Petite balade souterraine. [Lilly-An, Aisya Jasdero & Lin Yao]



 
Le forum va bientôt subir de grands changements ! Restez connectés ! /sbaff/

Partagez | 
 

 Petite balade souterraine. [Lilly-An, Aisya Jasdero & Lin Yao]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Petite balade souterraine. [Lilly-An, Aisya Jasdero & Lin Yao]   Mar 27 Avr - 16:02

Une ombre courut sur le mur. La silhouette noire semblait pressée, ses gestes étaient confus et tremblants, comme si elle craignait quelque chose. Ou quelqu'un...
Cette silhouette n'était autre que Lilly-An. En effet, la jeune Neko était de passage à Central City, parce qu'elle s'était trompée d'arrêt, elle qui voulait aller à East City...

La jeune fille jeta un regard un peu paniqué par dessus son épaule. Avait-elle réussit à s'éloigner des hommes en uniforme bleu ?
La jeune fille savait que les militaires n'avaient pas remarqués ses "particularités" physique, mais il valait mieux être prudente...
La chimère décida de passer par les égoûts... Personne n'allait dans ces souterrains nauséabonds, alors, elle s'y cacherait le temps de trouver un train qui l'emmènerait à East City.

Lilly trouva enfin une bouche d'égoût, retira le couvercle et se laissa glisser dans le noir. La chimère oublia toutefois de remettre la plauqe de métal à sa place...

Les pieds de la brune touchèrent le sol avec un petit "tap", qui aterrit en souplesse. Elle rajusta le bandeau bleu pastel qui cachait ses oreilles et se mit en marche. Sa vese sombre aux rubans colorés flottaient derrière elle. Les tunnels étaient faiblement éclairés et l'ombre de Lilly vacillait à chaque pas que la Neko faisait.

Au bout de quelques minutes, ou heures, Lilly ne savait pas trop, la jeune chimère décida de faire une petite pause. Elle s'adossa contre un mur et se laissa glisser jusqu'au sol. La brune ferma les yeux quelques instants, avant de les rouvrir brusquement. Des bruits de pas...

Lilly-An se releva précipitament, prête à prendre la fuite à tout moment. Les bruits de pas se rapprochèrent, et le visage de la jeune fille se crispa. Elle avait un mauvais pressentiment...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Petite balade souterraine. [Lilly-An, Aisya Jasdero & Lin Yao]   Sam 1 Mai - 9:21

Voilà que les gens se déguisaient en chat maintenant ! C'était quoi cette nouvelle mode qui consistait à se promener dans la capitale avec une queue ! Ce n'était pas carnaval ! Les jeunes d'aujourd'hui devenaient trop incompréhensibles pour Aisya. Ce qui l'était cependant c'est qu'une jeune fille avec une queue avait été prise en train de voler sur un marché. Décidément, tout se passait au marché maintenant ! Encore une jeune rebelle marginale qui ne savait pas quoi faire de sa courte expérience. Elle n'était peut-être pas très maligne, mais il fallait avouer que son endurance était hors du commun. Pourtant, se réfugier dans lesé gouts n'était pas une très bonne idée. C'est même le lieu préféré des fugitifs. Aisya ne pouvait que confirmer. Voilà qu'elle revenait sur les lieux de l'un de ses anciens conflits contre Lin et Scar. D'ailleurs, les travaux n'étaient pas encore finis, loin de là. En même temps, les dégâts avaient été considérables. Ce fut d'ailleurs dans cette bagarre qu'elle perdit l'aspect humain de sa main gauche. En effet, celle-ci arborait maintenant une teinte rouge sang. Cette mauvaise plaisanterie de la part des deux étrangers ne la rendaient que plus nerveuse.

Secondée d'une escouade de soldats, elle avait déboulé dans les boyaux de Central, à bout de souffle. Aisya avait envoyé les militaires devant elle. Ce qu'ils ne virent pas dans leur course, c'est qu'une plaque avait été déplacée.

-"Hm ! Cette fille n'est vraiment pas futée !" réprima-t-elle en se glissant dans le trou béant.

Elle atterit à l'étage en-dessous. Il était encore plus faiblement éclairé que le précédent, mais on arrivait à distinguer devant soi, grâce à des néons encastrés dans les parois. La jeune fille était là-bas, quelques mètres plus loin. Son regard félin était braqué sur l'alchimiste, comme si elle avait pressenti son arrivée.

*Pourquoi ne s'est-elle pas enfuie si elle se doutait que j'allais débarquer ?* se demanda le commandant.

Elle fit quelques pas et tendit les bras devant elle en criant d'une voix ferme :

-"Mademoiselle, vous êtes suspectée de vol à étalage ! Veuillez vous rendre sans résistance afin que je vous reconduise à la surface !"

Toujours les mêmes formules. A force, même pour un soldat d'élite comme Aisya, cela en devenait lassant. Mais elle ne pouvait pas non plus toujours faire comme bon lui semblait, au risque de perdre son autre main ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Petite balade souterraine. [Lilly-An, Aisya Jasdero & Lin Yao]   Lun 3 Mai - 2:45

-"Mademoiselle, vous êtes suspectée de vol à étalage ! Veuillez vous rendre sans résistance afin que je vous reconduise à la surface !"

La jeune Neko crut qu'elle allait faire un arrêt cardiaque. Une militaire tendait le bras vers elle, espérant sans doute que la jeune fille allait se rendre sans résistance... C'est beau l'espoir.

