Une furie et un lynx [PV : Lily Nelka]



 
Le forum va bientôt subir de grands changements ! Restez connectés ! /sbaff/

Partagez | 
 

 Une furie et un lynx [PV : Lily Nelka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Une furie et un lynx [PV : Lily Nelka]   Lun 4 Juil - 12:29

C'était le matin, il était trop tôt pour se lever, pourtant un lynx le fit sans attendre ou râler. Lindsay laissa l'eau couler et elle se doucha rapidement. Elle s'étra et enfila des vêtements propre que la jeune fille avait préparé la veille. Elle observa par la fênetre et vit le soleil se lever lentement. Le ciel était encore orangé quand la jeune fille mit les pieds dehors en vérouillant la porte de chez elle. Elle pouvait voir le noir sur les murs, c'était encore la nuit pour les personnes qui dorment malgrès la faible lumière que dégageait le lever du soleil. Elle marcha en observant autour d'elle : il n'y avait pas un chat dehors. Pourtant la jeune fille entendit quelque chose.

Elle suivit le son de la mélodie attentivement et arriva au marché. La musique continuait, et la jeune fille pouvait désormais bien entendre le son de l'instrument et elle identifia celle-ci : c'était du violon. Elle continua sa marche en faisant attention à ne pas perdre le son. Le lynx marchait lentement en direction de la musique. Elle chercha dans les ruelles, elle voulait voir la trace de vie qui jouait cet air que la jeune fille connaissait très bien. Elle l'avait déjà entendu quelque part mais, la jeune fille ne se rapellait plus exactement où.

Puis, à force de chercher, elle trouva. Elle trouva enfin son signe de vie. C'était une jeune fille qui jouait du violon dans une ruelle. La ruelle n'était noir comme les autres, elle n'avait pas un signe d'ombre, mis à part celle de la jeune fille qui jouait de son instrument. Elle l'observa sans rien dire et sans bouger. Une fois la musique finit, elle s'approcha lentement de la jeune fille. Lindsay observa celle-ci l'air de dire "Jolie mélodie petite". Elle n'allait pas non-plus lui parler par énigme mais, elle n'allait pas non plus dire "Salut petite quoi de neuf ?".

Le lynx hésita à parler, elle pouvait aussi partir. Mais, Lindsay s'arrêta. Elle n'était pas à côté de la jeune, elle était juste en face de la petite mais, elle gardait ses distances quand même avec elle, elle ne savait pas à qui elle avait à faire.

- Depuis quand les petites filles restent dehors à jouer du violon ?

C'était peut-être indiscret mais, la jeune fille tenta le coup quand même : Qui tente rien n'a rien. La petite allait peut-être mal le prendre ou elle pouvait aussi répondre. Elle fait comme elle veut, après tout le lynx ne forçait personne. Lindsay ne lançait pas de regards menaçants pour avoir une réponse, elle le faisait parfois mais, elle décida de rester douce, gentille et attentionné avec cette jeune fille car, en vérité elle la connaissait : C'était Lily Nelka, la petite soeur d'Atsuko Nelka. Lindsay connaissait celle-ci grâce à sa jumelle Azuka mais, elle ne savait pas grand chose sur elle, de plus elle ne savait même pas si la petite reconnaissait Lindsay.

- Je te connais mais, je ne sais pas si cela est réciproque ...

Si Lily disait "Je ne te connais pas", Lindsay risquait de faire demi-tour, après tout elle n'allait pas forcer la petite à la connaître, c'était pas le genre de Lindsay. Elle attendit désormais, c'était au tour de Lily d'ouvrir la bouche pour répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Une furie et un lynx [PV : Lily Nelka]   Mer 6 Juil - 10:15

Depuis combien de temps n’était-elle pas venue ici ? À peine un an. Elle contempla longuement la grille métallique avant d’inspirer profondément pour se donner du courage. Là, elle commença son escalade. Elle atterrit sur ses pieds puis observa les alentours. Exactement comme dans son souvenir. Toutefois elle devait faire vite, les premiers rayons de l’aurore transperçaient les nuages. Le reste serait du gâteau. Pas besoin de crocheter la serrure, elle avait su garder le double de ses clefs. Sage décision. Une fois dans la demeure, elle monta les escaliers. Une marche grinça. Elle s’immobilisa, les sens aux aguets. Son cœur loupa un battement, c’est du moins ce qu’elle crut. Elle pénétra dans une chambre qui lui était familière. C’était la sienne. Dans un autre temps, du moins. Elle se pencha sous son lit et commença à chercher. Il était bien là. Elle l’extirpa de sa cachette, souffla dessus pour ôter la poussière et reprit la route.

