[Event] Assaut sur la capitale : partie I (ouvert à tous)



 
Le forum va bientôt subir de grands changements ! Restez connectés ! /sbaff/

Partagez | 
 

 [Event] Assaut sur la capitale : partie I (ouvert à tous)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nick Falcon
Général de Brigade

avatar


MessageSujet: [Event] Assaut sur la capitale : partie I (ouvert à tous)   Sam 19 Mar - 20:54

Un ciel nuageux couvrait la capitale Amestrienne, et embrumait le soleil pourtant à son zénith. Cependant, cela n'entamait en rien l'activité importante qui y prenait place, car la population y était tonique en tous temps, un peuple qui passait son existence à essayer de construire un avenir meilleur... mais cela sans savoir ce que l'avenir lui resservait, et c'était bien dommage. Les humains étaient avant tout des travailleurs acharnés. C'est une des qualités que l'Avarice aimait chez ces créatures. D'ailleurs, parlant de la Cupidité, elle était là, assise sur un des nombreux toits de Central, admirant à son habitude les ruelles engourdies d'Amestriens, cette fourmilière incessante à toutes heures de la journée, et à contrario, horriblement silencieuse de la nuit.

« Tu es sûr de toi ? » questionnait une nouvelle fois le Xénois, encore et toujours enfermé dans son propre corps.
« Bien évidemment, ça fait tellement longtemps que j'attends ça ! » rétorqua alors l'Avarice, tout en ricanant singulièrement.
« Mais s'être trop tôt...Tu es bien trop... » continua le prince de Xing, tout en affichant un sourire amusé, venant d'éviter le qualificatif qui aurait le mieux fonctionné. A cela Greed s'empoigna la poitrine.
« Je n'en peux plus d'attendre gamin, je veux tout ça.... je veux ce qui s'étend à mes yeux, et tenter de combler ce vide en moi. Mais si tu crois que c'est sur un coup de tête, tu te trompe, ça fait un bail que j'appréhende ce moment... » Ayant écouté les paroles sincères de son co-locataire, Lin ferma les yeux, et expira, comme étant satisfait de la réponse.
« Soit, je t'aiderai de mon mieux alors. Mais ne compte pas sur moi pour tuer aveuglément. »
Un instant de silence s'imposa, et fut rapidement écourté.
« J'espère bien huhu. Mais je ne tuerai que ceux qui se mettront en travers de mon chemin. »

Ayant fini son propre briefing, Greed se leva lentement, tandis qu'il surplombait la ruelle principale de Central, menant directement, au quartier général que l'on distinguait au loin. En contrebas dans la rue, une petite fille, qui accompagnait sa mère, assistait la première à ce qui allait se dérouler à présent. Elle tira sur la manche de sa mère avant de demander ce qui pouvait bien s'élever ainsi sur le bâtiment. Celle si regarda à son tour, et plissa les yeux avant de reconnaître la forme d'un individu. Puis un employé de bureau suivit le regard, et naturellement, les uns après les autres, ces humains levaient la tête, curieux pour la plupart, inquiets pour d'autres. Greed ne lâcha pas un traître mot, et regardait de haut la population qui stationnait en face de son podium. Enfin, ce qu'il attendait arriva : deux policiers entrèrent dans la masse tentant de disperser la foule, et crièrent à l'homonculus de descendre immédiatement.

Quelle ironie... si c'est ce qu'ils voulaient, il allaient être servis... et à cette pensée, Greed ricana, et sauta alors du bâtiment sous les yeux écarquillés et apeurés de la population. Et c'est sans surprise qu'après avoir activé discrètement son bouclier au niveau de ses jambes, que l'Avarice retomba avec fracas sur le pavement du sol, créant une sorte d'impact d'obus, élevant une léger nuage de fumée qui engloutit les dizaines de personnes. L'Avarice se releva sans mal sous des yeux d'âmes horrifiées, l'un des policiers, encore sous le choc, annonça d'ailleurs
« Mais... c'est pas possible ! Mon.... monstre ! N'approcha pas, ou je tire ! »

Non sans prendre en compte ce qu'il venait de dire, Greed s'avança et sans crier garde, frappa le cou de l'un des policiers, l'assommant ainsi. Le second sortit son arme, et ordonna le protocole d'arrestation habituel Cependant, à peine n'eut-il le temps de terminer qu'il fut dépossédé de son arme, avant d'être jeté au loin. La foule s'éparpilla alors, presque en panique, pendant que l'homme effrayé appelait déjà des renforts sous le soupir consterné de l'homonculus.

