Lien De Sang



 
Le forum va bientôt subir de grands changements ! Restez connectés ! /sbaff/

Partagez | 
 

 Lien De Sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Lien De Sang   Dim 12 Sep - 20:29

Voici ma nouvelle fic, inspirée d'un rêve. On verra bien si je vais la terminée un jour ou si elle ne sera jamais achevée comme les autres. ^^

Chapitre 1 : L’espionne

Ayame referma sa veste en vitesse. Il faisait si froid ce matin ! La jeune fille leva la tête vers le soleil levant avant de se mettre en route d'un pas décidé en direction de son lieu de rendez-vous. Le vent glacial effleurait son visage d'une pâleur accablante. On aurait pu la confondre avec un fantôme... ou bien un vampire, au vu de ses vêtements noirs. Quoi qu'il en soit, il n'y avait personne dans les rues pour la dévisager, ce matin. Qui oserait se lever à une heure pareil, mis à part elle ?? La personne qui lui avait donné ce rendez-vous. Ayame tenait précieusement le dossier qu'elle avait entre les mains de peur qu'il ne lui échappe. Personne ne devait en découvrir son contenu. Elle le serra contre elle et couru sur quelques mètres, cherchant à arriver au plus vite dans une ruelle plus ou moins reculée des grandes routes. Là, elle vit un individu au long manteau noir lui tourner le dos. C'était la personne qu'elle cherchait.

-Bon matin, Dodo !

La silhouette se retourna et la jeune fille aperçu une veine palpiter au niveau du cou d’Aisya Jasdero. La jeune femme lui lança un regard meurtrier, auquel la jeune fille ne fit pas attention.

-JE T’AI DÉJÀ DIS DE NE PAS M’APPELER COMME ÇA !

Au son de sa voix, des oiseaux s’envolèrent, des chats de gouttières se cachèrent. Elle était terrifiante. Enfin, Ayame était habituée à ce genre de crise de colère. Elle se contenta de soupirer et de lui tendre le dossier qu’elle avait en main.

-Voilà les informations que tu m’as demandé.

Aisya lui arracha le dossier des mains et le feuilleta rapidement. Un petit sourire anima ses lèvres. Encore une fois, elle n'était pas déçue des informations reçues. Cependant, cette fois-ci, les informations qu'elle avait en main étaient en mesure de la faire monter en grade en arrêtant un haut gradé de l'armée qui, une fois la nuit tombée, s'adonnait à des choses pas très légales, dont le meurtre. Elle avait entre les mains des photographies très compromettantes et même plus. Aisya sorti une petite liasse d'argent de la poche intérieure de sa veste qu'elle lança à Ayame. Celle-ci attrapa l'argent et le rangea dans une poche de sa veste. Aisya referma le dossier et tourna les talons avant de s'éloigner lentement.

-Reste dans le coin Hasashi, y'a bien des chances que tu me sois de nouveau utile !

Ayame regarda le Colonel s’éloigner avant de partir en direction de son appartement. Aussitôt qu’elle fût à l’intérieur de son lieu de résidence, la jeune fille se débarrassa de ses vêtements et entra dans un bain d’eau bouillante. Elle ferma les yeux et profita de la chaleur de l’eau contre sa peau et se perdit dans ses pensées.

Il y a déjà 2 mois que la jeune fille avait accepté la proposition d’Aisya, d’être son espionne personnelle. La jeune fille avait fait en sorte que la femme ne le regrette pas. Elle s’était donnée à fond dans ses missions, n’oubliant surtout pas l’emploie qu’elle avait et qui lui servait, en plus, de couverture. Serveuse dans un resto-bar. La patronne avait trouvé qu’elle avait le profil de l’emploi, surtout à sa manière de fermer le clapet des dragueurs du soir.

La jeune fille ouvrit les yeux et fixa les mèches de cheveux blonds qui flottaient dans l’eau. Elle pensa à la journée qui l’attendait. Tout d’abord, elle terminerait son bain avant d’aller déjeuner. Ensuite, elle passerait probablement la journée à rien faire avant de partir travailler pour une partie de la nuit. Mais… Ayame ne devait-elle pas aller à un autre rendez-vous aujourd’hui ? Elle tenta de se souvenir. Elle devait rencontrer Jasdero pour lui remettre le dossier, mais rien d’autre n’était à son horaire, si ce n’était que…

-LIN!

