Un nouveau départ [Aisya Jasdero, Sanji, Otaku, Daisuke Kuroda & Andrew Loxley]



 
Le forum va bientôt subir de grands changements ! Restez connectés ! /sbaff/

Partagez | 
 

 Un nouveau départ [Aisya Jasdero, Sanji, Otaku, Daisuke Kuroda & Andrew Loxley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Un nouveau départ [Aisya Jasdero, Sanji, Otaku, Daisuke Kuroda & Andrew Loxley]   Mer 21 Juil - 13:59

Des pas résonnent dans le couloir. Le bruit de bottes ferrées. Dans l’armée d’Amestris, ils étaient peu à avoir ce genre de chaussures. Mais la démarche, elle, était unique. Rapide, et bruyante. Et cette démarche était typique du colonel Jasdero. Peut-être l’une des premiers colonels féminins. Et fière de l’être. Le port altier, ses cheveux noirs glissant dans sa nuque à mesure qu’elle accélérait le pas. Etait-elle pressée ? Une flamme carbonisait ses pupilles dorés. Pourquoi un tel enthousiasme ? Pour rien. Enfin c’est ce qu’elle prétendait. Aujourd’hui donc, elle devait, d’une part, retrouver son lieutenant. Oui, car contrairement à ce que l’on pouvait imaginer, Richard n’était pas depuis le plus longtemps le subordonné de Jasdero. Il n’avait même pas le grade nécessaire. Non, l’équivalent de Hawkeye dans la team Jasdero, se nommait Kuroda. Daisuke Kuroda. Un jeune homme tout à fait exemplaire arborant un magnifique visage aux traits fins. On parlait de concurrence dans la caserne. On plaignait même parfois Richard. Bref, des tas de rumeurs circulaient et filaient entre les doigts du colonel. Elle les aurait bien fait taire, mais cela avait pris tellement d’importance qu’à elle seule elle n’y pouvait plus rien. Aisya se contentait donc de paraître le plus indifférente possible. Et elle faisait cela avec une facilité déconcertante.

Richard la suivait, penaud. Il avait conscience que ce lieutenant était indirectement l’un de ces plus grands rivaux. Il tournait fébrilement les pages d’un dossier et le lisait à son colonel. Il y était présenté les différents futurs subordonnés de la jeune femme. N’écoutant que d’une oreille, elle finit par lever la main et lui fit signe de se taire. Rouge jusqu’aux oreilles, il se tut et la suivit en silence, la tête baissée. Le duo pénétra dans un bureau, lieu de rendez-vous de la future patrouille. Il n’y avait personne encore ; Aisya souffla et s’affala dans le fauteuil prévu à cet effet. Il y avait en face d’elle une table ronde et quatre autres chaises, on ne peut plus simple. Elle appuya son coude sur l’accoudoir et passa deux doigts sur le bandage écarlate qui lui cernait éternellement le cou. Dessous, une épaisse cicatrice engendrée par Lin. Non, pas Greed. Elle ne savait même plus qui la blessait. La jeune femme soupira et ferma les yeux en grognant, ordonnant à Richard de s’asseoir aussi.

D’après ce qu’elle avait saisi, elle aurait le droit à Daisuke Kuroda et Richard, deux jeunes hommes de confiance mais qui l’admiraient peut-être un peu trop ; On comptait également un Sanji Otaku et Andrew Loxley. Ce dernier était un peu plus jeune. Sanji avait l’air d’un beau-parleur. Elle ne se basait que sur ce qu’elle avait entendu. Mais elle avait appris à lire et à écouter entre les lignes. Bien, ça allait s’avérer très certainement un tantinet plus intéressant que ce qu’elle avait imaginé. Et puis, elle pouvait enfin se reposer un peu. Ces derniers mois avaient été particulièrement éreintants …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un nouveau départ [Aisya Jasdero, Sanji, Otaku, Daisuke Kuroda & Andrew Loxley]   Mer 21 Juil - 15:38

Le jeune homme ne savait pas s’il devait être heureux ou anxieux d’ainsi revoir son colonel apres tout ce temps passer loins l’un de l’autre. Ne le prenez pas a la facopn Romeo et Juliette, c’est tout simplement que le lieutenant n’y était pas encore tout a fait habitué, ayant l’habitude de la suivre partout ou elle va. Le pire dans tout cela c’est que c’était donc Richard qui devait etre avec elle en ce moment et il savait bien que ca lui faisait trop plaisir. Une sorte de compétition mutuelle encore inavouée et qui ne le sera surement jamais. D’ailleurs il circullait beaucoup de rumeur dans cette caserne, un peu trop selon Daisuke, passant des manies du colonel a lire les rapport dans son bain a ses aptitudes a certains jeux de cartes étrange, sans compter des rumeurs quelconques sur ses subordonnés ou encore sur le fait qu’il en serait… Amoureux??? Comme de preuve qu’il se disait n’importe quoi dans cette caserne!
Il apprit qu’il devait rencontrer le colonel Aisya Jasdero et quelques autres personnes d’une bien drole de maniere. Il était encore une fois a la cafétéria de la caserne lorsque Ryu était venu le déranger. A croire qu’il ne faisait que manger, mais non c’est simplement que Ryu avait le chic pour le déranger pendant qu’il mange, une sorte de malédiction qui le suit depuis qu’ils ont quittés l’académie et en dépit qu’ils aillent quittés en meme temps, Ryu en reste toujours un simple Adjudent. Sauf qu’a chaque fois qu’il venait le voir, c’etait toujours pour les memes raisons. Ce n’étaient pas des histoires des plus intéressante, des balivernes rien de plus selon le jeune Kuroda, qui le regardait s’asseoir a ses cotés avec un large sourire.