« Ouais ouais, ramène tes potes mon gars, qu'on en finisse rapidement. » annonça calmement l'Avarice, qui entama alors sa marche vers le quartier général, situé à présent à environ deux kilomètres de sa position.

Peu de temps après, une fourgonnette de la police s'arrêta non loin de lui, mais à peine les portes furent ouvertes, que Greed lança sous le véhicule un objet sphérique qu'il avait sorti de sa veste, et allumé peu de temps auparavant. Celui-ci fit exploser littéralement le dessous du véhicule et fit voltiger les occupants. Sous un rire amusé, Greed parla à son co-locataire.
« Hey, mais c'est pas mal du tout ton truc mon salaud, ça dépote bien. C'est donc ça que t'utilisais pour faire chier mes semblables et ces gars là. »

Il continua alors sa marche, et arriva à un nouveau barrage, cette fois-ci tenu par des hommes de l'armée disposés en hâte, qui ne tardèrent pas à ouvrir le feu sur l'assaillant. Celui-ci se répugna alors à activer le bouclier sur une grande partie de son corps, laissant encore visible sa tête. Les balles qui pleuvaient, pour les plus résistantes, se répercutaient sur le bouclier ultime, tandis que les moins bien conçues, éclataient littéralement au contact du carbone. Greed ne tarda pas à accélérer le pas, et à sauter dans les lignes de défenses, pour lacérer sans retenue les brave soldats d'Amestris qui avaient fait face. Il ressorti de l'autre côté, avançant toujours vers son objectif qu'il pouvait apprécier des yeux. Un vent doux soufflait et caressait le visage de l'envahisseur, mais il avait l'odeur du souffre et du fer, en effet, la journée allait être bien sombre pour Central City, les premières gouttes de sang tachaient le sol. L'objectif ultime de l'homonculus, était ainsi de s'emparer d'Amestris par la force, mais il était évident que la chose ne serait pas aussi aisée...

Malgré cela, l'avarice continua sa route, mettant en pièce les multiples défenseurs qui se dressaient, détruisant les véhicules qui servaient de barrage, répandant les flammes et la destruction. L'armée semblait maintenant deviner la trajectoire que le « monstre » prenait, et les soldats employés faisaient de leur mieux pour retenir un ennemi qu'ils ne connaissaient pas. Greed était à présent à moins d'un kilomètre du quartier général, et ne comptait pas s'arrêter maintenant.


« Le 9 novembre 1903, jamais je n'oublierai ce jour cher ami.
              Tout au long de ma vie je brandirai avec fierté, cette lame que tu m'as légué... »


. - Thème musical - .


Nouvelle présentation - Journal de bord


Dernière édition par Lin Yao le Lun 27 Fév - 7:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [Event] Assaut sur la capitale : partie I (ouvert à tous)   Lun 23 Mai - 12:17

Il était presque midi, et malgré l'heure du repas, les amestriens n'étaient pas dans la rue à chercher un endroit où se restaurer, et ils avaient bien raison. Des nuages gris, menace d'un orage à venir, avaient pris possession du ciel et empêchaient les habitants de profiter des rayons réconfortant du soleil. En plus de ce temps grisâtre, les rumeurs allaient bon train dans la capitale, certaines personnes avaient été témoins des agissements étranges d'un homme qui, selon leurs dires, avaient massacré plusieurs soldats à mains nues et arrêté des balles en plein vol. Les forces armées se déplaçaient dans la ville ajoutant à la confusion des citoyens qui préféraient rester dans leur maison tant qu'ils n'auraient pas de nouvelles réconfortantes, patientant à coté de leurs postes de radios.

C'est cette atmosphère tendue que Liann avait déjà commencé à ressentir dès la fin du jour précédent. Son instinct lui disait qu'une chose se préparait, et un autre sens qu'il ne pouvait expliquer lui permettait de repérer un être au loin. Dès lors, il s'était mis en chasse.
Rencontrant sur sa route un alchimiste aux allures sombres et au but dissimulé, les deux hommes entreprirent de poursuivre leur route côte à côte, sentant que pour un temps leur association pourrait être fructueuse. Ils passèrent la matinée entière à suivre "l'aura" qui se déplaçait dans la ville avec une aisance que n'avait pas la chimère. La géographie de la cité ralentissait son avancé, alors que celui qu'il traquait ne semblait pas être inquiéter. Jusqu'à ce que son avancé se fasse plus lente alors que les premiers sons de la bataille s'élevaient au loin.