Ayame vida la baignoire en vitesse et s’enroula dans une grande serviette avant de filer dans sa chambre. Elle enfila la première robe noire lui tomba sous la main et fit un chignon avec ses cheveux mouillés avant de poser le regard sur l’horloge. Elle devait déjeuner avec Lin Yao, tôt ce matin. Elle était en retard ! La jeune fille enfila ses bottes et attrapa sa veste avant de sortir de l’appartement, le verrouillant en quatrième vitesse.

***

Lin Yao attendait depuis une bonne dizaine de minutes son amie. Elle avait dit qu'elle avait un rendez-vous important et qu'elle viendrait le rejoindre tout de suite après. Le jeune homme soupira. Peut-être avait-elle eut des problèmes ? Cependant, il connaissait suffisamment Ayame pour savoir qu'elle était en mesure de se débrouiller seule en cas de pépin. Elle devait avoir oublié, tout simplement.

Le Xénois prit place sur l'un des bancs du parc. Si Greed lui avait laissé le contrôle du corps, c'était pour une raison précise qu'il ignorait. Il devait avouer qu'il détestait cela au plus haut point. L'homonculus et Ayame se détestaient. Quelque chose clochait. Cependant, à chaque fois qu'il réfléchissait à la question, Greed venait troubler ses pensées.

«- Cesse de penser à ça et contente toi de passer du temps avec ton amie ! Lança-t-il.
-Pourquoi toi faire ça ? Homonculus avoir autre chose à faire de précieux temps, non ?
-Je t’ai dis d’arrêter de poser des questions ! »

Lin n’eut pas d’autre choix que d’obéir. Il suffisait que Greed change d’avis pour reprendre le contrôle du corps. Il n’allait donc pas le contredire. Cependant, le temps commençait à devenir long. Une brise glaciale se leva, mais l’immigré ne broncha pas. Il fixait la verdure devant lui, l’air sérieux. Il n’en pouvait plus d’attendre. Cependant, il avait décidé de se montrer patient au cas où la jeune fille serait en retard. Ce fut le cas.

Dix autres minutes s’écoulèrent avant que la jeune homme tourne la tête vers le sentier de pierre où le bruit de bottes résonnait. Lorsque la silhouette se rapprocha, Lin devina qu’elle appartenait à Ayame. Il se leva pour aller rejoindre la jeune fille qui s’arrêta, le temps de reprendre son souffle.

-Dé…déso…lé, prononça-t-elle difficilement.

Lorsqu’elle eut reprit son souffle, Ayame prit la parole et s’excusa.

-J’avais complètement oublié notre rendez-vous. Pardonne moi.
-Toi être pardonnée Aya-chan, surtout que toi payer repas à moi.

Ayame sourit. Elle avait proposé à Lin de lui offrir le repas et, bien sûr, celui-ci avait accepté. Quoi de mieux que de se faire payer le déjeuner ? La jeune fille prit la direction du restaurant, aux côtés de son ami. Elle respira un peu l'air frais de cette matinée ensoleillée. Puis, elle brisa le silence avec l'une de ses grandes questions à propos du colocataire de Lin. Elle trouvait cela louche qu'il laisse Lin faire ce qu'il voulait avec son corps. Lorsqu'Ayame lui avait proposé de déjeuner ensemble, Lin avait répondu que Greed acceptait également. Qu'est-ce qu'il manigançait celui-là ?

-Pourquoi Greed te laisse te balader ainsi ?
-Lui pas vouloir révéler vraies raisons.
-Pffff, quel imbécile.

La jeune fille laissa échapper un soupire. Qu'est-ce qu'il l'énervait ! Quoi qu'il en soit, elle ne parlerait pas de son travail à Lin. Normalement, elle lui en aurait parlé, lui faisant confiance, mais depuis que cette créature était installée dans son corps, elle cachait bien des choses à son ami. Elle souhaitait réellement que cet homonculus quitte le corps de Lin, mais celui-ci ne laisserait jamais partir la vie éternelle tant recherchée et ce peu importe le prix.