*Je ne retournerais pas dans un laboratoire !!*

Lilly-An fit un pas en arrière, la clochette qui oendait à son cou émit un léger tintement. La femme en uniforme bleu ne la quittait pas des yeux, le bras toujours tendu vers elle. La neko fronça les sourcils, avant de faire précipitament demi-tour et de s'enfuir en courant.
Les pas précipités de la jeune fille résonnait dans les tunnels sombres, aisnis que ceux de sa poursuivante.


*Elle peut toujours essayer de me rattraper, je suis plus rapide...*

La chimère courut le plus vite qu'elle put, prenant n'importe quel chemin, se fichant totalement d'où elle pouvait aller, du moment que c'était loin de la militaire...
Elle se risqua à jeter un coup d'oeil par dessus son épaule, la militaire était toujours là.


*C'est pas vrai !! Elle va pas me lâcher !!*

Elle ne regarda pas vraiment devant elle et Lilly heurta quelqu'un, ou quelque chose, Ne s'y attendant pas, l'adolescente partit en arrière et sa tête heurta le sol, faisant voler le bandeau qui cachait ses oreilles. Elle ne s'en rendit pas compte.

Lilly-An releva les yeux vers l'homme qu'elle avait percuté. C'était quelqu'un de taille moyenne, et un peu musclé. Il avait des cheveux noirs et les yeux bridés. Ce dernier regardait la jeune fille, l'air surpris.
Revenir en haut Aller en bas
Nick Falcon
Général de Brigade

avatar


MessageSujet: Re: Petite balade souterraine. [Lilly-An, Aisya Jasdero & Lin Yao]   Lun 10 Mai - 7:49

Qu'est ce qu'on pouvait bien s'ennuyer ici bas... Alors qu'au dessus se dressait une ville entière, c'était véritablement ironique, et c'était aussi de plus en plus dur de rester là à jouer les chiens de garde pour le « Vieux », au même titre que ces monstres qui faisaient mal leur travail ! Ce genre de pensée était de plus en plus fréquente dans la tête de l'homonculus. Pourquoi devrait-il s'abaisser à servir quelqu'un ? Pourquoi il n'aurait pas droit lui, l'Avarice personnifiée, à être servi ?! D'ailleurs rien qu'à penser à cela, il avait une drôle d'impression, d'un vide qu'on lui avait imposé...

Tandis qu'il marchait lentement, assez loin de son poste de garde, à travers les égouts, il fut percuté de plein fouet par une jeune fille alors qu'il était dans ses pensées. Tandis qu'il était resté debout, non affecté par le choc, il la regardait à présent d'un air surpris. Décidément, il y avait bien des imprudents ici, et malgré le fait que ce soit une fille, il devait obéir aux ordres qui étaient bien clairs : éliminer les intrus, ou au moins les éloigner de la salle où repose « Père ».

Cependant tuer cette fille n'avait rien de drôle, c'était même écœurant d'y penser. Pourquoi ce n'était pas un gars, au moins il n'aurait eut aucune pitié, il l'aurait transpercé vite fait bien fait, aurait laissé son cadavre en pâture aux chimères de garde, et aurait pu retourner tranquillement taquiner Envy, ou réveiller Sloth... Mais non, ce n'était pas si facile, il entama donc la conversation sur un ton sérieux et calme, histoire de bien se faire comprendre en une phrase.
« Hoy hoy toi, que fais tu ici, il est interdit de jouer par ici, c'est dangereux, retourne chez toi. »

Et à peine eut-il finit sa phrase qu'une autre femme fit son apparition. Greed était décidément maudit, elles étaient deux, deux femmes dont il n'avait aucune envie de prendre la vie. C'est vraiment pas croyable d'être aussi malchanceux pensait-il tout en s'agrippant le visage. D'ailleurs, il reconnu la jeune femme, c'était l'alchimsite qui lui avait échappée la dernière fois, grâce à l'autre gamin. Mais cette fois-ci tout était différent. La pression qui le pousserait à la combattre était bien plus importante ici qu'à la surface. « Père » n'accepterait nul échec.

C'est ainsi que Greed fit craqueler son cou, prêt à contrer toute intervention du jeune prince. Il recouvrit ses mains d'un noir habituellement écarlate et luisant, et les fit craqueler également tout en lacérant lentement la paroi de l'égout à sa droite. Ce qui produit un son aiguë, pourtant clair et agréable, le chant d'une matière approchant le diamant, qui frottait contre le mur de pierre nue.
« Désolé, mais j'ai pour ordre de tuer les imprudents. Par contre je ne dirais pas non au fait que vous repartiez gentiment là haut. Si nos routes s'étaient croisées dans d'autres circonstances, je vous aurez sans doute proposé un petit resto sympa. » dit-il finalement d'un ton amusé, à l'égard des deux femmes qui se dressaient à quelques mètres de lui.


« Le 9 novembre 1903, jamais je n'oublierai ce jour cher ami.
              Tout au long de ma vie je brandirai avec fierté, cette lame que tu m'as légué... »


. - Thème musical - .


