kate. Elle posa le mot bien en évidence dans la cuisine, sur la table et alla prévenir sa soeur de son départ. Prenant quelques affaires qu'elle mit dans son sac-à-dos, remplaçant les manuels, elle sorti quelques minutes plus tard de sa maison. Elle n'avait pas penser à regarder les horaires d'autobus. Avec de la chance il passerait sous peu.

Malheureusement pour elle, la jeune fille attendit près d'une heure que le bus ose se montrer. En embarquant dans le véhicule, elle eu tout de suite droit au regard plein de questions du chauffeur. Question de ne pas se faire prendre pour une folle terroriste ou maniaque cambrioleur, elle n'avait pas mit son masque. S'installant sur un banc, plus confortable que ceux de l'autobus scolaire, elle regarda le paysage défiler, ne remarquant pas les regards que les autres passagers lui jetaient. Une fois au métro, c'était pire, mais elle s'en fichait. Il était vrai que l'on apercevait rarement - pour ne pas dire jamais - des gens vêtus comme elle l'était en ce moment. Ce genre de tenue attirait la curiosité de certains et attisait certaines craintes chez d'autres.

Plus la jeune fille, au cours des différentes stations parcourues, se rapprochait du quartier chinois, plus elle se sentait bien. C'était son élément. Une fois descendu du train du métro à la station du quartier chinois de Montréal, elle se dirigea d'un pas rapide à l'extérieur pour y respirer l'air frais du printemps.. Elle se sentait tel un poisson dans l'eau, malgré le lourd poids de son armure. Elle traversa l'une des rues animées de l'endroit d'un pas léger. Faellia avait décidé de se mettre à fond dans son personnage. Mettant son masque et couvrant ses cheveux de son capuchon, on la dévisageait encore plus à présent. En tant que Ranfan ou en tant que Faellia, cela ne la dérangeait pas le moindre du monde.

N'ayant pas prit connaissance de l'heure avant son départ, la jeune fille ne pouvait savoir si elle était en retard ou en avance. À moins qu'elle n'arrive pile à l'heure. Elle passa devant une petite ruelle où un petit groupe de trois hommes la virent passer. L'un deux, pour plaisanter, la siffla. Celle-ci se retourna vivement et, au lieu de s'éloigner rapidement comme elle l'aurait fait normalement, elle resta là. Son corps se mit malgré elle en position de combat, comme si on avait mit Faellia dans un coin de sa tête pour prendre possession de son corps. Elle ne contrôlait plus rien. Ses bras, ses jambes, ils ne voulaient pas bouger. La jeune fille commençait à paniquer, ne sachant quoi faire.

-Vous vouloir se battre ? Demanda sa voix avec un accent très prononcé qui la surprit elle-même. Elle n'avait pas voulu dire ça, elle n'avait pas dit ça. Ce n'était pas elle ! Elle était spectatrice impuissance face à cette scène.

-Enlève ton masque, c'est pas Halloween ! lança en ricana un des membres du trio. Apparemment, aucun d'eux n'avait entendu ce que la jeune fille venait de dire et c'était peut-être mieux ainsi. L'homme fit un pas vers l'avant et aussitôt, Ranfan ressenti de nouveau le poids de son armure qui avait disparu durant un court instant. Elle avait reprit pleinement possession de son corps et se dépêcha de s'éloigner. Elle ne s'arrêta pas, ne ralentit pas et ne regarda pas derrière elle avant d'atteindre la porte du L2 où elle entra sans attendre.

L'endroit était bondé. Toutes les personnes présentes était des jeunes. C'est ce qui était bien avec l'endroit, de la bonne musique, de nombreuses tables et quelques canapés ainsi que de beaux serveurs. L'endroit parfait pour les adolescentes comme elle. Faellia se dirigea vers les tables du fond, près d'une grande fenêtre et cherchait Kate du regard. Contrairement aux gens dans la rue, ceux du L2 ne la regardait pas de travers, ils trouvaient cela plutôt normal de voir des gens portant des habits extravagants. Oubliant pendant quelques secondes ce qu'elle faisait, Faellia observa un des beaux serveurs de la place jusqu'à ce qu'il disparaisse derrière le rideau menant à la cuisine. C'est là qu'elle entendit une voix prononcer son nom, essayant tant bien que mal de couvrir tout le bruit des jeunes qui parlaient et de la musique.