Ayame s'arrêta devant un petit restaurant qui venait d'ouvrir ses portes pour les clients matinaux. Elle fit signe à Lin de la suivre à l'intérieur et ils s'installèrent à une table. Un serveur vint immédiatement leur porter des verres d'eau ainsi que le menu. Lorsqu'ils eurent choisi et passé leur commande, Lin brisa le silence entre lui et Ayame.

-Comment aller Mely ?

La jeune fille réfléchis quelques instants, se remémorant la dernière rencontre qu'elle avait eu avec la jeune Mely. Celle-ci, ravis de recevoir la visite de son sauveur, lui avait sauté dans les bras. Sa vie dans l'institut semblait être un vrai paradis. L'enfant déjeunait tous les jours avec ses amies et elle avait des cours l'après-midi, comme à l'école. Des gens étaient là pour s'occuper d'elle et la protégée. Cela faisait au moins deux semaines qu'elle ne l'avais pas vu. Il serait bien de rendre une petite visite à la jeune fille.

-Elle va bien. Si tu veux, nous pourrions passer la voir après le déjeuner.
-Si Greed laisser moi y aller, d’accord.

Le serveur déposa les premières assiettes sur la table. Ayame commença à manger lentement, alors que Lin avaler tout ce qui se trouvait devant lui. L’adolescente aurait pu déposer des serviettes de table au milieu de sa nourriture qu’il les aurait mangées sans distinction. Greed ne devait pas le nourrir très souvent.

Lin termina son assiette et le serveur en déposa une autre devant lui. Le même manège recommença sous les yeux d’Ayame. La jeune fille était habituée. Cependant, le jeune homme tentait de se contrôler et de ne pas commander tout le menu comme lors de leur premier diner au restaurant. Elle ne gagnait plus le même salaire qu’avant. Si être tueuse à gage lui permettait de s’offrir des trucs de luxe, dont d’énormes repas pour son ami Xénois, elle devait faire attention à ne pas dépenser le peu d’argent que lui rapportait son métier de serveuse. Car oui, c’était bien peu à comparer de ce à quoi elle s’était habituée.

Une fois le repas terminé, Ayame régla la note et ils sortirent de l’établissement. Les rues étaient un peu plus animées qu’à leur entrée. La ville s’éveillait. Aussitôt, la jeune femme prit la direction de l’institut avec son ami. Mely serait heureuse de revoir Lin, qu’elle n’avait pas rencontré depuis le jour où il avait aidé Ayame à la sauver.

***

Aujourd'hui, pour déjeuner, il y avait des crêpes ! Mely, toute heureuse, fit la file dès l'ouverture de la cantine avec sa meilleure amie et la mère de celle-ci. En fait, elle considérait la femme comme la mère qu'elle n'avait jamais eu. Il faut dire que sa mère biologique l'utilisait comme une esclave qui devait faire briller chaque centimètre de sa grande maison, sans aucun repos. En dehors des moments où elle lui donnait la liste des tâches à faire, Mely n'existait pas pour cette femme qui vivait dans le luxe avec l'argent de son mari. Son mari, son père, était pire qu'elle. Il se servait d'elle comme punshingbag, mettant toujours tout sur son dos. Une chance qu'elle avait son frère, maintenant décédé, qui avait veillé sur elle. Sa mort aura apporté des anges auprès d'elle. Ayame, une jeune femme énigmatique, mais tellement gentille et un jeune homme, d'une autre origine dont elle avait oublié le nom. Si ce dernier elle ne l'avait plus jamais revu, elle avait au moins droit à la visite d'Ayame de temps à autre.

Assiette de crêpe en main, la jeune fille ne se gêna pas pour y mettre du sucre et du chocolat. Elle mangea tout, même si elle n'avait plus très faim pour les dernières bouchées. Elle ne voulait pas gaspiller cette nourriture qu'on lui offrait avec tant de gentillesse.

