Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy)



 
Le forum va bientôt subir de grands changements ! Restez connectés ! /sbaff/

Partagez
 

 Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) Empty
MessageSujet: Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy)   Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) Icon_minitimeLun 29 Avr - 16:39

La ville de Central est animée. Le printemps est enfin arrivé. Les gens sortent dans les rues pour se promener, faire leur marché. Prendre du bon temps. Les amoureux se tiennent la main, les enfants courent après les papillons, les grands-mères se réunissent pour discuter autour d'une tasse de thé. La belle vie, en somme. La lumière, le parfum des fleurs. La beauté de cette planète dans sa plus simple expression.

A quelques mètres de là, l'ambiance n'a rien à voir avec ces scènes bon enfant. Quelques mètres sous le sol. Descendre sous la couche terrestre rapproche peu à peu de l'enfer. La lumière s'amenuise, laissant place aux ténèbres. Le silence s'installe.
Quelques personnes sont réunies dans une salle vaste, au plafond bas. De rares torches éclairent les acteurs de la scène d'une lueur blafarde. Sur le sol est dessiné à la craie blanche un dessin circulaire. Un cercle de transmutation. Un homme étrange se trouve à une extrémité de la forme géométrique, et surveille que tout se passe bien. Ses yeux connaissent un problème sérieux de parallélisme. Son dos est tassé par l'âge, et vu l'état de sa dentition, son régime alimentaire doit se composer essentiellement de purée.

A différentes intervalles, des gens sont ligotés, et couchés à même le sol. Ils sont tous conscients. Malheureusement pour eux. Ils râlent, ils pestent, ils insultent, ils supplient. Aucun d'entre eux n'obtiendra sa libération. L'importance de leur vie dépasse les ambitions qu'ils avaient pour eux-même.
Les choses se mettent en place au fur et à mesure. On ajuste les derniers détails. On vérifie que le dessin à la craie est bien fait, que rien n'a été effacé.

Outre les participants de cette macabre cérémonie se trouve quelqu'un qui se tient à l'écart. Debout, le dos posé contre un mur. Les bras croisés. Un physique qui le démarque des autres : cheveux verts foncés, vêtements noirs, un tatouage rouge tracé sur une cuisse.
Il est attentif aux moindres gestes d'autrui, supervisant le tout d'un œil distrait en apparence. Il attend avec impatience que cela commence. Qu'un éclair rouge envahisse la pièce et colore le visage des personnes présentes, leur donnant encore plus l'apparence de bêtes démoniaques.

Cela va bientôt commencer. Un bruit de pas se fait entendre dans le couloir et fait sursauter les présents. Envy jette un regard au répugnant docteur aux yeux qui se disent "bonjour", et part dans le couloir afin d'identifier l'importun.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) Empty
MessageSujet: Re: Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy)   Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) Icon_minitimeMar 30 Avr - 4:09

(hrp: j'ai encore internet! jusqu'à quand je ne sais pas snif!)

    Elle avait suivit l'homme en blanc sans émettre le moindre son. Son visage enfantin ne semblait refléter aucune expression, aucune excitation ou nervosité, non, elle se contentait juste d'être là. Ses mains fraîchement bandées se maculaient peu à peu de sang, signe qu'elle s'était probablement blessée. A vrai dire, l'expérience de ce matin n'avait pas été si stable que cela, il y avait encore trop de paramètres inconnus pour que cela soit efficace. Les particules quantiques étaient complexes, mais elle n'avait pas perdu espoir de percer leurs secrets.
    Et maintenant?
    Maintenant elle se retrouvait dans une pièce lugubre, avec des gens tout aussi lugubres dont un bonhomme à peine plus haut qu'elle, et pourquoi faire? le mystère restait encore entier, bien que le cercle blanc à terre n'augurait rien de bon... pour les personnes autres qu'eux.

    Lya prenait la peine de rester en retrait de son "tout nouveau" supérieur hiérarchique, et elle ne prononça par ailleurs aucun mot en entrant dans la pièce. Mais elle se contenta de prendre des notes dans son petit carnet, redessiner le cercle... bref, si pour le moment ça lui paraissait parfaitement inutile, peut être qu'un jour....

    Enfin, elle jeta un rapide coup d'oeil au visage de Kimblee. Encore une de ses lubies sans doutes, essayer de comprendre rapidement et sans paroles les intentions de l'autre. La psychologie était un domaine passionnant qui permettait de rendre un homme zombie sans qu'il ne se rende compte, mais aussi de communiquer sans mots, et ainsi garder un certain contrôle de la situation.


Revenir en haut Aller en bas
Solf J. Kimblee
Traître lotus blanc que le sang révèle...

Solf J. Kimblee


Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) Empty
MessageSujet: Re: Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy)   Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) Icon_minitimeLun 3 Juin - 16:25

Kimblee s'appuya à son tour contre le mur. Ses yeux trahissaient une profonde excitation tandis que le reste de son visage était impassible. Il regardait patiemment le cercle, n'aimant pas tellement attendre, surtout quand il s'agissait d'un événement aussi rare. Sa propre pierre, celle d'Ishval, virevoltait entre les doigts de sa main gauche, calmant quelque peu son impatience. Il n'avait jamais assisté à la transmutation d'une pierre philosophale, mais se demandait toujours autant ce qu'il faisait ici, sans pour autant s'en plaindre, à vrai dire.

Il se tourna vers Envy, affichant un large sourire qu'on devinait aisément être malsain.

"Et quant à mon rôle dans tout ceci ? J'imagine que je ne viens pas jouer le rôle de spectateur et repartir."