-Faellia Ayumi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Les fanfics d'Aya-chan   Mer 31 Mar - 13:41

J'aime ! J'aime ! J'aime !
La suite ! On veut se transformer nous aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Les fanfics d'Aya-chan   Mer 31 Mar - 23:39

Bon.. là je reviens d'un spectacle , je suis morte il est près de minuit et j'ai presque terminé taper la suite. Je vais dormir XD

Demain : Part 3 - Aisya Jasdero

EDIT: Aaaaaaaaaaahhh... ! Je vous aimes trop pour vous faire attendre encore... Voici un extrait marrant.

La sonnerie du téléphone brisa le silence avant que Seth n’ai répondu au Xénois. Elle décrocha à la deuxième sonnerie.

-Allo ?

-Hey Seth ! Fit la voix à l’autre bout du fil, ça te dirait une petite réunion dans mon garage ?Amène ta guitare, on va défoncer les tympans des voisins !

-D’acc ! J’arrive tout de suite !

Elle raccorcha immédiatement. Elle termina son poste à la vitesse de la lumière et le posta avant de fermer l’onglet de sa page. Par la suite, elle souhaita rapidement une bonne journée à Lin… à sa manière.

Aisya Jasdero : Ça sera pour une autre fois, faut que je file.

Aisya Jasdero : A plus le Xénois!

Lin Yao : A plush ! :D

Aisya Jasdero s’est déconnectée

Aisya Jasdero a rejoint le chat

Aisya Jasdero : J’avais oublié quelque chose…

Aisya Jasdero fait tomber la foudre sur la chatbox

Aisya Jasdero s’est déconnectée

Lin Yao : Je suis mort X.x
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Les fanfics d'Aya-chan   Jeu 1 Avr - 12:39

Boooon.. J'ai enfin terminé XD Je vais continuer la suite... bientôt XD

Part 3 : Aisya Jasdero

Seth, voilà comment on l’appelait. Elle avait les cheveux courts, ceux-ci parfois victimes de quelques mèches rebelles qui n’apprendront jamais être dociles, de couleur foncée. Ses yeux étaient cachés par des lunettes à verres fumés, lui donnant des airs de rockeuse. Vêtue de noir, elle portait un simple Jeans noir et un t-shirt à l’effigie de son groupe de musique préféré. Une veste pour la garder au chaud durant ce temps frais, elle se promenait dans les rues de son quartier, cherchant une quelconque inspiration que ce soit pour écrire, dessiner ou composer. Elle n’avait pas but précis.

Parfois elle traînait des pieds, parfois elle donnait un coup à un caillou devant elle, l’envoyant valsé plus loin. Elle regardait le sol, le soleil de l’après-midi l’aveuglant lorsqu’elle levait la tête. Il n’y avait rien de bien d’intéressant à fixer le sol d’asphalte. Un mégot de cigarette par-ci, un brin d’herbe par là, une petite roche ici, une bague de rubis un peu plus loin. Seth s’arrêta. Elle fit quelques pas vers l’arrière et observa le bijou qui brillait à ses pieds. Qui est-ce qui pouvait perdre un tel objet dans ce trou perdu ? C’était peut-être une simple bague en plastique qu’une petite fille avait perdu ? Non, une bague de plastique n’aurait pas une tel allure. L’adolescente se pencha à ramassa l’objet. Pas de doute, c’était bel et bien une vraie bague. La pierre rouge qui l’ornait devait valoir très chère. Elle avait beau être petite et discrète malgré son allure éclatante, elle devait tout de même couter un bras. Pas question de laisser un tel objet de valeur sur la route. Cependant, la personne à qui elle appartenait devait être à sa recherche. Il n’y avait pas de maison à proximité, seulement la route et le champ. Tant pis, Seth garderait la bague à moins qu’il y ai quelconque manifestation de la part du propriétaire.