<< Mec, tu devineras jamais la chance que tu as!!! >>

Un sourire genner cachant surtout de l’exaspération apparut sur le visage du jeune Daisuke, qui souriait somme toute comme a son habitude sauf que cette fois-ci d’un air plus las. Qu’est-ce qu’il lui voulait encore celui-la!?!

<< Non, effectivement je ne devinerais pas, alors pourrais-tu abreger et me dire ce qu’il y a?
- Rhaaa mais apprends a parler bon sang! Bon, tu devineras jamais qui te convie a un tete a tete!
- Non, Ryu, je ne puis deviner >.>
- Rhooo mais vas-y, force-toi un peu! >>

Daisuke regarda sondit ami pendant quelques seconde, sans bouger, sans meme hausser un sourcil. Il ne prit pas longtemps a Ryu avant de comprendre que son comportement était apparemment déplacer envers et son ami et son supérieur. Daisuke, pour sa part, ne savait pas trop comment décrire Ryu; Ils se connaisaient depuis des années et le jeune Kuroda ne lui faisait toujours pas entierement confiance, comme tout le monde omis son colonel d’ailleurs. Une drole de chose quand celui-ci l’appellait son ami et que Daisuke ne savait pas comment réagir. Le genre de mec qui adore les femmes et les bar, le style a prendre un conger de maladie sans aucune raison juste pour aller s’amuser un peu partout. Dans le style un peu vulgaire, on se demande meme parfois ce qu’il fait avec Daisuke qui est plutot dans la catégorie ‘’petit ange’’.

<< Ta chere colonel est de retour et demande a te voir, boureau des coeurs!
- Et cette histoire de tete a tete? Demanda-t-il finalement apres un long silence
- Rhoo mais fait pas cette tete, je rigolais, mais t’en fait pas, un jour t’aura une chance… Sauf que d’ici la pense a faire signer ton testament! >>

Il blaguait, comme toujours,et avec le temps ces plaisanteries le laissait froid. Celui-ci se leva, tendis que Ryu lanca un regard en biais a sa nouriture a peine entamée. Daisuke poussa un léger soupir, lui signifiant qu’il n’en voulait plus et que si ca l’interessait, il pouvait la manger, ce qu’il savait qu’il ne ferait pas. La nourriture de la caféteria l’avait toujours dégouter. Daisuke, pour sa part, n’en faisait pas toute une histoire; Aller faire l’épicerie et des repas a tout les soir quand on peu en avoir si facilement, ca n’avait aucun sens pour lui. Et puis il était tellement pris par le travail qu’il n’avait pas le temps de faire cela.


Daisuke se leva et passa une main furtive dans ses cheveux soyeux pour les replacer avant de se dirigea d’un pas décider et assurer vers le lieu de rencontre, enfin assurer en apparence, mais ce n’était pas réellement le cas, mais il ne pouvait pas non plus le démontrer. Pas besoin de demander son chemin non plus, il savait ou il devait aller. C’était toujours la meme histoire, ou presque. Abordant son éternel sourire qui en faisait malheureusement craquer plus d’une, quoi que cette fois peut-etre un peu plus genner face a la situation, il emprunta quelques couloir sans difficultées, ne portant pas vraiment attention aux regards qui se portait sur lui. Finalement, le jeune homme se rendit devant la porte du bureau, sentant peut-etre son coeur accélerer légerement avant de rentrer sans plus de maniere. S’il était le premier, il aurait eut l’air idiot de cogner alors qu’il n’y avait personne, sauf que Daisuke frappa un mur en aprecevant sa colonel et Richard déja bien installer, sa colonel dans le fauteil et Richard sur une chaise, celui-ci ne semblant pas trop savoir comment se placer. Un seul bref regard fut échanger avec celui-ci, on ne peut plus silencieux. Puis, le lieutenant se tourna vers son colonel. Elle n’avait pas changer depuis la derniere fois, dans sa tete toujours aussi parfaite. Rien a voir bien sur avec ce fénéant de colonel Mustang. Celui-ci porta la main a son front qui guise de salut, proclamant les paroles qui convenait malheureusement a un salut face a un plus haut grader. Non, vous ne revez pas, c’etait bien une lueur d’admiration qui brillait parfois dans ses yeux lorsqu’il la regardait.