Lui donner une autre pierre ? Il en avait déjà deux...cela semblait fortement improbable dès lors.

L'écarlate inclina alors la tête vers Lya, l'observant. Il remarqua d'abord le sang qui maculait quelque peu ses mains sans y faire attention outre-mesure, puis regarda ce qu'elle notait, avant de hausser un sourcil.

"Vous prenez de l'avance, dites-moi. Mais je ne pense pas que cela puisse vous être utile de sitôt, sans connaître les bases, ce genre de notes seront fortuites."

Il eut à nouveau un sourire amusé, ses yeux brillant comme ceux d'un chat attendant sa pitance, tandis que le cercle n'attendait plus qu'à être activé.

"Vous pouvez vous contenter de regarder, ce n'est pas le genre de chose que l'on voit tous les jours. Moi-même, je n'y ai jamais assisté."


A nouveaux, ses pupilles icebergs se posèrent sur la scène macabre qui se préparait, son ouïe focalisée sur les geignements des futurs sacrifices. Cela lui rappelait avec un tel délice Ishval qu'il sortait de son rôle de gentleman bien aimable, moral, et blanc comme neige, pour savourer le privilège de ne pas manquer une miette de la transmutation.




Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) 609934Kimbleeeyssign

"À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire."

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) Empty
MessageSujet: Re: Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy)   Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) Icon_minitimeMer 5 Juin - 16:45

L'Homonculus vit arriver deux personnes. Une tête connue pour la première, difficile de ne pas distinguer cet homme avec ses vêtements blancs caractéristiques. L'Alchimiste d'état, qui était sorti de prison, qui avait retrouvé ses lettres de noblesse et parcourait le pays sous les yeux médusés des témoins de ses crimes.
Derrière lui marchait une femme. Envy ne l'avait jamais vue. Elle devait être invitée par Kimblee, sinon il l'aurait déjà faite exploser. Bien que méfiant, Envy décida de laisser faire. La femme était assez étrange. Ses yeux n'exprimaient rien, aucune lueur allumait ses pupilles. Elle n'avait pas un visage désagréable, elle ressemblait à une poupée de porcelaine. Le sang qui imprégnait ses bandages accentuait cette impression de fragilité. Elle n'était pas de ces poupées aux boucles blondes et soyeuses avec qui jouent les petites filles. Si par contre une jeune adolescente gothique en proie à des envies suicidaires possédait un tel objet, alors la jeune inconnue serait parfaite. Qui était-elle pour que le fameux Soft J. Kimblee accepte sa présence ? Sa poupée, peut-être...

Elle s'arma d'un carnet de notes et tentait de croquer ce qu'elle voyait sous les yeux. Le cercle de transmutation. Ses gestes arrondis confirmaient cet état de fait, même si Envy ne pouvait distinguer la surface du papier. Suspicieux, l'alchimiste responsable de la future transmutation leva la main pour interdire cet espionnage, mais l'homonculus le fit taire d'un regard qui en disait long :"T'inquiète, je gère, occupe-toi de tes affaires, gros crétin."

Envy garda le silence, se tourna vers les acteurs de la tragédie qui allait suivre. Des prisonniers allaient mourir pour faire avancer la science - version officielle - et pour aider Père à mener son projet à bien - version officieuse. Les spectateurs étaient installés, la pièce allait pouvoir commencer. L'homonculus ne se lassait jamais de voir les prodiges d'une transmutation. En tant qu'humain artificiel, il était incapable de transformer quoique ce soit. Quel intérêt, me direz-vous, puisqu'il a la pierre en lui ? Il n'empêche qu'il restait fasciné par ce moment unique où des hommes se mettaient à hurler et retapissaient les murs à coup d'éclairs rouges et s'unissaient éternellement dans une pierre de pouvoir. Cela n'avait pas de prix !

L'alchimiste fit redescendre Envy sur terre, intrigué par sa présence en ces lieux. Il avait un peu plus tôt reçu une invitation pour assister à cette scène inédite. Mais il ignorait toujours les vraies raisons de sa présence. On ne le faisait pas se déplacer gratuitement...

- Non, en effet, vous n'êtes pas venu pour ça. Même si c'est beau à voir, il faut le reconnaitre.

Le silence retomba un bref instant, puis l'Alchimiste Ecarlate adressa quelques paroles à son invitée. L'homonculus écouta attentivement avant d'afficher un grand sourire et de parler d'une voix forte ; il dérangeait visiblement les préparateurs de la transmutation, mais ces derniers n'oseraient jamais protester. Envy leur faisait trop peur.

- Vraiment, jamais une seule ? Vous verrez, c'est très intéressant. Voyez votre présence ici comme un privilège, ce n'est pas tout le monde qui peut savoir comment on fabrique ça.


Il fit glisser entre ses doigts une pierre philosophale du même acabit que celle de Kimblee.

- Celle que j'ai est malheureusement ratée. Nos camarades ici présents ont échoué dans leur première tentative.

Ce qui signifiait des vies humaines gaspillées pour une pierre incomplète. Peu importe, toutefois : on ne manquait pas de matière première.

- Ah ! Ça commence !

Un léger vent se leva dans la salle souterraine, balayant les cheveux des personnes présentes. Effrayés ou en colère, les sacrifices commencèrent à élever la voix. La pièce fut éclairée seulement par une lumière rouge diffusée depuis les tracés du cercle. Tous les phénomènes se mirent à progresser en rapidité, en nombre, en intensité et en violence. Les hurlements s'accentuèrent, tandis qu'Envy se mit à parler plus fort pour couvrir le bruit et être entendu.