Maintenant qu’elle avait la bague en main, elle pouvait soit la mettre dans la poche de sa veste, soit la porter à son doigt. La question était : quel doigt ? Elle essaya à son pouce de la main gauche. Elle lui seyait parfaitement. Par contre, c’était trop encombrant la porter à ce doigt. Elle la mit à son index, se doutant qu’elle serait alors un peu grande. Au contraire, là aussi elle lui allait à la perfection. Intriguée, Seth mit la bague à tous les doigts de sa main, y comprit l’auriculaire où encore une fois le bijou lui allait parfaitement. Ni trop grand, ni trop petit. Elle vérifia si la bague était du genre à pouvoir être légèrement agrandie ou rétrécie pour faire au doigt, mais elle n’était qu’un simple anneau d’or rehaussé d’un magnifique rubis rouge, étincelant sous les rayons du soleil. C’était très étrange comme situation, mais l’adolescente ne se posa davantage de question et prit la direction de sa maison.

Avant de franchir le seuil de la maison, Seth retira la bague qu’elle avait laissée à son index gauche pour la mettre dans la poche de sa veste. Ses parents allaient sûrement poser des questions s’ils la voyaient avec cela. Elle n’avait pas envie de leur parler de cette découverte, elle n’avait pas envie de leur parler de quoi que ce soit. Dès qu’elle franchit la porte et entra dans la maison, elle se dirigea vers sa chambre où elle referma la porte. Jetant ses chaussures au milieu de la grande pièce, elle alluma l’ordinateur. Pendant qu’il démarrait, l’adolescente alla prendre sa guitare, reposant dans un coin de la pièce. Elle joua quelques notes et emportée dans son élan commença à créer une mélodie, lui venant au fur et à mesure en tête. Ce ne fut pas long qu’elle entendit l’un de ses parents lui crier, depuis une autre pièce, de cesser de jouer. Apparemment cela faisait trop de bruit. Ils étaient vraiment rabat-joie. Vivement qu’elle quitte ce trou paumé et qu’elle puisse partir vivre sa vie et réaliser ses rêves.

La jeune fille reporta sa guitare dans son coin et alla s’asseoir devant son bureau. L’ordinateur étant à présent opérationnel pour une petite séance d’écriture. En premier lieu, elle scanna ses nouveaux dessins pour les avoir en mémoire dans son ordinateur. Elle trouvait amusement dans le dessin et aimerait bien y faire carrière. Cependant, c’est difficile de percer dans un métier tel mangaka. C’était en y croyant fort et en travaillant pour sans cesse s’améliorer elle pourra y arriver. Tout cela elle le savait.

Il n’y avait rien à faire aujourd’hui. Personne n’était libre pour sortir, pas d’émission de télévision potable à regarder, interdiction de faire de la guitare. Elle avait toujours l’ordinateur, c’était déjà ça. Elle se connecta aux différents forums qu’elle fréquentait. L’un d’eux, portant sur la série Fullmetal Alchemist, était pratiquement désert. Il faisait beau, certes, mais s’il y avait peu de gens connecter en ce moment ce n’était pas seulement à cause de la température. La plupart des gens devaient avoir autre chose à faire, sans parler du décalage France/Québec ! Et oui, la jeune fille était française tout comme certains membres. Quelques-uns d’entre eux venaient du Québec. Ils étaient donc éparpillés sur différents continents. Enfin, elle pourrait répondre aux Rps auxquels elle participait pour passer le temps.

Quelque chose attira son attention sur la page d’accueil du forum. Il y avait un membre présent sur la chatbox. Lin Yao. Cela allait être marrant.

Aisya Jasdero a rejoint le chat

Lin Yao : Plop Aisya-chan !

Aisya Jasdero foudroie Lin Yao et éclate d’un rire méphistophélique

Lin Yao meurt

Aisya Jasdero : Cha va le Xinois ?

Lin Yao : Oui, oui, aussi bien que quelqu’un qui vient de se faire frapper par la foudre ^^’

Lin Yao : Et toi ?

Aisya Jasdero : Ouais.

Lin Yao : En passant, c’est à toi de répondre à l’infirmerie.