Les deux alliées de fortune forcèrent l'allure, et c'est au pas de course que Liann arriva le premier dans la grande avenue. Tournant le dos au bâtiment des forces armées amestriennes, il avait en face de lui les premiers témoignages de la désolation. Des soldats gisaient au sol, leurs véhicules avaient été soufflés, et le seul obstacle présent était un homme, seul, le dernier à se tenir debout, la source de l'aura.

La chimère ne se fit pas prier, un sourire fou fendit son visage alors qu'il retirait de sa cane la lame de son sabre. Il n'attendit même pas de savoir si l'alchimiste qui l'accompagnait le suivait ou non, il s'élança en avant vers l'homonculus, reconnaissant en lui une âme de carnage faisant résonance à son appel du combat. En quelques secondes il était à porter, prêt à engager l'affrontement.

Les soldats se rassemblaient déjà derrière lui pour barrer la route à Greed et stopper son avancé.


Dernière édition par Liann Cuchu le Mer 22 Juin - 20:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [Event] Assaut sur la capitale : partie I (ouvert à tous)   Mer 22 Juin - 19:59

Suivant toujours la chimère, notre ex-alchimiste sentait que pour un temps limité son association serait fructueuse. Le son des coups de feu tiré, de l'odeur de la poudre a canon, des explosions et du metal, semblait remettre notre avatar de la noirceur sur un chemin qu'il avait jadis emprunté. A peine arrivé dans la grande avenue, que le carnage s'était déjà dessiné sous leur yeux....du sang, des douilles, des armes gisaient au sol comme si cette décoration secondaire faisait partie de la ville. D'abord ce fut d'un air stupéfiait qu'il observait les cadavres de soldats jonché le sol, puis ce fut un sourire étrange et sombre qui se dessina.
Il ne savait qui pouvait bien être l'auteur de se carnage de métal et de sang, mais notre Alchimiste de Glace se décida de profité de l'occasion pour accomplir ce qu'il était revenu faire a Central...sachant pertinemment qu'il était recherché, il allait devoir usé de son don sur l'élément aquatique....il n'avait pas le choix.

Il remarqua l'être qui se trouvait a l'avant de se massacre, un homme étrange de couleur grisâtre mais foncé, son acolyte le bretteur de la nuit, sortit sa lame de sa canne fourreaux pour s'élancer vers homonculus nommé Greed. Quel élan de courage, quel élan de témérité...mais quel bêtise peut-être? Iceberg comme aimait a l'appeler ses confrères alchimiste d'Etat se décida lui aussi de suivre la trajectoire que semblait suivre Greed...le quartier Général..il fallait profité de ce chaos pour avancer.

"hum..."

*Quel carnage, il faut profiter...de ce chaos au plus vitre, je n'aurais jamais une meilleur occasion...*

*je ne sais pas qui est cet étrange personnage, mais je vais temporairement en profiter...tout ce sang et cet orage qui va bientôt tomber....*

Ferus se décida a se découvrir le visage, laissant dévoilé une chevelure d'ébène aussi noire que la nuit coiffé en queue, dont les quelques mèches rebelles aimait a se balader devant son visage anguleux et noble. La beauté sombre des Grindelvald avait toujours été reconnu dans l'Armée. Ses yeux de prusse brillait d'une lueur insoumise, laissant une balafre se témoigné sur le coté droit de son visage traversant la peau en harmonie et gracieusement...une marque reconnaissable entre milles pour l’Alchimiste de Glace, un témoignage de la Guerre d'Ishval, une cicatrise que connaissait beaucoup les soldats , car elle avait fait sa réputation.

Déboutonnant quelque fermeture de sa longue veste noire a grand col, il dégaina lui aussi une lame, mais de nature différente, une sorte de rapière...dont les creux métallique y étaient grave le symbole de transmutation d'alchimie de la glace. Lui aussi allait entrer en scène, profiter de ce chaos régnant pour accomplir son objectif.
Le sang partout des cadavres offrait a chaque pas, chaque avancé a notre alchimiste.
Un sourire s’esquissa alors que son allié tendait la lame vers l'homonculus. Mais en l'observant qui était-il ce personnage en noir qui venait a lui seul de terrassé autant de soldat avec une facilité déconcertante?