- Cette pierre est un leurre que nous devrons confier aux frères Elric. Ils se sont trop rapprochés de nous ces derniers temps, alors il faudra donner aux chiens-chiens un petit os à ronger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) Empty
MessageSujet: Re: Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy)   Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) Icon_minitimeJeu 11 Juil - 13:25

    La jeune femme avait posé ses yeux étranges sur la scène, et semblait jauger la situation. Puis, ils changèrent de cible pour venir se poser sur Envy, un étrange gamin à peine plus grand qu'elle qui semblait diriger ici tout. En quel honneur? probablement son sourire carnassier? peut être autre chose.
    Elle n'avait jamais assisté à des transmutations d'humains, certes, mais elle avait fait des choses plutôt similaires dans son laboratoire, ce qui la tracassait en cet instant, était de connaître l'état des corps par la suite.

    "Le temps est une denrée rare, Commandant" avait-elle murmuré à l'intention de l'écarlate, sans même lui jeter un regard pour le moment.

    "Que deviennent les humains que vous transmutez de la sorte? " Une petite voix candide qui frayait son chemin tout doucement, alors que Lya dardait ses agapes sur les personnes présentes.
    "Rien ne se perd, tout se transforme" Elle posa une de ses mains devant sa bouche avant de pointer de son index bandé la petite pierre rouge que tenait Envy:
    "Ils deviennent en partie cela, mais le reste où va-t-il seulement? se pourrait-il qu'ils rejoignent un autre plan? "

    Lya, en bonne scientifique, ne voyait qu'à travers ses expériences les choses, et tentait de trouver des applications diverses et variées pour ses propres recherches.
    Son attention se reporta sur Kimblee, un court instant alors que la pièce se retrouvait plongée dans une lumière rouge intense.
    Puis, de nouveau, elle examinait la scène avec une méticulosité maladive.

Revenir en haut Aller en bas
Solf J. Kimblee
Traître lotus blanc que le sang révèle...

Solf J. Kimblee


Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) Empty
MessageSujet: Re: Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy)   Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) Icon_minitimeDim 21 Juil - 18:37

L'alchimiste sourit tout en regardant la pierre que tenait Envy, avant de soupirer:

- Décidément, ils n'ont aucune considération pour leur propre devoir si même eux, censés être les plus disposés à créer la pierre, échouent.

De toute façon, l'incompétence d'autrui ne l'étonnait plus beaucoup. C'était en partie pour cette raison qu'il n'accordait aucune confiance à la plupart de ses subordonnés.
A ce constat, il eut un  léger sourire et son regard glissa à sa droite pour tomber sur son lieutenant. Devait-il informer Envy des raisons qui l'avaient poussé à l’amener ici ? Il en conclut que non : c'était inutile tant qu'on ne lui demandait pas. De plus, il n'aimait pas devoir se justifier de ses faits et gestes car il n'appréciait pas être, ou sembler être, contraint à quoi que ce soit.

Il fut tiré de ses pensées par les questions de la jeune femme, décidément très intéressée par le processus. Tant mieux, les personnes dénuées de toute curiosité ne parvenaient à rien. Laissant d'un geste de la main tout le loisir à Envy d'y répondre, le jugeant être le mieux placé pour, il recula quelque peu pour s'appuyer contre le mur derrière lui, bras croisés. Il se demandait par ailleurs comment l'homonculus réagirait face au fait de se voir être questionné par une personne qui lui était inconnue. Un soupir amusé franchit ses lèvres à cette pensée.

Néanmoins ce fut de courte durée, et une lumière rouge sanglante éclaira la pièce. Cette lueur se reflétait dans chacune des pupilles des victimes tout comme celles des spectateurs, exprimant pour les uns une profonde détresse, et pour les autres un évident penchant tordu pour ce que représentait la souffrance et la mort. Scène macabre, bruyante des cris des prisonniers, sanglante de l'hémoglobine projetée çà et là, malsaine du plaisir parfois éprouvé.

Mais elle était là, volant au milieu de ce magnifique et envoûtant spectacle de la mort, plus éclatante encore que la lumière qui pourtant aveuglait déjà bien assez.

- Celle-ci au moins n'est pas ratée..., murmura-t-il sur un ton extatique aussi peu retenu que l'éclat inquiétant luisant dans ses yeux.

Pourtant, un détail lui traversa l'esprit, tandis qu'un scientifique s'approchait de la pierre pour la récupérer. Sans pour autant quitter la scène du regard, l'écarlate s'adressa à Envy:

- Vous vous apprêtez donc à la confier aux frères Elric, mais n'avez-vous pas peur qu'ils jouent un peu trop avec le feu ? Après tout, ils cherchent à récupérer leur corps, ce qui demande un passage obligatoire à la Porte de la Vérité.

Baissant la voix, il reprit:

- Vous leur donnez presque le bâton pour se faire battre, car s'ils échouent les conséquences seront graves. Et tous les deux, nous savons que leur survie est capitale pour vos plans, n'est-ce pas ?

Kimblee posa ses yeux sur l'homonculus. S'apprêtaient-ils à surveiller les deux frères afin que cela n'arrive pas ? Mais en vérité, cette question n'était que simple curiosité. Si les homonculus voulaient détourner l'attention des deux frères malgré les imprudences, libre à eux, Kimblee ne se sentait pas concerné par ce genre de décision de toute manière. Il se considérait comme neutre dans ce conflit.




Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) 609934Kimbleeeyssign

"À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire."