Les marchés étaient calmes et silencieux à cette heure-ci. Quelques étalages étaient déjà en place mais très peu. Lily vagabondait au milieu des commerçants, elle avait toujours aimé se balader lorsque l’aurore commençait tout juste. Il ne faisait ni chaud, ni froid à ce moment-là de la journée. Les quelques rayons de soleil réchauffaient ses bras nus. Elle portait un simple kimono blanc et sa dégaine ne passait pas inaperçue. Elle s’approcha d’un vendeur, elle n’avait pas encore mangé et son ventre criait famine. Elle acheta une pomme dans laquelle elle croqua dedans à pleines dents. Le poids qu’elle transportait sur les épaules commençait à lui peser, finalement elle s’arrêta dans une ruelle assez sombre, là où les ombres et la nuit étaient encore maîtres du territoire. Elle posa délicatement l’étui sur les pavés et s’assit à côté. Elle l’attira contre elle et l’ouvrit. Elle posa l’un de ses doigts sur le bois clair, elle tressaillit. Elle n’avait plus l’habitude de toucher un tel trésor. Son doigt effleura les cordes, tout était parfait. Ou presque. Elle le retourna et vit les initiales « F.N. » gravé dessus. Un souvenir de plus.

Lily empoigna le violon, attrapa l’archet puis commença à le faire glisser sur les cordes, doucement. Quelques notes en sortirent. Le son était comme dans son enfance. Aussi pur que le cristal. Pas une seule fausse note. Là, elle commença à jouer une mélodie, la préférée de sa mère, une des rares qu’elle connaissait par cœur et que tous connaissaient : Que ma Joie demeure de J.S Bach. Elle ne faisait plus attention au monde extérieur, seule la musique comptait désormais. Les paupières closes, elle ignorait les quelques passants qui venaient l’écouter, ou même lui jeter des pièces. Elle n’avait pas besoin de leur reconnaissance ou de leur bonté. Elle était bien ainsi. Elle aurait aimé que la mélodie ne s’arrête jamais pourtant la fin approchait. Elle le savait. Elle glissa son archet sur les cordes pour la dernière fois avant d’ouvrir les yeux.

- Depuis quand les petites filles restent dehors à jouer du violon ?

La voix la sortit de sa léthargie. Petite fille ? Certes elle n’était pas encore considérée comme un e adulte, bien trop jeune pour cela mais ce n ‘était plus une gamine, elle avait quitté depuis longtemps le monde de l’enfance. Désormais, elle errait entre les deux. Toutefois, elle préféra ne pas relever. Elle ne cédait pas facilement à la provocation, elle préférait se taire plutôt que de répondre à son tour. Il faut croire qu’elle aimait appliquer le proverbe : Le silence est d’or, la parole est d’argent. Cependant, elle en connaissait une qui aurait volontiers rabattu le caquet de cette fillette pour une elle insulte. Le nom ne lui vint pas. Elle ne se le permettait pas.

- Je te connais mais, je ne sais pas si cela est réciproque ...

Une seconde d’hésitation. Elle observa alors en détails la fille qui lui faisait face. Sans aucun doute était-elle l’aînée de Lily de quelques années. Elle rangea son violon, elle n’avait pas le temps à perdre avec ces idioties. Elle s’agenouilla puis remit l’étui sur son dos. Leurs regards se croisèrent alors un bref instant. Suffisamment pour que Lily se souvienne. Elle la contempla à nouveau. Ces cheveux bruns, cette tenue… Un nom lui vint en mémoire, un seul. Lindsay !

- Lindsay ! C’est bien toi ?!?

Elle se jeta sur la fillette, les larmes aux yeux. Elle l’enlaça longuement. Sa main se promena dans ses cheveux. Elle entra en contact avec quelque chose de chaud et de poilu à la fois. Elle ne comprenait pas. Elle fit un pas en arrière pour l’observer. Elle la détailla du regard. Deux oreilles félines ornaient sa tête, une queue velue se balançait de gauche à droite. Elle plaça sa main devant sa bouche, horrifiée. Passée la surprise, elle l’enlaça à nouveau. Entre deux sanglots elle réussit à articuler :

- Dis moi Lindsay, qu’est-ce qu’ils t’ont fait ? Dis-le moi, s’il te plaît. Ça ne se passera pas comme ça, je peux te le garantir.