Liann se trouvait dos a l'armée Amestriènne, déjà élancé vers l'homonculus coupable du carnage.
Ferus se posta derrière Liann faisant lui front a l'armée, ses anciens confrères qui n'avait ne l'avait pas encore reconnu, cette grande avenue étaient bien trop voyante, mais Ferus devait profiter de se bordel pour la trouvé...si il y avait des morts et des blessé , elle ne devait pas être loin, cette Clothilde.

*Bon tu n'a pas l'air de vouloir te montrer Clothilde...dans ce cas je vais devoir te faire venir jusqu'ici..*

Il était temps de laissé a son allié quelques minutes pour s'occuper de cet homonculus, mais au vu de sa puissance, il doutait qu'une chimère puisse en venir a bout, il allait devoir lui aussi se joindre au combat par la suite, mais si cela pouvait l'attiré.
Ferus se dressa donc devant les soldat, le sang a ses pied offrait une petite source d'énergie pour son alchimie, il était temps de calmer tout cela. Notre avatar de la glace allait un peu s'amuser.

Il leva sa rapière et frappa d'un coup une fois et rapidement sur la paume de son autre main afin d'activer le cercle d'alchimie, puis déferla le bout de sa lame vers le sang a terre et des éclair rougeâtre apparurent et avec le mouvement de la lame diriger vers les soldat qui se réunissait, un fin jet de sang se projeta vers les militaires avec une rapidité qui fendait l'air pour finalement ébouillanté trois malheureux soldats qui avait eut l'audace de se préparé a tiré, la brûlure fut si intense qu'elle défigura le premier une partie du visage, quant au deux autres, leurs armes furent lâché lorsque se sang si bouillonnant venait de touché leur mains.


(exemple de l'attaque)

Soldats:" arghh....c'était quoi ca"

*..Ma gourde est pleine...et du sang il y en a un peu partout...mais bon cela ne sera pas suffisant..*

Ferus garda sa capuche et son veston de cuir, sous lequel se dissimulait son ancien uniforme de major au col ouvert en V. Les nombreuses mèches d'ébène se laissait dévoilé sur ses épaules, une chevelure comme la sienne si noire si tracé et cette alchimie...lui était propre et unique, si un de ses confrères se présentait il leur reconnaitrait a coup sûr.
Mais notre Grindelvald n'avait plus le choix. Il se décida donc d'augmenter la cadence de ses attaques rapide a l'aide du sang se trouvant a terre et de sa lame ou sur chaque face était gravé le symbole alchimique de la glace et de son exacte contraire. Car Si il pouvait congeler, il savait également ébouillanté , afin de pouvoir défaire sa propre alchimie.

Cependant il fallait mettre une distance entre ses soldat et lui aussi, il déferla encore quelque unes de ses attaques comme la précédente, des fin filet d'eau projeté sur les soldats et leur mains afin de les faire lâché prise et permettre a Ferus de gagner un peu de temps. Mais voila nos petit soldats d’infanterie, n'allait pas attendre que l’alchimiste daigne bine cessé ses attaques, qu'une rafale de balles se mit alors a siffler, forçant l'alchimiste a devoir se cacher derrière un véhicule qui tantôt avait été écarté par Greed.

*Argh...keuf...keuf !!!...le sceau que m'a imposé Atsuko me permet de combattre plus longtemps, mais...pas éternellement...*

"....hum..."

Ferus dégoupilla sa gourde et le jeta un rapide coup d’œil sur les côté, deux cadavres gisait au sol a gauche, leur sang s'étaient mêlé, ce qui offrait a notre renégat une source liquide plutôt abondante, bien que l'orage se préparait, il n'était pas encore présent.
Ferus prit dans ses forces, pour s'élancer d'un bon vif et rapide vers les deux cadavres, jetant sur la flaque de sang de l'eau de sa gourde, puis après un petit roulé boulé , il frappa de ses deux mains rapidement comme tout alchimiste de son niveau en avait la possibilité et claqua ses deux mains au sol plongeant ses doigts ganté de cuir dans ce liquide rougeâtre et mélangé a l'eau, afin de générer son alchimie.

*hmm...c'est partit*

Soudainement et violemment, des piques de glaces se formèrent les unes sur les autres a une vitesse plutôt rapide, L'alchimiste de Glace était en pleine démonstration de son talent. Créant un mur de glace qui atteignit la hauteur du toit des immeubles et s'arrêta net.

Un mur de glace dont de nombreux piques pointue sortaient tel un hérisson.

" Sa ne tiendra pas très longtemps, mais c'est déjà ça..."