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) Empty
MessageSujet: Re: Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy)   Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) Icon_minitimeMar 30 Juil - 18:28

Envy jeta à Kimblee un regard courroucé. Que signifiait ce geste le désignant comme interlocuteur de l'inconnue ? Et puis d'abord, qui était cette nana ? Elle avait une attitude bizarre, montrant un intérêt distant pour la situation, à la fois intéressée et blasée. Ses bandages autour des mains, tâchés de sang...Était-ce une malade mentale échappée d'un hôpital, ou au contraire un médecin fou qui massacrait ses patients ? Au moins, elle ne faisait pas la moue, la dégoutée ou l'apeurée face à la transmutation, ce qui lui évita d'être renvoyée séance tenante hors de l'espace scénique.

L'homonculus soupira, leva les mains vers le ciel, haussa les épaules en souriant de lassitude.

- Quelle importance, ce qu'il en reste ? Ils servent sûrement à diffuser l'oxygène dans l'air, faire office de fertilisant, ou une autre connerie de ce goût. Ce qui importe est leur présence ici.


Il souligna ses paroles en exhibant la pierre défaillante, tandis que les cris des sacrifiés devenaient assourdissants, avant de s'éteindre brutalement, comme s'ils s'était tous volatilisés. La seule preuve attestant de leur passage en ces lieux étaient les flaques de sang maculant le sol et recouvrant le cercle de transmutation.

Envy quitta le mur pour s'approcher du centre de la salle. Les alchimistes s'écartèrent de son passage, manifestant une crainte perceptible envers l'homonculus. Ce dernier se moquait de leur existence, les ignorant, n'ayant d'yeux que pour la pierre. Il allait demander son avis à l'alchimiste écarlate, mais Kimblee donna vite une confirmation. C'était un spécialiste, mais...

- C'est bien cela, le problème. Elle est trop réussie.


Il arracha la pierre des mains du Scientifique et la brandit vers Kimblee et la poupée de porcelaine comme on ferait avec un trophée.

- Le but n'est pas de la mettre entre les mains des frères Elric. Pensez, on a besoin d'eux comme ils sont maintenant, et pas avec leur corps de chair. Ils perdraient tout leur intérêt. Comme je l'ai dit tout à l'heure, on va mettre un leurre entre les mains du Fullmetal Nabot. Pas la pierre. Je connais quelqu'un qui va pouvoir utiliser cet objet parfaitement imparfait pour entrainer les frangins sur une piste.

Il fit une pause avant de reprendre...

- Nous voulons créer une pierre qui puisse être réussie, mais sans l'être. Les précédentes fausses pierres étaient vite démasquée. Celle que j'ai avec moi commence déjà à se désagréger. Comprenez-vous notre dilemme, Monsieur l'alchimiste d'état ? Pouvez-vous vérifier si cette pierre peut faire l'affaire dans notre plan ?

Envy s'était adressé avec lui avec sarcasme. Même s'il appréciait (dans la mesure du possible autorisé par sa haine de l'humanité) Kimblee, il n'avait pas l'intention cependant de lui parler comme à un égal. Cet homme ne se vexait pas pour autant, utilisant les mêmes méthodes de communication que lui. C'est ce qui le rendait digne d'être considéré. Un excellent instrument, en somme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) Empty
MessageSujet: Re: Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy)   Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) Icon_minitimeMer 28 Aoû - 16:07

    Les réponses apportées restaient, selon elle, nébuleuses, et donc par conséquent dignes que l'on s'y penche plus avant, même si ce n'était pas le moment, visiblement.
    La tension palpable dans la pièce ne dérangeait en rien la scientifique qui n'avait sourcillé ni face au spectacle qui se déroulait face à elle, ni aux cris, et encore moins à l'attitude de l'homonculus. IL y avait chez elle une sorte de passivité agaçante qui la préservait quelque part de bien des tracas.

    Lya avait jeté un regard pensif à Kimblee puis, elle se redressa lentement pour aller inspecter le cercle de transmutation avec une attention presque autiste. Elle s'accroupit, toucha le sol, attrapa dans la poche de sa blouse une petite fiole qu'elle remplit du sang qui se trouvait là. Puis, après avoir passé de longues minutes à tout examiner avec minutie, elle se releva enfin pour se dresser de toute sa terrifiante hauteur.

    "Intéressant, il n'en reste rien."


    Son ton monocorde ne trahissait visiblement aucun sentiment inutile, mis à part le simple intérêt scientifique que lui révélait la scène.

    "Tsss." La pierre avait été retiré trop vite de sa portée et elle se sentait frustrée de ne pas pouvoir l'examiner à loisir et prélever un échantillon.

    La jeune scientifique semblait réfléchir aux paroles d'Envy avec attention.

    "Pour qu'elle paraisse plus vrai, il suffit d'accentuer la difficulté à l'obtenir..."

    Boarf, elle haussa les épaules comme si sa propre idée était totalement grotesque, à vrai dire, ce n'était pas de savoir qui aurait ce cailloux rouge qui allait faire avancer ses affaires à elle! Elle le savait, ses travaux n'étaient pas biens connus, ils n'intéressaient personne pour ainsi dire, ce qui lui avait permis, jusqu'à présent d'avoir la paix, mais tout de même!
    Lya finit d'écrire sur son petit carnet qu'elle referma lentement, puis, se dirigea de nouveau près du commandant qu'elle dévisageait éhontément comme pour essayer de le disséquer.



Revenir en haut Aller en bas
Solf J. Kimblee
Traître lotus blanc que le sang révèle...