Celui-ci prit donc place a coter de Richard. A voir le nombre de place, il n’était pas compliquer de comprendre qu’ils attendaient encore deux autres personnes. Qui, il l’ignorait. Peut-etre des nouveau, ou quelque chose du genre. Il était heureux de revoir son colonel, de voir qu’elle allait… toujours aussi bien, mais dans cette situation la, ou il ne savait pas du tout le but de cette réunion, il était un peu mal a l’aise. Il ferait comme a son habitude; écouter, prendre note, et faire exactement ce que l’on attendait de lui sinon plus. Apres tout, quoi de plus normal pour un subordonné digne de ce nom? Enfin, c'est ce qu'il essayait de faire en tout temps.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un nouveau départ [Aisya Jasdero, Sanji, Otaku, Daisuke Kuroda & Andrew Loxley]   Jeu 22 Juil - 4:44

Énervait et fatiguait voilà comment était notre Lieutenant, alors qu'il avait prit des congé et qu'une jeune demoiselle avait bien voulu lui faire visité centra, le voilà convoqué comme un mal propre au Quartier Général de l'Armé à Central pour une réunion, et comble de tout sa, il n'en savait même pas la raison! Il se rappelait encore de la scène, alors qu'il était entrain de discuté avec Éliana à la bibliothèque, un soldat de l'armé était venu le voir pour lui donner un papier et des ordres comme quoi il était convoqué au Q.G pour une réunion! Non mais vous vous rendez compte?! On fait pas sa à un homme en congé! C'est de la dictature ! On l'informa que son subordonné, le sous-lieutenant Andrew avait était informé et qu'il était en route. Quand Sanji dit au soldat qu'il était en congé et qu'il n'avait pas envi d'y aller de tout façon, celui-ci lui fit comprendre que c'était important et qu'il valait mieux y aller pour ne pas avoir de problème. Le voilà donc embarqué de force dans une voiture de l'armé, après un rapide saut à son hôtel pour s'habille de l'uniforme obligatoire et d'un bref brin de toilette, notre homme revint au véhicule direction le Q.G de central. Pendant le trajet, le ciel qui était déjà menaçant explosa dans un déluge d'eau, le lieutenant avait l'impression que la fin du monde allait arrivé, des éclaires apparaissaient de temps en temps suivit de l'habituelle bruit sourd.

Sanji sortit de sa veste l'enveloppe et en tira la lettre pour en lire le contenu. Balayant les nombreux paragraphes d'usage, qu'il trouvait vraiment ennuyeux surtout avec son humeur de mauvais poil. A la fin il n'avait pas plus apprit sur l'objectif de cette réunion qu'il y a quelque minute, tout se qu'il avait put en tiré s'était qu'il devait venir au plus vite pour rencontré le colonel Jasdero. Malgré tout ses efforts pour cherché dans sa mémoire, notre Lieutenant ne pouvait pas voir le visage de ceux colonel, en faite, il ne le connaissait pas, après tout il était à South City, il ne pouvait pas connaitre tout le monde! Il espérait seulement que cette 'appel' en urgence était vraiment important pour quand le fasse venir pendant ses jours de congés! La voiture fini par arrivait devant l'immense bâtiment de l'armé, décidément s'était vraiment plus grand que chez lui. Son chauffeur sortit du véhicule avec un parapluie et ouvrit la porte au Lieutenant en le protégeant avec celui-ci, ils montèrent rapidement les marches. Une fois en haut le soldat salua Sanji et partit, notre homme n'eut pas à attendre longtemps avant de voir son subordonné arrivait à toute vitesse, posant ses mains sur ses hanche notre soldat lui dit sur un faux ton énervait.

-Et bien sous-lieutenant? On flemmarde au lieux de travaillé hum?

Il lui sourit et dit en réajustant sa veste.

-Bon aller en n'y va, j'espère que c'est important pour me gâché mes congés comme sa.

Ils entrèrent dans le bâtiment, le hall d'entré était immense! Sanji leva la tête, il se sentait petit devant la taille de cette pièce.

-Et ben ! C'est complétement différant cas South City ici!

Le lieutenant reprit sa marche après un petit sifflement d'admiration devant la grandeur des lieux, il le fit remarqué à son subordonné on lui disant qu'il avait peut-être un peu de nostalgie en reprenant la marche dans ses long couloirs. Après quelque minute de marche, ils arrivèrent devant une porte, Sanji frappa trois coups avant d'entré et de se présenté avec son subordonné dans le même salue militaire.

-Lieutenant Sanji Otaku.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un nouveau départ [Aisya Jasdero, Sanji, Otaku, Daisuke Kuroda & Andrew Loxley]   Sam 24 Juil - 17:25

Et ça y est... Le voilà encore une fois dans un train... Trois fois en deux jours ! Non, mais, il fallait pas abuser, là ! Notre jeune sous-lieutenant était plus que fatigué, mais il ne devait pas le montrer. Il paraît même que la raison pour laquelle il avait été rappelé à Central était très importante, et qu'il devait prendre le premier train pour rejoindre la capitale. Et vas-y que je pars de Central à Rush Valley, que je repars pour le Centre, que je pars ensuite pour South City et que je reviens à Central, tout ça dans un laps de quarante-huit heures seulement ! Vous comprenez quand même que c'était lassant à force. Et Andrew espérait bien que ce serait le dernier trajet qu'il devrait faire pendant plusieurs jours !

Néanmoins, Andrew n'était pas pressé d'arriver. Oh ça oui... Apparemment, il... Il devait aller voir le colonel Aisya Jasdero ! Il n'en avait pas du tout l'envie... Il savait bien qu'elle était redoutée de beaucoup de gens... Et lui en faisait partie. Et surtout qu'il ne savait pas ce qu'elle lui voulait ! La missive qu'il avait reçu ne lui en avait pas informé...