Aisya Jasdero : D’acc


Seth ouvrit un nouvel onglet à sa page web, affichant le sujet de l’infirmerie. Elle lu les postes précédents et se prépara à écrire. Elle devait se mettre dans la peau de son personnage, penser comme lui, savoir exactement comment réagir et parler. L’adolescente pressa quelques touches du clavier. Les premiers mots de sa réponse apparurent dans la boite de texte. Les mots apparaissaient rapidement pour former des phrases et puis des paragraphes. Après un moment, ses doigts cessèrent de danser sur le clavier pour corriger certaines fautes d’orthographe, reformuler certaines phrases. Avant de poursuivre, elle retourna jeter un coup d’œil à la chatbox.

Lin Yao : Tu veux une gaufre Aisya-chan ? J’en ai trop mangé.

La sonnerie du téléphone brisa le silence avant que Seth n’ai répondu au Xénois. Elle décrocha à la deuxième sonnerie.

-Allo ?

-Hey Seth ! Fit la voix à l’autre bout du fil, ça te dirait une petite réunion dans mon garage ?Amène ta guitare, on va défoncer les tympans des voisins !

-D’acc ! J’arrive tout de suite !

Elle raccrocha immédiatement. Elle termina son poste à la vitesse de la lumière et le posta avant de fermer l’onglet de sa page. Par la suite, elle souhaita rapidement une bonne journée à Lin… à sa manière.

Aisya Jasdero : Ça sera pour une autre fois, faut que je file.

Aisya Jasdero : A plus le Xénois!

Lin Yao : A plush ! :D

Aisya Jasdero s’est déconnectée

Aisya Jasdero a rejoint le chat

Aisya Jasdero : J’avais oublié quelque chose…

Aisya Jasdero fait tomber la foudre sur la chatbox

Aisya Jasdero s’est déconnectée

Lin Yao : Je suis mort X.x

Seth attrapa sa guitare et la rangea dans son étui avant de mettre en vitesse ses chaussures. Elle sorti de sa chambre alors que l’ordinateur s’éteignait et se dirigea vers le hall d’entrée.

-Je vais chez Karine ! cria-t-elle à ses parents avant de sortir rapidement.

Elle se dépêcha de s’éloigner de sa demeure, guitare en main. Karine, la batteuse de leur groupe de musique était une jeune fille pleine d’originalité et d’énergie. Les répétitions du groupe se faisaient dans le garage de sa maison. Justement, Seth y était arrivée. Elle entra par la porte du garage où le groupe était déjà réuni. Elle s’installa, sortant sa guitare et l’accordant avant d’aller rejoindre les autres au centre du garage. Ils se mirent aussitôt d’accord pour jouer l’une de leurs récentes compositions. La musique résonna dans le garage et, bien sûr, à l’extérieur. Si les voisins n’étaient pas contents, ils n’avaient qu’à se plaindre ! Et encore là, les musiciens n’allaient pas cesser de jouer leur art. Ils n’avaient pas d’autres endroits où pratiquer. Il n’y avait que chez Karine où c’était possible de le faire.

Après près d’une heure à jouer, le groupe fit une pause. Seth prenait plaisir à danser, courir et s’amuser avec ses amis. Elle était loin de l’image qu’elle projetait chez elle. Elle faisait des blagues et jouait à faire deviner des chansons en les jouant à la guitare. Son plaisir prit fin quelques heures plus tard lorsqu’elle n’eut pas d’autres choix que de rentrer chez elle.
Alors qu’elle rangeait son instrument de musique, la bague que Seth avait laissée dans la poche de sa veste tomba au sol, dans un petit bruit métallique. Karine ramassa la bague et l’observa longuement avant de pousser une exclamation d’admiration face au bijou.

-Wahou ! Elle est vraiment belle cette bague ! C’est de l’or ? Où l’as-tu trouvé ?

Seth se tourna vers son amie. Elle avait complètement oubliée la bague.

-Je l’ai trouvé ce matin.

Elle tendit la main pour la reprendre, mais Karine recula d’un pas.

-Attend. Il y a quelque chose de gravé à l’intérieur. A…Ais…Aisya Jas… Jasdero.