Solf J. Kimblee


Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) Empty
MessageSujet: Re: Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy)   Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) Icon_minitimeSam 7 Sep - 21:45

Envy s'était rapproché d'eux après avoir pris des mains du scientifique la pierre philosophale. Par la suite, il expliqua le pourquoi du comment ils allaient s'en servir. Il suffisait donc d'emmener les frères Elric sur une autre piste qu'ils suivraient en attendant l'achèvement du plan des homonculus, et ceci sans qu'ils ne puissent obtenir la pierre qui les aurait menés sur cette piste. Dés lors, cela semblait plus logique que les laisser faire joujou avec librement.

Solf écouta attentivement la demande d'Envy et eut un léger sourire. Il fallait donc tester la pierre pour savoir si elle était susceptible d'envoyer les deux frères fouiller ailleurs que là où cela poserait problème pour le Jour Promis. Soit. Il tendit la main et s’empara à son tour de la pierre, en premier lieu la détaillant du regard. Elle était parfaitement ovale, et son éclat n'était pas différent de celui d'une pierre ordinaire et parfaitement réussie. Restait à voir son efficacité.

Son Lieutenant donna un vague avis sur les stratagèmes à utiliser pour que la pierre paraisse authentique, même si elle ne semblait pas plus convaincue que ça par sa propre proposition. Tandis qu'il songeait à comment il allait expérimenter la pierre, il plaça à son tour un avis :

- Certes, il faut qu'elle soit compliquée à obtenir. Néanmoins, et même si je ne doute pas de la détermination des frères Elric, il vaut mieux leur laisser croire constamment qu'elle n'est plus qu'à portée de mains et la leur retirer au bon moment, pour mieux la leur remettre sous le nez plus tard. Il ne faudrait pas qu'ils se découragent.

Décrochant de ce sujet, l'écarlate réfléchissait à ce qui pourrait bien convenir d'exploser afin d'effectuer son test. Il soupira. Utiliser un mur ou le sol ne conviendrait pas. Il fallait qu'il puisse voir précisément l'étendue de son explosion par rapport à ce qu'il avait prévu en déclenchant la transmutation. Or, sur un mur ou le sol, il n'avait aucun repère afin de constater minutieusement ce qu'il aurait explosé. Agacé par toutes ces réflexions futiles, il abrégea.

- Navré pour vous, mais ce genre de test est plus probant sur ce genre de matière.

Sans plus de cérémonie, le bras du désigné, un scientifique d'une trentaine d'années, vola dans un craquement sinistre, répandant chair calcinée et os éclatés tout autour. Kimblee, quant à lui, avait les yeux penchés sur la pierre virevoltant frénétiquement entre les doigts de sa main gauche, ignorant les geignements et hurlements aigus de sa victime, ainsi que les exclamations choquées des autres scientifiques qui reculèrent d'effroi. Après tout, il n'avait pas à accorder une importance exagérée à son acte: ce scientifique ne semblait pas être une perte, dans le genre négligé et fumiste, il semblait même n'avoir rien à faire de tout ce qui se déroulait et était apparemment trop pressé de rentrer chez lui. L'écarlate s'exaspérait tellement de voir ce style de comportement qu'il remarquait généralement bien vite ces gens-là.

Intensément concentré, il ne semblait même pas porter une maigre importance au fait d'être couvert de sang. Ou tout bonnement s'en fichait-il. Il plissa les yeux avant de les relever brutalement vers l'homonculus, esquissant un léger sourire.

- Pour un néophyte en matière de pierre philosophale, il ne percevra aucune différence. A vrai dire, si vous m'aviez confié ce genre de pierre à l'époque ou je n'en avais encore jamais utilisée, je n'y aurais sans doute vu que du feu.


Il eut un sourire ironique et relança la pierre à Envy, avant de terminer sur un ton sarcastique :

-Même si je pense que j'aurais moyennement apprécié la plaisanterie.

Il croisa les bras.

- Les seules différences résident dans sa force et sa précision. Sa force est légèrement retenue comme pour économiser de l'énergie, ce qui la rend plus durable mais moins puissante. Sur les transmutations de base, cette différence est peu perceptible. Quelqu'un n'ayant pas eu loisir d'utiliser la pierre ne-

- QU'EST-QUE C'EST QU'CE FOUTOIR !?


Kimblee écarquilla légèrement les yeux à cette exclamation, complètement coupé dans son élan. Il tourna la tête pour voir une scientifique semblant relativement expérimentée et gradée arriver près de l'endroit où se tenait précédemment le jeune homme grièvement blessé, apparemment évacué depuis le temps sans que personne n'y ait fait réellement attention.

Elle continua à vociférer quelques dizaines de secondes avant de se rendre compte de l'ambiance qui régnait, plutôt tendue, si pas digne d'un peloton d'exécution. Elle se tut tandis que l'écarlate se tenait l'arête du nez, mi-exaspéré, mi-abasourdi devant l'improbable de la scène. C'est vrai qu'une espèce de scientifique trop autoritaire qui vient pousser une gueulante après la transmutation complexe d'une pierre et après qu'un de ses collègues se soit fait démembrer, tout cela devant un homonculus pas vraiment réputé pour recevoir le bon dieu sans confession, un alchimiste couvert de sang et une troisième personne avec elle aussi du sang sur les mains sans rien avoir touché, ça a plus ou moins de quoi surprendre.

C'est pourquoi l'écarlate se contenta de soupirer un vague :

- Je déteste qu'on me coupe la parole.