Le voilà encore une fois devant le quartier général militaire de Central City. Il n'avait pas changé. Enfin, en quelques jours, il ne pouvait pas y avoir de grand changement. Les gardes, étonnés de le revoir si vite, le saluèrent et le blondinet entra à l'intérieur. Trempé jusqu'au os à cause de la pluie qui régnait au dehors, il s'avança près du secrétariat et demande de quoi se sécher. On lui donna une serviette, et il se frictionna avec rapidement avant de rendre le bout de tissu à la secrétaire. D'ailleurs, il trouva le Lieutenant Otaku qui le salua chaleureusement.

-Et bien sous-lieutenant? On flemmarde au lieux de travaillé hum?
- A... Absolument pas, Lieutenant ! s'empourpra-t-il.
-Bon aller en n'y va, j'espère que c'est important pour me gâché mes congés comme sa. Et ben ! C'est complétement différant cas South City ici!
- Effectivement.

Ils se dirigèrent ensuite vers le bureau du colonel Jasdero. Otaku entre avant Andrew, et immédiatement, le sous-lieutenant fit un salut militaire, signe de respect envers Jasdero, ainsi que deux autres militaires présents. Il se présenta également.

- Sous-lieutenant Loxley.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un nouveau départ [Aisya Jasdero, Sanji, Otaku, Daisuke Kuroda & Andrew Loxley]   Mar 10 Aoû - 16:33

-« Je suis triste … »

L’homme soupira exagérément derrière la vitre. Le temps derrière les barreaux lui avait rendu le teint terne et encore plus machiavélique. Mais le regard qu’il lançait à la jeune fille est tout sauf méprisable ou sarcastique. Non, il croyait qu’au fond de lui, il s’était attaché à cette toute jeune fille déjà au cœur de l’action. Cette dernière qui jusque là avait les yeux rivés sur la sacoche posé sur ses genoux, osa croiser son regard. Elle ne bronchait pas d’un cil.

-« Et bien ? Tu ne me demandes pas ce qui m’attriste ? Bien, je vais tout de même te le révéler mais si je me doute bien que tu as une petite idée en tête, tu es si perspicace … »

Il laissait sa voix traîner en longueur, cette voix mielleuse qui avait menacé cette jeune fille pendant tant d’années. Mais apparemment plus rien n’avait d’emprise sur elle, ni la peur, ni le temps, elle était toujours aussi belle dans son austérité. Peut-être que cet uniforme, lui, allait réussir à s’emparer de sa personne, mais une fois de plus, il en doutait.

-« C’est de te voir noyé dans ce costume de chien bleu qui me rend triste … Tu ne le trouves pas un peu lourd ? Tu ne trouves pas qu’il emprisonne tes gestes, qu’il t’empêche de respirer ? Oui, on dirait que tu dors dans le creux des mains d’un tueur … »

L’heure des visites s’acheva. Et une fois de plus, la jeune fille n’avait rien dit. Mais cela n’embêtait pas le prisonnier qui savait très bien qu’elle écoutait sagement tout ce qu’il lui confiait. Il la contempla s’éloigner d’un pas ferme, les pans de son uniforme volant derrière elle, comme les ailes mortes d’un ange tombé du ciel …

Aisya écarquilla les yeux. Pourquoi venait-elle de se souvenir de ça ? Elle venait de visionner dans son esprit l’une des sempiternelles visites qu’elle faisait à Bagwell par le passé. Tout cela était fini à présent, elle était trop occupée, et Théodore s’était évadé. On le disait mort mais elle savait que ce n’était pas le cas. Le loup-garou est immortel. Elle regarda autour d’elle. Kuroda était arrivé, il était sagement assis à côté de Richard, exactement de la même manière qu’elle dans son souvenir. Elle se retint de lui accorder un sourire. Depuis combien de temps attendait-elle son retour ? Non pas comme une princesse attend son prince charmant mais bien comme un maître attend son élève. Deux autres hommes étaient debout et la saluaient respectueusement en se présentant. Bien, ils étaient tous là.

L’alchimiste reprit son air sérieux et passa derrière son oreille une mèche de cheveux corbeaux. Ses yeux mordorés sondaient telle une véritable machine les deux militaires. Ils étaient tous les deux blonds. Le plus grand était longiligne, une mèche devant l’œil et trois poils sur la barbe. Le second avait l’air d’un enfant, un peu dans le même genre de Richard. Sauf qu’à présent, Richard, qui avait un œil en moins, faisait tout de suite plus expérimenté même si ce n’était pas forcément le cas. En tout cas, ils n’étaient pas bien épais, tous autant qu’ils étaient. Mais elle se promit de remédier à tout ça.

-« Messieurs, je vous souhaite la bienvenue. »

Elle fit un signe de tête signifiant que les deux nouveaux arrivants pouvaient prendre place. Aussitôt, elle se leva de sa chaise et prit appui sur la table.

-« Comme vous vous doutez bien, à partir d’aujourd’hui vous serez tous les quatre sous ma responsabilité, que vous le vouliez ou non ! »

Sa voix était forte et limpide, jurant avec ses courbes gracieuses emmitouflées sous son uniforme. Elle se redressa, passa ses mains derrière son dos et commença à marcher lentement autour de la table.