La cantine commença à se remplir, peu à peu. Son amie proposa donc d'aller jouer dans la cour extérieure pour laisser de la place aux autres personnes qui chercheront sûrement une table où manger. La jeune fille enfila en vitesse sa veste et suivi son amie à l'extérieur sous les yeux protecteurs de la mère. La cour arrière était entourée de grands arbustes et d'une clôture, empêchant quiconque de voir ce qui se passait dans l'enceinte du bâtiment. À l'avant, pour passer les barrières, il fallait connaître le mot de passe. Seul les visiteurs autorisés ainsi que les résidents connaissait le dit mot de passe. Certains pourraient croire que c'était comme une prison, mais Mely pensait tout le contraire ! C'était, pour elle, un grand château fort où rien ne pouvait l'atteindre !

Quelqu’un pénétra dans la grande cour où jouait les filles. La petite clôture de métal, qui avait été installée pour empêcher les jeunes enfants d’aller courir à l’avant, grinçait toujours et révélait la présence d’un arrivant sur les lieux. Curieuse, la petite fille fit quelque pas vers la provenance du bruit. Ayame venait d’entrer avec un homme en habit noir qu’elle reconnu aussitôt. Jamais elle ne pourrait oublier son visage. Mely sauta dans les bras d’Ayame qui l’accueillit chaleureusement. Celle-ci serra longuement sa protégée dans ses bras.

-Tu vas bien, aujourd’hui ? demanda Ayame après leur étreinte.

La jeune fille acquiesça alors que sa sauveur passa un foulard autour de son cou. Ce foulard avait attiré l'oeil d'Ayame alors qu'elle et Lin marchait vers l'institut. Il était blanc avec de magnifiques motifs rose. Et puis, par un temps froid comme celui-ci, valait mieux se couvrir. Avec ça autour du cou, Mely aura moins de chances d'attraper un vilain rhume. Cette dernière remercia Ayame du cadeau avant de poser les yeux sur Lin qui lui sourit.

-Je crois que vous vous connaissez déjà, n’est-ce pas ? fit l’adolescente. Lin voulait connaître le genre de vie que tu mènes depuis que tu as quitté ta maison.

Mely, ravit de la visite de ses sauveurs, rayonnait de bonheur. Elle se jeta sur Lin, qui ne savait comment réagir. Ayame lui lança un regard encourageant et le jeune homme prit la gamine dans ses bras.

-Dis moi, tu viens d’ailleurs ? demanda Mely.
-Oui, moi venir de Xing, répondit Lin avec son accent.

Le Xénois reposa la jeune fille au sol et celle-ci le bombarda de questions sur son pays. Pendant ce temps, Ayame alla à la rencontre de la mère qui prenait soin, la plupart du temps de sa protégée pour discuter avec elle. Elle la salua et échangea quelques banalités sur la température avant d’aborder un sujet plus sérieux.

-Il n’y a pas eu de problèmes avec ses parents ?
-Pas vraiment… La mère la recherche toujours et elle est venue ici. Nous avons caché Mely et la dame de l’accueil s’est occupée de sa mère. De toute façon, le verdict est tombé et les parents n’ont plus aucun droit sur elle. Dès que je sortirais d’ici, je la prendrais sous ma tutelle.
-Merci de vous occuper d’elle.
-Tout le plaisir est pour moi. Vous savez, elle est comme ma propre fille à mes yeux.

Une fois la conversation terminée, Ayame se tourna vers Lin qui s'amusait à faire des pirouettes plus ou moins dangereuses pour épater les enfants présents dans la cour. La jeune fille sourit et alla retrouver son ami. Il était temps pour eux de partir. Après avoir fait promettre aux enfants de ne pas l'imiter et dit au revoir à Mely, Lin suivi son amie hors de l'enceinte de l'institut. En chemin, ils se séparèrent. Ayame rentra chez elle, se préparer pour son travail. Lin disparu dans une ruelle, Greed se préparant à reprendre le contrôle. Il avait terminé ses longues et profondes réflexions. Il trouverait bientôt le moyen de sortir des égouts et d'abandonner cette fichue surveillance des égouts où il n'y avait que des rats à faire exploser.
Revenir en haut Aller en bas
 

Lien De Sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (m) Les liens du sang sont les plus fort - Lien famillial
» La Cosa Nostra
» Lien du sang de nouveau réunis [Pv Jared]
» Don de sang
» Monture sang-froid et homme lézard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fullmetal Alchemist RPG :: Hors Jeu :: Le Coin Des Artistes :: Écrits-