Il ne l'explosa néanmoins pas. Non pas qu'il aurait eu des remords à le faire, mais il semblait peu judicieux de supprimer toutes les personnes susceptibles de créer la pierre philosophale au moindre mot de travers. Au pire, Envy n'étant pas un exemple vivant de patience (il eut un sourire amusé a cette pensée), il se chargerait de la harpie tout seul.


Ce fut à Lya qu'il s'adressa par la suite:

- Jusque-là, que savez-vous de la pierre philosophale, Lieutenant ?

En effet, il fallait bien profiter de ce spectacle rare pour s'attarder sur ses connaissances en alchimie. Après tout, elle était aussi là pour ça. Kimblee sortit sa propre pierre -celle obtenue à Ishbal- et la remit entre les mains de la jeune femme. Il était assez attentif, et savait qu'elle agissait toujours minutieusement en analysant -ou disséquant du regard- tous les éléments d'une expérience. Ainsi il n'avait pas tellement hésité avant de la lui confier -non sans surveiller du coin de l’œil ce qu'elle en faisait. Il faisait preuve d'une confiance très rare, par ailleurs, car il n'aurait habituellement jamais accepté de quiconque qu'il s'en empare. Mais il considérait qu'étant sous sa coupe concernant l'alchimie elle se devait de bien connaître la pierre philosophale. Sinon à quoi bon fréquenter un spécialiste en la matière ?




(note hrp: j'espère que cet instant wtf ne vous dérangera pas, mais j'aime bien les bonnes-femmes qui débarquent en hurlant *sort* Et pour la couleur, c'est du #993333 si vous avez besoin)




Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) 609934Kimbleeeyssign

"À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire."

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) Empty
MessageSujet: Re: Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy)   Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) Icon_minitimeJeu 19 Sep - 12:30

La fille était si singulière qu'Envy l'observait avec circonspection. Il ne comprenait ce qu'elle faisait, disait. Elle était totalement à côté de ses pompes. Elle avait pourtant eu une sorte d'éclair de lucidité, avant de repartir dans son monde. ("Parce que tu crois qu'on allait le filer gentiment aux frères Elric, petite gourde ?" Pensa l'homonculus en réponse silencieuse à cette intervention). Envy fronça les sourcils avant de hausser les yeux au ciel et se tourner vers une personne ayant les pieds sur terre. Kimblee présentait sa vision des choses avec cohérence. On reconnaissait en lui le stratège machiavélique qu'il était. La suite des évènements ne faisait que confirmer sa réputation. Un scientifique perdit sa vie avant qu'il ne puisse le réaliser. Envy n'aimait pas trop ce tire-au-flanc, il n'allait pas tarder à lui régler son sort de toute manière. Le stock de scientifique s'amenuisait, certes, mais il y avait encore de la ressource.
En tout cas, le palmier sur patte appréciait toujours l'esprit d'initiative de l'alchimiste, un type extraordinaire dans son genre. Un magnifique ambassadeur des projets de Père. Dommage qu'il ne soit pas prévu de l’épargner lors du "Jour Promis"...

L'écarlate lui rendit la pierre qu'Envy attrapa au vol, d'une seule main. Il écouta les remarques de Kimblee et en prit note. La Pierre était parfaite pour leur plan. Les frères Elric allaient encore courir quelques temps. Quelle pensée réjouissante...
Une voix stridente l'obligea à quitter sa vue de l'esprit ; Envy tourna la tête vers l'impudente qui hurlait en mettant les pieds dans les restes sanguinolents de son défunt collègue. Qui était-elle, celle-là ? D'où venait-elle ? La pauvre, si elle en avait marre de la vie, elle n'avait qu'à continuer sur cette voie...
Kimblee se contenta de l'ignorer, et s'adressa à la jeune paumée. Quelle surprise d'apprendre qu'elle était lieutenant de l'armée ! On y faisait dans le zombie, à présent ? (bon, d'accord, on faisait déjà dans le zombie, même si le moment d'utiliser les monstres des sous-sols de Centrale n'était pas à l'ordre du jour). Envy observa le curieux manège des deux humains, faisait fi des vociférations de la Scientifique. Ainsi donc, la poupée de porcelaine était de la partie ? Pourvu que Kimblee ne commette pas une erreur ; trop de personnes au courant n'était pas forcément une bonne chose.

- QU'EST-IL ARRIVE A IVAN ?

Cette voix était franchement horripilante. Si elle insistait, elle n'aurait plus de langue pour protester. Elle avait intérêt à la fermer. Sans aucune gêne, il prit à nouveau la parole.

- C'est qui, cette fille ?

Pour ne pas provoquer de confusion, il désigna clairement de la tête la pâle jeune fille. Elle intriguait particulièrement l'homonculus de la Jalousie.
De l'autre côté de la pièce, la nouvelle venue se rapprochait du trio, un air menaçant sur le visage, ignorant la conséquence de ses actes futurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) Empty
MessageSujet: Re: Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy)   Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) Icon_minitimeLun 23 Sep - 15:30

    Lya s'était contentée d'écouter d'une oreille distraite, parcourant la pièce avec une nonchalance presque déconcertante aux vues des récents évènements.
    Elle ne répondit pas tout de suite à la question de son nouveau commandant tout neuf, non pas de suite car au moment où elle voulut ouvrir la bouche, une femme lui vrilla les tympans.


    - QU'EST-IL ARRIVE A IVAN ?

    Et visiblement, cette dernière n'avait pas remarqué la présence de la petite scientifique qu'elle dépassa d'un pas déterminé, allant droit vers les deux hommes. Se plantant face à eux, elle commença à déverser tout un flot de paroles concernant le droit, la loi, l'humanité, tout un fratra de paroles que la jeune femme ne prit même pas la peine de retenir.