-« Pour ceux qui l’ignore, je suis le colonel Jasdero, alias Thunder Alchemist. Mais pour vous, je serai simplement Colonel, ou Boss, comme vous le souhaitez, même si ça fait un peu plus mafieux. L’Armée est un tout. Mais afin que ce tout fonctionne, il ne suffit pas d’un seul chef … »

En silence, elle maudit le généralissime qui était revenu de campagne.

-« C’est pourquoi nous formons chaque année de nouvelles escouades qui ne se trouveront démantelées que si l’un d’entre vous avait à y rester. Je ne suis pas à cheval sur le règlement mais s’il y a une seule chose que je vous interdis … »

Nouveau regard sur l’audience. Un regard pénétrant mais qui ne leur voulait pas de mal.

-« … c’est de mourir avant moi. »

Pourquoi un tel ordre ? Venant d’elle en plus ? Si elle voulait qu’ils la suivent sans broncher, elle devait avant tout s’attirer leur confiance. C’était peut-être l’unique chose qu’elle enviait à Mustang et à ses subordonnés.

-« A l’école militaire, on vous bassine en vous ordonnant de vivre et de mourir pour votre patrie et votre supérieur. Je vous laisse le choix pour la patrie. Mais pour le supérieur, je refuse que vous y passiez par ma faute. Un homme mort est beaucoup trop lourd à porter sur la conscience.
Bien, maintenant que les règles sont posées, passons à la suite … Richard. »

A son nom, le jeune homme tressaillit. Il se leva lentement, un dossier dans une main, rajustant son cache-œil de l’autre. Il lut d’une petite voix :

-« Tout au long de l’année, notre escouade exécutera les ordres et missions venant d’en haut. Le colonel Jasdero étant alchimiste d’état, nous serons surtout convoqués dans la poursuite et la chasse de terroristes et opposants au régime en tout genre. Mais pour commencer, le colonel Jasdero souhaiterait que nous partions en mission de survie un peu plus loin dans l’est, afin d’évaluer nos compétences … »

-« Et de voir si vous êtes à la hauteur de mes espérances ! finit-elle sur un ton d'orateur. Des questions ? » reprit-elle d’une voix plus calme.


Dernière édition par Aisya Jasdero le Lun 1 Nov - 20:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un nouveau départ [Aisya Jasdero, Sanji, Otaku, Daisuke Kuroda & Andrew Loxley]   Sam 21 Aoû - 13:01

Le jeune homme aux cheveux bruns chatains roux attendait, patiemment, gardant les yeux respectueusement rivés vers le sol, un petit sourire habituellement collés à ses lèvres. Il ne posait pas de questions ni au colonel ni à Richard, ne faisait pas un seul bruit, attendant gentiment comme il se le devait de faire dans ce genre de situation. Il ne s'attendait pas non plus à une réaction de la part de son colonel lorsqu'il avait pénétrer la salle et s'était simplement assis aux côtés de Richard, celle-ci ne prendrait la parole que lorsque tous seraient arrivés, ce qui ne devrait pas prendre de temps non plus. Qui dans ce monde voudrait faire attendre la colonel Aisya Jasdero? Du moins, ce n'était pas son cas et cela ne le serait jamais non plus. Il était bien trop à son affaire pour faire une telle gaffe! Mais surtout, personne ne voudrait mettre la colonel en colère, ça il en était sur.

Les minutes se bousculèrent ainsi, en silence, dans l'attente que quelque chose se passe, celui-ci réflichissant silencieusement à tout et n'importe quoi. Une certaine pression faisait place entre Richard et Daisuke durant une fraction de seconde, mais elle partit bien assez vite. Le moment n'était vraiment pas bien choisit, il devait donc penser a autre chose. Entre autre que maintenant qu'il aurait des missions avec son colonel, il laissera Ryu seul pour ses futures missions. Bah il ne s'en inquiétait pas trop; Si on en oublie le fait qu'il est toujours tenter d'aller dans les bars en pleine mission pour aller courtiser les demoiselle, Ryu fait sommes toutes un très bon soldat, omis le fait qu'il a un mal fou a passer de grade, étant toujours Adjudent.

Le silence fut rapidement interromput par deux hommes qui venaient de rentrer dans la salle en se présentant. Deux personnes abordant les couleures de l'armée, deux personnes que le lieutenant Kuroda ne connaisait pas vraiment. De vue peut-être bien, étant donné qu'ils étaient eux-aussi des militaires il y avait donc de forte chances, mais il n'en gardait pas souvenir. Sanji Otaku et l'autre jeune homme du nomn de Loxley qui n'avait pas émis son prénom. Devait-il vraiment s'en préocupper? Bien sur que si, prenant en considération que si le colonel les avaient fait venir, c'était bien sur pour qu'à partir de maintenant, ils deviennent une équipe. Plusieurs raison possible et le jeune garçon n'avait pas envie de se pencher sur la question, la thunder alchemist avait ses raisons et tenté de les juger ne seraient pas du tout appropriées.