Nouvelle présentation - Journal de bord
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Petite balade souterraine. [Lilly-An, Aisya Jasdero & Lin Yao]   Mar 18 Mai - 14:51

*C’est moi ou … elle est vachement rapide cette nana ?!*

La jeune femme, qui venait d’être promue colonel n’en avait pas pour autant gagner en vitesse. Non pas qu’elle allait au rythme d’un escargot, c’était plutôt cette jeune fille qui courait plus vite que la normale ! Et cette agilité ! Comme si l’obscurité n’avait aucun effet sur elle. Elle était sûrement l’une de ces enfants des rues connaissant les bas-fonds de Central comme sa poche. Du moins, c’est ce que l’alchimiste se tuait à penser. Pourtant, depuis peu, sa logique en avait pris un coup, suite aux derniers événements. Elle-même s’était retrouvée parfois hagarde, dans une situation qui n’aurait pas dû lui échapper des mains. A croire qu’elle faiblissait … Non, elle devenait de plus en plus tolérante, c’était différent. Et il fallait au plus tôt qu’elle remédie à ça. A cette pensée, elle frémit de plaisir. Un plaisir malsain et le seul qu’elle souhaitait s’offrir. Elle voulait se savoir crainte. Elle voulait inspirer la terreur. Pas seulement au sein de la bleusaille ou des bureaucrates de Central, mais aussi dans toute la capitale, dans tout le pays ! C’était certainement à ça qu’on reconnaissait Aisya et Roy : tous deux avaient une ambition démesurée. Cependant, on entendait plus fréquemment parler de l’arrivée à la tête du pays de Mustang que du coup d’état de Jasdero. Sûrement parce que l’on n’y croyait guère. Que ferait une femme à la tête d’Amestris ? Mais il ne fallait pas oublier qu’Aisya était de loin considérée comme une femme. Elle était plutôt du genre, chaise électrique. La question était la même : que ferait un instrument de torture à la tête d’une telle puissance ? L’alchimiste vous répondrait : « des tas de choses » … Ou pas.

Enfin, en tout cas, pour le moment, elle était colonel et à la poursuite d’une voleuse. Leurs pas résonnaient jusqu’au fond du tunnel. C’était grâce à ça qu’elle parvenait encore à la suivre. Soudain, les pas de la fugitive cessèrent. Il y eut un bruit de collision puis une voix qui les menaçaient de les éliminer si elles ne s’en allaient pas. L’alchimiste contempla ce visage maintenant si redouté : celui de Lin … Non, celui de Greed. Elle ne savait même plus qui était en face d’elle. La jeune femme en oublia un instant d’arrêter la chipeuse. Voilà, il était là aussi son problème ; c’était à cause des types comme Greed que sa logique en prenait un coup. Qu’allaient-elles faire ? Pour sa part, Aisya avait déjà mesuré une partie de l’étendue de la force de ce Greed, elle voulait donc à tout pris éviter une altercation avec ce monstre.

*A croire, que j’ai découvert plus monstrueux que moi … Si j’avais su que ça allait tomber sur Lin …*

Etait-elle triste ? Elle n’aurait su le dire, car elle ignorait depuis trop longtemps ce que ça faisait, d’être triste. Elle emmura donc tout sentiment dans une citadelle au fond de son esprit et dévisagea le jeune homme :

-« Et si tu nous racontais plutôt ton histoire, Greed ? Cesse de fuir et assume ! Lin ne fuyait jamais, lui ! »

Sa voix se voulait menaçante et ferme. Mais il aurait été plus logique qu’elle soit éplorée. L’était-elle ? Cette lueur tremblotante, au cœur de sa pupille doré, était-elle un signe ? Une once d’humanité ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Petite balade souterraine. [Lilly-An, Aisya Jasdero & Lin Yao]   Sam 22 Mai - 11:31

« Désolé, mais j'ai pour ordre de tuer les imprudents. Par contre je ne dirais pas non au fait que vous repartiez gentiment là haut. Si nos routes s'étaient croisées dans d'autres circonstances, je vous aurez sans doute proposé un petit resto sympa. »

Le coeur de Lilly-An battit plus vite, et ses mains devinrent moites. Mourir... Sûrement pas !!!! La jeune fille préféra choisir la deuxième option: remonter à la surface. Sauf que la militaire arriva.

-« Et si tu nous racontais plutôt ton histoire, Greed ? Cesse de fuir et assume ! Lin ne fuyait jamais, lui ! »

*Hoho... dans quel pétrin je me suis encore fourré ... Et puis, c'est quoi cette histoire de Greed, ou Lin...? *

Ses yeux se posèrent succesivement sur la militaire et l'homme: tous deux semblaient avoir oublier sa présence...

*Je tiens ma chance !!*

La Neko recula de quelques pas, ne faisant aucun bruit, tandis que les deux individus se toisaient... A priori, ils se connaissaient et avaient un compte à regler... Parfait !! Ils le règleront sans Lilly !!!

Un ou deux mètres plus lin, l'adolescente se mit à courir le plus vite possible, ne sachant pas si la militaire ou l'autre inconnu la suivait.
Revenir en haut Aller en bas
Nick Falcon
Général de Brigade

avatar


MessageSujet: Re: Petite balade souterraine. [Lilly-An, Aisya Jasdero & Lin Yao]   Dim 19 Sep - 16:23

Tout en gardant un œil attentif sur l'alchimiste de foudre qui lui parlait, Greed vit que l'autre gamine s'enfuit à travers le dédale des égouts. Fort heureusement pour l'Avarice, elle se dirigeait à l'opposé du repaire des Homonculus, cette jeune fille allait sans doute se perdre dans l'immensité de ces sous-terrains... Quoi qu'il en soit, plus loin elle serait de ce que Greed gardait, mieux c'était. Il réagit cependant aux dires de l'alchimiste et ricana alors, tout en commentant d'un ton lugubre.
"Mon histoire ? Uh uh C'est pas très intéressant on va dire. Mais je ne vois pas de quoi tu parles, je ne fuis rien, et je sais très bien que ce gamin sait assumer, puisqu'il est à ma merci maintenant. Bon, c'est pas tout ça ma chère, mais je ne le répèterai qu'une fois, et après je ne réponds de rien. Quitte ce lieu." dit-il d'un ton arrogant.