Ferus rangea sa lame et se mit a courir vers Liann et Greed, dégainant sa lame il s’apprêtait lui aussi a frapper l'homonculus. A la différence de son homologue bretteur Liann, notre avatar de la culpabilité laissait volontairement pénétré sa lame sur les cadavres de soldat afin de pouvoir combiné son alchimie a ses attaques physique. Il n'hésita pas a frappé a plusieurs reprise Greed a divers endroit. Chaque coup activait son alchimie générant une congélation.

(voila a toi lin de voir si tu préfère éviter ou pas mes attaques :) si un souci quelconque mp moi et j'éditerais sans souci ;) ou je te fournirait une explication si tu n'a pas bien comprit tel ou tel paragraphe^^)


Revenir en haut Aller en bas
Nick Falcon
Général de Brigade

avatar


MessageSujet: Re: [Event] Assaut sur la capitale : partie I (ouvert à tous)   Jeu 27 Oct - 6:57

[Event reprit, désolé de mon absence. J'espère que les rpistes sont encore là ^^]

En ce moment même il trônait sur les carcasses de véhicules, et de quelques hommes vaillants d'Amestris. Mais si l'Avarice voulait ce pays, ce n'était pas non plus pour y massacrer les habitants et agir comme un dictateur, il tentait un temps soit peu de blesser simplement et intelligemment ses ennemis. Il fallait dire que Lin Yao forçait son colocataire à retenir ses coups... Un monstre assoiffé de pouvoir assisté d'un jeune adulte fasciné de justice et de paix, c'était bien difficile de concevoir une quelconque entente entre ses deux là, mais il fallait faire de son mieux.

Son appel au combat finit par porter ses fruits. En effet, les soldats furent étonnés de voir qu'un homme sortit de l'ombre pour foncer ensuite vers l'envahisseur. Ils recommencèrent ainsi à se regrouper pour former une nouvelle barrière. Greed écarquilla les yeux, à moitié satisfait, et esquissa un sourire intéressé devant l'agilité et la rapidité impressionnante du bretteur qui avançait vers lui. Il se mit alors en position de combat, ses mains sur les côtés, d'une couleur entrelacée de jais du carbone, et de rouge du sang de ses victimes. Cependant peu de temps avant l'impact, Greed fut interpellé par le prince de Xing.

"Son aura me dire quelque chose... je crois qu'il..." commença le Xénois, qui eut rapidement la parole coupée.
"Et tu crois que j'en ai quelque chose à cirer moi ? Laisse-moi me concentrer sale gosse !"

Le bruit du contact entre le carbone et l'acier du katana ne se fit pas attendre, l'Avarice put constater de son ennemi de bonnes capacités d'épéistes. Mais d'un autre côté, il savait ce dont Wrath, enfin, King Bradley pour le commun des mortels, était capable de faire, et une épée qu'importe son métal, finit toujours par se briser au contact de ce bouclier ultime... Greed n'aurait pas pu rêvé mieux d'un tel combat, agissant comme échauffement contre le pseudo dirigeant de ce pays qui semblait inévitable. Après avoir paré la lame avec un de ses bras, L'Avarice élança une main aiguisée vers le ventre de son adversaire.

Mais avant même de savoir si son coup avait fait mouche, il ne put s'empêcher de rire, les yeux passionnés de voir qu'un nouvel individu qui avait suivi de peu le premier, s'était mit de face à ses confrères pour ensuite les attaquer littéralement avec un pouvoir étrange. Cela devait être un alchimiste d'état non ? Mais pourquoi s'en prendre aux soldats de la même armée... Ces humains sont tout simplement incroyables pensait Greed.Sa réponse fut rapide, en effet, un mur qui semblait être de la glace barra tout simplement la rue, laissant les deux hommes et l'homonculus en tête à tête. Le regard de l'Avarice changea, et devint plus sérieux.

"Pas mal, pas mal du tout ça, mais..." A peine eut-il commencé à bavarder à son habitude, que divers points de son corps se gelèrent, pour finalement le gêner dans ses mouvements, et l'empêcher d'esquiver les quelques coups des deux hommes qui firent gicler des flèches de sang.