Deux blondinets qui ne se ressemblait pas tellement, un lieutenant et un sous-lieutenant, voila à peu près ce qui venait de pénétrer dans la salle si on s'attardait un peu plus sur leur physique. Un aillant des drôles d'air, l'oeil gauche caché par des cheveux, des sourcil retourné à leur extrémités, l'autre semblant plutôt à un gamin qui n'avait pas tout à fait sa place dans l'armée avec ses grands yeux verts et son air perdu. De la compétition? Pas pour l'instant du moins, pas tant que le colonel elle-même n'ait pas juger leur niveau, ce qui prendrait un certain moment selon lui. Les deux jeunes hommes finalement installés sur les chaise, Aisya pourrait enfin commencer comme il l'attendait.

Le colonel leur souhaita la bienvenue en bonne et due forme comme il se l'attendait, un salut rien d'épeurant, bien au contraire. À vrai dire il ne comprennais pas pourquoi tout le monde avait une peur bleue de celle-ci. Dans son cas il l'admirait et l'admirait véritablement, il ne pouvait pas s'imaginer n'éprouver que de la crainte ou de la répulsion pour elle. Mais bon tout le monde ne pensait pas comme lui, sinon on aurait que des gars sur la surface de cette terre, les filles ne s'acceptant plus comme elles sont. C'est aussi pourquoi Daisuke était plutôt un marginal dans son genre.

Ensuite elle leur annonca qu'ils seraient tous sous sa responsabilité, conne il s'y attendait un peu. Et donc ils auraient une équipe de cinq pour l'instant. Jamais il n'aurait penser que ca ne lui plairait pas, ne pas être avec elle lui aurait franchement déplu mais cette situation lui allait très bien. Le reste du discour expliquait en gros une petite présentation, une philosophie de l'armée et une interdiction formelle de mourir avant ou pour elle. Deux ordres que Kuroda n'hésiterais malheureusement pas à enfreindre s'il le devait. C'est bête mais c'est comme ça, sauf que ce détail il se le garderait bien de le dévoiller. Ensuite Richard prit la parole, leurs expliquant en quoi consisterait leurs tâche et qu'ils commenceraient d'abord par une mission de survit. Cela semblait interessant, surtout avec ces deux-là qu'il ne connaisait pas encore. Bon bien sur il se demandait encore combien de temps cela allait durer, le matériel à emporter et tout le tralala, mais il se garda bien de le demander.

<< Des questions? >>

Le lieutenant du réfléchir un instant. Est-ce qu'il le demandait vraiment? Non, il n'avait pas à le faire. Ces détails viendraient sûrement par la suite, a ne pas en douter. Pas besoin de demander ça là alors qu'un de ces deux-là avaient peut-être une bonne question à poser. Il ne dit donc rien, restant silencieux, abordant toujours son éternel sourire qui malheureusement pour lui en faisait fondre plus d'une. Bah oui, malheureusement puisque pour des raisons pas très évidente, le lieutenant n'était pas interessé en aucune relation que ce soit. Il porta donc son regard sur les deux blonds, ignorant quelque peu Richard, afin de voir s'ils n'avaient pas quelque chose à rajouter, Daisuke n'étant pas du style a dire quoi que se soit contre les ordres de son colonel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un nouveau départ [Aisya Jasdero, Sanji, Otaku, Daisuke Kuroda & Andrew Loxley]   Dim 26 Sep - 18:16

Ennuit! C'était la premier pensé qu'avait traversait l'esprit d'un certain lieutenant en entrant dans la salle de réunion, il avait passer une 'sale' journée et ne rêver que d'une chose, retourné au plus vite à South City pour aller dans un bar accompagné de quelques jolies filles pour oublié tout ses problèmes. Il regarda les personne attablé autour d'une table, d'après leurs épaulettes il pouvait facilement deviné leur grade, un autre lieutenant, un colonel, enfin une, enfin bref, le colonel était une femme à l'allure de bourreau, avec sa cicatrice sur le cou et son regard perçant, Sanji comprit très vite qu'elle les analysait, la question qui n'allait pas tardé à monté dans l'esprit du jeune homme trouva très vite sa réponse, et cette idée lui déplaisait légèrement. Après les avoir saluer à leurs tours, le colonel les fit signe de s'assoir, se que fit Sanji sans trop de réticence, il n'avait pas envi de resté debout comme un poteau pendant se qui serai surement des heures de blablatache sans fin. La jeune femme se leva et la phrase qui sortit de sa bouche surprit le lieutenant au point de retenir de justesse un cri d'étonnement et de se levait pour protesté. Notre jeune homme était sous le choc et ne vit pas le colonel commençait une ronde autour de la table, lorsqu'elle leurs adressa une nouvelle fois la parole Sanji tourna la tête vers elle.

-Attendait! C'est quoi cette blague?! Je n'étais pas au courant de sa moi!

Comme s'il n'avait rien dit le clonel Jasdero, car c'était son nom, continua son discoure, se qui donnait envi au soldat blond de se lever et de partir tout simplement. Retenant à grande peine sa colère, notre Lieutenant écouta la suite de son discours sans vraiment l'entendre, plus intéressait par le fait qu'il ne pourra plus revenir dans son bar préférait avec Miranda, la jolie petite brun qui l'accompagné souvent dans ses nuits tranquille entrain de boire avec elle. Lorsque Jasdero fini son discoure, se fut au tour d'un certain Richard de continué, celui-ci leurs expliqua quel 'devoir' ils allaient faire pour l'armé et cela ne réjouissait pas vraiment notre lieutenant, lui qui avait tout fait pour ne pas retourné sur un champ de bataille après la guerre d'Ishbal le voilà servit, la suite tira un sourire à Sanji, elle voulait évalué ses compétences? Elle allait être servie.