Intriguée, Seth lui prit la bague des mains et l’examina à son tour. À l’intérieur de l’anneau d’or était gravé le nom de son personnage. Il n’était pourtant pas là ce maint ! Elle en était persuadée ! Ce ne pouvait pas être une coïncidence que le nom de son personnage à elle soit inscrit. Il n’y avait pas des millions d’Aisya Jasdero dans ce monde ! D’ailleurs, si on tapait ce nom sur Google, elle était la seule ! La seule ! Cette bague devait lui être destinée. La question était de savoir d’où sortait la bague et comment se faisait-il qu’elle n’avait pas remarqué l’inscription qu’elle portait ?

L’adolescente mit la bague à son index gauche et salua le groupe avant de sortir à l’extérieur. Le soleil commençait déjà à perdre de son éclat, peu à peu remplacer par la fraiche nuit. Les rues étaient désertes et le vent s’était levé, rafraichissant la jeune fille. Celle-ci était obsédée par cette histoire de bague. Puis, une voix la fit sortir de ses pensées.

-Seth !

Un garçon de son âge arriva à la hauteur. Elle le reconnu tout de suite. Il se nommait Richard. Sa famille avait aménagé dans le coin quelques mois plus tôt et le cadet de la famille, visiblement impressionné par le talent de Seth, lui avait demander de lui donner des cours de guitare. Elle était donc payée pour donner quelques heures de cours par semaine. On pouvait lire l’admiration dans son regard. Cependant, cette fois-ci, on pouvait clairement lire la peur.

-Oh… désolé je vous ai prise pour… pour quelqu’un d’autre, balbutia le garçon avant de rebrousser chemin.

Seth ne comprenait pas. C’était bien Richard qui était là à l’instant ? Que lui arrivait-il ? La jeune fille soupira et continua son chemin. Décidément, il se passait des trucs étranges aujourd’hui ! L’espace d’un instant, l’envie de fumer une cigarette l’assaillait et elle en sorti un paquet de la poche intérieur de sa veste avant de s’arrêter dans son mouvement. Depuis quand fumait-elle ? Et depuis quand y avait-il une poche intérieur dans sa veste ? Elle observa celle-ci qui était bleue, faites d’un tissus plus léger et qui ressemblait drôlement à un uniforme d’armée ! Plutôt dire qu’elle portait un uniforme d’armée ! Ses vêtements étaient totalement changés et... elle portait ceux des militaires du manga Fullmetal Alchemist ! Tout cela devait avoir une explication… mais elle lui restait inconnue pour le moment. En tout cas, c’était sûr et certain qu’elle ne rentrait pas chez elle avec cet accoutrement sur le dos ! Cependant, elle n’avait pas de solution autre que de rentrer chez elle et de se barricader dans sa chambre pour y rester longtemps… très longtemps. Ou jusqu’à ce qu’elle aille retirer ces vêtements. Malgré le fait que cet uniforme lui plaisait, elle ne le porterait pas pour se balader chez elle. C’était ce qu’elle allait faire de ce pas.

Par contre, au lieu d’entrer par la porte principale, elle allait passer par celle de derrière, étant sûre de ne pas se faire remarquer ainsi. Lorsqu’elle posa un pied dans la maison, elle se jeta immédiatement dans sa chambre et claqua la porte. Une fois la porte fermée, elle laissa tomber sa guitare dans son coin habituel et observa son reflet dans la glace. Ses cheveux avaient quelques choses de différent comparé à d’habitude. Ils étaient un peu plus long peut-être ? Non, pas vraiment. C’était plutôt de la manière qu’ils étaient coiffés. Ce petit détail l’énervait, mais elle ne s’en soucia plus en voyant son visage qui avait changé. Sa peau avait un teint halé, contrastant avec la pâleur habituelle de sa peau. Ses yeux étaient maquillés, entourés de grossiers traits de crayon noir. Elle était totalement différente. Concentrée sur son reflet, elle n’entendit pas sa mère se diriger vers sa chambre de sa chambre. Celle-ci ouvrit la porte et Seth se retourna vivement vers elle. À la fois surprise et choquée par la manière dont était vêtue sa fille, elle garda le silence quelques secondes avant de s’exclamer.