Une parole pleine de promesse. Lily était subjuguée devant une telle métamorphose. Elle ne comprenait pas. Une chimère. Voilà ce qu’était désormais Lindsay. « La bête humaine » songea Lily.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Une furie et un lynx [PV : Lily Nelka]   Jeu 7 Juil - 12:58

Lindsay attendait sa réponse qui arriva sans plus attendre. Lily se jetta sur le lynx puis recula pour l'observer bizarrement, sûrement parce que la dernière fois que les deux jeunes filles se sont vues c'était quand il y avait Azuka et Atsuko et que Lindsay érait encore humaine. Voir Lindsay dans cet etat horrifait sans doute Lily, cela lui donnait sans doute même de la peine et pour lui montrer qu'elle était heureuse, Lindsay lui afficha un sourire et la petite fille se jeta de nouveau sur le lynx.

- Lindsay ! C’est bien toi ?!?

Cette fois Lily ne lâcha pas son amie et elle avait même les larmes aux yeux. Elle était sans doute heureuse de revoir une amie à elle. Lindsay aussi était heureuse. Lily était un peu plus petite qu'elle mais, le lynx n'était pas non plus un géant. Le coeur de la chimère se remplis de joie, elle était tellement heureuse de voir une amie qu'elle n'avait pas vue depuis des années sans doute. Linsay serra son entreinte pour profiter de la chaleur et de l'amitié que lui apportait Lily, c'est tellement bien d'avoir une amie comme elle. Lindsay hocha la tête pour lui confirmer que c'était bien elle.

- Dis moi Lindsay, qu’est-ce qu’ils t’ont fait ? Dis-le moi, s’il te plaît. Ça ne se passera pas comme ça, je peux te le garantir.

Lindsay rit, elle trouvait cela trop gentil mais surtout mignon de sa part. Lily voulait faire une promesse qu'elle ne pourrait tenir hélas. Le cinquième laboratoire avait été détruit et le vieux fou était désormais mort pour le bonheur de Lindsay. Maintenant la jeune fille devait vivre comme ça, qu'elle le veuille ou non. Si on essayait de la changer en essayant de lui redonner forme humaine, Lindsay était sûr qu'elle y passerait car faire une chimère n'est pas évidant et en la faisant on court déjà de grands risques alors il ne fallait pas imaginer si on devait faire d'une chimère un être humain. Lindsay ébourrifa les longs cheveux bruns de Lily et lui afficha un sourire, c'était un sourire triste certe mais, c'était un sourire sincère.

- Ne t'inquiète pas Lily, le vieux fou qui m'a fait ça est mort et le cinquième laboratoire est en ruine alors tu ne risques pas de faire grand chose, je vais rester comme ça toute ma vie hélas !

C'était trop long à raconter, mais les souvenirs étaient là, devant Lindsay. Elle était elle même devenu un monstre que l'alchimie engrandrait par malheur. Lindsay était devenu l'une des détritue de l'armée. C'était leur faute, il n'avait pas trouver le fou à temps pour qu'il ne fasse pas des siennes. Lindsay inspira profondément et haussa les épaules. Elle se tourna et vit les autres, les personnes qui sont réellements humains et quand la chimère les voyaient, elle pensait à sa d'avant : quand elle aussi était humaine. Son regard remplis de tristesse, il y avait des moments où elles détestait les humains. Elle les enviaient plutôt. En prennant son courage à deux mains, elle afficha un sourire tout doux à la jeune fille, elle se tourna face à Lily.

- Tu veux que l'on fasse une petite balade ?

Les deux jeunes filles étaient encore dans la ruelle qui était devenu plus clair car le soleil était maintenant dans le ciel et les rues marchandes étaient devenue plus peuplées. Les femmes sortaient faire leurs courses, elle achetait des pommes, du pain et du poisson. Beaucoup des personnes qui étaient dehors mangeaient la même chose. Lindsay pensait acheter une pomme pour se nourir, elle avait faim et n'avait pas déjeuner avant de venir, sa sortie n'était même pas prévue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Une furie et un lynx [PV : Lily Nelka]   Lun 11 Juil - 11:41

L’étreinte dura longtemps. Sous les faibles rayons de l’aurore, une retrouvaille venait d’avoir lieu. Lily resta blottie contre ce corps qui lui paraissait étranger pendant une éternité, trop longtemps à son goût. Elle relâcha enfin la chimère. Elle se rendit alors compte que Lindsay aussi pleurait. De vrais larmes. Et non des pleurs de crocodile comme venait de le faire Lily. Il faut croire qu’elle ne comprendrait jamais. Tout cela la dépassait. Son doigt effleura sa joue, le contact avec la peau chaude de la bête était étrange. Trop… normal. Elle s’était attendue à autre chose. Elle était presque déçue. Mais la suite risquait d’être grandiose. Exquise, même. Son masque ne s’ébranla pas un seul action.
Le rire presque cynique de Lindsay la ramena dans la réalité. Ses rêveries s’estompèrent nettes.