Car le problème majeur était bel et bien cette maudite femme, qu'il avait aperçu maintes fois à présent, pour savoir qu'elle maniait la foudre à la perfection, et qu'elle était une adversaire de taille. Peut être même une candidate possible pour le sacrifice qui sait, sa mort pouvait être problématique... Il fallait donc jouer serrer, en prenant également en compte que le gamin ferait tout pour empêcher l'avarice de la blesser, en somme, c'était du deux contre un à partir de maintenant... Dans tous les cas, il fallait simplement la mettre en déroute, loin du repaire pour éviter de se faire taper sur les doigts par le Papounet. Ne voyant aucune réaction de la part de son interlocutrice, il se mit en position d'attaque, prêt à bondir, avant d'être soudainement interrompu. Ce que l'avarice avait prévu. Il fronça les sourcils, et parla intérieurement.
"Greed, que comptes tu faire ?!" demanda alors le jeune Xénois, perplexe.
"Écoute gamin, t'es bien gentil, ta pote aussi, mais moi j'ai du boulot. Si je la dégage pas maintenant, et sans trop d'effusion de sang, Wrath ou Envy s'en chargeront, et ils seront bien moins tendres que moi, je te l'assure, ils n'ont pas la même approche des humains que moi."
"Je me ficher de savoir tes raisons, tu dois prendre tes responsabilités en m'ayant choisi comme ôte ! Ne lèves pas la main sur mes connaissances."
"Mais vous me faites tous chier bordel avec vos responsabilités, je n'ai pas de leçons à recevoir de toi, ni d'elle ! Ni de Personne !"

Et c'est sur cette dernière pensée qu'il entama sa course, bras tendus sur les cotés prêts à lacérer son adversaire, malgré l'handicap que procurait Lin. Cependant, il n'avait pas l'air déterminé à frapper. Non seulement l'idée de blesser une femme l'écoeurait au plus au point, mais en plus il se demandait sérieusement ce qu'il avait à gagner dans cette histoire. Mais d'ailleurs, pourquoi penser cela ? Qu'avait-il à faire de ce gamin ? De cette alchimiste ? Pourquoi gardait-il ses fichus sous-terrains ?! Quel était le sens de son existence dénuée de biens, quels qu'ils soient ?! Toutes ces questions commencèrent à tourner dans son esprit, déjà si tourmenté par la présence de Lin. Le résultat ne se fit pas attendre, Greed devint fou de rage, et aveuglément, il frôla l'alchimiste pour détruire purement et simplement le mur qui se dressait derrière elle, avant de se tenir la tête, comme si elle allait exploser.

"Mes biens... Pourquoi je n'ai rien ?! J'ai l'impression d'avoir... tout perdu..." dit-il lentement, l'air complètement perdu, avec un regard noir qui se perdait dans le néant. Puis il leva lentement la tête, vers l'obscurité des sous-terrains derrière la femme, à qui il ne prêtait plus vraiment attention. Comme si il pensait voir directement quelqu'un... cette personne, ou plutôt cet être qui serait capable de lui procurer des réponses...


« Le 9 novembre 1903, jamais je n'oublierai ce jour cher ami.
              Tout au long de ma vie je brandirai avec fierté, cette lame que tu m'as légué... »


. - Thème musical - .


Nouvelle présentation - Journal de bord
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Petite balade souterraine. [Lilly-An, Aisya Jasdero & Lin Yao]   Dim 26 Sep - 10:26

La jeune voleuse avait maintenant déguerpie. Il ne restait qu’Aisya face à cet homme. Cet un qui était devenu deux. Contrairement à elle qui avait réussi à faire d’elle et de son démon, une seule et même personne, Lin avait partagé son corps avec cet être du nom de Greed. Qu’en était-il de son âme ? Il semblait encore la posséder. Ça expliquerait cet état typique de schizophrénie du jeune homme. Comme c’était étrange de voir l’enveloppe corporelle de Lin en proie à tant de tourments ! Lui qui avait été joyeux même dans les situations les plus dangereuses ! Lui qui rendait, au grand damne de l’alchimiste leurs combats presque burlesques ! C’était tout de même le Xinois qui lui avait apporté en personne au péril de sa liberté l’onguent qui lui avait permis de ne pas finir dévisagée. Bien qu’elle ait des comptes à rendre à ce clandestin, il n’était pas le genre de personne qu’on abhorrait. Au contraire, il était presque ce faux ennemi que l’on se tue à entretenir, par fierté, dans le cas du colonel. Alors, il fallait avouer que ça faisait mal à son cœur électrique de voir un si jeune garçon dans cet état. Quels maux avait-il subi pour se retrouver ainsi ? A se disputer en silence avec son colocataire qui avait l’air des plus dangereux ! Aisya devait faire quelque chose. Mais pour se faire, elle devait déjà savoir pourquoi avait-il fait un pas aussi géant dans le domaine du monstre humain.

Cependant, le moment présent n’était pas aux réflexions mais plutôt à comment sauver sa peau. En effet, Aisya était un adversaire redoutable lorsqu’il s’agissait d’un combat entre humains. Là, elle avait affaire à une entité dont elle ignorait il y a peu l’existence et l’étendue de la puissance. A voir ce qu’il pouvait faire de son corps, elle n’avait quasiment aucune chance. Son estomac se noua et elle crut d’abord qu’elle était victime d’un quelconque mal. Ses muscles se crispèrent et, alors que Greed fonçait sur elle, toutes griffes dehors, elle ne put faire un mouvement.