-SETH !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Les fanfics d'Aya-chan   Jeu 1 Avr - 13:03

Oh mein got ! xD
courage pour trouver une explication, "Seth". ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Les fanfics d'Aya-chan   Jeu 1 Avr - 15:52

Ahahah!!! Bon je crois bien que tu me dois des explication, Aya, comment tu m'a reconnue? XD Bon certes ça court pas les rues des personne déguiser en ranfan mais c,était peut-être un cosplay... J'avais mon trou sans fond c'est ça? XD

Moi j'adore alors grouille!!! XD

(P.S: J'ai déjà la version de Ranfan blessée en cosplay.... Bientôt je vais faire la vrai, se serait marrant de vraiment aller au L2 et d'y prendre des photo =P)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Les fanfics d'Aya-chan   Jeu 1 Avr - 20:17

Je pourrais en effet mettre le trou sans fond Ranfan XD Mais faut dire qu'avec ce que Hana et moi venons de vivre, voir une Ranfan dans le L2 en plus c'est simple à deviner. Au pire, j'aurais eu l'air folle comme à l'habitude !

Je vais faire les parties suivantes.

Et en ce qui concerne Seth.. disons que... elle n'aura plus à endurer ce trou paumé XD


(Trop ! Je veux faire un photoshoot avec toi *.*)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Les fanfics d'Aya-chan   Ven 2 Avr - 15:11

Ouah ! J'ADORE !
Même si je ne suis pas aussi douée que Seth à la guitare, je me reconnais trop !
Tu es très douée Aya' ;) Même si on ne se connaît pas irl, tu as réussi à dépeindre mes caractères !
J'aime !
Y a même Richard *o*

Continue ! Je veux voir tous les autres ! \o\
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Les fanfics d'Aya-chan   Sam 3 Avr - 10:55

C'est vrai ? *fière* Je me suis beaucoup fier à ta présentation dans le sujet "Qui êtes vous ? " dans le flood. Si j'ai réussis à te décrire dans la fic alors j'en suis vraiment heureuse ! ^-^

Bon ! Encore deux partie à faire et poster et ensuite c'est le chapitre 2 !

Part 4: Lin Yao se roule dans le terre avec un étrange cabot... XD

C'est tout ce que je peux vous dire sur la suite XD
Revenir en haut Aller en bas
Nick Falcon
Général de Brigade

avatar


MessageSujet: Re: Les fanfics d'Aya-chan   Sam 3 Avr - 10:58

Vraiment excellent tes fic' , ça m'a l'air bien nice ce qui va m'arriver...


Quoi qu'il en soit, en attendant...
*retourne manger ses gaufres*


« Le 9 novembre 1903, jamais je n'oublierai ce jour cher ami.
              Tout au long de ma vie je brandirai avec fierté, cette lame que tu m'as légué... »


. - Thème musical - .


Nouvelle présentation - Journal de bord
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Les fanfics d'Aya-chan   Sam 3 Avr - 11:00

Encore des gaufres ? tu m'en file une ? J'ai pas déjeuner XD À moins qu'elles aillent brûlées quand Aisya a fait tomber la foudre XD

Enfin, faut que je m'y remette XD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Les fanfics d'Aya-chan   Sam 3 Avr - 14:02

Hmmm... Si ça peut t'aider, je vais ptêt aller étoffer ma près...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Les fanfics d'Aya-chan   Sam 3 Avr - 14:02

Si ça te tente, ça va me faire plaisir de lire ça :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Les fanfics d'Aya-chan   Sam 3 Avr - 14:09

T'va t'foutre de ma tronche oui... Tout c'forum va s'payer ma fiole...
(viveuh les synonymeuh...)

Enfin, je le ferai ce soir pour demain (sauf imprévu ou grave crise de flemme.)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les fanfics d'Aya-chan   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les fanfics d'Aya-chan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les fanfics d'Aya-chan
» Fanfics?
» fate testarossa,vita chan et les autres.
» La philosophie du coquillage (Shiina-chan + you ! (libreuh))
» ♣ The Presentation of Karin-chan ♣

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fullmetal Alchemist RPG :: Hors Jeu :: Le Coin Des Artistes :: Écrits-