"Et là ils m'ont dit, tout ce que tu trouve, tu le découpe !" [Pv : Alphonse]



 
Le forum va bientôt subir de grands changements ! Restez connectés ! /sbaff/

Partagez | 
 

 "Et là ils m'ont dit, tout ce que tu trouve, tu le découpe !" [Pv : Alphonse]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: "Et là ils m'ont dit, tout ce que tu trouve, tu le découpe !" [Pv : Alphonse]   Jeu 1 Mai - 14:46

    Déjà deux mois... Deux foutus mois que j'attends là à regarder ces foutus écran de surveillance grâce à ces foutues caméras... J'ai besoin d'action moi ! Je suis pas le genre de mec qui reste assis sur une chaise à pioncer en espérant qu'on vienne pas le déranger. En plus N°48 est louche, je suis sûre qu'il ne s'est pas huilé dernièrement, il sent la mort en plus de grincer à chaque fois qu'il tend ses bras. Je décidais alors de me lever pour me dégourdir les pâtes, il faut bien y faire quand on se retrouve sans aucun boulot. Je parcourais les quelques couloirs du labo en prenant garde à pas activer les piège, je vérifiais aussi leur bon fonctionnement en prenant soin de bien remettre les déclencheurs en ordre. J'entendais mes pas résonner, c'était long de vivre sans aucun but et sans aucune activité, après tout on a pas eu de visiteur depuis tellement longtemps. Puis alors que j'observais un appareil sacrément étrange, l'alarme résonna pendant quelques secondes, mais y'a pas a dire, je savais ce que ça signifiait et je me sentais toute chose. Je courrais vers le bureau de surveillance, défonçait la porte d'impatience avant de me vautrer par terre, la tête tombante.

    - 48 ! T'as entendu toi aussi !?
    - Du calme 66... Je vais défendre les locaux... Toi tu vas dehors...
    - Mais tu t'fous d'ma tronche là !? J'veux m'faire plaisir aussi !


    Et puis il est partit de la pièce l'air de rien, comme si j'étais un citoyen lambda ! Je regardais alors la partie de dehors, il semblait y avoir un grand type en armure, haha, celui-là il est pour moi alors ! J'pensais m'ennuyer mais ça risque d'être bien mouvementé ! Je dévalais alors les escalier quatre par quatre, mais c'était trop long et je réveillais toute le chimère avec mon bordel, je sautais alors par une fenêtre, je tombais comme une larve sur le sol, enfin, j'ai tenté une pose héroïque mais que dalle. Ma cible était à quelques dizaines de mètre, alors je courrais vers elle pour être visible.

    - Hey la conserve ! T'aurais jamais du venir par ici ! Maintenant t'es coincé par Barry !

    Je prenais une position de combat avant de dégainer mes armes, oui mes armes...

    - Problème technique là...

    Je courrais alors dans le sens inverse, fouillait dans un buisson à la recherche de mes armes, elles peuvent pas êtres bien loin ! Une fois dans la main, je retournais à l'endroit ou j'avais provoqué ce drôle de type, plein de courage et surtout, essayant d'oublier ce fâcheux incident.

    - Je suis de retour ! T'as cru que j'allais t'épargner comme ça grande bidoche !? Ben non ! J'ai juste voulu te donner de l'espoir !

    Je pointais ce type avec mon hachoir, restant à une distance raisonnable. Il faisait sombre mais son visage me disait quelque chose, comme si j'avais déjà vu cette armure...
Revenir en haut Aller en bas
Sadike
Le FullArmor Alchemist

avatar


MessageSujet: Re: "Et là ils m'ont dit, tout ce que tu trouve, tu le découpe !" [Pv : Alphonse]   Sam 3 Mai - 9:05

"Et là ils m'ont dit, tout ce que tu trouves, tu le découpes !"

With Barry et Niji


Heu... C'était qui lui ? Alphonse regarda le guignol en face de lui. Déjà que son entrée n'avait été très réussite mais maintenant il menaçait ? Le grande armure éclata de rire, il n'était tellement pas crédible. Bon, lui non plus là mais c'est pas grave. Ils étaient censé être en presque mission d'infiltration du laboratoire n°5 avec son frère, grand frère qu'il avait perdu de vue lorsque ce dernier s'était engouffré dans cette conduite de ventilation.

En faite, les frères Elric avaient des soupçons quant à cet endroit mais il ne saurait dire comment ces soupçons lui étaient venus. Quoi qu'il en soit, il se retrouvait maintenant devant un gars assez maladroit, tenant des hachoirs. Al soupire doucement avant de se mettre en position de combat. il était prêt à se battre contre cet étrange énergumène sortit de nulle part. Enfin si, il était sortit du bâtiment.

- Tu parles de quoi ? dit-il de sa voix calme.

Il en avait vu des marioles qui tentaient de lui faire peur avec quelques armes aiguisées et de belles paroles effrayantes. Mais ce que ces types ne savaient pas c'est qu'on ne le surprenait que rarement étant donné sa condition d'armure vivante. En parlant d'armure, ce type en portait une bien badasse et étrange. C'était pas un lourd pour lui ?

Al hausse les épaules et se contente de fixer les deux armes qu'il tient en main. De quoi faire des ravages si bien maniés. Il risquait d'avoir quelques problèmes à convaincre ce type de le laisser passer, car oui, il voulait rejoindre Edward, histoire de ne pas laisser son ainé dans la mouise. Car connaissant Ed, il savait parfaitement que ce dernier allait se foutre dans un pétrin pas possible et aurait besoin d'un quelconque secours. Pathétique parfois le frangin.

- Bon, mon gros, tu veux pas me laisser passer et aller jouer ailleurs avec tes cure dents ?

Pas très fine la technique de la provocation et de l’indifférence, mais parfois ça marchait et l'adversaire fonçait dans le tas sans réfléchir ce qui permettait au cadet de riposter correctement.