*C’est quoi ce b*rdel ?! Pourquoi mes jambes refusent de m’obéir !? Pourquoi ai-je la désagréable impression d’être un gibier impuissant face à lui !?*

Ce qu’elle ignorait, c’est qu’elle ressentait pour la première depuis bien longtemps un sentiment de peur face à l’inconnu. Jamais encore elle n’avait eu peur lors d’un combat. Elle savait inspirer la crainte, l’horreur parfois, mais c’était la première fois que les rôles s’inversaient. Comme tout être humain en proie à l’effroi, elle vit des bribes de l’existence impitoyable qu’elle avait menée. Des souvenirs oubliés rejaillirent sans qu’elle ne puisse pourtant en saisir le sens. Elle était comme l’alchimiste qui passe la Porte. Elle voyait sa Vérité. La Vérité que tout être humain possède en lui, aussi insignifiant soit-il.

Un souffle. Le bruissement de la peau qu’on arrache. Il l’avait touché. Juste effleuré. Une attaque manquée ? Impossible ! Elle n’était pas pourvue d’autant de chance. On avait interagi. Lin. Il était encore là. Et Greed. Il était passé en flèche à quelques centimètres de la jeune femme et avait explosé le mur derrière lui. L’homonculus, l’être de tous les pouvoirs, il avait raté. Dans le cas de l’Avarice, pas une simple action, mais tout un rôle à jouer. Sitôt qu’il avait enfoncé ses griffes dans la paroi, Aisya reprit contrôle de son corps et fit volte-face à toute vitesse, prête à contrer du mieux qu’elle pouvait une nouvelle attaque. Mais l’homonculus n’était pas en état de riposter. Il éclatait son crâne entre ses mains. Comme un humain souffrant de migraine. De migraine mortelle. L’alchimiste eût presque pitié de lui. Comme il avait l’air de souffrir ! Absorbée par sa douleur, Aisya en oublia ses propres maux. Un flux sombre coulait de sa joue tandis qu’un mal inconnu étouffait la masse rougeâtre qui palpitait sous son uniforme. Lin … pourquoi ?

Surmontant son humanité, elle afficha un rictus nerveux qui se voulait provocateur mais ne réussit qu’à transcrire un semblant de crainte dans sa voix.

-« Alors c’est ça l’Avarice ? Un monstre qui ne sait même plus ce qu’il veut ?! Reprends-toi, erreur de la nature ! Relève-toi et assume ! Je te défoncerai autant qu’il le faudra ! »

Ses poings se crispèrent et elle trembla, comme si elle allait éclater en sanglots :

-« Autant qu’il le faudra pour que tu rendes son corps à Lin !! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Petite balade souterraine. [Lilly-An, Aisya Jasdero & Lin Yao]   Lun 27 Sep - 19:00

Cela faisait maintenant quelques longues minutes que Lilly-An avançait dans le dédal sombre et humide qu'était les égoûts. Le bruit de ses pas résonnait dans les tunnels déserts, alternant entre les flaques d'eau et le pavé glissant. Sa longue veste sombre qui était censée dissimuler sa queue de chat voletait derrière elle, au rythme de ses pas. Son bandeau couleur pastel était toujours bien en place sur ses oreilles. Ses pieds la faisaient souffrir: ça faisait quelques jours qu'elle n'avait pas ôter ses chaussures et ses pieds étaient tout compressés à l'intérieur de ces dernières. Vivement qu'elle trouve un endroit où faire une pause, et loin des deux énergumènes qui semblaient s'être déjà rencontrés par le passé, si possible. La chimère chat avait la terrible impression de tourner en rond. Impression qui s'intensifia lorsqu'elle vit un dessin à moitié effacer qu'elle avait déjà vu en passant tout à l'heure. La jeune fille s'arrêta de marcher, toujours aussi silencieuse. Ainsi donc, elle tournait en rond depuis tout à l'heure. C'était bon à savoir, mais que faire maintenant ? Elle s'était perdue et retourner de là où elle venait semblait être la meilleure des solutions. Toutefois, cela voulait dire qu'elle allait probablement repasser devant la militaire et son "pseudo-ami"...

Prenant son courage à deux mains, la Neko prit la décision de revenir sur ses pas, aussi silencieusement que possible. Nerveusement, ses mains se crispèrent sur sa jupe sombre et sur un bout de sa chemise trop grande qui dépassait de son bas. Ses yeux noisettes exprimaient une certaine inquiétude: elle avait un mauvais pressentiment. Elle ne saurait dire pourquoi... Mais une boule avait élut domicile dans son estomac. Ce n'était pas très agréable comme sensation, mais elle n'avait pas le choix, elle allait faire avec. Qu'est ce qu'elle pouvait avoir envie d'une bonne brique de lait frais !! Un soupir fatigué lui échappa... Pourquoi n'avait-elle pas fait attention ? Si elle s'était mieux débrouillée, elle serait à East City à l'heure qu'il est, et non pas à vagabonder dans les égoûts de Central. Enfin bref, peu de temps après, la miss arriva à son point de départ. Les deux inconnus étaient encore présents, et ils avaient l'air tous les deux assez... assez... tendus dirons-nous. De là où elle se tenait, Lilly ne pouvait pas vraiment voir ce qu'il se passait. Malgré elle, la petite brune resta plus ou moins cachée, les deux autres ne lui prêtant aucune attention, ils ne la remarqueraient peut-être pas. Sa curiosité piquée au vif, la jeune chimère voulait en savoir plus.
Revenir en haut Aller en bas
Nick Falcon
Général de Brigade

avatar


MessageSujet: Re: Petite balade souterraine. [Lilly-An, Aisya Jasdero & Lin Yao]   Jeu 30 Sep - 15:16

Pure provocation, ou pure folie. La jeune femme qui se dressait tremblotante en face de Greed, lui asséna tout simplement des paroles qu'il n'aurait jamais aimé entendre. Ainsi, il serait une erreur de la nature ? Un monstre ? Possédant une avarice fantôme et dénuée de sens ? Non c'est impossible, il avait sa place dans ce monde, ce monde qui devait être le sien ! Ce monde qu'il devait conquérir, ou acquérir par n'importe quel moyen ! Ce monde dont il faisait parti ! Il était né pour ça, pour posséder tout ce que cet univers avait à offrir. Rien de plus rien de moins, chaque obstacle devrait être écarté, intégré, ou détruit. Dans un sens l'alchimiste n'avait pas tort et semblait lui avoir ouvert les yeux sur certains points, pour l'instant il fallait au moins assumer son existence, et le simple fait de vivre dans un monde encore vierge et riche, était un cadeau. Cadeau fait par « Père », et aussi par ce Xénois qui lui avait donné son corps.