-Quand partons nous?

Il planta son regard dans celui du colonel, le soldat qui dormait en lui commençait à se réveiller.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un nouveau départ [Aisya Jasdero, Sanji, Otaku, Daisuke Kuroda & Andrew Loxley]   Sam 2 Oct - 14:34

Andrew prit place assise aux côtés de son supérieur, le Lieutenant Otaku, sous les regards des trois autres soldats présents dans la salle. Le blondinet les examina rapidement du regard. Sans surprise, il y avait évidemment le colonel Jasdero, debout devant eux, mais aussi un homme en uniforme aux cheveux roux, et un autre soldat possédant un cache-oeil intriguant qui réveilla la curiosité enfantine d'Andrew. Il reporta son attention sur la femme qui avait le plus haut grade d'entre eux, qui commença d'ailleurs un discours. Discours auquel Sanji s'empressa de répondre fermement, et on aurait presque dit qu'il y avait une pointe de colère dans le fond de sa voix. Pour ce qui est du cas du sous-lieutenant, il ne dit rien et resta le plus silencieux que possible, puisque le colonel n'avait apparemment pas fini de parler et qu'il était du genre poli, et du coup n'interrompait pas les gens. Il jeta un petit coup d'oeil discret en se mordillant la lèvre, tic qu'il avait depuis longtemps, au Lieutenant suite à ce qu'il venait de dire. Le blondinet était un peu angoissé, à vrai dire. Il n'avait jamais fait parti d'une équipe à proprement parlé, il avait toujours été un soldat comme les autres, allant de Quartier Général en Quartier Général, sans suivre les ordres d'un même supérieur. Et voilà que maintenant, cela allait arriver, et étrangement, il avait la sensation de ne pas être très prêt. Il allait devoir faire avec, apparemment.

Ensuite, d'après ce qu'avait expliquer le dénommé Richard, le soldat au cache-oeil, ils allaient commencer par une mission de survie, afin qu'elle teste leur capacités. Sans parler du fait qu'ils devaient partir à la poursuite de divers terroristes. Andrew frissonna, anxieux. C'était sûr, il allait devoir utiliser ses armes à feu sur des êtres humains, c'était inévitable. Seulement, malgré le fait qu'il s'était engagé dans l'armée, il n'aimait pas le moins du monde tirer sur des personnes vivantes. La cible dans les salles d'entraînement, c'était différent. Il suffisait d'appuyer dans la détente, sans se soucier des dégâts. Mais là, ça allait être différent. Il faisait partie de l'armée maintenant, il s'en doutait, mais il avait tellement redouté ce moment qui arrivait à présent...

Dans tous les cas, Jasdero n'était pas une personne à prendre à la légère. Elle parlait d'une voix ferme qui insistait clairement de ne pas répliquer. Enfin, c'était la sensation de jeune Loxley qui se sentait légèrement intimidé devant elle. Déjà, elle semblait avoir vu tellement plus de choses pas rapport à lui, qui n'était qu'un novice, si on pouvait le dire. Maintenant, elle semblait avoir fini de parler. Le lieutenant Otaku semblait impatient de partir, vu sa question pertinente. Se mordillant toujours doucement sa lèvre inférieure, vu qu'il pouvait maintenant poser quelques questions, Andrew prit timidement la parole après son supérieur, néanmoins d'une voix forte et claire.

- Et quand vous dites à l'Est, où exactement ? Et que fera-t-on précisément ?


Dernière édition par Andrew William Loxley le Dim 7 Nov - 12:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un nouveau départ [Aisya Jasdero, Sanji, Otaku, Daisuke Kuroda & Andrew Loxley]   Mar 2 Nov - 12:18

-« Ça vous pose un problème, Otaku ? »