    Elle leva les yeux au ciel, se plaça derrière la femme et d'un geste rapide, apposa sa main sur sa bouche faisant basculer sa tête en arrière et lui planta avec cette même nonchalance son scalpel dans la carotide. Le sang gicla un peu partout, et elle mourut dans un gargouillis sinistre.
    Lya se retourna lentement vers les scientifiques encore présents alors que s'élevait déjà un léger murmure.

    Aucun mot ne sortit de sa bouche, mais ce simple geste suffit à faire taire les blablas.
    Lya jeta négligemment son scalpel qui brisa le silence dans un tintement métallique.

    "Théoriquement, il s'agit d'une sorte de focus d'énergies, permettant un usage plus aidé de l'alchimie, je n'en sais guère plus car je n'ai pas eu le loisir de me pencher sur cela... toujours est-il que ..."


    Elle marqua un temps d'arrêt et s'avança pour se placer face aux deux hommes, marcha sur le cadavre qui lui permit de gagner quelques centimètres en hauteur. Elle posa sa main sur son menton. Ses bandages désormais maculés de sang.

    "Pour la créer, il vous fallait des vies, bien soit, mais l'alchimie est un perpétuel échange... où sont partis les vies qui ont été prises? c'est en cela que cet art rejoint mes recherches."


    Ses yeux brillaient, enfin les choses devenaient intéressantes.


Revenir en haut Aller en bas
Solf J. Kimblee
Traître lotus blanc que le sang révèle...

Solf J. Kimblee


Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) Empty
MessageSujet: Re: Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy)   Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) Icon_minitimeDim 20 Oct - 17:15

Kimblee n'appréciait pas vraiment -gros euphémisme- le remue-ménage de l'autre cinglée. "Cinglée", même de la part de l'alchimiste écarlate, était tout de même un terme justifié, non ? Après tout, elle était bien en train de leur hurler dessus comme une hystérique, faisant monter en flèche le niveau d'exaspération visible sur leurs visages, sans même songer à arrêter son cirque. Plus sérieusement...se rendait-elle seulement compte qu'en face d'elle se tenait des individus en tuant d'autre pour créer un artefact alchimique ?

L'écarlate en aurait bien rit si sa voix stridente ne lui vrillait pas les oreilles, et songea un instant à la meilleure réponse à apporter à Envy, tentant de faire abstraction de la situation. Mais sa réflexion fut de courte durée, car à sa gauche un gargouillement lugubre et caractéristique attira son attention. Une flopée innommable de sang s’étala à leur pieds et le corps de l'empêcheuse de tourner en rond s'effondra en un claquement sec par terre. Voilà qui était mieux.

Il se retourna avec un sourire amusé et inquisiteur vers la jeune femme qui l'accompagnait, tandis que cette dernière prenait nonchalamment place sur le corps sans vie:

"Je vous remercie, Lieutenant.", souffla-t-il, franchement soulagé par le silence sinistre qui régnait à présent. Pourquoi n'avait-il pas tué lui-même cette femme ? Oh, simplement car il faut bien laisser le tour aux autres de temps en temps, et puis les voir passer à l'action était presque plus distrayant que de se charger de tout lui-même. "Et pour vous répondre, votre analyse de la pierre n'est pas si mauvaise, je vous en apprendrai néanmoins d'avantage plus tard, le moment venu."

Sur ce, il se retourna vers l'homonculus. L'alchimiste le toisa un instant, un regard pensif. Il ne savait pas exactement comment orienter sa réponse afin d'obtenir ce qu'il souhaitait, c'est à dire de faire ce qu'il voulait accompagné de qui il voulait. Un peu exigent comme vœu, mais pas complétement impossible s'il s'y prenait de la bonne manière. Après tout, Kimblee se savait utile dans les projets des homonculus car ces derniers manquaient d'effectifs, donc il pouvait se permettre de demander certaines choses.

"Il s'agit de Lya Rozemberg. Elle me seconde et nous collaborons dans nos recherches respectives, alchimiques et scientifiques. Mais je suppose que vous ne me posez pas la question pour savoir ce genre de choses.", commença-t-il, mettant les mains dans ses poches et baissant le regard vers Envy régulièrement pour jauger sa réaction "Je n'ai rien dit qu'il ne faille dire.", lâcha-t-il simplement, comme un cheveux sur la soupe. Plantant ses pupilles dans celles de son interlocuteur et ne les lâchant pas, il souffla la suite bien moins fort:

"Du moins, pas encore. Il se pourrait bien que je change d'avis."

Il n'esquissa pas même un sourire, gardant un masque purement indifférent. Devait-il argumenter ou se taire pour obtenir l'accord de faire de Lya une alliée consciente de la situation ? Argumenter n'était pas la meilleure option avec Envy, son égo le rendant parfois réticent à se laisser convaincre, surtout par un humain.
Mais se taire empêchait aussi toute réplique en cas de refus, car s'il y en avait un, il serait définitif et incontestable.

Il décida donc de s'imposer un peu plus encore:

"Je ne choisis jamais des alliés au hasard, Envy. Et puis, en cas de problème, vous savez que je ferais ce qui doit être fait sans aucune hésitation."


Il se demandait avec amusement s'il devait rajouter que, accord ou non, il parlerait quand même. Mais ce n'était pas une bonne idée. Ce genre de remarque donnerait l'impression à Envy qu'il n'avait aucun contrôle sur lui, or mettre en position de faiblesse le palmier sur pattes n'avait jamais été une solution, voire le contraire.




Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) 609934Kimbleeeyssign

"À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire."

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) Empty
MessageSujet: Re: Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy)   Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) Icon_minitimeDim 17 Nov - 19:05

Et bien...la zombie n'y allait pas de main morte ! Envy en était presque impressionné, devant tant de cruauté gratuite, qu'il croyait être son apanage. Certains humains étaient vraiment différents des autres. Plus proches de la bête sauvage que du commun du mortel. Cela faisait en peu de temps la seconde personne de ce genre que l'homonculus rencontrait. Kalia, qui détestait les humains et voulait se rapprocher des homonculus, même si cela devait l'entrainer dans une souffrance éternelle. Et maintenant, "Poupée de cire Poupée de son".  Envy découvrait tous les jours des choses nouvelles sur cette race d'êtres vivants tellement singulière. Cela contribuait à les détester encore plus, tout en demeurant fasciné par la palette infinie des émotions et des réactions de ces entités si fortes et si fragiles à la fois.

La jeune femme avait tué la bavarde comme un gamin explose un moustique qui l’empêche de dormir. Totalement indifférente au corps qui s'écroulait dans une mare de sang, et ses mains salies, elle se posait toujours autant de question sur la pierre. Avec une curiosité scientifique ; froide et dénuée de sentimentalisme.

Kimblee, avec son détachement habituel et sans pitié, se chargea de donner quelques explications, sous l’œil attentif d'Envy. Ces deux-là formaient un couple vraiment atypique, et se révélait encore plus intéressant pour défendre les intérêts de Père, directement ou indirectement. Toutefois, mieux valait user de prudence à l'idée de les manipuler ; Kimblee était une personne diablement intelligente. Il risquait de se révolter au moindre soupçon. Quant à la pâlotte gamine, comme le disait l'Ecarlate lui-même, il ne s'agissait pas de n'importe qui. Il fallait avancer sur la pointe des pieds si on souhaitait l'utiliser. L'idée que Kimblee pouvait se débarrasser d'elle si elle parlait trop était intéressante ; quel monstre que cet alchimiste ! Il n'avait rien à envier à Envy (ah ah ah) en matière de cruauté. Voila pourquoi, sûrement, notre homme appréciait de collaborer avec lui plutôt qu'avec n'importe quel être humain. Il était celui qu'il haïssait le moins parmi la gent humaine. Après tout, ils se comprenaient fort bien, puisqu'ils avaient la même façon de penser.
Si l'alchimiste parlait de pouvoir se débarrasser facilement de la poupée (et on pouvait croire en sa parole), Envy ferait la même chose le concernant. Au moins, ils étaient sur la même longueur d'onde.

- Je vois... Ça ne me pose pas de problème.

Fit-il d'un ton blasé, donnant l'air de ne pas y toucher.

- Je suppose que je peux vous faire confiance concernant cette pierre. J'ai hâte de voir la tête que vont faire ces crétins de frères Elric face à cette nouvelle désillusion. Je ne pourrais pas être aux premières loges. Dommage, c'est toujours fendard d'admirer le désespoir sur la tête du Fullmetal Nabot. 
Il s'apprêtait à quitter le laboratoire, mais se retourna au dernier moment.
- J'y pense...Lieutenant...Lya Rozenberg...Si vous êtes intéressée par des petites comédies comme celles d'aujourd'hui.... Je peux vous avoir des places au premier rang...
Il serait fort curieux d'observer un face à face entre Lya et Edward. La confrontation de deux visions opposées de la pierre philosophale.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) Empty
MessageSujet: Re: Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy)   Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) Icon_minitimeMer 27 Nov - 14:21

    Lya leva légèrement un sourcil, signe d'un léger étonnement de sa part. Elle avait le sentiment profond d'effleurer du bout des doigts quelque chose de bien plus grand, un secret qui visiblement était aussi dangereux que passionnant, elle en était certaine. Mais elle était le genre de femme à ne s'intéresser qu'à ses recherches, égoïstement, le reste, elle s'en fichait pas mal, surtout si c'était une perte de temps.
    Et la proposition du petit palmier la fit hausser les épaules lentement.

    "Non... pas vraiment. " Le ton était coupant, comme à son habitude, elle ne prenait aucune pincette, aucune précaution pour donner le fond de sa pensée. Nette, froide, tranchante, on ne la connaissait pas vraiment pour ses talents de diplomatie:

    "Cela n'a aucun rapport avec mes recherches, et visiblement, ne permettra aucune avancée intéressante à ces dernières, je laisse ces comédies futiles à d'autres."

    Elle n'avait pas vraiment de peur dans le regard, et elle contemplait de façon égale l'homonculus, comme si elle regardait juste un amas de chairs, utile ou pas, la suite nous le dira.
    Lya n'avait pas pour habitude de tourner autour du pot, et elle ne faisait visiblement aucun effort quand les choses ne l'intéressait pas plus que cela, aussi, finit-elle de noter ses observations sur son carnet, le rangea et se tourna vers l'alchimiste:

    "Par contre, je serai intéressée pour voir à l’œuvre l'objet, et l'analyser. "

    Si ces théories étaient exactes, elle pourrait peut être combiner l'alchimie à ses recherches et finalement ouvrir une porte d'énergies quantiques stable. Ses yeux pétillaient légèrement à cette simple idée.


Hrp: c'ets court désolée! :/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) Empty
MessageSujet: Re: Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy)   Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Les sombres bourgeons du printemps (Kimblee, Lya et Envy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fullmetal Alchemist RPG :: STAFF :: Les Archives :: Anciens RPs-