Ainsi, Greed se releva lentement, comme si il avait retrouvé ses esprits, pour parler ensuite calmement, tout en avançant d'un air nonchalant vers la jeune alchimiste en garde. Ce furent les dernières paroles de celle-ci qui le firent sourire.
« Ah bon... tu va me défoncer autant qu'il le faudra, gamine ? Quel caractère, j'aime ça. Mais tu ferais ça pour ce Xénois ? Rah, c'est trop beau. Décidément ce gosse a l'air d'avoir pas mal de compagnons sympas. Je l'envierai presque même si je n'éprouverai jamais le genre de sentiment qu'Envy s'octroie huhu. » dit-il en ricanant.

Puis il fronça les sourcils, pour parler d'un air plus sérieux.
« Ce corps est le mien, ce gamin m'a cherché, trouvé, et accepté. Je ne le rendrais sous aucun prétexte, du moins tant que je n'aurais pas assouvit ma soif de pouvoir, et mes désirs. »
Il souffla longuement avant de reprendre, le sourire avide affiché sur le visage.
« Mais comme je respecte ton courage et l'intérêt que tu porte au gamin, je vais te faire honneur. Que tu tentes ta chance pour me « défoncer » comme tu dis. Ne t'inquiète pas, je ne vais peut être pas te tuer. Peut être même que tu pourrais m'aider : les temps sont durs, et je manque de main d'œuvre, huhu »

Puis il se frappa le front, comme si il venait de se souvenir de quelque chose, il ajouta en désignant une ouverture des égouts de sa main obscure.
« Ah oui, toi là bas, la femme-chat, sors de l'ombre, je savais bien que tu n'irais pas bien loin par là. Pourquoi ne viendrais pas t'amuser avec nous ? »
Et comme si il prenait tout cela pour un jeu, il dit finalement d'un ton amusé.
« Bien, allons mes chères amies, c'est la fête, l'avènement de l'Avarice, je Veux absolument me marrer ce soir ! Ne me décevez pas ! » à ces mots il fonça vers ses adversaires, les bras de carbones écartés sur les côtés, le sourire aux lèvres.


« Le 9 novembre 1903, jamais je n'oublierai ce jour cher ami.
              Tout au long de ma vie je brandirai avec fierté, cette lame que tu m'as légué... »


. - Thème musical - .


Nouvelle présentation - Journal de bord
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Petite balade souterraine. [Lilly-An, Aisya Jasdero & Lin Yao]   Sam 6 Nov - 13:52

Jamais encore, Aisya n’avait fait face à un être dont il émanait tant d’étrangeté. Elle n’arrivait pas à saisir ce qu’il était, pour la simple raison qu’elle n’avait pas à faire à un humain normal, si normalité persistait encore en ce monde. Mais dans un sens, s’il n’était pas humain, il n’était pas censé exister. S’il n’était pas censé exister, elle se ferait une joie de le supprimer. Les regrets qu’elle avait pu éprouver à l’égard du jeune Xinois s’était enfoui en son sein, le temps d’une bataille qui, comme toutes les autres, pouvaient être sa dernière. Là, ce n’était pas comme un combat contre Ayame car dans ces cas-là, l’une et l’autre savaient pertinemment qu’elles ne risquaient pas leur vie. Même lorsqu’elle s’était battu contre Lin et Scar ! Le Xinois, du moins, n’avait pas eu l’intention de mettre fin aux jours de l’alchimiste d’état. Aisya revenait à cette période d’horreur, sur le site d’Ishbal, là où sa vie ne valait réellement plus rien aux yeux des autres. Aux yeux de Greed. De ce fait, elle mit tous ses sens aux aguets, même si elle ne possédait plus sa vivacité d’esprit de l’époque où elle ne portait pas encore le fardeau de la montre en argent.

La première chose qui lui frappa l’esprit fut l’évocation apparente d’un autre membre de l’ « espèce » de l’Avarice … Un dénommé Envy. L’envie, donc. Avarice, envie, cela sonnait bien comme les Sept Péchés Capitaux. Sept … Il y avait encore six autres êtres comme lui ? Avaient-ils tous une force aussi incroyable ? Très certainement. Ils étaient homonculus après tout. Le Thunder Alchemist devait se faire à cette idée, ne serait-ce que le temps d’un combat. Une seconde chose la marqua. En fait, ils n’étaient pas si différents … Pourquoi une telle réflexion qui aurait pu en déstabiliser plus d’un ? C’était évident, Greed l’avait lui-même dit, ils étaient tourné vers le même but : le Pouvoir. Aisya en tant qu’humaine malgré elle, et Greed en tant que péché vivant.