En demandant cela, Aisya s’était levée de sa chaise, ne supportant pas d’être à la même hauteur que ces soldats insignifiants. Haussant un sourcil, elle l’avait toisé du mieux qu’elle pouvait. S’il y avait une chose qu’ils devaient comprendre sous son commandement, c’est qu’elle n’acceptait aucune revendication et ne tolérait aucun signe de révolte. De ce fait, les cris de désespoir de Sanji n’étaient pas les bienvenus. Elle aurait tôt fait de le remettre à sa place, lui et ses sourcils improbables. Elle ne supportait pas ce genre de jeunes aux allures marginales ; ils n’avaient pas leur place dans l’armée ! Pourtant, si elle voulait trouver l’origine de la puissance de Roy et d’Edward, elle se devait de garder ses nouveaux subordonnés en vie. Ils n’étaient pas méchants, ils tentaient juste de cerner leur supérieur. A leurs risques et périls dans ce cas. Enfin, pour le moment, des risques, il n’y avait que Sanji qui en prenait. Et d’infimes. Avait-elle été comme ça ? Oui et non. A peine était-elle rentrée dans l’armée, du haut de ses 18 ans, qu’elle avait été envoyée au front, comme beaucoup d’étudiants à l’époque. Puis, plus déterminée que jamais à devenir alchimiste d’état –afin que les atrocités dont on l’accusait officieusement ne se révèlent pas inutiles-, elle avait passé son examen. Au départ, elle avait tenté de se faire oublier. Mais très vite son tempérament de flamme lui avait valu une place bien méritée parmi les militaires les plus redoutés, au même rang presque que Kimblee. Sauf que ce dernier, officiellement, croupissait derrière les barreaux. Être enfermé, quel cauchemar ! Pour les êtres humains ambitieux comme elle, il n’y avait certainement rien de pire. Vivre, non survivre dans une cage, à attendre que le temps et l’âge s’emparent de l’existence du prisonnier. Jamais, jamais, elle ne s’y laisserait tomber. Et quand bien même, cela devait arriver, elle n’abandonnerait pas. Si jamais, cependant, elle n’y pouvait rien … Non, ce scénario n’était pas envisageable. Voilà aussi pourquoi elle s’entourait de subordonnés : d’une part, elle y était obligée, mais ils avaient aussi le rôle de la contenir. Si elle les savait derrière elle, jamais, ou plus rarement, elle prendrait de risques. Ils n’avaient pas à payer auprès des autres ce dont elle seule était responsable. Rien n’était plus affligeant que d’avoir sur la conscience trois âmes en peine par sa faute. Tout comme les morts, c’était un bien lourd fardeau à porter. Peut-être même plus lourd encore puisqu’il était secondé des regards et des complaintes desdites âmes. Aisya s’était accommodée du poids des morts engendrées dans sa jeunesse. Elle avait grandi sous les regards haineux, craintifs ou admiratifs de ses congénères. Mais jamais encore, ces regards ne l’avaient fait sentir coupable, responsable du sort d’autrui. A moins qu’elle n’ait vécu dans le mensonge pendant tout ce temps. Ce qui ne l’étonnerait pas plus que ça, à présent. Il avait suffi d’une voix, une voix forte et proférant à première vue des stupidités pour qu’elle accepte d’adopter un jugement différent.

Avec ses subordonnés, de risque, elle n’en prendrait qu’un : leur faire confiance. Pour deux d’entre eux, le tour était déjà joué ; Richard et Kuroda étaient prêts à la suivre jusqu’au bout du monde. Loxley, lui, avait l’air plus posé et plus réservé. S’il s’entendait bien avec les autres, il n’y avait pas trop de questions à se poser. Quant à Otaku, un peu de dressage ne lui ferait pas de mal. Tous quatre devaient être prêts à la suivre en enfer, car c’était très certainement là qu’ils allaient atterrir. Oui, Aisya avait en tête de tester leur loyauté. Dans quel but ? Afin qu’ils soient là, qu’ils assistent en première ligne à sa montée au pouvoir. Elle n’était pas sans savoir que c’était également dans les projets de Roy. Elle allait lui passer sous le nez, frapper vite, et fort. Très fort. Les deux jeunes lieutenants et le sous-lieutenant allaient assister au tournant de l’histoire qu’elle voulait créer. Très rarement, elle s’imaginait une défaite. Qui plus est, elle n’en avait pas encore soufflé mot à Richard. Il ne se doutait de rien naturellement. Cependant, il percevait que son colonel était agitée. Non pas cette nervosité habituelle, qui faisait palpiter sur sa tempe une veine malfaisante, mais une agitation mouvementée qui se répercutait sur son travail. Elle ne se contentait plus de se battre contre ses ennemis, elle leur parlait, les écoutait plus ou moins violemment et qui sait encore. Un alchimiste qui cherche trop à réfléchir est jugé dangereux, nuisible, à sa patrie. Tout devait se faire dans l’ombre. Tandis qu’elle rayonnait parmi les plus hauts dignitaires, elle menait en bas sa bataille finale pour le pouvoir.

Le Thunder Alchemist s’était remis à déambuler autour de la table, les mains dans le dos. Quelques questions banales résonnèrent sur les murs nus de la grande pièce, bientôt réaménagée en bureau collectif, à la même manière que Mustang.

-« Soyons honnêtes, pour le moment, je n’en n’ai pas la moindre idée. Une région aride et déserte rien que pour nous. J’ai encore quelques affaires à régler en ville. Quelques jours avant notre départ, je vous réunirai de nouveau, pour les dernières mises en garde. »

Un sourire sarcastique sur les lèvres, elle leur jeta tous un regard foudroyant plein de détermination machiavélique. Le genre de volonté presque malhonnête qu’on ne trouvera jamais dans les regards de héros légitimes. De nouveau debout derrière son bureau, elle prit appui sur ses deux poings et déclara d’une voix plus claire que jamais :

-« Ce que vous allez vivre avec moi, vous ne le retrouverez pas une fois dans toute votre carrière militaire ! »

Elle posa ses yeux dorés sur chacun d’entre eux, les sondant une fois de plus, afin de mieux cerner s’ils possédaient la volonté et le courage nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nouveau départ [Aisya Jasdero, Sanji, Otaku, Daisuke Kuroda & Andrew Loxley]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un nouveau départ [Aisya Jasdero, Sanji, Otaku, Daisuke Kuroda & Andrew Loxley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» Besoin d'un nouveau départ
» Un nouveau départ [Hoheinhem Van]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fullmetal Alchemist RPG :: STAFF :: Les Archives :: Anciens RPs-