La situation avait bien tourné, il se retrouvait à présent à affronter deux combattants de qualité, dont l'un l'entravait tandis que l'autre le tailladait. C'était fort gênant. Mais rapidement, ses blessures se régénèrent, et Greed augmenta alors le niveau de son bouclier, brisant les points de glace formés sur son corps. Le carbone rongea alors sa peau pour arriver à présent à hauteur de son cou, puis il fit un saut en arrière, c'était la première fois qu'il recula, ne serait-ce d'un mètre depuis le début de sa progression. Un regard noir lancé vers ses adversaires, il commenta alors

"Vous m'avez l'air d'être bons vous deux. Je pense qu'on va bien s'entendre." Et à ces seuls mots, il poussa un ricanement de joie, avant de foncer vers ses adversaires pour lancer des coups bien plus rapides et lourds que les précédents, visant la gorge du bretteur de glace, et le haut du ventre du premier épéiste, dans l'espoir d'entendre la rupture des os et des viscères sous le tranchant des griffes de diamant.

[nouveau tour = possibilité de participer ! :p]


« Le 9 novembre 1903, jamais je n'oublierai ce jour cher ami.
              Tout au long de ma vie je brandirai avec fierté, cette lame que tu m'as légué... »


. - Thème musical - .


Nouvelle présentation - Journal de bord
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [Event] Assaut sur la capitale : partie I (ouvert à tous)   Ven 11 Nov - 9:52

Liann était aux anges, en supposant qu'un démon puisse l'être. Malgré sa situation désavantageuse l'homonculus remplissait ses attentes, et toutes les questions qu'ils auraient du se poser : qui ? Comment ? Pourquoi ? ; toutes ces choses avaient désormais déserter son esprit, peut lui importait qui ou quoi était son adversaire. Le bretteur se contentait d'une analyse de terrain, ne poussant pas la réflexion au delà de son affrontement.

* Inutile de chercher à l'affaiblir avec de petites blessures. Et son corps est devenu plus dur que mon arme, mis à part sa tête. *

Greed était rapide et ses mains, devenus des armes, lui permettaient de frapper sans discontinuer. Liann esquivait le plus d'attaque possible, utilisant toutes sa technique pour arriver à parer les assauts en présentant la lame de coté, pressentant qu'en voulant la confronter directement à l'épiderme noire de l'homonculus celle ci serait abimé, voire qu'elle finirait par se briser dans le pire des cas.

Malgré ce retournement de situation le plaçant en mauvaise posture, il ne quittait pas son sourire. Sentir la mort danser autour d'eux et venir le frôler avait pour lui quelque chose de grisant, une chose qui le poussait à poursuivre ce combat.
Le combattant se perdait peu à peu, faisant fi de la réalité qui l’entourait. Sa perception du monde se modifiait. La bouche entrouverte, il laissait échapper la fréquence sonore de ses cordes vocales de chiroptère sans même en avoir conscience. Percevant les mouvements de Ferus sans les voir, sentant les variations de l’air après le passage de Greed, et le doux sifflement de sa lame dans les airs.

Liann se baissait, parait, virait d'un coté ou d'un autre en usant de toutes l'agilité dont il pouvait faire preuve. Ferus était à ses cotés, comme allié dans ce combat, sans qu'il le remarque vraiment. Il repoussa la main de Greed d'un coup de paume contre son poignet, ayant très vite appris à se méfier de ses griffes, et profita de la mince brèche pour tenter une nouvelle frappe. Elle était la première depuis que l'armure était en place sur la totalité du corps de l'homonculus, mis à part la zone qu'il visait, la tête.

Cela dit, l’armée d’Amestris n’était pas spectatrice, et profitant du combat pour reformer ses bataillons et ses barrages, elle se préparait déjà à éliminer les trois hommes qui valsaient au milieu des cadavres de leurs frères d’arme.
Revenir en haut Aller en bas
Nick Falcon
Général de Brigade

avatar


MessageSujet: Re: [Event] Assaut sur la capitale : partie I (ouvert à tous)   Lun 27 Fév - 7:53

EVENT ANNULÉ


« Le 9 novembre 1903, jamais je n'oublierai ce jour cher ami.
              Tout au long de ma vie je brandirai avec fierté, cette lame que tu m'as légué... »


. - Thème musical - .


Nouvelle présentation - Journal de bord
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Event] Assaut sur la capitale : partie I (ouvert à tous)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event] Assaut sur la capitale : partie I (ouvert à tous)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» EU3 - MOD MEIOU - Partie officielle ouvert à tous (comme les fesses de Koratos)
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Cours de Philosophie (Ouvert à toutes et à tous !)
» ouvert à tous !!!!!
» Bataille Ombre - Vent [Event 2013 - Ouvert à tous]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fullmetal Alchemist RPG :: STAFF :: Les Archives-