-« Je ne suis l’un de ses compagnons ! Ce jeune homme est recherché ! Je ne cesserai de le poursuivre que lorsqu’il sera rendu à la justice. Et, en aucun cas, je ne le livrerai à autre chose ! »

Elle ne voulait pas non plus que Lin la croit ici, prête à se battre, parce qu’elle le considérait comme un ami ou autre pitrerie de ce genre. Elle avait sa fierté, et ce, jusqu’au bout, même dans la pire des situations. Elle n’avait jamais eu de proches, et n’en aurait sans doute jamais. Elle n’aimait pas les changements. Si des gens se mettaient à compter sur elle, elle regretterait sans doute la moindre erreur qu’elle commettrait à leur égard. Telle était la raison de tous ceux que l’on voyait toujours seuls. A force, bien évidemment, elle s’y était accoutumée. Elle ne ressentait même plus de pincement au cœur lorsqu’elle apercevait des soldats réunis autour d’un verre, à rire de leurs pitoyables aventures. Aisya n’avait pas d’amis. Seulement des subordonnés, des supérieurs et des ennemis. Mais elle vivait bien avec ça. Elle n’était rien sans les criminels et autres fugitifs qu’elle poursuivait. Elle vivait au travers de ses ennemis. C’est pourquoi, elle ne laisserait personne prendre la place de Lin, que ce soit un surhomme ou autre homonculus.

Ce dernier s’adressa soudain à un inconnu, une prétendue « femme-chat ». Très vite, Aisya aperçut la silhouette menue et agile de la voleuse qu’elle poursuivait quelques minutes auparavant. De quel côté allait-elle se ranger ? Sûrement d’aucun des deux. De loin, Aisya ne valait pas mieux que Lin. Elle aussi avait laissé le démon prendre possession de son corps. Sauf que le sien ne portait pas le nom d’Homonculus. Le sien s’appelait Pouvoir. Aisya ne savait pas quelle allait être la réaction de la jeune fille. Pour sa part, elle mènerait le combat. Elle n’avait pas vraiment le choix. Greed fonçait maintenant sur elle, jubilant à l’idée de les mettre en pièces, ou pas. Il avait mentionné l’idée de l’utiliser à ses fins. Mais plutôt mourir que de servir un Immortel. L’alchimiste de foudre ajusta ses mitaines, bien campée sur ses jambes, alors que les bras de l’ennemi reprenaient cette affreuse teinte de charbon.

*Du carbone ? Pas très conducteur tout ça … Je ne peux même pas lui tirer dessus ! C’est une véritable carapace ce truc ?! Mon alchimie ne me sera pas d’un grand secours, sauf si j’arrive à créer une brèche dans la muraille …*

Alors qu’il arrivait sur elle, Aisya esquiva en venant presque s’écraser contre le mur à son côté. Une pensée pour Scar. Elle tapa dans ses mains et fit exploser le mur sur ce qui, auparavant, avait été Lin à part entière.
Revenir en haut Aller en bas
Nick Falcon
Général de Brigade

avatar


MessageSujet: Re: Petite balade souterraine. [Lilly-An, Aisya Jasdero & Lin Yao]   Dim 21 Nov - 19:03

Cette femme avait du caractère, et Greed aimait des choses aussi simple que cela. Lui qui pensait que son adversaire s'écroulerait de peur, la voilà qui se défendait avec ardeur, ce qui méritait donc un peu d'admiration, mais il en faudrait un peu plus pour qu'elle obtienne une admiration complète. En effet, il était relativement engourdi dans ses mouvements par le Xénois. Ce sale gosse avec qui il commençait enfin à s'entendre lui mettait à présent des bâtons dans les roues, un challenge de plus pensait-il.

Aussitôt avait-il accompli sa charge, qu'il considérait déjà comme ratée, que le mur ainsi qu'une partie du tunnel s'effondra tout simplement et rapidement sur lui. Les pierres nues et sombres de l'architecture vinrent alors cacher un sourire amusé, avide de combativité. A présent un tas de pierre comblait l'intérieur de l'égout, auquel faisait face la jeune alchimiste. Un petit silence s'instaura, qui fut rapidement tranché par un rire étouffé. Une main de carbone jais ressortit, pourfendit le tas de pierre vers le haut, et vint lacérer littéralement le reste du tas de gravats.

Greed se dégagea alors, et escalada ensuite le mont de déblais pour considérer de haut sa proie, les mains pendantes, le regard à présent différent, à la fois rouge et sombre. Il avait cette fois-ci étendu le bouclier sur l'ensemble de son corps afin de palier sans difficulté à l'éboulement, lui conférant un tout autre aspect, un corps dénué, recouvert intégralement d'une épaisse couche de carbone, d'une teinte aussi sombre que l'obscurité des égouts, ses habits avaient été déchirés partiellement, mettant en valeur le corps bien entrainé du jeune prince, qui arborait une cuirasse saillante, plus résistante que le diamant. L'Avarice, à son état ultime eut comme un ricanement, et reprit

« Hu...Tu es la première femme depuis que je suis né, à qui je montre cette apparence. Je déteste ça parce que ça me fait une sale gueule, mais j'avais pas envie d'être égratigné par tes petits cailloux. »
Et parlant de cailloux, il saisit l'une des plus grosses pierres qui était à ses pied, la lança en l'air et frappa vivement dessus pour faire volet des éclats acérés vers son adversaire. Il sauta ensuite vers l'alchimiste pour continuer ses assauts répétés.
« Allez épate-moi ! D'ailleurs dis moi, qu'est-ce qu'une personne comme toi fais à l'armée, t'en a pas marre de leur lécher les bottes ?! » dit-il finalement d'un ton agressif.

Aisya avait réussit à intéresser l'Avarice, pourquoi ne pas faire plus ample connaissance, la confrontation n'est-elle pas le meilleur moyen pour cela ?