- Ne t'inquiète pas Lily, le vieux fou qui m'a fait ça est mort et le cinquième laboratoire est en ruine alors tu ne risques pas de faire grand chose, je vais rester comme ça toute ma vie hélas !

S’inquiéter ? Non, Lily ne s’inquiétait pas pour cette abomination mais pour autre chose. Elle n’avait jamais réellement connue Lindsay. Elle ne connaissait rien d’elle. Tout ce qu’elle savait c’était que cette fille était la jumelle de la meilleure amie d’Atsuko. Elle n’avait jamais cherché à en apprendre davantage. La revoir ici aujourd’hui, plusieurs années plus tard la mettait mal à l’aise. Pourtant, ce n’était pas une mauvaise chose. Un mal pour un bien, peut-être. Et puis, le cinglé qui avait fait ça n’était rien comparé à la démence qu’habitait son aîné. Une curiosité inébranlable. C’était ce qu’elle disait toujours pour se justifier. La petite ravala sa haine et essaya de faire bonne figure devant l’autre brune. La proposition de Lindsay lui changea les idées :

- Tu veux que l'on fasse une petite balade ?

Ksh ! Non, ce n’était pas une réponse. Elle ne devait pas laisser la rage prendre dessus. Le spectacle devait arriver, quoi qu’il se passait. Elle lui tourna le dos et s’en alla chercher son étui qu’elle balança sans ménagement sur le dos. Elle inspira profondément avant de retourner près de la chimère. Elle n’avait pas dit son dernier mot. Cette fille était la seule piste qu’elle possédait désormais, elle ne la laisserait pas filer aussi facilement. De plus, lors de cette promenade Lily comptait bien glaner quelques informations. Anodines, bien sûr. Rien de bien méchant. Juste assez pour étancher sa soif.

- Volontiers, répondit-elle, le sourire aux lèvres.

Elle attrapa Lindsay par la main. Les deux filles commencèrent à marcher à pas cadencés dans la rue, l’étui de la petite se balançait sur son épaule au rythme de leur marche. Un estomac gargouilla alors. Lindsay laissa échapper un rire, bientôt rejoint par les éclats hilares de la violoniste. Ces deux étranges personnages firent une escale devant l’échoppe d’un maraîcher. Des fruits et des légumes brillaient sous les lueurs du soleil. Lily acheta une pomme rouge qu’elle offrit à Lindsay. Elle paya le fruit puis elles repartirent, errant entre les différents étalages resplendissait d’étoffes, de fruits, de légumes ou encore de pâtisseries. Central se réveillait tout juste. Quelques vendeurs s’égosillaient, essayant de vendre leurs marchandises au plus offrant, d’autres déambulaient dans les rues, habillés selon leurs produits.

- Parles-moi un peu de toi, Lindsay. Depuis le temps que l’on ne sait pas vu, tu dois avoir des tonnes de choses à raconter. Je t’écoute.

Faire parler l’autre. Première étape. Pas la peine de gagner sa confiance, elles se connaissaient depuis leur enfance. La sincérité de la chimère n’était plus à prouver. Lily se rappelait très bien avoir maintes fois entendu des éloges à propos de cette brunette. Lily pensa alors au fruit qu’elle venait d’offrir à Lindsay. Une pomme. Son fruit favori. Le fruit de la tentation. Attirer cette fille dans sa toile serait facile, un peu trop peut-être. Elle n’y verrait que du feu. L’amener sur son terrain de jeu avait était d’une facilité déconcertante. Les deux filles se tenaient toujours la main, un peu à la manière de deux sœurs. Lily essaya de faire abstention de tout ce qui l’entourait et se concentra uniquement sur le discours que Lindsay lui offrirait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une furie et un lynx [PV : Lily Nelka]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une furie et un lynx [PV : Lily Nelka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Trois chemins qui se croisent (PV Oeil de Lynx et Nuage de Cerisier)
» [Fiche d'île] Amazon Lily
» Entrainement de Nuage de Lynx (PV Nuage de Lynx)
» Alvéole De Lily-Miel...
» [MISSION] Oeil de Lynx

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fullmetal Alchemist RPG :: STAFF :: Les Archives :: Anciens RPs-