« Le 9 novembre 1903, jamais je n'oublierai ce jour cher ami.
              Tout au long de ma vie je brandirai avec fierté, cette lame que tu m'as légué... »


. - Thème musical - .


Nouvelle présentation - Journal de bord
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Petite balade souterraine. [Lilly-An, Aisya Jasdero & Lin Yao]   Mar 21 Déc - 10:17

Scar n’avait vraiment pas une manière efficace de se battre. En voulant l’imiter, elle avait tôt fait de regretter la muraille de rocaille qu’elle créa en faisant s’effondrer la paroi des égoûts. Elle ignorait à présent où se trouvait l’homonculus. Un nuage de poussière vint troubler sa vision. Mais elle n’eut pas grand-chose à craindre car Greed se contenta de se dégager et de grimper sur l’amas de pierre. Il s’y posta tel un souverain avide qu’il était. L’alchimiste fut prête à lancer un nouvel assaut à son tour lorsqu’elle fut prise de court par la nouvelle apparence de son adversaire. Une nouvelle fois, son regard trahit la confusion qui régnait en elle. Pendant une infime seconde, qu’elle redoutat que l’homonculus ait vue. Mais était-ce encore lui ? Oui, plus de doute à présent, car ce qui n’était pas humain n’en avait plus l’apparence. Sa peau s’était enveloppée de cette teinte de carbone noire. On ne discernait plus ses traits singuliers ; seulement un regard cruel et une bouche lacérée de canines longues. Pas seulement son visage, mais aussi tout son corps semblait s’être fondu sous cette carapace inviolable aux premiers abords. Comme s’il voulait dissimuler toutes ses faiblesses. Etait-ce cela, un homonculus ? Un Homme qui cache sous des pouvoirs son humanité ? Non, ce n’était plus un Homme. Alors qu’était-ce ? Peu importait, pour le moment, l’homonculus en face d’Aisya était un obstacle à éliminer. Elle ne devait pas embourber ses mouvements et ses actions à philosopher sur le genre humain. Greed ne devait certainement pas faire cela. Cependant, il ne pouvait s’empêcher de déblatérer des remarques vaseuses quant à sa propre apparence. D’ailleurs, dans sa phrase, il la considéra comme femme. Qu’est-ce qu’ils avaient tous ? S’étaient-ils fait passer le mot ? Elle ne devait pas se déstabiliser pour ça. Ils pouvaient la considérer comme ce qu’ils voulaient, seul comptait son propre point de vue. Tandis qu’il prenait possession d’un morceau de rocher, sans aucun doute pour le lancer sur elle, Aisya répondit précipitamment :

-« Loin de me compliquer la situation, tu me la facilites ! Ainsi, je n’aurais plus l’impression de me battre contre un jeune garçon à l’aube de sa vie, maintenant gâchée par ta faute ! »

Le colonel était prête à bondir afin d’éviter le projectile mais elle se rendit compte trop tard que Greed le lança tellement fort qu’il se brisa. L’un des éclats vint se loger au creux de son bras gauche. La jeune femme réprima un gémissement de douleur. Douleur. C’était un mot qui lui était on ne peut plus familier puisqu’il était son véritable prénom. Dolores. L’enfant de la douleur. L’enfant … qui avait détruit. Oui, Aisya était capable de détruire. Et elle comptait bien se le prouver en combattant ce Greed. Ce dernier se jetait maintenant sur elle. Elle recula du mieux qu’elle put et, dans son élan, arracha le morceau de caillou coincé dans son bras. Des gouttes de sang vinrent tâcher sa peau brune, tandis qu’elle reportait son attention sur le monstre en face d’elle. Esquivant de justesse son bras mortel, elle se tint à prête à lui porter une attaque. Une fois de plus, celui qui avait été Lin prit la parole, ne cessant de la narguer. Il lui demanda si elle n’en avait pas assez de « lécher les bottes de l’Armée ». Décidément, il avait beau venir d’un tout autre pays que Scar, les deux hommes tenaient les mêmes propos. N’y avaient-ils donc que les étrangers qui voyaient clairement dans le jeu du marionnettiste qu’était l’actuel Généralissime ? Il fallait croire que oui. Seuls quelques militaires haut-gradés commençaient à se poser des questions. Mais sans plus, car l’Armée avait pris une place trop importante dans leur vie. Comme dans celle d’Aisya. Mais elle remarqua autre chose encore. Pourquoi lui, son adversaire, qui était censé n’en avoir que faire d’elle, lui posait-il cette question ? Avait-elle réussi à éveiller, ne serait-ce qu’un soupçon d’intérêt à son égard ? Dans ce cas, elle ne devait pas le laisser passer ; qui sait ce qu’elle pourrait obtenir de lui. De ce fait, une montée d’adrénaline l’invita à s’élancer vers lui, les bras en avant. Après avoir frappé dans ses mains, elle les plaqua sur le torse de Greed, et, pendant quelques secondes seulement, des éclairs bleutés jaillirent de ce contact. Le temps qu’il réagisse, elle répondit d’une voix forte :

-« Je ne suis pas à leurs pieds pour rien. Tout ce qu’on me fait endurer, je prends le soin de le rendre à la puissance mille ! Je ne compte pas demeurer un chien toute ma vie ! »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petite balade souterraine. [Lilly-An, Aisya Jasdero & Lin Yao]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Petite balade souterraine. [Lilly-An, Aisya Jasdero & Lin Yao]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petite Balade Avec Pauline (pv elle)
» [750 pts] Petite balade en foret a la JBT
» Petite Balade [Aaron]
» Une petite balade sur mon tapis volant ?
» Petite balade nocturne. [Adrian]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fullmetal Alchemist RPG :: STAFF :: Les Archives :: Anciens RPs-